Auto / Moto Omnisport

Tout savoir sur le Dakar 2022

La 44ème édition du Paris-Dakar débute ce samedi en Arabie Saoudite. Près de 8375km sont au programme pour les 750 équipages présents pour cette édition. Parmi ces 8375km, on compte 4258km de spéciales répartis sur 12 étapes jusqu’au 14 janvier. Le plus célèbre des rallyes-raids débutera par un prologue de 19km à Ha’il et se terminera par une étape de 513km (163km de spéciale) vers Djeddah. Le point sur le parcours, les nouveautés ainsi que les favoris de chaque catégorie de ce Paris-Dakar 2022.

Un parcours inédit

Pour la troisième édition du Paris Dakar en Arabie Saoudite, les organisateurs ont décidé d’innover. Si les concurrents vont devoir effectuer plus de kilomètres que les deux années précédentes, la distance parcourue en spéciale a quant à elle été réduite.

Lors de l’annonce du parcours définitif de cette année en novembre dernier, le directeur de l’épreuve David Castera a confirmé le retour du sable et des dunes au premier plan. « Nous avons décidé de mettre l’accent sur le sable et les dunes. Il y en aura chaque jour, ça sera le fil conducteur de ce Dakar ».

Les concurrents ne passeront pas par le « Quart vide » (ou Rub Al-Rhali), cette région inhospitalière jugée impraticable durant les reconnaissances cet été alors qu’elle était initialement au programme. Toujours est-il que le parcours a été renouvelé à 70% selon David Castera.

Exit les montagnes du Hedjaz et ses rochers dévastateurs et place aux déserts de sable d’An Nafud et Ad Dahna. Suivront des étapes un peu plus rocailleuses mais toujours avec la présence de sable dans le plateau de Nasr et le Jebel Tuwaiq, au centre du pays. Le Dakar 2022 se termine sur les bords de la mer Rouge à Djeddah après une courte excursion dans les montagnes de l’Asir. On note la présence de 5 boucles cette année, dont deux autour de Riyadh la capitale.

Géographie de l’Arabie Saoudite (credit: Larousse)

Autre particularité de ce Paris Dakar 2022, la traditionnelle étape marathon, étape où les concurrents ne peuvent avoir recours à une assistance extérieure, aura lieu dès le deuxième jour entre Ha’il et Al Artawaiyah. Le jour de repos est programmé pour le samedi 8 au sortir de la sixième étape à Riyadh.

Les nouveautés du Dakar 2022

Suite à de nombreuses années de négociations entre ASO (promoteur du Dakar) et la FIA, le premier FIA Championnat du monde de Rallye-Raid fait son apparition cette année. Cette nouvelle compétition remplace la Coupe du monde des rallyes tout-terrain, créée en 1993. Une unification des règlements de cette Coupe et de Paris-Dakar a permis la présence du Dakar dans ce nouveau championnat. Composé de cinq épreuves dont Paris-Dakar qui ouvrira le championnat, ce dernier aura pour but de renforcer la visibilité de la catégorie.

En moto aussi, une nouvelle compétition voit le jour avec le FIM Championnat du Monde de Rallye-Raid. Comme pour l’automobile, ce championnat remplace le précédent FIM Championnat du Monde de Rallye tout terrain et sera inauguré par le Dakar 2022. ASO a signé un contrat de cinq ans avec la FIA et la FIM pour être le promoteur des deux nouveaux championnats.

« À l’heure où le rallye-raid entame une mutation énergétique fondamentale pour son avenir, la création d’un Championnat du monde de la FIA pour le rallye-raid est une excellente nouvelle pour le développement de notre discipline »

Yann Le Moenner, directeur d’ASO, à propros du nouveau championnat FIA

« Ce championnat représente une opportunité géniale de développer la discipline, d’harmoniser les règles et d’augmenter sa médiatisation. C’est aussi le bon moment pour travailler conjointement afin de répondre au challenge de la transition énergétique et de renforcer la sécurité des pilotes

Yann Le Moenner, directeur d’ASO, à propros du nouveau championnat FIM

Dakar Future et l’Audi Q RS e-tron

Autre attraction de ce Paris-Dakar 2022, la création de la catégorie T1-Ultimate regroupant les véhicules à faible émission carbone. Avec le programme « Dakar Future » lancé par ASO qui vise à rassembler uniquement des véhicules à faible impact environnemental à partir de 2030, cette catégorie représente l’avenir du Paris-Dakar.

Quatre équipages sont présents dans cette catégorie, dont trois qui rouleront dans la fameuse Audi Q RS e-tron. Pour sa première participation à Paris-Dakar, la firme allemande a décidé d’y présenter 3 véhicules hybrides alimentés par un moteur à essence ainsi que deux moteurs électriques, qui fonctionnent grâce une batterie de 370kg. Au final, on arrive à une puissance totale atteignant 650ch, mais bridée à 400ch pour respecter la régulation du Dakar.

Si Audi peut compter sur son expérience en Formule E ou en Endurance pour développer des véhicules hybrides performants, terminer cette édition serait déjà une victoire. Et ce malgré le recrutement de tauliers comme Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz qui cumulent à eux seuls 17 Paris-Dakar remportés. Sven Quandt, le team principal d’Audi, compare ce Dakar au premier alunissage de 1969

“À l’époque, les ingénieurs ne savaient pas vraiment ce qu’il allait se passer. C’est la même chose pour nous. Si nous terminons la première épreuve du Dakar, c’est déjà un succès.”

Sven Quandt, le team principal Audi 

Les favoris par catégorie

Auto: Les candidats à la victoire finale ne manquent pas dans la catégorie auto. Les incertitudes qui règnent autour des nombreuses monoplaces en lice cette année rendent les prédictions difficiles à faire. Cependant, Un nom semble sortir du lot, Nasser Al-Attiyah. Déjà triple vainqueur de l’épreuve est le pilote le plus en forme jusqu’à présent. Aux côtés de son copilote Mathieu Beaumel au volant de sa Toyota Hilux, le qatari compte bien s’imposer sur le Dakar pour la première fois au Moyen Orient.

Moto: Le duel KTM-Honda va encore faire rage cette année au Paris-Dakar. La marque autrichienne qui reste sur deux années de disette compte s’appuyer sur sa nouvelle recrue, le tenant du titre Kevin Benavides. De plus, les anciens vainqueurs Matthias Walkner et Toby Price seront aussi de la partie. Chez Honda, les espoirs de victoire reposent surtout sur Ricky Brabec, vainqueur en 2020. Attention au jeune chilien Jose « Nacho » Cornero qui pourrait créer la surprise.

Quad: Manuel Andujar, vainqueur l’an dernier, est le candidat le plus sérieux au titre dans sa catégorie. Il reste sur 3 victoires en 2021. Méfiance toutefois au chilien Giovanni Enrico, deuxième l’an passé qui compte cette année plus que jamais remporter son premier Dakar. Côté français, Alexandre Giroud, qui était sorti sur abandon mais avait remporté le plus de spéciales l’an dernier, sera aussi à surveiller.

Prototype Léger: Josef Machacek, légende du Dakar avec ses 6 victoires (dont 5 en Quad) aura bien du mal à conserver sa couronne face aux pilotes RedBull. Cristina Gutierrez Herrero, vainqueur de la coupe du monde dans cette catégorie, fait figure de favorite. Attention cependant à son dauphin de la coupe du monde Fernando Alvarez mais aussi et surtout à Saleh Alsaif. Le saoudien reste sur deux victoires de suite en coupe du monde, et pourrait bien en signer une troisième pour commencer 2022 en beauté.

SSV: L’américain Austin Jones, deuxième l’an dernier, a littéralement éteint la concurrence cette année pendant la coupe du monde (98 points pour lui, 55 pour le deuxième). Il est évidemment le grandissime favori dans sa catégorie. Les polonais Domzala et Goczal (Marek), qui ont été les seuls à pouvoir lui chiper une victoire cette année, seront aussi de la partie.

Camion: Le Russe Dmitry Sotnikov est le principal candidat à sa propre succession. Avec son copilote Ilgiz Akhmetzianov et son mécanicien Ruslan Akhmadeev, ils ont remporté 2 rallyes en 2021. En outsider, on retrouve le biélorusse Siarhei Viazovich qui a terminé deux fois deuxième derrière Sotnikov. Anton Shibalov, deuxième lors de l’édition 2020 et 2021 aura lui aussi peut-être une carte à jouer pour la victoire.

Classic: Cette catégorie se détache des autres puisqu’elle réunit uniquement des véhicules des années 80 et 90. Le Dakar Classic réunit plus de 150 équipages cette année (contre 24 l’an dernier). Bien qu’il avait largement dominé l’édition précédente, Marc Douton aura une concurrence bien plus féroce cette année. A noter que le copilote qui l’accompagne cette année est Jérémy Athimon.

Vous êtes maintenant plus que prêts à suivre ce Paris-Dakar 2022. Rendez-vous aussi chaque jour sur le compte Twitter du CCS @cafecremesport pour avoir les résultats de chaque étape. Paris-Dakar sera retransmis ce samedi 1er janvier sur France 4, de 19h35 à 20h15 pour suivre le prologue et de 20h15 à 20h25 sur France 3 pour le premier « Journal du Dakar ». Ou bien sur Eurosport de 21h00 à 22h00. Le programme complet se trouve ici.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :