Hockey

Découverte : Le Floorball, cousin du hockey

Vous aimez le hockey ? Mais vous n’avez aucun équilibre sur des patins. Ou le simple fait de risquer de vous faire écraser dans les balustrades vous fait peur ? Voici la solution : le floorball.

Le floorball est un sport de crosse, cousin du hockey sur glace. Les parties se déroulent en salle sur un terrain de 40 x 20 m (équivalent à un terrain de handball) délimité par une petite balustrade d’environ 50cm de haut appelée « rink« . Chaque équipe a 5 joueurs de champ et un gardien de but sur le terrain, les remplacements se font « à la volée« . Le floorball se joue avec des crosses en carbone-plastique et avec une balle en plastique très légère. L’objectif principal au floorball est de marquer plus de buts que l’adversaire. Le temps de jeu officiel est de 3 x 20 minutes de temps effectif.
Toutefois, ce sport possède des particularités spécifiques : Ce jeu ne se joue pas sur des patins, mais en basket. Du fait qu’il n’y a pas de patins, il est plus facilement accessible à toutes et à tous. C’est également un sport pouvant être mixte et non violent (les gros contacts sont proscrits).
En outre, le floorball possède plusieurs appellations. Par exemple, en Suisse, on parle de unihockey, en Belgique de unihoc, en Suède de innebandy et en Finlande de salibandy. Mais c’est toujours le même sport.

Clip de présentation du floorball sur la chaine YouTube de l’IFF

Origines de ce sport

Les origines du floorball sont sujettes a débat. L’International Floorball Federation (IFF) situe ses origines en 1958. Quand une entreprise du Minnesota, COSOM, avait créée des crosses en plastique pour la pratique du hockey de loisir et scolaire. De là, des compétitions inter-états se sont développés sous le nom de COSOM Floor Hockey. Par contre le floorball, en tant que sport à part entière, est réglementé en Suède, dans les années 1970. Joué d’abord dans les écoles, très vite des clubs sont créés. Ainsi petit à petit le sport se développe. La première fédération nationale est fondée en Suède, en 1981, puis le Japon en 1983, la Finlande et la Suisse en 1985.
En 1986, les 4 fédérations d’origine, se réunissent à Huskvarna (un quartier de Jönköping) et fondent la Fédération Internationale de Floorball. Depuis le nombre de pays membres de l’IFF est de 75. Et plus important, le floorball se développe aux 4 coins du monde.

Les Scandinaves : meilleurs au monde

Depuis 1996, l’année de création des championnats du monde masculins. La Suède a remporté 8 fois l’or et 4 titres pour la Finlande. Ce sont les deux seules nations à avoir remporté les mondiaux.
Chez les femmes, la première édition à eue lieue en 1997. Là encore, c’est la Suède qui domine avec 9 médailles d’or. Devant la Finlande avec 2 médailles d’or et la Suisse qui a remporté son seul titre mondial en 2005.

L’équipement

La crosse

Source image : Salming – Une crosse de joueur, le manche est en carbone et la palette en plastique

Les joueurs de champ jouent avec une crosse. Elle est plus petite que celle utilisée en hockey sur glace. Une crosse de floorball est composée de carbone ou un autre matériau composite. La palette est en plastique, et est incurvée « gauche » ou « droite ». Un joueur droitier, aura de préférence une palette incurvée vers la gauche et vice-versa pour un gaucher.
Les crosses ne peuvent pas dépasser 114cm, et le poids maximum autorisé est de 350 grammes.

La balle

Source image : Istock – balle de floorball

Une balle pèse 23 grammes et son diamètre est de 72 millimètres. Elle possède 26 trous de 10 mm de diamètre. A l’instar des balles de golf. Les balles de floorball possèdent des aspérités a leur surface qui réduisent la résistance à l’air. Il arrive que sur certains tirs, les balles atteignent presque les 200 km/h.

Les buts

Les buts ont des dimensions précises. Leur largeur est de 160 cm, pour 115 cm de haut et 65 cm de profondeur. Ils sont équipés d’un filet externe, mais aussi d’un filet interne pour aider les arbitres à voir si un but est marqué.

Les joueurs de champ

Source photo : Les Impacts de Tours – Olivier Maingourd

Du fait des règles favorisant la technique plus que le physique, les joueurs de champ ne sont pas obligés de porter des protections. Sont autorisées, des protège-tibias, des lunettes de sport (équipement obligatoire chez les jeunes joueurs), et des vêtements légèrement rembourrés. De ce fait, l’équipement traditionnel d’un joueur de champ est composé d’un maillot, un short, des chaussettes et des baskets. Il joue avec une crosse.

Le gardien de but

Source image : facebook – Le gardien suédois Patrik Åman

Les gardiens ont un équipement différent. Il comprend un masque (comme celui d’un gardien de hockey sur glace), un plastron léger (pour éviter de se blesser lors des tirs), un maillot, une coquille, des genouillères (pour éviter les blessures), un pantalon rembourré (pour éviter les blessures avec la balle ou les crosses) et des baskets. Par contre il est interdit de porter un équipement trop volumineux. En outre le gardien ne possède pas de crosse (même si au début, les gardiens avaient une crosse, aujourd’hui c’est proscrit). Il peut également jouer avec ou sans gants.

Les principales règles du jeu

Source image : planeteloisirs.com – Les dimensions d’un terrain de floorball

Le floorball possède des règles très simples à comprendre.
Dans le jeu à proprement parler, il n’y a pas de hors-jeu. Un attaquant peut se trouver derrière les défenseurs. Comme au hockey sur glace, les joueurs peuvent jouer derrière la cage. Il n’y a qu’un seul endroit interdit aux joueurs de champ : la petite zone devant la cage (appelée slot, enclave ou maison) qui est réservée au gardien.
Pour marquer les buts, il faut que la balle soit touchée par une crosse. Marquer du pied, de la main ou de la tête, est interdit (sauf en cas de but contre son camp).
Comme dit en introduction, les contacts appuyés sont proscrits. Les luttes épaules contre épaules sont autorisés tant que l’intégrité physique des joueurs n’est pas en risque. Les mises en échecs sont totalement interdits.
Une autre règle importante, la crosse ne doit pas dépasser la ligne des genoux. Ceci pour éviter tout contact dangereux avec la tête. Il est interdit de jouer la balle avec la tête. Il est également interdit de mettre la crosse entre les jambes de son adversaire. Le tout dans un souci de sécurité.

Les sanctions

Si toutefois un joueur fait une faute, les sanctions sont diverses. ça va du simple coup franc direct, à l’exclusion temporaire (2 ou 5 minutes selon la gravité). Toute attitude antisportive, entraine une exclusion définitive.
Si un défenseur met son pied dans la zone du gardien, alors que l’équipe attaquante est en position de marquer. C’est sanctionné d’un penalty.
Pour tirer un penalty, un joueur doit partir avec la balle depuis le centre du terrain, et il doit déjouer le gardien. Toutefois, il n’a pas le droit de s’arrêter et la balle doit toujours être en mouvement vers l’avant.

Règles spécifiques pour les gardiens

Les gardiens sont les seuls autorisés a prendre la balle avec les mains. A condition que ça soit dans leur surface de réparation. Ils peuvent prendre la balle hors de leur surface. Par contre il faut qu’une partie de leur corps soit en contact avec la surface de réparation. Hors de cette surface, ils peuvent uniquement jouer la balle au pied. A condition de ne pas dépasser la ligne médiane. Si un gardien relance le jeu vers l’avant. La balle doit obligatoirement faire un rebond avant de passer la ligne centrale. Par contre, si un gardien lance la balle dans le but adverse, le but est refusé.

Le floorball en France

Source image : floorball.fr

Le floorball est apparu en France en 2002, quand l’IFK Paris, le CLAP Nantes et le CUP Marseille se sont réunis pour créer la Fédération Française de floorball (FFFL). Aujourd’hui, le floorball regroupe plus de 1600 licenciés dans 55 clubs, à travers le pays.

En France, les clubs sont répartis en 5 niveaux. La Nationale 1 composées de 10 équipes. La Nationale 2 composée de 10 équipes répartie en 2 poules géographiques. La Division 3 composée de 29 équipes réparties en 4 poules géographiques. les ligues Régionales pour le floorball loisir et le Championnat de France Féminin composé de 8 équipes réparties en 2 poules géographiques. Mais également un championnat de France jeunes.

Les équipes de France

A l’heure de publier cet article, L’équipe de France masculine pointe à la 32ème place mondiale. L‘équipe de France féminine pointe à la 28ème place mondiale. Le floorball Français a connu les affres des confrontations face aux meilleures nations mondiales. Les deux plus lourdes défaites de l’histoire de la FFFL ont eues lieu face à « l’ogre » Suédois. Une défaite de 43 à 1 lors des qualifications pour les championnats du monde en 2018 pour les hommes. Ainsi qu’une lourde défaite de 61-0 pour les Françaises lors des qualifications pour les mondiaux 2019. Alors oui, ces scores pourraient faire rire les plus cyniques. N’oublions pas que nos deux équipes nationales n’existent que depuis quelques années. C’est normal que l’apprentissage du très haut niveau prenne du temps. De plus, c’était face à la Suède. Qui est au floorball ce que les Néo-Zélandais sont au rugby ou les Brésiliens au football.

En conclusion, le floorball est un sport enrichissant d’un point de vue physique et humain. Tout le monde peut y participer. Si vous voulez découvrir ce sport, n’hésitez pas a contacter le club le plus proche de chez vous.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :