Draft LNH Hockey Hockey International

CMJ 2022 – Groupe A : Les espoirs à suivre dans les « petites » nations

Le dimanche 26 décembre 2021, les meilleurs jeunes talents du hockey mondial vont se mettre à briller pour le coup d’envoi de la 46ème édition du Championnat du monde junior de hockey sur glace (CMJ). La compétition s’étend sur dix jours avec, pour apogée, la rencontre pour la médaille d’or le mercredi 5 janvier 2022. Évènement indissociable des fêtes de fin d’année, le CMJ 2022 prend place dans les patinoires d’Edmonton et de Red Deer, deux villes de la province de l’Alberta au Canada. Après avoir passé en revu les sélections favorites, regardons de près les « petites » nations qui détiennent eux aussi, de très beaux espoirs du hockey international. Aujourd’hui, direction le Groupe A avec la République Tchèque, l’Allemagne et l’Autriche.

Source : IIHF/CCS

🇨🇿 République Tchèque

Un an après avoir été l’hôte du tournoi et obtenu une belle quatrième place, la République-Tchèque se présentait à nouveau comme un potentiel outsider lors du dernier CMJ 2021. Un rôle qu’ils ont parfaitement exploité en blanchissant la Russie 2-0 lors de leur deuxième match. Ils ont néanmoins été surclassés face aux Suédois (7-1) et aux Américains (7-0) pour finalement terminer 4ème du Groupe B. Position logique pour eux, sachant qu’ils leur suffisaient surtout de battre la faible équipe d’Autriche (7-0). En décrochant la dernière place qualificative, ils ont alors la lourde tâche d’affronter le premier du Groupe A en 1/4 de finale, le Canada. Loin d’être ridicules, ils ont malheureusement été défait sur le score de 3-0. Ils ont ainsi terminé le tournoi à la 7ème place au cumulatif.

Cette année encore, les Tchèques tenteront de jouer les trouble-fêtes au milieu des plus grandes nations. Membre d’un groupe où seuls les Canadiens et Finlandais leur sont logiquement supérieurs, ils devraient être en mesure d’obtenir la 3ème place. Une fois de plus, leur plus grand défi sera lors des 1/4 de finale alors qu’ils feront normalement face aux USA, à la Suède ou à la Russie. Dans les circonstances, tenir tête à l’un de ces pays devraient être leur principal objectif, quelque soit l’issue finale. Pour y parvenir, ils pourront compter sur quelques joueurs intéressants dont certains ont déjà joué lors du dernier tournoi. On peut notamment penser à des noms comme Jan Mysak, Pavel Novak et Michal Gut en attaque, ou encore David Jiricek, Michael Krutil et Stanislav Svozilv en défense. Le gardien format géant Jan Bednar, évoluant en LHJMQ, pourrait également être une option intéressante devant les cages.

Dans tous les cas, voici trois joueurs à suivre dans la liste tchèque, une nation qui peut venir surprendre les favoris dans ce groupe A :

🇨🇿 David Jiricek (Défenseur)

Crédit : Petr Kotala

Date de naissance : 28 novembre 2003
Club : HC Plzen (Czechia) // Statistiques 2021-22 : 29 matchs, 5 buts, 6 passes, 11 points

Potentiel choix du Top 10 lors du prochain repêchage de la LNH, David Jiricek est fort probablement le joueur le plus talentueux chez les Tchèques. Défenseur droitier, il possède déjà un gabarit assez imposant avec son 1m91 pour 86 kg. Il n’en demeure pas mois un joueur extrêmement actif dans les deux sens de la patinoire. Capable d’appuyer l’attaque grâce à un coup de patin intéressant, il est également efficace dans sa zone en utilisant bien son bâton et son physique. Même s’il ne joue « que » dans la ligue tchèque, il réalise néanmoins une saison intéressante au milieu de joueurs adultes.

Nommé assistant-capitaine, David Jiricek aura un rôle leader au sein de l’équipe et surtout de l’escouade défensive. Son expérience du dernier tournoi sera fort utile d’autant qu’il a pu voir ce qu’il fallait faire pour tenir tête à des puissances offensives comme la Russie ou le Canada. Ajoutez à cela son énorme potentiel et il ne serait pas surprenant de le voir jouer plus de 20 minutes par match.

🇨🇿 Jan Mysak (Attaquant)

Crédit : lastwordonsports.com

Date de naissance : 24 juin 2002
Club : Hamilton Bulldogs (OHL) // Statistiques 2021-22 : 25 matchs, 17 buts, 14 passes, 31 points

Si ce nom vous dit quelque chose, c’est sans doute parce que Jan Mysak est un espoir du Canadien de Montréal, repêché en 2ème ronde en 2020. Sa plus grande force est sans aucun doute la qualité de son tir. Mais au delà d’être un buteur, il a également développé un côté « playmaker » qui le rend d’autant plus dangereux en zone offensive. Membre des Bulldogs d’Hamilton en OHL depuis 2019, il a également eu l’opportunité de jouer en AHL la saison dernière. Sans être flamboyant, il va acquérir une expérience enrichissante dans un calibre supérieur au junior. Il n’est donc pas surprenant de le voir réaliser une belle campagne actuellement en OHL.

À 19 ans, Jan Mysak en sera déjà à ses troisièmes Championnats du monde junior, en plus d’avoir été nommé capitaine pour une deuxième année consécutive. Il est par conséquence LE leader incontesté dans la formation tchèque et celui qui devra montrer l’exemple. Relativement discret d’un point de vue statistique au dernier tournoi, il devra mettre en avant ses qualités de buteur si les Tchèques veulent espérer créer une surprise en phase finale.

🇨🇿 Pavel Novak (Ailier)

Crédit : Steve Dunsmoor

Date de naissance : 16 avril 2002
Club : Kelowna Rockets (WHL) // Statistiques 2021-22 : 24 matchs, 13 buts, 18 passes, 31 points

Repêché seulement en 5ème ronde par le Wild en 2020, Pavel Novak est typiquement le joueur avec un petit gabarit (1m75 pour 77 kg) mais qui est capable d’exploser offensivement. Pour preuve, il a toujours dépassé le point par match partout où il est passé (République Tchèque et WHL) dans sa carrière junior. Possédant un belle vision du jeu, il est capable d’être une menace avec ses tirs mais aussi comme créateur de jeu pour ses coéquipiers. Parfois décrié pour son manque de constance, il se doit d’améliorer cette facette s’il espère atteindre le plus haut niveau.

À l’instar de Mysak, Pavel Novak se devra de produire offensivement pour permettre aux siens d’aller chercher des victoires. Après un premier tournoi où il jouait sur la 2ème ou 3ème ligne, on peut s’attendre cette année à ce qu’il joue à la droite de son capitaine sur le 1er trio. Ses responsabilités offensives n’en seront donc que accrues.

🇩🇪 Allemagne

Profitant encore de la présence de quelques joueurs de sa génération dorée, l’Allemagne était l’une des « petites » équipes excitante à suivre l’an dernier. On y retrouvait encore Tim Stutzle et John Peterka. Globalement, les Allemands ont réalisé un tournoi plutôt sérieux mis à part leur dégelée face au Canada (16-2). Ils ont su gagner contre les équipes à leur portée (Slovaquie et Suisse) en plus de tenir tête à la Finlande (défaite de 5-3). Mais leur plus belle prestation est survenue en 1/4 (une première pour l’Allemagne) alors qu’ils ont échoué de peu (2-1) face à la Russie. Comme on pouvait s’y attendre, Stutzle et Peterka ont été dominateurs en finissant 4ème et 5ème meilleur pointeur (10 pts), suivre de proche par Florian Elias (9 pts). Au global, l’Allemagne a terminé 6ème du tournoi.

Avec Stutzle et Peterka qui ne seront pas de retour et Lukas Reichel qui a également choisi de ne pas se rendre disponible, les ambitions de l’Allemagne seront toutes autres cet année. Les matchs contre le Canada et la Finlande s’annoncent déjà très difficiles et la République Tchèque semble également mieux armée qu’eux. Tout devrait donc se jouer contre leurs voisins autrichiens même s’il serait surprenant de voir les Allemands trébucher face à eux. L’objectif 1/4 de finale est donc de mise et sera sans doute le meilleur résultat auquel l’Allemagne peut prétendre sur le papier.

Dans tous les cas, voici deux joueurs à suivre dans la liste allemande, une nation qui peut venir surprendre les favoris dans ce groupe A :

🇩🇪 Luca Münzenberg (Défenseur)

Crédit : canewsottawa.ca

Date de naissance : 24 novembre 2002
Club : Univ. Vermont (NCAA) // Statistiques 2021-22 : 15 matchs, 0 but, 2 passes, 2 points

Doté d’un physique intéressant pour sa position (1m89 pour 88kg), Luca Münzenberg est un défenseur à caractère défensif. Il ne faut donc pas s’arrêter à sa fiche lorsque l’on analyse les performances et les qualités du jeune allemand de 19 ans. Défenseur mobile, il est un joueur de confiance qui sait comment étouffer la pression dans sa zone et relancer l’attaque sans danger. Repêché par Edmonton en troisième ronde en 2021, il pourrait être un bel atout pour les Oilers dont les lacunes défensives sont parfois leur principal problème. Pour parfaire son développement, il a choisi de rejoindre l’université du Vermont dans la NCAA. Un choix intéressant afin de faire progresser son jeu dans un style plus nord-américain.

Si l’Allemagne veut éviter d’être ridiculisé face à des puissances offensives comme le Canada ou la Finlande, les performances défensives de Müzenberg seront capitales. Il ne pourra bien sûr pas tout faire à lui seul mais s’il réussit à freiner les meilleurs attaquants adversaires, il s’agira déjà d’une forme de succès. Présent lors du dernier tournoi, il aura également un rôle de « vétéran ».

🇩🇪 Florian Elias (Centre)

Crédit : nhl.com

Date de naissance : 07 août 2002
Club : Adler Mannheim (DEL) // Statistiques 2021-22 : 21 matchs, 2 buts, 2 passes, 4 points

Révélation offensive lors du tournoi 2021 (4 buts, 5 passes), Florian Elias est un petit attaquant de 1m72 pour 77kg. Pour compenser ce gabarit, c’est un joueur extrêmement actif sur la glace, notamment en zone offensive. Il utilise son énergie pour tournoyer et créer d’éventuelles opportunités pour ses coéquipiers. N’ayant pas peur de s’impliquer physiquement, son style de jeu lui permet également de réaliser de nombreux revirements. Élu recrue de l’année dans la première ligue allemande (DEL) en 2021, il était éligible au repêchage de la LNH. Sa taille a néanmoins eu raison de lui puisqu’aucune équipe n’a souhaité tenter sa chance. Du moins, pour le moment.

Évoluant au centre de Stutzle et Peterka en 2021, Elias aura pour plus gros défi de démontrer qu’il peut à nouveau contribuer offensivement sans ses excellents compatriotes. Nommé capitaine de l’équipe, il devra donc se surpasser pour montrer l’exemple et permettre à son équipe d’aller chercher une place en 1/4 de finale.

🇦🇹 Autriche

Équipe promue lors de l’édition 2021, les Autrichiens savaient qu’ils abordaient ce tournoi avec l’ambition de maintenir leur place dans l’élite du hockey junior mondial. En effet, à moins d’une victoire contre la République Tchèque, ils étaient destinés à la dernière place d’un groupe qui comprenait aussi les Russes, les Suédois et les Américains. Malheureusement, ils ont été largement surclassés avec 3 défaites et surtout 1 but marqué pour 29 encaissés. Derniers du tournoi, ils ont néanmoins évité la relégation en profitant du gel des compétitions dans les divisions inférieures.

Cette année encore, les Autrichiens batailleront pour leur survie. Cependant, en évoluant dans le groupe le plus ouvert, il pourrait leur suffire d’une victoire contre les Tchèques ou les Allemands pour se maintenir et même se qualifier en 1/4 de finale. Un résultat qui serait un véritable succès national d’autant qu’ils ne pourront plus compter sur leur espoir de premier plan, Marco Rossi. Pour compenser, un autre Marco (Kasper) sera la tête d’affiche de l’effectif le plus jeune du tournoi, avec notamment sept joueurs de 17 ans. Pour l’épauler, il pourra miser sur le retour de joueurs comme Lukas Necesany en défense ou encore Mathias Böhm, Senna Peeters et Lucas Thaler en attaque.

Dans tous les cas, voici deux joueurs à suivre dans la liste tchèque, une nation qui peut venir surprendre les favoris dans ce groupe A :

🇦🇹 Marco Kasper (Centre)

Crédit : skysportaustria.at

Date de naissance : 08 avril 2004
Club : Rögle BK (SHL) // Statistiques 2021-22 : 24 matchs, 4 buts, 2 passes, 6 points

Pressenti comme un choix de première ronde au prochain ronde, Marco Kasper se présente comme le joueur avec le plus de potentiel du côté autrichien. Évoluant depuis deux ans en Suède et principalement en SHL cette année, il est un joueur très mobile qui s’implique dans les deux côtés de la patinoire. Joueur passionné, il n’hésite pas à s’impliquer physiquement lorsque nécessaire. Si ses statistiques en SHL (6 points en 24 matchs) témoignent qu’il n’est pas un attaquant offensif élite, il n’en demeure pas moins une option intéressante pour des responsabilités plus défensives.

De part ses qualités et parce que l’Autriche est limitée en talent, il ne serait pas surprenant de voir Kasper être utilisé à outrance, y compris sur les unités spéciales. Il sera donc une pièce maitresse dans le succès des siens et il devrait se trouver sur un premier ou deuxième trio.

🇦🇹 Seena Peters (Attaquant)

Crédit : flyersnittygritty.com

Date de naissance : 14 juin 2002
Club : Halifax Mooseheads (LJHMQ) // Statistiques 2021-22 : 26 matchs, 3 buts, 10 passes, 13 points

Si Kasper semble le plus talentueux, Senna Peeters est peut-être le joueur le plus établi de la formation autrichienne. Évoluant depuis trois ans avec Halifax en LHJMQ, il y performe plutôt bien saison après saison. Joueur non repêché, il possède de bonnes habiletés offensives lui permettant d’être une menace devant le filet ou pour servir ses coéquipiers

À 19 ans, il est sélectionné pour la troisième année consécutive au sein de l’équipe U20 de l’Autriche. Même si on ne connait pas le nom du capitaine de la formation au moment d’écrire ces lignes, on peut facilement imaginer que Peeter serait un candidat idéal. Quoiqu’il en soit, il assumera un rôle de leader et il devrait être l’une des principales armes offensives.

Retrouvez-ici nos évaluations des équipes nationales favorites pour le CMJ 2022 :

CMJ 2022 : La Suède, l’heure de la vengeance ?
CMJ 2022 – Trois espoirs suédois à suivre : Wallstedt, Edvinsson, Lysell

CMJ 2022 : La Russie peut-elle retrouver le podium ?
CMJ 2022 – Trois espoirs russes à suivre : Askarov, Michkov, Yurov

CMJ 2022 : Les États-Unis, une reconquête de l’or impossible ?
CMJ 2022 – Trois espoirs américains à suivre : Sanderson, Beniers, Cooley

CMJ 2022 : Le Canada, un effectif bâti pour la victoire ?
CMJ 2022 – Trois espoirs canadiens à suivre : Wright, Power, Bedard

CMJ 2022 : La Finlande, en route pour le Bronze ?
CMJ 2022 – Trois espoirs finlandais à suivre : Niemelä, Kemell, Lambert

CMJ 2022 – Groupe B : Les espoirs à suivre dans les « petites » nations

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :