Draft LNH Hockey Hockey International

CMJ 2022 : La Russie peut-elle retrouver le podium ?

Le 26 décembre prochain, les meilleurs jeunes talents du hockey mondial vont se mettre à briller pour le coup d’envoi de la 46ème édition du Championnat du Monde Junior de Hockey sur glace (CMJ). La compétition s’étend sur dix jours avec pour apogée, la rencontre pour la médaille d’or le 5 janvier 2022. Évènement indissociable des fêtes de fin d’année, le CMJ 2022 prend place dans les patinoires d’Edmonton et de Red Deer, deux villes de la province de l’Alberta au Canada. Avant le début de la compétition, le Café Crème Sport se focalise sur les grandes puissances du hockey junior. Aujourd’hui, direction la Russie pour observer ses forces et ses faiblesses en vu du CMJ 2022.

Source : IIHF/CCS

En dépit d’une médaille d’argent lors de l’édition 2020, la Russie avait choisi de se présenter avec un tout nouveau visage lors des CMJ 2021 : un nouvel entraineur (Igor Larionov) et un effectif ne comprenant que trois joueurs du championnat précédent. Un choix audacieux mais qui avait donné l’impression d’un coup de génie lorsque les Russes avaient vaincu les futurs champions américains lors de leur premier match (5-3). Cette performance avait néanmoins été très vite nuancée par une défaite (2-0) face aux Tchèques lors de leur deuxième match. Capable du meilleur comme du moins bien, ils ont logiquement atteint les phases finales mais ont été sèchement battu par les Canadiens (5-0) en 1/2 finale puis par les Suèdois (4-1) en finale pour la médaille de bronze. Nouvelle désillusion donc pour une Russie en quête de l’or depuis leur dernière conquête de 2011.

Dans un pays où la défaite ne pardonne pas, un tout nouvel entraineur-chef a été nommé en vue de ces nouveaux Championnats du Monde. Il s’agit nul autre que de Sergei Zubov dont le CV de joueur n’est plus à présenter. Il aura donc la lourde tâche de retrouver, à minima, une place sur le podium. Pour ce faire, Zubov a choisi de bâtir sa formation avec au moins un joueur ayant déjà participé aux CMJ à chaque position. Une colonne vertébrale qui sera en revanche entourée de tous nouveaux joueurs dont le potentiel exact reste à confirmer. Néanmoins, en comptant dans ses rangs l’un des meilleurs gardien du tournoi ainsi que l’une des futures stars du hockey international, la Russie reste un candidat légitime à la médaille d’or.

🗡️ Attaque : Place à la nouvelle génération

Voici la liste des attaquants russes convoqués pour le CMJ 2022 :

Source : Elite Prospect

Sans être les plus talentueux de l’escouade offensive, Vasili Ponomaryov et Marat Khusnutdinov devraient se présenter comme des meneurs en apportant leur expérience acquise au tournoi précédent. Ils auront notamment la tâche de mettre dans de bonnes dispositions ceux que l’on espèrent voir émerger au fil du tournoi : Danila Yurov et Matvei Michkov, tous deux âgés de 17 ans. Dans le cas de Yurov, on parle d’un excellent patineur sachant parfaitement contrôler la rondelle. Des qualités lui permettant d’être considéré comme un Top 10 du prochain repêchage de la LNH. Quant à Michkov, on parle tout simplement d’un génie offensif vu comme un potentiel 1er choix au repêchage 2023. Son intelligence de jeu devrait faire de lui une menace constante pour ses adversaires. Aux côtés des quatre noms précédemment nommées, le potentiel top six de l’alignement russe pourrait être complété par Fyodor Svechkov et Nikita Chibrikov. Tous deux repêchés lors de la dernière Draft (1ère et 2ème ronde respectivement), ils apporteront vitesse, contrôle ainsi qu’un jeu plus physique acquis chez les professionnels depuis deux ans (VHL et KHL).

Matvei Michkov // hlinkagretzkycup.cz

S’il semble facile d’identifier les joueurs les plus expérimentés et les potentiels joueurs étoiles, le reste du groupe semble plutôt difficile à cerner bien que relativement homogène. Sergei Zubov a en effet misé sur la force du groupe en sélectionnant des joueurs uniquement basés en Russie et au pic de leur forme. Ce dernier argument a d’ailleurs eu raison de Ivan Miroshnichenko malgré que ce dernier soit un excellent prospect en vue du prochain repêchage. Il est également intéressant de noter que même si plus de la moitié des attaquants ont déjà été sélectionné par une équipe de la LNH, peu d’entre eux l’ont été en 1ère ou même 2ème ronde. Une situation étonnante tant on est habitué à l’excellente qualité du bassin de joueurs russes.

Évaluation du CCS : 3,5/5 ⭐

Sur le papier la Russie possède en attaque des joueurs au talent indéniable. Néanmoins, ces talents restent encore « très » jeunes et la plus part de leurs coéquipiers en seront également à leur première expérience aux CMJ. Dans ce contexte, nous pensons qu’une note de 3,5/5 semble représentative des incertitudes que l’on peut avoir en début de tournoi. Si Michkov et Yurov parviennent à émerger à la hauteur de leur potentiel, cette attaque pourrait en revanche devenir rapidement très redoutable.

🛡️ Défense : Bâtie autour du collectif

Voici la liste des défenseurs russes convoqués pour le CMJ 2022 :

Source : Elite Prospect

À l’aube de l’ouverte de ces Championnats du Monde, l’escouade défensive semble être la plus « grosse faiblesse » de cette équipe. Loin d’être étincelante en 2021, on ne semble pas y retrouver de changements majeurs. Une fois de plus, l’espoir des Devils du New Jersey, Shakir Mukhamadullin en sera le leader. Il possède l’expérience du tournoi bien qu’il n’y avait pas inscrit qu’un seul point en 7 rencontres. Néanmoins, ses trois années au plus haut niveau russe font de lui le défenseur le plus expérimenté et probablement le plus talentueux. À ses côtés, Kirill Kirsanov est le seul autre défenseur à rempiler pour un deuxième CMJ. Défenseur physique, il aura un rôle important afin de contenir les assauts des meilleurs attaquants adversaires. Malgré des physiques diamétralement opposés, Yegor Savikov (1m77 – 74 kg) et Nikita Novikov (1m93 – 94 kg) pourraient être de beaux atouts en cas d’apport offensif.

Shakir Mukhamadullin // pucksandpitchforks.com

À l’instar de l’attaque, les autres joueurs défensifs non rien de flamboyant sur le papier. Ceci rend d’ailleurs discutable la décision de Zubov et son staff de ne pas avoir sélectionné Yan Kuznetsov et Daniil Chayka qui étaient tous deux de l’aventure la saison passée. Avec 22 points en 26 matchs en OHL, Chayka semblait pourtant une arme bien plus efficace que certains des joueurs retenus. Ces deux joueurs ont ainsi clairement payé le fait de ne pas évoluer en Russie à l’heure actuelle. Confortable dans cette décision, Zubov a exprimé son choix de miser sur des joueurs qui avait démontré un très bon jeu défensif.

Évaluation du CCS : 3/5 ⭐

À ce jour, difficile de mettre une note plus haute pour une brigade défensive qui a tout à prouver. En choisissant de miser sur la force collective plutôt que sur les talents individuels, Zubov a choisi de faire un réel pari qui pourrait être payant ou très dévastateur face aux autres puissances du tournoi. Ceci étant dit, il ne serait pas surprenant que ce choix tienne également compte de l’énorme police d’assurance devant les cages.

🧱 Gardien : Askarov, toujours le meilleur

Voici la liste des gardiens russes convoqués pour le CMJ 2022 :

Source : Elite Prospect
Yaroslav Askarov // The Athletic

La position de gardien est sans conteste celle qui apporte le plus de certitude à la Russie. Titulaire indiscutable depuis deux ans, Yaroslav Askarov se présente comme l’un des meilleurs portiers, si ce n’est le meilleur du tournoi. S’il n’a su faire la différence jusqu’à maintenant, il arrive en Alberta toujours plus expérimenté et devrait être un facteur X dans chaque match du tournoi. Derrière lui, Yegor Guskov et Maxim Motorygin se battront pour le rôle de back-up, bien que Guskov semble avoir l’avantage. Sauf catastrophe, il est cependant peu probable de voir un autre gardien qu’Askarov devant les buts russes.

Évaluation du CCS : 5/5 ⭐

En possédant l’un des gardiens les plus talentueux de sa génération, la Russie n’a personne à envier à ce poste. À lui seul, Askarov peut remporter un match, plaçant ainsi la Russie comme un prétendant automatique aux médailles. En effet, dans un tournoi aussi dense et court que les CMJ, la possession d’un gardien d’exception est un atout de choix.

Prédictions du CCS : Podium
Médaille de Bronze

Attaque : 3,5/5⭐ // Défense : 3/5⭐ // Gardien : 5/5⭐

Après être restée au pied du podium lors de la précédente édition, la Russie n’a tout simplement pas d’autres ambitions que de finir le tournoi avec une breloque autour du cou. Tout autre résultat sera bien évidemment perçu comme un échec. Bien que sur le papier, les russes ne présentent peut-être pas une attaque et une défense toutes étoiles, ils possèdent certains talents individuels et surtout une force collective très importante pour ce type de tournoi. Ajouter à cela la présence du probable meilleur gardien du tournoi et vous obtenez un candidat légitime au podium. À ce jour, d’autres équipes comme le Canada et la Suède semblent néanmoins posséder un effectif plus solide et c’est pourquoi nous ne voyons pas la Russie atteindre la grande finale.

Retrouvez-ici nos évaluations des équipes nationales favorites pour le CMJ 2022 :

CMJ 2022 : La Suède, l’heure de la vengeance ?
CMJ 2022 – Trois espoirs suédois à suivre : Wallstedt, Edvinsson, Lysell

(3 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :