MLB Sport US

MLB : Les Padres, les raisons d’une désillusion 

Après une saison 2020 pleine de promesse, c’est avec plein d’espoirs que les joueurs de San Diego abordent la saison 2021. Cependant, les saisons sont longues et ne se ressemblent pas, et les Padres font face à la dure réalité de la MLB avec une saison décevante. Retour sur une saison 2021, mélange entre regrets et déceptions.

Un début d’année entre ambition et espoir

Malgré l’année 2020 très spécifique, saison réduite en nombre de matchs, les Padres ont su illuminer les terrains de la MLB avec notamment le sensationnel et prodigieux Fernando Tatis Jr. Malgré cette finale perdue contre les Dodgers de Los Angeles (les champions de l’année 2020), les Padres ont vu leur ambition s’accroître avec l’envie de gagner le plus rapidement possible ces World Series.

Pour se faire, les Padres vont effectuer de nombreux mouvements pour améliorer cet effectif. Avec un pitching jugé comme « insuffisant », San Diego va venir le garnir avec des joueurs de grandes qualités : Joe Musgrove (ex Pirates Pittsburgh), Yu Darvish (ex Chiago Cubs), Blake Snell (ex Rays), Mark Melancon (ex Atlanta Braves). Suite à ses nombreuses arrivées, le pitching des Padres n’est plus vu comme une faiblesse à l’amorce de cette saison, bien au contraire beaucoup l’estiment comme l’un des plus beaux pitching de la ligue. Suffisant pour concurrencer et déloger les Dodgers de leur fauteuil de leader de la division.

Mais dans le baseball, le pitching seul ne suffit pas et ça les grands boss des Padres en ont conscience. C’est pour cela que San Diego a décidé d’acquérir le performant OF des Rays de Tampa Bay, Tommy Pham mais également le polyvalent Jurickson Profar capable de jouer Infielder et Outfielder. En cours de saison, les Padres vont acquérir l’Infielder Adam Frazier, un fantastique batteur qui a fini parmi les meilleurs batteurs de la saison 2021. Un atout de taille dans un effectif déjà très impressionnant. L’objectif est maintenant clair pour les Padres, aller chercher le titre de division devant les Dodgers et gagner les World Series.

Cette saison la mayonnaise ne prend pas

Le début de saison des Padres est tonitruant, ils prennent vite le contrôle de la division avec un Fernando Tatis Jr qui est sur une autre planète. Ces lieutenants à la batte (Machado, Cronenworth et Myers) suivent le rythme et apportent leur pierre à l’édifice. Seul ombre au tableau du batting en ce début de saison, le manque d’impact de Pham, le nouveau OF a du mal à se faire une place chez les Padres et on est loin de son rendement de la saison dernière.

Alors que le début de saison des Padres est très intéressant, il va atteindre son apogée le 10 avril 2021. Face aux Rangers du Texas, Joe Musgrove va réaliser le 1er No Hitter de l’histoire des Padres, un moment d’histoire pour cette franchise qui ne cesse d’éclore au fil des années. Un moment d’émotion qui confirme un début de saison à la hauteur des ambitions des Padres. San Diego est au rednez-vous et ne compte pas céder aussi facilement. Ajouter à cela, un Mark Melancon tout simplement stratosphérique, il est le roi du Save cette saison et ne cédera à aucun moment sa place de leader dans cette catégorie.

Malheureusement, ce No Hitter va aussi représenter le début des doutes et des difficultés pour les Padres de San Diego. En effet, le début de cette chute va aussi correspondre à la blessure à l’épaule de la star de l’équipe Fernando Tatis Jr qui va rater une petite vingtaine de matchs mais cela ne l’empêcchera pas de frapper 42 Homeruns et 97 RBI pour le plus grand bonheur des supporters. L’un des autres soucis est l’exigence au bâton des joueurs de San Diego, hormis Tatis, aucun joueur ne dépasse les 0.28 à la batte. La moyenne à la batte indique le nombre de fois que le batteur est parvenu à atteindre les bases, pour se calculer il faut prendre le nombre de Hits que l’on divise par son nombre total de passages à la batte. Une moyenne égale ou supérieur à 0.300 est considérée comme excellente.

Le 10 avril 2021, Joe Musgrove rentre dans l’histoire des Padres. Il a réalisé le 1er No Hitter de l’histoire de la franchise.

Une véritable hécatombe au bâton, où les lieutenants comme Machado, Hosmer, Pham ou Myers ont été aux abonnés absents pour épauler Tatis dans la quête du Graal.

Par ailleurs, malgré un début de saison impressionnant de la part du pitching, tous sans exception ont connu un coup de mou. Musgrove finira avec un ERA de 3.18, ce qui fait de lui le meilleur starter des Padres. Ensuite les autres starters seront tous à un ERA supérieur à 4.00. L’ERA correspond à la moyenne de points concédés par le lanceur lors de sa présence sur le monticule.

Des joueurs comme Darvish et Snell se sont écroulés et n’ont pas permis à l’équipe de sortir de l’impasse. Lamet n’est jamais parvenu à revenir à son niveau et a connu une saison entière de blessure, ce qui a laissé un trou important dans la rotation de San Diego. Le jeune Paddack, si imposant en 2020, a connu une année 2021 très complexe loin de son niveau habituel.

Un avenir entre tensions et espoirs

La fin de saison a été marqué par une grosse série de défaites pour les Padres, ce qui les a emmenés à finir sur un bilan négatif, très loin des performances de 2020, et surtout très loin de la qualité globale de cet effectif. Une fin de saison en chute libre que rien ne semblait arrêter pour cette jeune équipe. Une année d’apprentissage pour ce groupe qui devra se remettre vite en question si ces derniers souhaitent réellement évoluer et répondre aux ambitions attendues. Cette fin de saison a également pointé du doigt des tensions internes. Lors d’un match de fin de saison un clash est survenu entre Manny Machado et Tatis Jr, des tensions qui peuvent inquiéter. Cependant, cela reste une réaction naturelle surtout avec le bilan qu’ils ont obtenu en fin de saison, forcément les esprits s’échauffent quelque peu.

Même si 2021 n’a pas été une année glorieuse pour les Padres, il n’en reste pas moins une équipe d’une qualité exceptionnelle. Certains joueurs n’ont tout simplement pas digéré les attentes élevées pour ce groupe. 2021 va leur servir d’apprentissage, et ça devrait leur permettre de mieux encaisser la pression et les attentes. Il ne faudra pas oublier que certains « cadres » vont être revanchards et vont avoir à cœur de rappeler à toute la ligue la véritable valeur de cet effectif. Si le groupe parvient à maintenir son véritable niveau toute une saison, alors les San Diego Padres vont forcément être un candidat crédible aux Playoffs et peut-être plus encore.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :