Hockey LA LNH de demain Sport US

LNH – Carnet des Recrues n°5 : les Red Wings et les Ducks dominent la course au Calder !

Année après année, le repêchage et l’arrivée de nouvelles recrues dans la LNH sont des attractions qui animent les débats des analystes et des partisans. Entre course au trophée Calder ou apprentissage dans les clubs écoles, ces jeunes joueurs tentent de se démarquer pour s’établir dans la grande Ligue et devenir les nouveaux visages de leur franchise. Le CCS vous propose ainsi son carnet des recrues qui vous permettra, tout au long de l’année, de suivre et de découvrir les jeunes pousses de la Ligue Nationale mais ceux aussi qui font leurs classes dans les autres ligues américaines ou européennes.

Dans le but de mettre en valeur les joueurs qui se démarquent dans la LNH ainsi que vous faire découvrir ceux qui brillent dans les ligues parallèles, ce carnet des recrues est découpé en plusieurs sections. Dans un premier temps, nous vous délivrons notre Top 5 des recrues actuellement en action dans la Ligue, auquel nous ajouterons quelques mentions honorables. Ensuite, nous passerons sous la loupe des joueurs, déjà repêchés, évoluant ailleurs en Amérique du Nord (AHL, CHL, NCAA) et en Europe. De Montréal à Anaheim, de la LHJMQ à la KHL, nous scruterons pour vous les futures stars de demain.

Retrouvez les épisodes précédents ici :
Carnet des Recrues n°1 // Carnet des Recrues n°2
Carnet des Recrues n°3 // Carnet des Recrues n°4

🏆 Le Top des Recrues LNH 🏆

Pour cette troisième édition du Carnet des Recrues, le CCS vous propose le second premier classement des cinq meilleurs recrues sur le début de saison en LNH. Un classement qui prend en compte les performances sur l’ensemble de la saison tout en priorisant la dernière période étudiée, c’est-à-dire du 21 novembre au 04 décembre inclus. La majorité des recrues que nous verrons aujourd’hui ont disputé plus de 20 rencontres et les plus réguliers sont aux alentours de 25. Les critères mis en avant sont simples : régularité, bilan collectif, impact sur le jeu et statistiques individuelles.

1️⃣ Lucas Raymond (Ailier, Detroit Red Wings) ⏹️

Crédit: NHL

Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 04 décembre [LNH]
Classement précédent : 1️⃣

Nombre de rencontres : 5 / Temps de jeu moyen : 19:05

3 Buts / 0 Passe / 3 Points

Bilan : 5 victoires / 0 défaite / 0 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 25 matchs, 10 buts / 12 passes / 22 points / TDG : 17:20 – Bilan : 13-9-3

Dans le Cahier des Recrues n°4, Lucas Raymond a détrôné son coéquipier Moritz Seider de la première place, il en fait de même avec le titre de Recrue du Mois. L’avenir de Détroit est sous nos yeux. L’ailier des Wings devance son coéquipier, pas Seider, mais bien le gardien Alex Nedeljkovic dont nous aurons l’occasion de reparler plus loin dans cet article. Un coéquipier qui succède à un autre pour le titre de Recrue du Mois, c’est une première depuis Auston Matthews et Mitchell Marner (déc. 2016 & jan. 2017). Uniquement pour le mois de novembre, Lucas Raymond a récolté 5 buts et 7 passes en 14 matchs.

Pour notre période d’étude, Lucas Raymond a continué sa moisson de buts avec 3 filets inscrits en 5 rencontres. En 5 rencontres ? En 5 victoires plutôt ! Période faste, dense et réussie pour les Wings qui réalisent une véritable performance. Le statut de « surprise de la saison » est maintenant dépassé. Et évidemment, Lucas Raymond n’y est pas étranger. Ses déplacements sont impressionnants, nous avons même l’impression qu’il attire la rondelle comme personne. Et son sens du but… Ce n’est pas pour rien que Bob Heyrman (Detroit Jock City) le compare à une version moderne de Henrik Zetterberg. Illustration parfaite du jeu et de l’audace du jeune suédois : son but victorieux face aux Sabres. En prolongation, Raymond navigue vers la défense des Sabres et déclenche un tir du poignet puissant et précis pour donner la victoire aux siens !

2️⃣ Trevor Zegras (Centre, Anaheim Ducks) 🔼 +2

Crédit: AP Photo/Rick Scuteri

Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 04 décembre [LNH]
Classement précédent : 4️⃣

Nombre de rencontres : 7 / Temps de jeu moyen : 16:30

0 But / 9 Passes / 9 Points

Bilan : 3 victoires / 3 défaites / 1 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 23 matchs, 6 buts / 13 passes / 19 points / TDG : 16:37 – Bilan : 13-8-4

Il semble que Trevor Zegras ait bel et bien lancé sa saison ! Après son entrée dans notre Cahier des Recrues pour la première fois, Zegras accélère, enchaîne les performances et fait briller les Ducks ! Le 9ème choix du repêchage 2019 totalise pas moins de 9 passes décisives sur la période étudiée. Une performance qui le hisse au second rang des recrues les plus productives avec désormais un total de 19 points en 23 matchs. Zegras n’avait enregistré que 5 points sur 13 premières rencontres, il est donc à 14 points sur les 10 derniers matchs.

Sur les 3 premiers matchs de la période étudiée, 1 victoire et 2 défaites, Zegras a distribué 4 passes dont 2 contre Ottawa pour un victoire 4-0. Ensuite, lors des 2 matchs suivants, le jeune américain n’a pas inscrit de point mais a enregistré un premier sommet en carrière avec 8 tirs contre Toronto, mais n’a pas réussi à inscrire un but. Le point culminant de cette période est évidemment son match contre Vegas. Un vrai test pour les Ducks. Dans une rencontre très disputée, digne des Séries, Zegras a délivré 3 assistances dans la victoire (précieuse) des siens. Sur sa ligne, en 5v5, avec Sonny Milano et Rickard Rakell, Zegras fait des merveilles à l’organisation. Vraiment élite dans ce domaine sans nul doute. Ensemble, ils dépassent les espérances avec plus de 75% de but attendu. En ce moment les trois surpassent les attentes avec, par exemple, contre Vegas, 10 tirs au but et 19 tentatives de tir. Seul ombre au tableau de Zegras, sa réussite au tir. En 7 matchs, il a tenté 25 tirs mais aucun n’est rentré dans les filets.

3️⃣ Moritz Seider (Défenseur, Detroit Red Wings) 🔽-1

Crédit: News FR-24

Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 04 décembre [LNH]
Classement précédent :
2️⃣

Nombre de rencontres : 5 / Temps de jeu moyen : 23:18

1 But / 3 Passes / 4 Points

Bilan : 5 victoires / 0 défaite / 0 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 25 matchs, 3 buts / 14 passes / 17 points / TDG : 22:31 – Bilan : 13-9-3

Mortiz Seider a perdu son titre de Recrue du Mois au profit de son coéquipier Lucas Raymond mais le défenseur allemand continue de briller pour le plus grand bonheur des Red Wings. Toujours en tête des recrues en moyenne de temps de glace, Seider est plus que déterminant dans le récent succès de Detroit. Avec une maturité impressionnante il dirige la défense des Wings avec fermeté et certitudes. Les 5 victoires consécutives de Detroit sont à mettre au crédit de l’équipe bien sûr, du coach aussi, mais peut-être encore plus des recrues.

Avec 4 points en 5 matchs pour 5 victoires, Seider est un grand artisan de la bonne forme des Wings. Muet contre les Blues de St-Louis, le jeune allemand a délivré une assistance contre Buffalo avant de redevenir muet contre Boston. Pour les deux derniers matchs de la période, Seider a compilé 3 points dont le but gagnant en prolongation contre les Islanders de New-York ! Une performance majuscule pour le défenseur des Red Wings. Sachez surtout que même si Seider n’inscrit pas son nom sur la fiche de score, il contribue grandement collectivement et défensivement. Dans cette série de 5 victoires, les Wings ont affronté des grosses écuries de la LNH dont les Blues, les Bruins et les Isles. Alors qu’il n’a pas scoré contre les Blues et les Bruins, Seider a distribué 8 mises en échec et bloqué 4 tirs. D’ailleurs sur les 5 matchs, l’Allemand a donné 10 mises en échec et totalise 13 tirs bloqués !

4️⃣ Jamie Drysdale (Défenseur, Anaheim Ducks) Entrée

Crédit: Medium

Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 04 décembre [LNH]
Classement précédent : X

Nombre de rencontres : 7 / Temps de jeu moyen : 19:01

2 Buts / 4 Passes / 6 Points

Bilan : 3 victoires / 3 défaites / 1 défaite en prolongation

Statistiques sur la saison : 16 matchs, 3 buts / 10 passes / 13 points / TDG : 20:00 – Bilan : 13-8-4

Et voilà Jamie Drysdale ! Comme l’entrée de Zegras dans notre dernier Carnet des Recrues, Drysdale débarque dans notre chronique et semble bien décidé s’y installer durablement. Comme son coéquipier, Drysdale était parmi les 5 recrues les plus attendues de LNH cette saison, et comme Zegras il a tardé à se mettre en avant. Sur ses 13 premiers matchs, seulement 4 points inscrits et un +/- terrible de -10. Sur les 12 derniers ? Drysdale a cumulé 9 points dont 2 buts et un +/- de +5.

Les deuxième et troisième buts en LNH de Drysdale ont été inscrit dans notre période d’étude. Dans une défaite un peu embarrassante contre Nashville, Drysdale a marqué son premier but. Au match suivant, il délivre deux assistances. Et tout comme Zegras, le sommet de cette période est bien évidemment la rencontre contre Vegas. Tout comme son coéquipier recrue, Drysdale a brillé face aux Golden Knights de Las Vegas. Déjà, il est impliqué sur le premier but de la rencontre, puisque c’est lui qui délivre la bonne passe pour le 15ème but de Troy Terry. Puis en 3ème période, il donne l’avance aux Ducks sur un tir du poignet très précis après un beau travail de Zegras. Drysdale commence a briller et le classement des Ducks au 3ème rang de la Pacifique le reflète très bien.

5️⃣ Alex Nedeljkovic (Gardien, Detroit Red Wings) Entrée

Crédit: Les actualités

Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 04 décembre [LNH]
Classement précédent :
X

Nombre de rencontres : 4 / Temps de jeu moyen : –

Moyenne de buts alloués: 2 / Pourcentage d’arrêts: 0.938

Bilan : 4 victoires / 0 défaite

Statistiques sur la saison : 16 matchs / GAA : 2,6 / %S : .920 / Blanchissage : 0 – Bilan : 13-9-3

A 25 ans et pour sa 5ème saison officielle en LNH, Alex Nedeljkovic reste une recrue selon les normes de la ligue. Et oui, pour rester une recrue il faut avoir disputé moins de 25 matchs dans une saison, l’année dernière avec les Canes, il n’en a disputé que 23. De même, il ne faut pas avoir disputé 6 matchs ou plus dans deux saisons consécutives, hors en 2019-20, Nedeljkovic n’en a joué que 4 rencontres. Bref, Nedeljkovic est une recrue que cela vous plaise ou non. Son échange cet été a été perçu comme une grosse surprise dans le monde de la LNH puisqu’un gardien jeune et performant comme lui est une denrée rare dans la ligue. Sur le début de saison, Nedeljkovic monte graduellement pour retrouver son niveau de Carolina. Sur la période étudiée, le gardien des Red Wings a obtenu 4 victoires en 4 départs !

Sur les 12 premiers matchs de la saison, Nedeljkovic a rendu un bilan de 4-3-3 avec 31 buts encaissés et une pourcentage d’arrêt de .918. Très honnête même si le total de but n’est très très reluisant. En revanche, sur les 4 dernières rencontres contre des grosses franchises prétendantes au titre comme St-Louis, Boston ou les Islanders de New-York, Nedeljkovic a sorti le grand jeu. Avec seulement 8 buts encaissés, il a surtout assuré une belle série de victoire aux Red Wings. Point culminant de sa belle période, la rencontre contre les Bruins. Le gardien de Detroit a littéralement écœuré les attaquants de Boston avec 41 arrêts sur 42 tirs. Même s’il fut absent de la rencontre contre Vegas, Nedeljkovic reste un pilier de la réussite de Détroit cette saison.

Légende : 🔢 Place au classement / ⏹️ Même classement / 🔼 Progression / 🔽 Baisse /
Entrée au classement

Mentions honorables

👁️ Michael Bunting (Ailier, Toronto Maple Leafs)
Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 04 décembre [LNH]
Matchs joués : 6 / Temps de glace : 15:17 / 2 buts, 7 passes, 9 points / Bilan : 5-0-1
Statistiques saison :
Matchs joués : 25 / Temps de glace: 14:23 / 6 buts, 11 passes, 17 points / Bilan : 17-6-2
Classement précédent : Hors classement

Et oui, à 26 ans, Michael Bunting est toujours une recrue et une recrue de choix pour les Leafs ! Avec 9 points sur la période, l’ailier pouvait légitimement prétendre à une place dans le Top 5 de notre Cahier des Recrues. Très productif, Bunting est aussi très bien entouré dans une équipe de Toronto très performante en ce moment. Et nous voyons ici un argument non-négligeable pour l’éloigner de notre Top 5. Mais pas de panique, si Bunting poursuit sa superbe saison, il gravira rapidement des places dans notre Top LNH.

👁️ Dan Vladar (Gardien, Calgary Flames)
Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 04 décembre [LNH]
Matchs joués : 2 / Moyenne de buts alloués : 1,5 / Pourcentage d’arrêt : .952 / Bilan : 2-0-0
Statistiques saison :
Matchs joués : 6 / Moyenne de buts alloués : 1,78 / Pourcentage d’arrêt : .939 / Bilan : 5-0-1
Classement précédent : Hors classement

Il est probablement encore tôt pour qualifier Dan Vladar de révélation de l’année chez les recrues mais le gardien des Flames est vraiment impressionnant sur ses rares apparitions. Ses statistiques sont effrayantes et surtout, le gardien tchèque de 24 ans a réalisé 2 blanchissages en 6 rencontres. Impressionnants. Bonne pioche pour les Flames puisque Vladar a réussi à sortir Calgary d’une mauvaise passe après un très bon début de saison.

👁️ Anton Lundell (Centre, Florida Panthers)
Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 04 décembre [LNH]
Matchs joués : 7 / Temps de glace : 17:18 / 2 buts, 2 passes, 4 points / Bilan : 5-2-0
Statistiques saison :
Matchs joués : 20 / Temps de glace: 16:40 / 5 buts, 6 passes, 11 points / Bilan : 17-4-3
Classement précédent : Hors classement

Le jeune centre des Panthers doit savoir que le Carnet des Recrues sort tous les 15 jours puisque c’est la deuxième fois où il ne fait le coup de sortir une belle performance juste avant la publication. Alors qu’Anton Lundell est resté muet pendant 5 rencontres, il inscrit deux buts contre Buffalo et délivré deux assistances le match suivant contre St-Louis. Ce garçon est pétri de talent, il faut davantage de régularité désormais pour retrouver la première place qu’il avait occupé lors du tout premier Carnet des Recrues.

Sorties du Carnet des Recrues

Cole Sillinger (CLB – 5ème) // Dawson Mercer (NJ – 3ème)

🌎 Sous la loupe | Amérique du Nord 🌎

Dans cette section, nous allons vous présenter des joueurs déjà repéchés mais qui devraient évoluer en dehors de la LNH pour la majorité de la saison. Plus précisément, on se penche ici sur les joueurs évoluant dans la AHL, la CHL et la NCAA. L’occasion de suivre les performances et le développement de ces joueurs que nous retrouverons dans la Ligue Nationale dans les années à venir. Le choix des joueurs présentés tient compte de leurs performances du 21 novembre au 4 décembre inclus, ainsi que de leurs prestations globales depuis le début de la saison.

🕵️ Dylan Guenther (Centre, Edmonton Oil Kings, WHL)

Crédit : thehockeynews.com
Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 4 décembre

Nombre de rencontres: 6 / Temps de jeu moyen: N/A

6 Buts / 5 Passes / 11 Points

Bilan : 5 victoires / 1 défaites

Statistiques sur la saison : 24 matchs, 16 buts / 16 passes / 32 points.

Auteur d’une saison 20/21 de grande qualité (24 points en 12 matchs), Dylan Guenther a logiquement été repêché, l’été dernier, au 9ème rang par les Coyotes. Malgré son nouveau statu, Guenther n’a pas succombé à la pression et continue d’exceller dans la WHL cette saison. La dernière quinzaine est sans doute sa plus faste depuis le début de saison avec une récolte de 11 points en 6 matchs, ponctuée par un triplé le 3 décembre dernier. Ce dernier fait d’arme rappelle ainsi à quel point il est un excellent buteur. C’est donc sans surprise que Guenther a été sélectionné pour le camp d’entrainement d’Équipe Canada Junior et qu’il sera fort probablement de l’effectif pour les Championnats du Monde Junior à la fin du mois.

Mené par le génie offensif de Guenther mais aussi celui de Sebastian Cossa devant les cages, les Oil Kings d’Edmonton sont l’une des meilleures équipes de la WHL et du pays. Il sont en effet 4ème au dernier classement établi chaque semaine par la CHL. Fait intéressant, les quatre premières places de ce classement sont occupées par des formations de la WHL. C’est donc dire le niveau de jeu qui y règne actuellement.

🕵️ Matias Maccelli (Ailier, Tucson Roadrunners, AHL)

Crédit : gophnx.com
Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 4 décembre

Nombre de rencontres: 5 / Temps de jeu moyen: N/A

3 Buts / 5 Passes / 8 Points

Bilan : 4 victoires / 1 défaite

Statistiques sur la saison : 16 matchs, 6 buts / 12 passes / 18 points.

Alors que pour une n-ième année, la saison des Coyotes de l’Arizona ne va nulle part, il semble y avoir au moins un peu d’espoir du côté de leurs prospects. Si on savait à quoi s’attendre de la part de Guenther, l’éclosion de Matias Maccelli est en revanche une très belle surprise. Élu meilleure recrue du mois de novembre en AHL, il est en train d’imposer son jeu pour sa première saison professionnelle en Amérique du Nord. Évoluant à l’aile, il continue de démontrer qu’il est un très bon créateur de jeu. Pour rappel, le joueur finlandais avait été repêché par les Yotes en 4ème ronde (98ème au total) en 2019.

Malgré un début de saison difficile, les Tucson Roadrunners connaissent une meilleure période présentement avec 6 victoires lors des 10 derniers matchs. Cette séquence coïncide évidemment avec les succès de Maccelli, démontrant ainsi l’impact de ce dernier sur son équipe.

🕵️Wyatt Johnston (Centre, Windsor Spitfires, OHL)

Crédit : Chris Tanouye/Getty Images
Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 4 décembre

Nombre de rencontres: 6 / Temps de jeu moyen: N/A

5 Buts / 13 Passes / 18 Points

Bilan : 2 victoires / 4 défaites

Statistiques sur la saison : 21 matchs, 13 buts / 23 passes / 36 points.

Si vous cherchez l’un des joueurs les plus en feu dans le hockey junior actuellement, alors Wyatt Johnston est votre homme. Sa récolte de 18 points en 6 matchs est tout simplement impressionnante, tout comme ses 6 points (2 buts, 4 passes) lors de la victoire des siens face à Sarnia (3 décembre). Mais au delà des statistiques, c’est la façon dont Johnston est arrivé à retrouver un tel niveau de jeu qui impressionne. En effet, il n’avait pas du tout jouer la saison dernière en raison de l’annulation de la saison en OHL. Un fait qui n’avait cependant pas empêché les Stars de Dallas de le repêcher au 23ème rang lors de la dernière Draft. Seule ombre au tableau, sa non sélection par Équipe Canada Junior en dépit de ses performances.

Avec une fiche de 9-8-4, les Spitfires de Windsor sont présentement une équipe de milieu de tableau dans la OHL. Leur bilan de 2 victoires et 4 défaites lors de la dernière quinzaine témoigne également de leur incapacité à aller chercher des victoires malgré la présence d’un joueur comme Johnston dans la formation.

🌍 Sous la loupe | Europe 🌍

Après les ligues nord-américaines, place maintenant à l’Europe, autre vivier de joueurs qui feront la pluie et le beau temps des franchises qui ont misés sur eux. On s’attardera ainsi à des jeunes évoluant principalement en Russie (KHL/VHL/MHL), en Suède (SHL) ou en Finlande (Liiga). Ici aussi, le choix des joueurs présentés tient compte de leurs performances du 21 novembre au 4 décembre inclus, ainsi que de leurs prestations globales depuis le début de la saison.

🕵️Antti Saarela (Centre, Ilves, Liiga)

Crédit : Jukka Ritola / Aamulehti
Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 4 décembre

Nombre de rencontres: 4 / Temps de jeu moyen: 14:35

3 Buts / 2 Passes / 5 Points

Bilan : 2 victoires / 2 défaites

Statistiques sur la saison : 23 matchs, 8 buts / 6 passes / 14 points.

Grâce à un triplé inscrit le 3 décembre dernier, Antti Saarela est l’une des recrues LNH évoluant en Finlande qui s’est le plus illustrée dernièrement. Repêché en 4ème ronde (123ème au total) par les Blackhawks en 2019, il n’est évidemment pas le prospect le plus connu et le chemin vers la Ligue Nationale est encore long pour lui. Néanmoins, pour sa troisième saison en Liiga, il démontre une progression intéressante et a déjà égalé son plus haut total de points (14). Un projet sur le long terme donc mais que l’on risque de retrouver dès la saison prochaine en AHL et pourquoi pas à Chicago dans quelques années.

Antti Saarela évolue au sein de l’équipe de Ilves. Avec une fiche de 13-6-7, ils occupent présentement le 6ème rang de la Liiga mais pourrait se hisser au 2ème rang considérant leur(s) match(s) en retard sur leurs adversaires directs. Parmi les meilleurs pointeurs de son équipe, Saarela est donc un acteur direct dans les bons résultats des siens.

🕵️ Emil Heineman (Ailier, Leksand IF, SHL)

Crédit: Daniel Eriksson / Bildbyrån
Statistiques sur la période étudiée : du 21 novembre au 4 décembre

Nombre de rencontres: 5 / Temps de jeu moyen: 16:30

3 Buts / 2 Passes / 5 Points

Bilan : 4 victoires / 1 défaites

Statistiques sur la saison : 24 matchs, 8 buts / 3 passes / 11 points.

Attaquant polyvalent, Emil Heineman a très bien démontré ses qualités offensives lors des derniers matchs. En effet, il a su se mettre en valeur comme buteur ou bien passeur lors des différentes victoires des siens. Repêché en 2ème ronde (43ème au total) en 2020 par Calgary, il réalise présentement sa première saison complète en SHL. S’il continue à montrer de belles choses cette année, il est fort à parier qu’il se joindra lui aussi à la AHL la saison prochaine pour découvrir le jeu nord-américain.

Fort de ses 4 victoires lors des 5 derniers matchs, l’équipe de Leksand IF (12-2-8) occupe présentement la 5ème place du classement en SHL. Outre Heineman, le club compte notamment dans ses rangs le jeune Isak Rosen, choix de première ronde (14ème) des Sabres de Buffalo lors du dernier repêchage.

Nous vous donnons rendez-vous dans deux semaines pour le prochain numéro de ce carnet des recrues. Vous y découvrirez alors la suite du classement des jeunes qui se sont démarqués dans la LNH ainsi que ceux qui ont fait les manchettes dans les autres ligues partout ailleurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :