A l'affiche Omnisport Sports hiver

L’Hebdo sports d’hiver du CCS

La rédaction sport d’hiver du CCS s’est donné l’objectif de parler de tous les sports présents aux JO de 2022. Alors pour accompagner la présentation des différents, quoi de mieux qu’un bilan hebdomadaire des Français qui visent une qualification afin de les suivre dans leurs objectifs. Pour certains, la qualification olympique serait un moment historique car jamais réalisé. Retenez bien les noms que vous lirez chaque semaine, ils vont vous faire vibrer en février prochain !

Biathlon

Ce week-end à Östersund sonnait la reprise d’un des sports d’hiver les plus suivis des français, et le message est clair : le niveau est très dense, et avec les Jeux en point de mire, on devrait assister à des surprises. Ainsi, les biathlètes français auront leurs chances de briller et ils l’ont saisi dès ce week-end avec 2 podiums.

Chez les femmes, si nos bleues ont complètement raté l’Individuel (Anaïs Bescond finit meilleure française en 28ème position), elles se sont très bien rattrapées dimanche sur le Sprint. Anaïs Chevalier-Bouchet est allée chercher la 2ème place avec un sans-faute. Justine Braisaz-Bouchet a connu sa première cérémonie des fleurs en 6ème place. Anaïs Bescond termine 13ème. Week-end à oublier pour Julia Simon, hors du top 30 et à 21/30 au tir sur les deux courses. L’enseignement est clair : dès que les françaises ajustent la mire, le podium leur tend les bras.

Chez les hommes, le niveau de l’équipe de France est très dense avec déjà quatre top 6. Simon Desthieux, sur un nuage depuis sa 1ère victoire la saison passée, est allé chercher la 3ème place de l’Individuel avant de confirmer avec la 5ème place du Sprint. Il débutera le prochain week-end avec le dossard jaune de leader ! Emilien Jacquelin a raté sa première course mais s’est rattrapé en finissant 4ème du Sprint. Fabien Claude prend date pour la 4ème place du relais aux JO avec la 11ème, puis la 6ème place. Week-end difficile pour Quentin Fillon-Maillet (8ème de l’Individuel à 17/20 puis 32ème du Sprint à 8/10) quand Antonin Guigonnat a bien réagi (39ème de l’Individuel puis 14ème du Sprint).

Prochain rendez-vous : du 2 au 5 Décembre à Östersund (Suède) pour les femmes et les hommes.

Ski nordique

C’est également la reprise pour les fondeurs avec un week-end à 3 courses dans le froid finlandais de Ruka, pour des résultats encourageants de l’équipe masculine, puisqu’il n’y avait pas de française engagée en coupe du monde ce week-end.

Richard Jouve a frôlé l’exploit en terminant 4ème de la finale du Sprint, à moins d’une seconde du podium. Sprint duquel Lucas Chanavat a été éliminé en demi-finales. Ils ont respectivement terminé à la 18ème et 63ème place du 15 km le lendemain. Il y a potentiellement un espoir de médaille sur le Sprint.

Hugo Lapalus est ensuite le meilleur français sur les distances plus longues. Treizième du 15km, il termine 15ème de la Poursuite le dimanche (NB : les écarts du 15km sont conservés pour la Poursuite). Clément Parisse débute timidement sa saison avec une 38ème place sur le 15 km et une belle remontée à la 31ème place le lendemain. Le vétéran Jean-Marc Gaillard a fini 54ème du 15 km et n’est pas parti dimanche.

Prochain rendez-vous : du 3 au 5 Décembre à Lillehammer (Norvège) pour les femmes et les hommes.

Simon Desthieux franchissant la ligne d'arrivée lors de l'individuel ; Richard Jouve sur le sprint de Ruka et Anaïs Chevalier-Bouchet durant son sprint.
Simon Desthieux, Richard Jouve et Anaïs Chevalier étaient 3 des français les plus en vue ce week-end (A.Wiklund/TT News Agency/Reuters ; Laurent Salino/Agence Zoom ; A.Wiklund/AP)

Saut à ski

La coupe du monde a repris ses droits il y a déjà une semaine, avec de belles performances pour nos françaises à Nizhny Tagil en Russie lors des épreuves de ce week-end. Joséphine Pagnier et Julia Clair ont intégré le top 30 des deux épreuves HS 97 de ce week-end : Joséphine a terminé 19ème puis 21ème, alors que Julia a terminé 29ème puis 28ème. Océane Avocat Gros a raté de justesse la qualification ce vendredi, elle termine 41ème alors que les 40 premières se qualifiaient.

Chez les hommes, les bleus sont loin. Absent du premier week-end russe à Nizhny Tagil, Valentin Foubert a pris la 42ème puis la 48ème place des deux épreuves HS 142 du tremplin de Ruka en Finlande. Mathis Contamine n’a pas pris part à la qualification. Valentin Foubert a également terminé 6ème de la première épreuve de la FIS Cup (antichambre de la coupe du monde) à Falun en Suède mi-Novembre, où il concourrait avec Enzo Milesi et Jules Chervet (qui terminent au delà de la 30ème place).

Prochain rendez-vous : du 3 au 5 Décembre à Lillehammer (Norvège) pour les femmes et à Wisla (Pologne) pour les hommes.

Combiné nordique

Si la coupe du monde de combiné nordique ne commence que début Décembre chez les femmes, les hommes étaient sur le pont (ou le tremplin) dès ce week-end à Ruka en Finlande, pour la quatrième édition du tour de Ruka avec trois épreuves.

Laurent Muhlethaler commence la saison avec trois solides top 30 : toujours placé dans le top 20 en saut, il termine 16ème vendredi (5 km de fond), 27ème samedi (10 km de fond) et 15ème dimanche (10 km de fond). Matteo Baud est allé chercher la 26ème place de l’épreuve du vendredi, Antoine Gérard le 22ème place de l’épreuve de dimanche. Enfin, Marco Heinis et Gael Blondeau ont intégré plusieurs fois le top 40 ce week-end. Encourageant pour la suite.

Prochain rendez-vous : du 2 au 5 Décembre à Lillehammer (Norvège) pour les femmes et les hommes.

Ski Alpin

Après deux ans d’absence dus à la situation sanitaire, le ski alpin était de retour outre-Atlantique pour la traditionnelle tournée nord-américaine. Et ce retour a malheureusement été fortement contrarié, que ce soit par le vent dans le Vermont chez les femmes, ou par la neige canadienne de Lake Louise pour les hommes. Résultat : 3 courses annulées, le géant femme, ainsi que la première descente et le super-G messieurs.

Le géant femme a d’ailleurs été arrêté après une petite dizaine de dossard, alors que la française Tessa Worley menait jusqu’à lors, de quoi frustrer, mais également rassurer en vue des prochaines courses. Le lendemain en slalom, Nastasia Noens, seule tricolore membre du Top 30, a tenu son rang en obtenant une 19e place.

Chez les hommes, une seule descente s’est donc courue à Lake Louise, et dans une course dominée par les autrichiens et les suisses, le niçois Matthieu Bailet s’est illustré en signant une belle 7e place. De quoi donner du baume au cœur à cette Equipe de France de vitesse, touchée par les blessures et encore sous le choc de l’accident d’Adrien Théaux.

Prochain rendez-vous : Du 2 au 5 décembre, à Lake Louise pour les femmes (2 descentes et 1 super-G), et à Beaver Creek pour les hommes (2 super-G et 2 descentes).

Ski & Snowboard Acrobatique

Week-end placé sous le signe de la découverte pour le freestyle, avec les premières courses disputées sur la piste de Secret Garden, qui sera celle des prochains Jeux Olympiques. Le ski cross et le snowboard cross étaient à l’honneur !

En ski cross, la saison démarre bien avec déjà deux podiums, deux 3e places, pour Marielle Berger Sabbatel et Bastien Midol. Petite déception pour les médaillés mondiaux de l’an passé Alizée Baron et François Place, respectivement 7e et 9e. Mais cette expérience sera à coup sûr bénéfique en vue des JO.

En snowboard, pas de podium mais deux 5e places pour Chloe Trespeuch et Merlin Surget, qui ont mené une Equipe de France qui est parvenue à placer 5 éléments de le tableau final !

Prochain rendez-vous : Du 2 au 4 décembre, le ski freestyle se rend à Ruka (FIN) pour un concours aérien et du ski de bosses, tandis que le snowboard se déplace à Steamboat (USA) pour du Big Air.

Bastien Midol et Marielle Berger-Sabbetel ont tous les deux fait un podium ce week-end
(R. Martin/L’Équipe ; Icon Sport)

Patinage de vitesse

La coupe du monde de patinage de vitesse a repris depuis le 12 novembre. Pour l’instant 2 courses ont eu lieu : une en Pologne et une en Norvège. L’équipe de France ne compte malheureusement pas de représentante féminine.

Chez les hommes, Timothy Loubineaud est actuellement vingt-et-unième du classement général en distance longue (5000 et 10 000m). Il s’est classé 7ème du 5000m en catégorie B et 14ème au 10 000m dans la même catégorie. De plus, ses temps de 6 min 29’ et de 13 min 29’ sont tous les deux en dessous des temps demandés pour une participation aux Jeux Olympiques (6 min 30 & 13 min 30).

Egalement engagé dans la Mass-Start, il occupe actuellement la 22ème place au classement, tandis que Mathieu Belloir, engagé uniquement sur cette discipline pour l’instant est à la 25ème. Ces deux classements n’étaient néanmoins pas suffisants pour accéder à la finale de l’épreuve.

A noter également, les classements à la 7ème et 8ème place en finale de la mass-start junior de Germain Deschamps et Martin Belloir ce week-end pour leur reprise des compétitions.

Prochain rendez-vous : du 3 au 5 décembre à Salt-Lake-City (USA)

Short-track

Les 4 étapes de la coupe du monde de Short-track se sont terminées ce week-end. Le bilan est mitigé pour les français qui y étaient engagés. Au sein de cette discipline loin d’être nationale, il est important de noter l’excellent podium du relais mixte le 21 novembre à Debrecen en Hongrie. En effet, l’équipe composée de Gwendoline Daudet, Quentin Fercoq, Tifany Huot Marchand & Sébastien Lepape y a pris la 3ème place. Après 4 week-end, le relais occupe la 8ème place au classement général.

Chez les femmes, le relais est classé 10ème. Le meilleur classement est celui d’Aurélie Monvoisin à la 15ème  place au général en 500m. Elle est 24ème en 1000m. Tifany Huot Marchand est quant à elle à la 17ème place en 1500m. Chez les autres françaises, Gwendoline Daudet est 35ème en 1000m. Néanmoins comme Cloé Ollivier, Aurélie Leveque et Eva Grenouilloux, elle est hors du top 40 pour l’ensemble des autres épreuves.

Chez les hommes, le relais est classé 9ème. Sébastien Lepape est dans le top 20 pour les 3 distances. En effet, il occupe la 13ème place au classement du 1500m, la 16ème du 1000m & la 17ème du 500m. Le deuxième français Quentin Fercoq tourne autour de la trentième place pour l’ensemble des disciplines. Si Tristan Navarro est 39ème en 1000 m, il est comme Arthur Vanbesien et Thomas Tawan hors du top 50 pour l’ensemble des autres disciplines.

Prochain rendez-vous : à partir du 14 janvier à Dresden (Allemagne) pour les championnats d’Europe.

Patinage artistique

Une grosse partie de la saison de patinage artistique s’est déjà déroulée. En effet, le dernier des six Grands Prix s’est déroulé ce week-end à Moscou pour la Coupe de Russie. Retour sur le début de saison des patineurs français.

En danse sur glace, les quadruples champions du monde Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron se sont imposés sur les deux Grands-Prix auxquels ils ont participé (Italie et France). Après presque deux ans sans compétition, a confirmé toutes les attentes qui reposaient sur leurs épaules, signant avec 221,25 points le meilleur total de la saison devant la paire russe composée de Victoria Sinitsina & Nikita Katsalapov.

La paire composée d’Evguenia Lopareva & Geoffrey Brissaud s’est quant à elle classée 4ème des Internationaux de France après avoir fini 7ème du Grand Prix d’Italie. Avec 175,94 points, elle a battu son meilleur résultat en Grand-Prix à cette occasion. Loïcia Demougeot & Théo Le Mercier ont pour leur part finit 9ème.

Les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron aux Internationaux de patinage artistique à Grenoble le 19 novembre 2021.
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors de leur programme court lors des Internationaux de France (GUILLAUME HORCAJUELO/EPA)

En individuel masculin, le jeune Adam Siao Him Fa s’est classé 9ème du Skate America. Le quadruple champion de France Kévin Aymoz avait quant à lui dû faire forfait à ce même Grand Prix. Au Trophée de France, Siao Him Fa termine 8ème avec 243,29 points, son record. Kévin Aymoz fait 9ème (228,08) et Romain Ponsart 11ème (212,27). A quelques mois des Jeux Olympiques, Adam Siao Him Fa semble donc avoir une certaine avance pour récupérer le second quota olympique. Le premier étant nominatif pour Kévin Aymoz qui l’avait obtenu grâce à sa 9ème place aux championnats du monde 2021.

En individuel féminine, Léa Serna a participé au Grand Prix de France. Avec 170,33 points, la championne de France en titre se classe 11ème. Elle bat à cette occasion son actuel record de points en Grand Prix.

En couple, Camille & Pavel Kovalev et Coline Keriven & Noël-Antoine Pierre se sont classés 7ème (151,98 point) et 8ème (149,48) au Trophée de France.

On devrait peut-être retrouver Léa Serna et les couples aux Championnats d’Europe. Malheureusement, pas de Jeux-Olympiques dans ces deux catégories. En effet, les femmes et couples engagés au Nebelhorn Trophy à Oberstdorf en septembre n’ont pas réussi à obtenir des quotas pour la France au cours de cette compétition.

C’est donc vers la paire canadienne composée de Vanessa James et Eric Radford qu’il faudra se tourner pour espérer voir une française briller. Ce duo formé suite au changement de nationalité sportive de Vanessa James s’est classé par deux fois 4ème et seuls x couples possèdent un meilleur score qu’eux en Grand Prix. De bonne augure pour ce couple patinant ensemble depuis peu. Mais il peut compter sur l’expérience emmagasinée avec leurs précédents partenaires pour les deux patineurs.

Prochain rendez-vous : La Finale du Grand Prix du 9 au 12 décembre à Kadoma (Japon), où on retrouvera Gabriella Papadakis & Guillaume Cizeron seuls français qualifiés.

Curling

L’équipe de France masculine participait aux championnats d’Europe B remportés par la Turquie à Lillehammer depuis le 20 novembre. Avec 3 victoires et 4 défaites, elle finit 5ème de sa poule. Grâce à ce classement elle est assurée d’être encore en catégorie B la saison prochaine. Mais son classement ne lui permet pas d’accéder aux play-offs, de viser une montée en catégorie A ou une éventuelle qualification aux championnats du monde à venir. Il n’y a pour l’instant pas de participation d’une équipe féminine à cette compétition.

En catégorie A, l’Ecosse a fait le plein. Elle s’impose devant la Suède et l’Italie chez les hommes. Chez les dames, les écossaises gagnent également leur finale face aux suédoises et ce sont les allemandes qui prennent le bronze.

Trois membres de l'équipe de France de Curling en discussion pendant les championnats d'europe B à Lillehammer en Norvège.
L’équipe de France de Curling aux Championnats d’Europe B 2021. (WCF/Céline Stucki)

Handiski

Après une saison quasiment blanche en 2020-2021 à cause du Covid, les skieurs et snowboardeurs handisport sont dans les starting-blocks. Si l’heure des compétitions n’a pas encore sonné, elle arrive à vitesse grand-V pour eux. En effet, les premiers débutent dès aujourd’hui.

Petit point sur leur calendrier jusqu’aux mondiaux qui se dérouleront du 8 au 23 janvier à Lillehammer et qui regrouperont pour la première fois de l’histoire skieurs alpins, nordiques et snowboardeurs sur un même lieu pour une grande fête des sports d’hiver handisport. Initialement prévus en 2020, ils ont dû être reportés pour cause de covid.

Snowboard :
– 29 & 30 novembre à Landgraad, Pays-Bas
– 10 au 12 décembre à Pyha, Finlande
– 17 au 19 décembre à Hochfuegen, Autriche

Ski Nordique :
– 4 au 12 décembre à Canmore, Canada

Ski Alpin :
– 7 au 10 décembre à Steinach am Brenner, Autriche
– 17 au 21 décembre à Saint Moritz, Suisse

Bobsleigh

Après un début de saison un peu râté la semaine dernière en bob à 2 (17ème) comme à 4 (22ème) , le pilote alsacien Romain Heinrich s’est bien repris. Malgré l’absence de son pousseur habituel, Dorian Hauterville, blessé lors de la première étape de la saison, l’équipe de France a pris une belle 12ème place en bob à 2 (avec Lionel Lefebvre en pousseur) et acquis son premier top 10 de la saison en bob à 4 (9ème avec Thomas Delmestre et Jérôme Laporal). Ce niveau de performance pourrait permettre de battre le meilleur classement de la saison dernière (8ème) d’ici les JO.

crédit elmer&jack, olympics.com

Chez les femmes, Margot Boch et Carla Sénéchal sont lancées dans leur rêve olympique. Objectif top 20 mondial pour voir la piste de bob Chinoise. Et c’est bien parti car elles ont fini 13ème de la première étape et 15ème de la deuxième ce week-end. Margot a également bien figuré entre monobob avec une 17ème et 13ème place sur les deux week-ends d’Innsbruck. Ce jeune duo, à l’instar d’Agathe Bessard peut marquer l’histoire en étant les première françaises à se qualifier pour les JO dans cette discipline.

Prochain rendez-vous : Altenberg en Allemagne le week-end prochain pour les deux équipages

Skeleton

Agathe Bessard, seule représentante française de la discipline, continue son apprentissage du plus haut niveau. Le premier pas vers les JO est rempli avec la réussite de la cagnotte dont nous avions parlé avec elle. La deuxième partie du contrat est de faire partie du top 25 mondial. Là aussi le contrat est pour le moment rempli ! Sur la piste d’Innsbruck, elle pris la 23ème place le week-end dernier et la 24ème ce vendredi.

Prochain rendez-vous : comme le bobsleigh, à Altenberg en Allemagne le 03/12

Curling-Fauteuil

Fin octobre se sont déroulés les championnats du monde de curling-fauteuil. A quelques mois des Jeux Paralympiques, c’est la Chine qui s’est imposée devant son public devant la Suède et la Russie. La France n’était malheureusement pas de la partie. En effet, elle ne possède pas d’équipe nationale de curling-fauteuil.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :