Draft LNH Hockey Hockey International

Mondiaux Juniors de Hockey 2022 : Présentation du tournoi !

Le 26 décembre prochain, les meilleurs jeunes talents du hockey mondial vont se mettre à briller pour le coup d’envoi de la 46ème édition du Championnat du Monde Junior de Hockey sur glace (CMJ). La compétition s’étend sur dix jours avec pour apogée, la rencontre pour la médaille d’or le 5 janvier 2022. Evènement indissociable des fêtes de fin d’année, le CMJ 2022 prend place dans les patinoires d’Edmonton et de Red Deer, deux villes de la province d’Alberta au Canada. Présentation générale.

Fonctionnement de la compétition

Officiellement, la première édition du Championnat du monde junior de hockey date de 1977. Organisé par la Fédération Internationale du Hockey sur glace (IIHF) chaque année, ce tournoi a pour objectif de donner un espace de visibilité et de compétition pour les meilleurs joueurs de moins de 20 ans. Avec 18 médailles d’or, le Canada domine cette compétition internationale qui représente un pilier de la culture hockey depuis les événements de Piestany en 1987.

Le tournoi principal concerne cette année, 10 équipes nationales, les mieux placées au classement de l’IIHF. Elles évoluent dans ce que l’organisation internationale appelle : la « Division Élite« . Il existe trois autres groupes inférieurs, portant respectivement le nom de « Divisions I, II et III« . Ces nations s’affrontent dans des tournois propres à chaque division dans des lieux différents afin de déterminer qui sera promu dans le groupe supérieur ou relégué dans la division inférieur.

Les 10 équipes de la Division Élite sont réparties en deux groupes de 5. Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les quarts de finale, alors que les derniers de chaque groupe s’affrontent dans une série au meilleur des trois matchs afin de déterminer qui descendra dans la division inférieure.

Voici la composition des deux groupes de la Division Élite pour le CMJ 2022 :

Edmonton & Red Deer accueillent le CMJ 2022

En Mars 2019, c’est la Suède qui est choisie par l’IIHF pour organiser les Championnats du monde Junior 2022. Stockholm, Malmö et Göteborg, sont candidats à l’organisation. Le comité directeur de la fédération Suédoise de hockey, désigne Göteborg comme ville-hôte pour le CMJ. Les patinoires prévues sont le Scandinavium (pouvant contenir plus de 12 000 personnes) et le Frolundaborg (dont la capacité est d’un peu plus de 7 500 personnes).

Source photo : Wikipédia (utilisateur IQRemix from Canada) – prise lors des séries 2017 entre les Edmonton Oilers et les San José Sharks

Mais en 2020, le monde subit la pandémie de Covid-2019. L’IIHF suspend toutes les compétitions en attendant l’évolution du contexte épidémique. En septembre, Göteborg se voit retirer l’organisation du CMJ 2022 au profit d’Edmonton et de Red Deer. Pour les suédois, le coup est rude, mais l’IIHF leur octroie l’organisation du CMJ en 2024 à titre de compensation. Quant à l’édition 2021, elle se voit également modifié. L’IIHF et Hockey Canada retire la co-organisation à Red Deer, et mettent en place une bulle sanitaire stricte autour et à l’intérieur du Rogers Centre d’Edmonton. Annonçant par la même, que toutes les rencontres auront lieu à huis-clos.

Source photo : westernerpark.ca – Photo prise lors d’un match des Red Deer Rebels

Toutefois pour l’édition 2022, la déception légitime des habitants de Red Deer est effacée. En effet, la ville obtient à nouveau le droit de co-organiser le tournoi, avec la ville d’Edmonton. Les rencontres vont se dérouler dans la Westerner Park Centrium de Red Deer pouvant accueillir 7 111 personnes et une fois de plus à la Rogers Place d’Edmonton, possédant une capacité de 18 347 places. Les spectateurs peuvent assister aux rencontres, à la condition qu’ils puissent justifier d’un parcours vaccinal complet.

Retour sur l’édition 2021 : Team USA remporte l’or

Un organisation tourmentée par la pandémie…

Petit retour 12 mois en arrière, les championnats du monde juniors sont la première compétition internationale de hockey à avoir lieu depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19. Suite à l’annulation des mondiaux Division 1A, 1B, Division 2 et Division 3, il est décidé qu’aucune promotion-relégation n’ait lieu. Autant dire que tous les regards étaient portés vers Edmonton et la bulle sanitaire mise en place pour préserver les joueurs de la Division Elite. Le 19 octobre, lors de la publication du calendrier, on découvre que pour la première fois depuis 2004, le tournoi débute le jour de Noël.

Source : Sportsnet – Tomas Monten, head coach de la sélection suédoise au CMJ 2017

En Novembre, le camp de sélection de l’équipe canadienne est interrompu pendant 14 jours, quand deux cas de Covid sont détectés, les joueurs et personnels présents sont envoyés en quarantaine. L’entraîneur principal suédois Tomas Monten ainsi que ses entraineurs-adjoints et quatre joueurs de l’effectif préliminaire sont renvoyés chez eux après avoir été testés positifs à quelques jours du début du tournoi. Neuf joueurs allemands, sont mis en quarantaine, et manquent les deux premières rencontres de leur équipes après avoir été testés positifs à leur arrivée dans la bulle sanitaire. Ils seront d’ailleurs les derniers joueurs touchés lors des mondiaux.

… mais un CMJ de grande qualité

Niveau compétition, les favoris répondent présents, les USA et le Canada dominant leurs poules respectives. Les outsiders Russes et Finlandais restent en embuscade. L’Allemagne de Tim Stützle fait belle impression mais échoue à se qualifier pour la suite du tournoi (Plus de détails ici).

Lors des quarts de finale, les Russes se défont des surprenants allemands, emmenés par un Tim Stützle tout simplement brillant (2-1). La Finlande vient à bout de leurs voisins (et rivaux) suédois (3-2), le Canada se débarrasse tranquillement des Tchèques (3-0) et les USA balayent la Slovaquie (5-2) (plus d’analyses ici). En demie, le Canada retrouve ses éternels rivaux russes tandis que les Américains affrontent la Finlande. La Russie ne voit pas le jour face aux joueurs à la feuille d’érable, et s’incline lourdement 5-0, les Américains ont plus de mal face aux jeunes finnois, mais grâce à un but de Kaliyev, les USA se qualifient pour la finale (retrouvez le compte-rendu ici).

Source photo : THE CANADIAN PRESS/Jason Franson – Les USA célèbrent le titre mondial à Edmonton

L’affiche de la finale est digne d’un « main event » en boxe. Les USA face au Canada, la rivalité historique entre les deux voisins nord-américains. L’affrontement entre deux équipes ultra-talentueuses, et à la fin, ce sont les USA qui auront le meilleur sur les Canadiens. Grace aux buts de Turcotte et Zegras, et surtout grâce à la solidité de la « muraille » Spencer Knight, les joueurs à la bannière étoilée remportent leur cinquième titre mondial. A noter que la « petite finale » entre la Russie et la Finlande tourne à l’avantage des Leijonats qui se défont facilement d’une Sbornaja à bout de souffle (4-1).

Récompenses Mondiaux Juniors 2021 :

Source : IIHF – Les meilleurs joueurs du CMJ par position selon la fédération
Source : IIHF – L’alignement des étoiles du CMJ 2021 et le MVP du tournoi, Trevor Zegras, selon les médias

Cette brève présentation annonce également une grande couverture du CMJ 2022 par le Café Crème Sport. L’édition d’Edmonton et de Red Deer accueille de nombreux jeunes talents éligibles aux deux prochains repêchages de la LNH. Shane Wright, attendu depuis des années comme choix n°1 en 2022, sera particulièrement scruté par les observateurs, tout comme la sélection slovaque qui compte pas moins de quatre joueurs annoncés dans le top 10 du prochain repêchage. De même, des garçons de 16 ans, attendus comme des joueurs générationnels au repêchage 2023, Connor Bedard (plus jeune joueur du tournoi) et le russe, Matvei Michkov feront leur entrée sous leurs couleurs nationales. Il en va de même pour le jeune slovaque, Dalibor Dvorsky, moins connu mais qui mérite toute notre attention.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :