Draft LNH Hockey Hockey International

CMJ 2022 : Les États-Unis, une reconquête de l’or impossible ?

Le 26 décembre prochain, les meilleurs jeunes talents du hockey mondial vont se mettre à briller pour le coup d’envoi de la 46ème édition du Championnat du Monde Junior de Hockey sur glace (CMJ). La compétition s’étend sur dix jours avec pour apogée, la rencontre pour la médaille d’or le 5 janvier 2022. Évènement indissociable des fêtes de fin d’année, le CMJ 2022 prend place dans les patinoires d’Edmonton et de Red Deer, deux villes de la province de l’Alberta au Canada. Avant le début de la compétition, le Café Crème Sport se focalise sur les grandes puissances du hockey junior. Aujourd’hui, direction les États-Unis pour observer ses forces et ses faiblesses en vu du CMJ 2022.

Source : IIHF/CCS

Team USA a livré une prestation majuscule au dernier mondial junior, s’octroyant une 8ème médaille dans cette compétition. L’effectif était dense, complémentaire et pétri de talents. La résilience de cette équipe américaine a réalisé de prouesses emmenées par un Trevor Zegras de gala. Élu MVP du tournoi, l’attaquant des Ducks a joué un rôle un déterminant, notamment en finale contre les ogres canadiens. Mais il n’était pas seul : Spencer Knight devant les filets, Alex Turcotte, Arthur Kaliyev et tant d’autres. Les Américains ont blanchi la meilleure attaque du tournoi lors de l’ultime rencontre, un exploit qui conclut une campagne 2021 tout simplement spectaculaire. Alors, les USA ont-ils les ressources suffisantes pour réaliser le doublé, le premier depuis le Canada en 2008 et 2009 ?

La liste des États-Unis pour l’édition 2022 du CMJ n’est probablement pas aussi reluisante que l’année passée même si, comme souvent, les Américains débarquent avec l’un des effectifs les plus profonds du tournoi. Un savant mélange de technique, d’agressivité et de jeu bidirectionnel qui nous laisse penser que Team USA peut une nouvelle fois surprendre. Le principal souci des Américains n’est pas particulièrement leur propre effectif mais plutôt la concurrence qui semble s’être encore une fois renforcée.

🗡️ Attaque : Conserver la réussite de l’an passé

Voici la liste des attaquants américains convoqués pour le CMJ 2022 :

Source : Elite Prospect

Comment faire oublier Trevor Zegras et ses acolytes vainqueurs de l’or l’année dernière ? La tâche ne sera pas simple, mais un nom se distingue pour endosser les responsabilités de l’attaquant vedette : Matthew Beniers. Nous consacrons un article spécial sur le numéro 2 du dernier repêchage pour cette occasion. Sans entrer dans les détails, Beniers devra surfer sur la vague de sa réussite avec les Wolverines de Michigan en NCAA pour porter les États-Unis vers de nouveaux sommets. Attardons-nous davantage sur le reste de cette liste qui demeure complémentaire et talentueuse. Pour créer du danger, Team USA peut compter sur le 13ème choix des Flames en 2021 : Matt Coronato. Ce puissant ailier aime garder la rondelle sur son bâton et tirer dans toutes les situations pour entraîner son équipe vers l’offensive. Un exercice qu’il réalise bien comme l’atteste son réalisme l’année dernière en USHL avec le Steel de Chicago où il a inscrit 48 buts en 51 matchs ! Assurément, son rôle sera déterminant pour les Américains, notamment sur jeu de puissance.

Sasha Pastujov // USDP

Derrière ce duo complémentaire et attendu, d’autres jeunes talents vont peut-être servir la nation américaine. Rappelons-nous de Sasha Pastujov, véritable facteur X l’année dernière, auteur de 5 buts au dernier CMJ. Le choix de 3ème ronde des Ducks (encore eux, on adore leur politique de draft) tourne à 20 buts et 15 passes en 26 matchs d’OHL. Ajoutons aussi la présence du garçon en forme en NCAA, Brett Berard, espoir des Rangers, qui affiche 12 buts et 12 passes en 21 matchs avec l’Université de Providence. Chaz Lucius, un des rares attaquants de 18 ans de cette formation, aura son mot à dire également, tout comme le prodige annoncé, Logan Cooley, projeté dans le Top 10 du prochain repêchage. Les Américains attendent aussi beaucoup du choix de 4ème ronde des Blues en 2020, Tanner Dickinson, auteur de 33 points en 24 matchs d’OHL cette saison. Vous l’aurez compris, les noms sont moins clinquants que l’année dernière mais la profondeur et la qualité sont toujours au rendez-vous pour Team USA.

Évaluation du CCS : 4/5 ⭐

La liste offensive des US est moins « étoilée » que l’année dernière mais elle est composée de joueurs intelligents qui donneront tout pour l’équipe sur la glace. La question qui, pour nous, représente le facteur X de la réussite de l’équipe américaine, est : Matty Beniers pourra-t-il guider Team USA comme Zegras l’année dernière ? Derrière, les éléments sont encore talentueux en attaque. Les lignes offensives restent le point fort de la sélection à la bannière étoilée pour cette édition du CMJ.

🛡️ Défense : Complémentarité comme mot d’ordre

Voici la liste des défenseurs américains convoqués pour le CMJ 2022 :

Source : Elite Prospect

Seulement trois revenants en défense par rapport à l’équipe qui a remporté l’or l’année dernière. Parmi eux, celui qui devra compenser l’absence du capitaine Cam York, Jake Sanderson, 5ème choix des Sens en 2020. Auteur d’une prestation solide l’année dernière, le défenseur de l’Université du Dakota du Nord doit élever son emprise sur le jeu cette année. En raison de son rôle crucial pour la sélection américaine cette année, nous lui consacrons un article détaillé qui vous permettra de connaître en détail ce jeune garçon talentueux. L’autre vedette défensive de Team USA n’est autre que l’espoir des Devils du New-Jersey, Luke Hughes, 4ème choix du repêchage de 2021. Sans aucun doute, il sera la rampe de lancement de l’attaque américaine, en 5v5 comme en supériorité numérique. Excellent patineur, probablement plus bidirectionnel que son frère Quinn, Luke Hughes impressionne pour sa première saison en NCAA avec Michigan, cumulant 18 points dont 7 buts en 20 matchs.

Luke Hughes // sideline

Derrière les deux stars défensives, la sélection américaine possède de la robustesse et des forces de projection vers l’avant. Nate Leaman peut d’ailleurs composer des duos portés vers l’attaque, solides défensivement ou bien un mix des deux. Deux revenants viennent compléter les styles de Sanderson et Hughes. Le puissant Tyler Kleven, 194cm pour 97kg, peut se muer en parfait complément sur le premier duo. Défenseur aguerrit sur l’homme et en zone, le choix de 2ème ronde des Sens (encore), est coéquipier de Sanderson dans le Dakota du Nord. De même, l’espoir des Kings, Brock Faber de l’Université de Minnesota, peut former l’une des meilleurs paires offensives à la ligne bleue du tournoi avec Luke Hughes. Pour le reste, des interrogations demeurent sur la profondeur des lignes défensives. Les noms sont peu reluisants mais semblent complémentaires encore une fois : deux défenseurs solides avec Wayne Kaiser et Ian Moore, et deux défenseurs plutôt portés sur l’attaque, Scott Morrow et Jack Peart. De quoi organiser de bonnes rotations, mais suffisant pour protéger les abords du filet américain ?

Évaluation du CCS : 3,5/5 ⭐

Avec deux espoirs très attendus et capables de renverser une partie, les Américains possèdent deux belles figures de proue pour ce CMJ. En revanche, la profondeur est sujette à débat même s’il existe dans cette liste de bons joueurs de devoir, complémentaires de Sanderson et Hughes. Cette inquiétude serait caduc si le poste de gardien ne présentait pas autant d’incertitudes.

🧱 Gardien : Faire oublier Spencer Knight

Voici la liste des gardiens américains convoqués pour le CMJ 2022 :

Source : Elite Prospect
Drew Commesso // Last Words on Sport

Oh que ce sera difficile de faire oublier la prestation de Spencer Knight l’année dernière. Probablement l’un des meilleurs gardiens de sa génération avec Askarov et Wallstedt, le portier des Panthers était sorti avec une moyenne de buts alloués de 1,63 et un pourcentage d’arrêt de .939. Surtout, Knight a réussi à blanchir les Canadiens en finale, la meilleure attaque du tournoi. Alors cette année, les Américains débarquent avec une escouade bien moins reluisante, sans manque de respect. Le gardien partant sera le choix de 2ème ronde des Hawks en 2020, Drew Commesso. Un bon gardien, capable de voler des matchs s’il est en confiance, mais difficile de prédire son réel niveau sur une compétition comme un CMJ. Cette saison, avec l’Université de Boston, il encaisse en moyenne 2,82 buts par match et affiche un pourcentage de sauvetage de .900. Passable, mais pas formidable pour une sélection américaine qui cherche à retrouver l’or. Et derrière, ce n’est guère mieux. Kaidan Mbereko n’affiche pas de grandes certitudes même s’il peut tout à fait se révéler en vue de son repêchage en 2022. Et si la surprise venait du jeune de 17 ans, Dylan Silverstein, lui aussi éligible en 2022, qui a réalisé de belles sorties avec l’équipe américaine U18. En 12 matchs, il a encaissé 2,85 buts par rencontre et un joli pourcentage d’arrêt de .911. Verdict à partir du 26 décembre.

Évaluation du CCS : 2/5 ⭐

Aïe, la note peut paraître sévère mais en regardant la différence avec les autres secteurs de la liste américaine, il faut se rendre à l’évidence : la position de gardien est le point faible de Team USA. Commesso est bon gardien sans aucun doute, mais bien loin de la concurrence dans le Groupe B de ce CMJ 2022. Face à lui, Wallstedt et Asakrov semblent présenter un avantage certain pour la Suède et la Russie.

Prédictions du CCS :
Quatrième place

Attaque : 4/5⭐ // Défense : 3,5/5⭐ // Gardien : 2/5⭐

Team USA revient avec l’espoir de retrouver l’or, tout autre résultat sera considéré comme un échec pour cet effectif déterminé. Mais la tâche ne sera pas simple. Non pas que l’effectif américain soit dénué de talent, mais il faut admettre que la concurrence semble s’être considérablement renforcée depuis l’année dernière. Surtout les Américains devront faire face à deux nations en concurrence pour une médaille, la Russie et la Suède lors de la phase de groupes. Deux nations qui possèdent un avantage certain devant les filets. Attention à ne pas se faire surprendre par la jeune équipe et (très) talentueuse équipe slovaque en ouverture du tournoi. Bref, un CMJ de tous les dangers pour la sélection à la bannière étoilée.

Retrouvez-ici nos évaluations des équipes nationales favorites pour le CMJ 2022 :

CMJ 2022 : La Suède, l’heure de la vengeance ?
CMJ 2022 – Trois espoirs suédois à suivre : Wallstedt, Edvinsson, Lysell

CMJ 2022 : La Russie peut-elle retrouver le podium ?
CMJ 2022 – Trois espoirs russe à suivre : Askarov, Michkov, Yurov

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :