Site icon Café Crème Sport

CMJ 2022 – Trois espoirs finlandais à suivre : Niemelä, Kemell, Lambert

Le dimanche 26 décembre 2021, les meilleurs jeunes talents du hockey mondial vont se mettre à briller pour le coup d’envoi de la 46ème édition du Championnat du monde junior de Hockey sur glace (CMJ). Le Café Crème Sport profite de l’occasion pour se focaliser sur trois joueurs attendus, ou non, pour chaque nation « dominante » du hockey junior mondial. Prenons la direction de la Finlande pour décrypter les trois talents à suivre !

Présentation globale de l’équipe nationale de la Finlande pour le CMJ 2022 :
CMJ 2022 : La Finlande, en route pour le Bronze ?

🇫🇮 Topi Niemelä

Crédit: Karpat.fi

Date de naissance : 25 mars 2002
Club : Kärpät (Liiga) // Poste : Défenseur
Repêché : Toronto Maple Leafs ( #64 Ronde 3 / 2020)
Taille : 181 cm // Poids : 75 kg
Statistiques saison en cours : 31 matchs, 6 buts / 18 passes / 24 points

PARCOURS :
Pur produit du club finlandais de Kärpät, où il y évolue depuis ses 14 ans, Topi Niemelä est un défenseur possédant une très belle vision de jeu et un bon contrôle de la rondelle. De part ses qualités, il est très efficace en relance ou pour appuyer les attaquants en zone offensive. Bien que son potentiel et son style de jeu ont longtemps été identifiés par ses entraineurs, il a mis du temps à transformer son apport offensif en points au compteur. Ajoutez à cela un gabarit relativement « léger » et on comprend pourquoi il a dû attendre la 3ème ronde pour être repêché en 2020. Ceci étant dit, le talent de Niemelä lui a permis de gravir les échelons rapidement au fils des ans. En effet, mis à part pour sa saison 16/17, il a toujours évolué avec le groupe d’âge au-dessus du sien. Preuve de cette maturité, il évolue depuis trois ans déjà en Liiga.

À l’image de son association avec son club Kärpät, Niemelä est un abonné permanent à l’équipe nationale de Finlande depuis ses 16 ans. Sa présence est à un tel point indispensable que, par deux saisons, il a évolué avec deux groupes d’âge la même année (U17-U18 en 18/19 et U18-U20 en 19/20). Certes, la profondeur au poste de défenseur finlandais est limitée mais ce fait illustre bien la constance de son jeu et la confiance placée en lui. Point culminant de sa jeune carrière internationale, sa prestation magistrale lors des derniers CMJ. Meilleur buteur et pointeur chez les défenseurs, il a permis à la Finlande de décrocher la médaille de bronze et a logiquement été élu meilleur défenseur du tournoi!

SAISON EN COURS :
Tel que nous le mentionnons, Niemelä possédait un potentiel qui ne demandait qu’à éclore. Après un premier aperçu aux CMJ 2021, il a totalement explosé cette saison en Liiga. Et pour cause, au moment de quitter son club pour l’Alberta, il était le meilleur pointeur chez les défenseurs et le dixième meilleur pointeur de la Liiga. Au sein d’une des bonnes formations de la ligue, il semble enfin avoir trouver le moyen de mettre à profit son intelligence de jeu.

SON OBJECTIF AUX CMJ :
Au sein d’une équipe de Finlande qui aura fort à faire pour décrocher une nouvelle médaille, Topi Niemelä aura un rôle central. De part son expérience et ses prouesses lors du dernier tournoi, il devra montrer la voie à ses coéquipiers, notamment les plus jeunes. Considérant qu’il devrait jouer de nombreuses minutes, le succès de son équipe passera par sa contribution offensive mais aussi une rigueur défensive, notamment contre les nations les plus puissantes.

🇫🇮 Joakim Kemell

Crédit : Vesa Pöppönen

Date de naissance : 27 avril 2004
Club : JYP (Liiga) // Poste : Ailier Droit
Repêché : Éligible Draft 2022
Taille : 180 cm // Poids : 80 kg
Statistiques saison en cours : 21 matchs, 12 buts / 6 passes / 18 points

PARCOURS :
Âgé de 17 ans seulement, Joakim Kemell sera le plus jeune de la formation finlandaise. Il n’en demeure pas moins qu’il devrait aussi en être l’une des principales armes offensives. Il est, en effet, un buteur hors pair possédant déjà un tir de très haut niveau qui allie puissance et précision. Joueur au talent précoce, il s’est joint à l’équipe U16 de JYP alors qu’il n’avait que 13 ans. En 42 rencontres, il déploie rapidement l’étendue de son talent avec 41 points marqués.

La saison suivante, il continue sa moisson avec 52 points, dont 27 buts, en 27 matchs. Une prestation XXL qui lui vaut une expérience avec les U18. Loin d’être impressionné de jouer face à des jeunes de 3 ou 4 ans de plus que lui, il réalise une intéressante récolte de 10 points en 19 matchs. Il poursuit sa progression la saison suivante avec notamment une excellent campagne chez les U20, en 20/21, où il récolte 36 points, dont 22 buts, en 38 matchs. Il démontre une fois de plus son excellence devant le filet mais aussi qu’il est un « skill player » capable de fulgurances. Autant de qualités qui justifient amplement sa projection de futur Top 10 du repêchage 2022 de la LNH.

De part son jeune âge, ses expériences internationales restent paradoxalement limitées. À ce jour, il a uniquement participé à un seul championnat du monde, celui des U18 en 20/21. Non médaillé et avec une récolte de 3 buts en 7 matchs, il n’avait pu faire la différence. Bien que globalement il a eu l’occasion de jouer une vingtaine de matchs avec la Finlande, le CMJ 2022 sera donc son plus grand test sur la scène internationale.

SAISON EN COURS :
Devenu trop fort pour le junior finlandais, il intègre logiquement l’équipe sénior de JYP. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’adaptation de Joakim Kemell à la Liiga n’a pas duré bien longtemps. Avec 3 points, dont 2 buts, il a parfaitement montré qu’il méritait sa place et qu’il pourrait y briller avec ses qualités. Loin de s’arrêter à ce début prometteur, il a continué à monter en puissance au fil des matchs, si bien qu’il s’est rapidement retrouvé au premier rang des pointeurs de la Liiga. Malheureusement, une blessure l’a tenu écarté tout le mois de novembre et l’a donc freiné dans sa course potentielle au casque d’or, remis au meilleur joueur de la saison. Probablement encore un peu limité, il est revenu au jeu en décembre mais il n’a pas amassé de point en cinq parties.

SON OBJECTIF AUX CMJ :
En espérant que sa blessure soit guérie à 100 %, Joakim Kemell se devra d’être un acteur significatif dans l’attaque finlandaise, bien qu’il en soit le plus jeune joueur. S’il reste à voir sur quelle ligne il débutera le tournoi, il est certainement l’un des attaquants avec le plus de potentiel et dont les performances pourraient influencer les résultats des siens. On souhaitera qu’il connaisse autant de succès qu’avec son équipe en Liiga, que ça soit à 5 vs 5 ou en supériorité numérique.

🇫🇮 Brad Lambert

Crédit : Timo Savela

Date de naissance : 19 décembre 2003
Club : JYP (Liiga) // Poste : Centre
Repêché : Éligible Draft 2022
Taille : 183 cm// Poids : 81 cm
Statistiques saison en cours : 24 matchs, 2 buts / 4 passes / 6 points

PARCOURS :
Né en Finlande d’un père canadien et ancien hockeyeur professionnel, Brad Lambert était forcément prédestiné à pratiquer ce sport. Mieux que ça, la nature lui a permis de devenir un joueur bourré de talent pouvant aspirer à la plus grande ligue au Monde. Son potentiel a rapidement été détecté : à ses 14 ans, alors qu’il évoluait avec les U16 du club des Pelicans. Auteur d’une saison de très haut vol, il inscrit 47 points (28 buts – 19 passes) en seulement 19 rencontres.

Il gravit très rapidement les échelons et s’établit avec les U20 du club HIFK pour la saison 19/20. Il y connait une très belle saison de 38 points en 42 matchs. Outre les statistiques, ce qui frappe avec Lambert c’est son incroyable vitesse et son utilisation du bâton avec ou sans rondelle. Ses performances lui permettent d’atteindre la Liiga un an plus tard avec l’équipe de JYP. Mais contrairement à Kemell, il connait une première saison ordinaire de 15 points en 46 matchs et surtout un différentiel horrible de -24. Considéré comme un joueur de premier plan pour le repêchage 2022, il sème alors quelques doutes auprès des analystes.

À l’image de Niemelä, Brad Lambert a joué dans toutes les équipes juniors finlandaises depuis ses 15 ans. Il y a globalement plutôt bien performé avec une récolte moyenne de 1 point par match au fil des années. Tout logiquement, il faisait parti de l’équipe finlandaise bronzée au dernier CMJ. Évoluant sur la 2ème ou 3ème ligne, il a récolté un total de 4 points (1 but, 3 passes) en 7 rencontres.

SAISON EN COURS :
Après une première saison en Liiga en deça des attentes, Lambert se devait de rebondir cette année. Malheureusement, ses ennuis semblent persister cette saison avec une faible récolte de 6 points en 24 matchs et un différentiel de -10. Des performances loin d’être reluisantes d’autant qu’elles contrastent avec l’excellente saison de son coéquipier… Joakim Kemell. Bien qu’il lui reste du temps pour se ressaisir, celui qu’on voyait comme un potentiel Top 10 à la Draft semble maintenant avoir glissé au niveau du Top 20.

SON OBJECTIF AUX CMJ :
Brad Lambert arrive aux Championnats du monde avec un double objectif. D’un point de vue collectif, il devra mettre à profit l’expérience acquise l’an dernier et agir comme un des leaders de l’équipe, autant sur la glace que dans le vestiaire. Et sur un plan personnel, il devra se racheter de son début de saison s’il veut redorer son blason auprès des recruteurs de la LNH. On s’attend donc à ce qu’il s’inscrive à la feuille de pointage pour mener les siens à la victoire.

Quitter la version mobile