Site icon Café Crème Sport

CMJ 2022 – Groupe B : Les espoirs à suivre dans les « petites » nations

Le dimanche 26 décembre 2021, les meilleurs jeunes talents du hockey mondial vont se mettre à briller pour le coup d’envoi de la 46ème édition du Championnat du monde junior de hockey sur glace (CMJ). La compétition s’étend sur dix jours avec, pour apogée, la rencontre pour la médaille d’or le mercredi 5 janvier 2022. Évènement indissociable des fêtes de fin d’année, le CMJ 2022 prend place dans les patinoires d’Edmonton et de Red Deer, deux villes de la province de l’Alberta au Canada. Après avoir passé en revu les sélections favorites, regardons de près les « petites » nations qui détiennent eux aussi, de très beaux espoirs du hockey international. Aujourd’hui, direction le Groupe B avec l’intrigante Slovaquie et la valeureuse Suisse.

Source : IIHF/CCS

🇸🇰 Slovaquie

Depuis leur incroyable épopée au CMJ 2015 où l’équipe nationale junior slovaque s’était emparée de la médaille de Bronze, la Slovaquie n’a pas réussi à aller plus loin que les quarts de finale. Lors de l’édition de 2021, les Slovaques se sont présentés avec une nouvelle équipe compétitive mais sans talent générationnel national. Avec une seule victoire lors du match d’ouverture contre la Suisse, les Slovaques ont montré un beau caractère notamment dans leur défaite 1-3 contre le Canada. Le match qui a fait basculer le destin de la Slovaquie est la rencontre contre l’Allemagne, un thriller remporté en prolongation par la bande de Tim Stützle. En quart, les Slovaques ne peuvent rien faire contre les Américains et perdent le match 2-5.

Rarement autant d’enthousiasme n’aura entouré la sélection slovaque que pour ce CMJ. La raison ? Une armada de jeunes talents qui nous rapproche d’une nouvelle génération dorée. Beaucoup de joueurs de l’année dernière sont inéligibles pour l’édition 2022, alors les Slovaques ont fait appel à leur réserve de jeunes : 9 joueurs ont moins de 18 ans et 2 sont âgés de 16 ans (!). Et ce ne sont pas que des gamins venus ici pour boucher les trous de la sélection.

Pour le repêchage 2022 de la LNH, trois Slovaques sont attendus dans le Top 10 et ils sont tous présents au CMJ. De même, un gamin de 16 ans est attendu dans le Top 5 du repêchage 2023. Avec cette jeunesse (18,11 ans de moyenne, la plus basse du tournoi avec l’Autriche), la Slovaquie est parvenue à réunir des joueurs d’expérience. L’effectif slovaque a déjà joué 64 matchs cumulés lors des derniers CMJ, soit le plus haut total du tournoi. Un alliage parfait sur le papier qui donne à la Slovaquie le statut d’outsider n°1 même dans un groupe très relevé. PS : vous voulez une preuve rationnelle de la force de cette équipe ? Ils ont remporté la médaille d’argent lors de la dernière Coupe Hlinka-Gretzky, véritable révélation pour cette génération dorée.

Dans tous les cas, voici trois joueurs à suivre dans la liste slovaque, une nation qui peut venir surprendre les favoris dans ce groupe B :

🇸🇰 Simon Nemec (Défenseur)

Crédit : DobberProspect

Date de naissance : 15 février 2004 // Repêchage : éligible en 2022
Club : HK Nitra (Slovakia) // Statistiques 2021-22 : 22 matchs, 0 but, 13 passes, 13 points

Parmi les trois joueurs slovaques attendus dans le Top 10 du prochain repêchage de la LNH, Simon Nemec est probablement celui qui a le plus de potentiel, projeté sur le podium ! Ce jeune joueur de 17 ans représente la Slovaquie pour la deuxième année consécutive au CMJ. Brillant face aux adultes de la première division slovaque cette saison avec 13 assistances en 22 matchs, Nemec est un défenseur talentueux aux multiples facettes. Grâce à un patinage fluide et une intelligence dans ses déplacements, Nemec semble être l’archétype du défenseur bidirectionnel moderne. Pour son gabarit, sa mobilité est impressionnante. Briseur de ligne en remontée de patinoire, Nemec est capable de porter le statut de « changeur de jeu » dans un avenir proche. Si ses qualités ne sont pas réellement mises en valeur en Slovaquie, dans un jeu plus offensif et ouvert au CMJ, Nemec devrait se montrer encore plus décisif.

En endossant le rôle de gardien de la ligne bleue slovaque, Simon Nemec a légitimement gagné son écusson de capitaine assistant. Il doit réitérer sa performance de la Coupe Hlinka-Gretzky dans laquelle il avait compilé 1 but et 5 passes tout en étant nommé capitaine de l’équipe. Nemec doit réussir à porter la Slovaquie au-delà des quarts pour assurer sa place sur le podium du prochain repêchage.

🇸🇰 Juraj Slafkovsky (Ailier)

Crédit : Timo Savela / Elite Prospect

Date de naissance : 30 mars 2004 // Repêchage : éligible en 2022
Club : TPS U20 (SM-Sarja – Finlande) // Statistiques 2021-22 : 11 matchs, 6 buts, 12 passes, 18 points

Voici un autre jeune talent slovaque projeté dans le Top 10 du prochain repêchage. Juraj Slafkovsky est lui aussi un revenant de l’édition précédente du CMJ. Un mondial où il était resté muet alors qu’il n’avait que 16 ans. En revanche, ce golgothe d’1m92 pour 102kg a toujours été surclassé jusqu’à réaliser une performance invraisemblable lors de la dernière Coupe Hlinka-Gretzky. A seulement 17 ans, l’ailier de TPS en Finlande a compilé 3 buts et 6 passes en 5 matchs. Pour son âge, Slafkovsky sait très bien utiliser son cadre imposant et garder (longtemps) la rondelle sur son bâton. Ajoutons à cela un excellent tir et une belle mobilité pour obtenir une arme offensive tout à fait remarquable.

Probablement aligné sur le premier trio offensif slovaque, Slafkovsky sera l’un des principaux créateurs d’occasions pour la Slovaquie. Tout comme Nemec, cet ailier massif doit consolider sa réputation dans un jeu international plus ouvert et rapide pour assoir sa position au prochain repêchage.

🇸🇰 Dalibor Dvorsky (Centre)

Crédit : World Today News

Date de naissance : 15 juin 2005 // Repêchage : éligible en 2023
Club : AIK U20 (J20 Nationell – Suède) // Statistiques 2021-22 : 20 matchs, 13 buts, 14 passes, 27 points

Nos précédents espoirs se sont révélés lors de la dernière Coupe Hlinka-Gretzky et celui-ci n’échappe pas à la règle. Mais avec Dalibor Dvorsky, nous battons un record de précocité. Né en 2005, il est déjà en course avec les deux « talents générationnels » du repêchage de la LNH en 2023 : Matvei Michkov et Connor Bedard. Ce garçon est brillant. Il n’a que 16 ans et réalise déjà des exploits. Chez les moins de 20 ans suédois, Dvorsky a inscrit 27 points en 20 rencontres cette saison. Face aux adultes lors de la Coupe Hlinka-Gretzky, il a réalisé une performance bluffante avec 8 buts et 4 assistances en 5 matchs ! Comme ses rivaux pour le titre de prospect n°1 en 2023, Dvorsky fait partie de ces joueurs qui ont un temps d’avance, une lecture du jeu venue d’ailleurs et un sens du jeu tout simplement exceptionnel.

Largement et légitimement considéré comme LA future star du hockey slovaque, il y a des grandes chances de Dvorsky avoir un temps de jeu significatif lors de ce CMJ. Un avantage sur ses deux rivaux, Michkov et Bedard qui vont devoir composer avec la concurrence de leurs sélections. C’est l’occasion rêvée pour Dvorsky, attention à lui, il est redoutable.

🇨🇭 Suisse

Certes, la Suisse n’est pas l’équipe la plus enthousiasmante de cette édition 2022 du CMJ. Mais attention, le pays des Helvètes possède une identité de jeu tenace et réserve toujours son lot de surprises dans sa liste. L’année dernière, en 2021, la Suisse a perdu toutes ses rencontres, affichant un bilan de buts très défavorable de 5-20. La sélection suisse évite le tour de relégation qui l’aurait opposé à l’Autriche, en raison de l’annulation exceptionnelle du système de montée/descente pour cause de pandémie.

L’époque des Niederreiter, Josi ou Hischier semble lointaine, une époque où la Suisse pouvait rêver de médaille mondiale comme en 2019 où la sélection a échoué aux portes du bronze. La liste sélectionnée pour cette année arrive avec encore quelques joueurs à surveiller. Notons notamment les noms de l’attaquant non-repêché Lorenzo Canonica ou celui du défenseur éligible au prochain repêchage, Lian Bichsel qui auront probablement leurs moments dans ce CMJ. Mais globalement, la Suisse débarque avec un effectif bien moins compétitif que les grandes nations de leur groupe. Attention tout de même, la Suisse demeure une équipe difficile à jouer en raison d’une éthique de travail très appliquée et un collectif toujours à 100 %. Difficile tout de même de voir les Suisses à une autre place que la dernière du Groupe B.

Dans tous les cas, voici deux joueurs à suivre dans la liste suisse, une nation qui va essayer d’éviter la relégation :

🇨🇭 Lian Bichsel (Défenseur)

Crédit : Phothockey

Date de naissance : 18 mai 2004 // Repêchage : éligible en 2022
Club : Leksands IF U20 (J20 Nationell – Suède) // Statistiques 2021-22 : 11 matchs, 3 buts, 4 passes, 7 points

Et si c’était lui la prochaine figure du hockey suisse ? Comme beaucoup de talents présents au CMJ, Lian Bichsel est éligible au prochain repêchage de la LNH et pour le moment, il est projeté en fin de première ronde/début de seconde. Cette saison, Bichsel a navigué entre la ligue U20 et la ligue professionnelle suédoise. Même avec son gabarit (très) massif, 1m95 pour 98kg (hâte de voir un duel avec Slafkovsky), le défenseur suisse possède un excellent patinage. Ses grandes et longues foulées sont assez surprenantes, tout comme sa conscience offensive qui lui donne un réel potentiel de joueur bidirectionnel.

Lian Bichsel aura tous les regards suisses braqués sur lui, mais pas que, puisque les dépisteurs de la LNH voudront le voir évoluer face aux meilleurs jeunes de sa génération. Bichsel devrait guider la ligne bleue suisse avec le plus gros temps de jeu, beaucoup de pression pour son premier CMJ, un élément tout aussi intéressant à analyser.

🇨🇭 Simon Knak (Centre)

Crédit : TheHockeyWriters

Date de naissance : 27 janvier 2002 // Repêchage : #179, 6ème ronde 2021 (Nashville Predators)
Club : HC Davos (NL – Suisse) // Statistiques 2021-22 : 25 matchs, 3 buts, 5 passes, 8 points

C’est LE garçon qui endosse la majorité des responsabilités chez les juniors suisses depuis… 5 ans. Capitaine des sélections suisses en U16, U17, U18 et désormais, pour la seconde année consécutive, en U20, Simon Knak est un symbole de maturité et de leadership. Lors de la saison 2019-20, Knak a cumulé 9 buts et 25 aides en 49 matchs avec les Winterhawks de Portland. L’année dernière, il a monté en puissance avec 29 points dont 16 buts en 24 matchs de WHL mais la pandémie l’a conduit à retourner en Suisse, faisant ainsi baisser son « stock » au repêchage 2021. Bon défenseur avec un joli coup de patin et un tir aussi vif que précis, c’est un talent indispensable à la Suisse. Même en LNH, Knak peut très bien venir renforcer le 3ème ou 4ème trio des Preds.

Pour ce CMJ, Knak doit continuer de montrer l’exemple pour la Suisse en prenant des initiatives offensives et organiser la défense depuis sa position de centre. Ce ne sera pas simple pour lui de briller, mais il peut être le joueur qui fait douter les grandes nations dans un match serré.

Retrouvez-ici nos évaluations des équipes nationales favorites pour le CMJ 2022 :

CMJ 2022 : La Suède, l’heure de la vengeance ?
CMJ 2022 – Trois espoirs suédois à suivre : Wallstedt, Edvinsson, Lysell

CMJ 2022 : La Russie peut-elle retrouver le podium ?
CMJ 2022 – Trois espoirs russes à suivre : Askarov, Michkov, Yurov

CMJ 2022 : Les États-Unis, une reconquête de l’or impossible ?
CMJ 2022 – Trois espoirs américains à suivre : Sanderson, Beniers, Cooley

CMJ 2022 : Le Canada, un effectif bâti pour la victoire ?
CMJ 2022 – Trois espoirs canadiens à suivre : Wright, Power, Bedard

CMJ 2022 : La Finlande, en route pour le Bronze ?
CMJ 2022 – Trois espoirs finlandais à suivre : Niemelä, Kemell, Lambert

Quitter la version mobile