Foot Série A

Dušan Vlahović : le dernier roi de Florence

Le parcours de Dusan Vlahovic avant de devenir le meilleur buteur de Serie A et d'être demandé dans toute l'Europe.

Dušan Vlahović : « Je suis le Zlatan Ibrahimović de Belgrade. » C’est ce que rapportait Valeri Bojinov en citant son ancien coéquipier pour Transfermarkt. Pour confirmer ses dires, le Serbe s’est rapidement imposé comme un des attaquants les plus prolifiques d’Europe. Le joueur de la Fiorentina attire déjà l’œil des plus grands clubs d’Europe. Moins médiatisé que Kylian Mbappé ou Erling Haaland, Dušan Vlahović n’a pas fini de faire parler de lui. Et il faudra compter sur lui pour les années à venir. De Belgrade à Florence, Duca est en pleine ascension.

« La médecine est mon choix » 

Dušan Vlahović naît à Belgrade le 28 janvier 2000. Issu d’une famille de la classe moyenne, il grandit ainsi dans un environnement confortable. Le Serbe est un bon élève à l’école. Son futur est tout tracé pour ses parents, il finira médecin, mais DV9 ne voit pas son avenir de la même manière. Son ambition, c’est le football. Ses parents ne se projettent pas dans ce sport, mais lui laissent tout de même une chance. Le futur joueur de la Fiorentina garde une « issue de secours » : « La médecine est mon choix, parce que s’il n’y a rien du football, je dois terminer l’école. » 

La suite ? Dušan Vlahović rejoint l’école de football Athènes Zemunel et s’impose comme un joueur bien au-dessus des autres. L’école le surclasse mais il reste meilleur que des jeunes plus âgés que lui. Dès l’âge de 14 ans, les plus grands clubs serbes frappent à la porte du club de Zemunel : le FK Altina. Même si aucune statistique ne ressort, ses anciens coéquipiers et entraîneurs de l’époque le décrivaient comme l’un des plus talentueux. Il devient rapidement une graine de star à Belgrade et certains le surnomment déjà le Zlatan Ibrahimovic serbe. Duca s’impose donc comme un réel prodige et ses coéquipiers lui promettent un brillant avenir dans le football.

Dušan Vlahović, dans ses jeunes années. (YouTube)

Dès ses premières années à l’école, sa frappe de balle surpuissante effraie la majorité des gardiens. De plus, il dispose d’une qualité technique et d’une puissance physique exceptionnelle. Il avait toutes les qualités d’un grand buteur avant l’âge. « Il a la force physique, la qualité et la technique : il me plaît beaucoup », disait Fabio Capello. Dušan Vlahović avait déjà le sens du but. À seulement 15 ans, il signe son premier contrat professionnel avec le Partizan Belgrade, son club de cœur. Dušan Vlahović devient ainsi le plus jeune joueur à jouer pour le club rival de l’Étoile Rouge de Belgrade, à 16 ans. Comme un signe, il inscrit son premier but contre l’OFK Belgrade, son dernier club avant d’entrer dans le monde professionnel. Après 27 matchs et 3 buts, il s’envole donc pour Florence, à 18 ans.

Dušan Vlahović lors de sa signature avec son club d’enfance, le Partizan Belgrade. Crédit : RTBF
Dušan Vlahović lors de sa signature avec son club d’enfance, le Partizan Belgrade. Crédit : RTBF

« Je suis certain que vous venez de ramener à Florence le nouveau Batistuta »

Duca, dont le potentiel est sans limite, débute alors dans le championnat U19, la Primavera 1. Il marque 11 buts et délivre 1 passe décisive en 13 matchs et intègre ainsi le groupe professionnel très rapidement. Vlahovic est trop fort pour jouer avec les jeunes. Dušan Vlahović se contente principalement d’entrée en jeu jusqu’à sa seconde saison à la Fiorentina. Giuseppe Lacchini le titularise alors en fin de saison. Il inscrit 6 buts durant tout l’exercice.

« Directeur, je suis certain que vous venez de ramener à Florence le nouveau Batistuta ». J’ai regardé sa mère en lui disant : « Mince, je pensais avoir pris le nouveau Luca Toni ». On a rigolé tous ensemble ». Et pourtant… Quatre ans plus tard, Dušan Vlahović fait mieux que « Batigol » et Toni réunis. « C’est un mélange des deux. »

Pantaleo Corvino, ancien directeur sportif de la Fiorentina.
But de Dusan Vlahovic, un visuel que l’on revoit alors presque tous les week-end. Crédit : Twitter ACF Fiorentina.
But de Dušan Vlahović, un visuel que l’on revoit presque tous les week-end. (Crédit : Twitter ACF Fiorentina)

La saison 2020/2021 marque le tournant de la carrière de l’attaquant serbe. La finition de la création d’un monstre. Sur cette édition de la Serie A, il devient titulaire indiscutable dès le mois de décembre. Avant cette date-là, le 16 décembre 2020, il marque un seul but. Ensuite, il est titularisé contre Sassuolo, marque, et inscrit enfin 20 buts en 27 matchs. Des statistiques phénoménales pour un joueur de son âge. Sur la première moitié de saison actuelle, il marque 16 buts en 20 matchs, et figure ainsi en tête du classement des buteurs en Serie A. Dušan Vlahović est même devenu le recordman de réalisations dans le championnat italien sur une année civile : Il égale Cristiano Ronaldo avec 33 buts (à 21 ans).

« D’un point de vue technique et physique, il n’a aucun défaut. Il a beaucoup de cordes à son arc malgré un physique qui pourrait rappeler Toni. Dušan varie beaucoup et attaque la profondeur. »

Dario Dainelli, ancien défenseur de la Fiorentina.

« Le joueur qui me plaisait le plus est Ibrahimovic »

Dušan Vlahović oscille entre Luca Toni et Zlatan Ibrahimovic dans son jeu, tout en gardant sa propre identité. Sa taille (1m90) et son physique (costaud) amènent logiquement vers ces deux légendes de la Serie A. Duca n’en demeure pas moins un joueur doté d’un touché de ballon fin, presque élégant. Plusieurs entraîneurs rêveraient d’avoir un joueur travailleur comme l’attaquant serbe. Il peut s’adapter à différents systèmes. DV9 sait jouer en pivot, en appui, mais il peut aussi attaquer la profondeur, gagner du terrain balle au pied. Il peut aussi jouer le rôle de renard des surfaces. Son intelligence de déplacement le rend presque impossible à marquer pour un défenseur. Petit bonus : il sait tirer les penaltys et les coups francs. D’ailleurs, il met en moyenne 1 but tous les 2 matchs sur l’année 2021, soit mieux que 88 % des attaquants.

Il a tout d’un attaquant complet prêt à conquérir le football. En termes d’exemples à suivre, Duca choisit aussi donc les bons. Fan de Zlatan Ibrahimovic « pour son caractère et sa volonté de ne jamais rien lâcher, déclarait-il à la DAZN. Après le match contre Milan, j’ai profité du fait qu’il ne soit pas trop agacé, car ils avaient gagné 3-2, pour lui demander son maillot. » Il a aussi appris avec Franck Ribéry qui « a été un grand frère » et avec qui il « parlait pendant des heures et des heures ». 

Zlatan Ibrahimovic face à son idole de toujours, Dušan Vlahović. (Crédit : Ruetir)

« C’est un grand champion, l’un des meilleurs attaquants et j’ai encore beaucoup de chemin pour me rapprocher de son niveau. C’est un grand exemple pour tout ce qu’il a fait et sa longévité. Moi, je tente de poursuivre mon parcours, de travailler le plus possible, de l’améliorer et d’obtenir les meilleurs résultats possibles, en espérant me rapprocher le plus de son niveau dans le futur. »

Dušan Vlahovic à props de Zlatan Ibrahimovic.

Dušan Vlahović ne manque pas d’admirateurs. Même la Gazetta dello Sport, le plus grand quotidien sportif italien ne tari pas d’éloges le grand attaquant serbe : « Ce championnat sera celui de son avènement. Il a seulement 21 ans et c’est un potentiel phénomène », écrivait le journal après un doublé contre l’Atalanta.

Son nom est déjà lié à certains grands clubs pour ce mercato d’hiver. Dušan Vlahović est notamment cité avec insistance du côté d’Arsenal ou de l’Atletico Madrid. Il reprend, ce jeudi 6 janvier 2022, la Serie A avec la Viola, parti pour réaliser une saison d’anthologie avant de rejoindre un très grand club européen dès l’année prochaine.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :