Omnisport Sports hiver

L’hebdo sports d’hiver du CCS #5 : La dernière ligne droite avant les JO a débuté

La rédaction sports d’hiver du CCS s’est donné l’objectif de parler de tous les sports présents aux JO de 2022. Alors pour accompagner la présentation des différents sports d’hiver (biathlon, ski alpin, patinage, bobsleigh…), quoi de mieux qu’un bilan hebdomadaire des Français qui visent une qualification afin de les suivre dans leurs objectifs. Pour certains, la qualification olympique serait un moment historique car jamais réalisé. Retenez bien les noms que vous lirez chaque semaine, ils vont vous faire vibrer en février prochain !

Biathlon

On les avait quittés en excellente forme au Grand-Bornand, pour leur retour sur la piste après les fêtes de Noël, les biathlètes français n’ont pas déçu. Alors que la neige se faisait attendre à Oberhof et que le calendrier a été un peu chamboulé, il a fallu attendre le vendredi pour qu’Emilien Jacquelin, tout de jaune vêtu, monte sur la seconde marche du podium en sprint. En jambes sur les skis, il finit second derrière Loginov qui réalise le 9/10.

Sur cette même course, Quentin Fillon-Maillet prend la 9ème place avec un 8/10 également. Fabien Claude et Simon Desthieux se contentent d’une 23ème et 47ème place avec leur 7/10. Eric Perrot et Antonin Guigonnat ne se qualifient tous deux pas pour la suite, la faute à des tirs peu précis (4 et 6 fautes).

Avec leur temps de retard, Emilien et Quentin peuvent espérer une victoire sur la poursuite, encore plus dans les conditions climatiques. Après un départ compliqué, et alors que l’on pense pendant longtemps la première place promise à nouveau à Aleksander Loginov, impérial sur les tirs couchés, Quentin Fillon-Maillet gagne pour la troisième fois consécutive une poursuite. Ce faisant il reprend le dossard jaune qui ne cesse de changer d’épaules depuis le début de la saison en plus de celui rouge de la poursuite. Fabien Claude et Simon Desthieux font de belles remontées passant respectivement de la 23ème à la 7ème place et de la 47ème à la 19ème grâce à des 18/20 en tir. Emilien cale sur les skis et ne finit que 17ème, également à cause d’un dernier tir peu réussi (3 fautes).

Chez les filles, Julia Simon quittait le Grand-Bornand sur deux secondes places, elle la retrouve dès le sprint d’Oberhof où elle finit ex-aequo avec Hanna Sola ! Anaïs Chevalier-Bouchet finit 6ème après un 9/10 au tir. Deux jours plus tard sur la poursuite, les deux femmes réitèrent leur bonne course dans les conditions de tirs pas faciles du site allemand et vont encore à la cérémonie des fleurs.

Les autres françaises se qualifient toutes pour la poursuite, notamment la jeune Paula Botet qui participait pour la première fois. Avec un 9/10 et 18/20 dans les conditions du site, son tir est très intéressant même si elle devra gagner en temps de ski. Anaïs Bescond et Chloé Chevalier font 17ème et 23ème au sprint et l’inverse à la poursuite, Anaïs faisant 5 fautes sur ses debouts. Les regrets peuvent aller à Justine Braisaz-Bouchet, 2ème et 1er temps de ski mais qui a fait beaucoup trop de fautes pour espérer un podium (5 et 7).

Pour ce week-end de relais mixte, les conditions climatiques n’étaient pas idéales. L’équipe de France composée d’Antonin Guigonnat (dont c’était le premier relai mixte en carrière !), Simon Desthieux, Anaïs Bescond et Julia Simon prend la troisième place. Malgré leur 11 balles de pioches, les français évitent le tour de pénalité. Le relai mixte simple ne parvient quant à lui pas à éviter la sanction. Le duo composé d’Anaïs Chevalier-Bouchet et Fabien Claude tourne 5 fois sur l’anneau de pénalité, alors que le vent s’est encore plus levé et que l’équipe s’en sortant le mieux est l’Allemagne et ses 11 balles de pioches. Ils finissent 11ème d’un relai dominé par la Russie, l’Autriche et l’Ukraine.

Prochain rendez-vous : du 12 au 16 Janvier à Ruhpolding, Allemagne.

Ski nordique

L’évènement de la semaine, c’était bien évidemment la fin du Tour de Ski, débuté le 28 Décembre et terminé le 4 Janvier. Côté français, Richard Jouve, Lucas Chanavat et Delphine Claudel ont obtenu un podium chacun même si aucun bleu n’a réussi à intégrer le top 10 du général. Delphine Claudel y a presque goûté avec une 11ème place finale, alors qu’Hugo Lapalus, qui a notamment obtenu deux top 8, s’est classé 15ème du général. Nous vous avons présenté un récapitulatif du Tour de Ski 2021-2022 cette semaine.

Le double podium français sur la 1ère étape du Tour de Ski est de bonne augure avant les JO (Crédit : Le Dauphiné Libéré / Peter Schneider)

Prochain rendez-vous : du 22 au 23 Janvier à Planica (Slovénie) pour les femmes et les hommes, suite à l’annulation des épreuves françaises à la station des Rousses.

Saut à ski

Les deux dernières semaines ont été très chargées pour les hommes comme les femmes. Pour les premiers cités, ils ont participé à la célèbre Tournée des 4 Tremplins, 70ème du nom. Du 28 Décembre au 6 Janvier, ils ont visité les tremplins d’Oberstdorf et Garmish en Allemagne, puis le tremplin autrichien de Bischofshofen à deux reprises (l’épreuve d’Innsbruck a été annulée). Le seul français engagé était Valentin Foubert. Malgré son jeune âge (19 ans), a déjà connu les joies de la Tournée la saison dernière. Il n’a malheureusement pas pu passer les qualifications d’une des 4 épreuves mais a acquis beaucoup d’expérience. Les autres français auraient dû participer aux épreuves de Titisee-Neustadt (Allemagne) mais elles ont également été annulées.

Valentin Foubert était le seul représentant français sur la Tournée des 4 Tremplins (Crédit : Nordic Focus)

Les femmes ont quant à elle participé à la 1ère édition du Silverster Tournament à Ljubno (Slovénie) avec deux épreuves sur tremplin HS 94 du 31 Décembre au 1er Janvier. Joséphine Pagnier a une nouvelle fois réalisé un week-end solide puisqu’elle se classe 12ème puis 14ème. Il est en revanche plus compliqué pour Julia Clair, qui termine 50ème de la première épreuve et fait un peu mieux avec la 45ème place de la seconde.

Prochain rendez-vous : le 16 Janvier à Zakopane (Pologne) pour les hommes et du 29 au 30 Janvier à Willingen (Allemagne) chez les femmes, suite à l’annulation des épreuves japonaises.

Combiné nordique

Femmes et hommes avaient rendez-vous à Val di Fiemme en Italie pour deux épreuves chacun complétées de la première édition d’une épreuve mixte par équipe (à 2 femmes et 2 hommes). Malheureusement, la France n’a pas pu y participer puisque Lena Brocard est la seule représentante féminine après la retraite d’Emma Tréand. La Norvège s’est imposé devant l’Autriche et l’Allemagne dans cette épreuve historique pour le combiné nordique.

Lena Brocard a par ailleurs vécu un très bon week-end, se classant 15ème puis 10ème des deux épreuves individuelles (tremplin HS106 puis 10 km de fond). Elle obtient donc son premier top 10 de l’hiver à quelques semaines des Jeux. De quoi nous réserver une très belle surprise à Pékin ?

Lena Brocard réalise une superbe deuxième course avec un top 10 à la clé (Crédit : Nordic Focus)

Chez les hommes, le week-end est décevant. Si tous les français ont passé les qualifications, aucun n’a atteint le top 30 de l’une des deux épreuves (tremplin HS106 puis 10 km de fond). Matteo Baud termine 31ème puis n’a pas pris part à la seconde épreuve, Gael Blondeau termine 33ème puis 37ème, Antoine Gerard 35ème puis 31ème, Edgar Vallet 42ème puis 40ème, alors que Marco Heinis n’a pris part à aucune épreuve.

Prochain rendez-vous : du 15 au 16 Janvier à Klingenthal (Allemagne) pour les hommes et le 23 Janvier à Planica (Slovénie) pour les femmes.

Ski Alpin

Après le triste épisode des slaloms de Zagreb, dont on ne retiendra malheureusement que la blessure de Victor Muffat-Jeandet, qui doit tirer un trait sur sa saison et les Jeux Olympiques, l’alpin était de retour ce week-end. Les femmes, qui devaient à l’origine se rendre à Maribor, ont finalement été invitées à rejoindre Kranjska Gora, toujours en Slovénie, où les conditions de pistes permettaient d’accueillir dignement le circuit coupe du monde. Et sur le géant, la bornandine Tessa Worley a confirmé qu’elle était bien de retour à son meilleur niveau, à un mois de JO. Après sa victoire à Lienz, la française décroche la deuxième place ici, derrière une intouchable Sara Hector (SUE). Tenante du titre à Kronplatz (ITA), Worley tentera de refaire le coup le 25 janvier prochain, lors de l’ultime répétition générale pour les géantistes avant Pékin. Coralie Frasse-Sombet et Clara Direz se classent respectivement aux 18e et 21e place ! 

En slalom, dans une course qui a vu Petra Vhlova s’imposer à nouveau, pendant que sa rivale Shiffrin enfourchait, la niçoise Nastasia Noens se classe aux portes du top 15, 16e. Un nouveau résultat un peu frustrant pour la française qui aspire à plus grand. Le rayon de soleil bleu est venu de Kenza Lacheb ! A 23 ans, et pour sa première coupe du monde avec le dossard 52, elle décroche ses premiers points après s’être brillamment qualifié en seconde manche…

La joie de Tessa Worley après son nouveau podium à Kranjska Gora. Crédit photo : Agence Zoom

Les hommes entamaient eux leur marathon de classiques de janvier à Adelboden, en Suisse. « La plus belle, c’est Adel’ », comme le dit la formule consacrée. Et pour le coup, nous aurons été servi avec deux jours d’un incroyable spectacle. La tribune pleine à craquée et chauffée à blanc, en bas du dernier mur vertigineux, a d’abord chaviré dans l’ivresse avec la victoire de Marco Odermatt, sa 4e en 5 géants. Simplement au dessus du lot, et plus que jamais leader du général, il devance Manuel Feller et un beau tir groupé des français. Pinturault 3e, Faivre 5e, Sarrazin 10e, et Favrot 13e. De bonne augure lorsque l’on sait que le prochain géant disputé sera celui des JO. 

Le slalom a fait entrer ce week-end dans une nouvelle dimension, avec des écarts minimes qui pouvaient voir la victoire de n’importe quel skieur s’élançant en seconde manche (1.37s entre les 30 qualifiés). Malheureusement, Clément Noël n’en fait pas partie. A l’envers dès le début du premier tracé, le français fini par enfourcher, son deuxième abandon après Madonna, ce qui va commencer à peser dans la course au globe. Seul français qualifié, et bien placé dans la course à la victoire, Pinturault sera lui victime d’une petite faute à l’entrée du mur, fatale. Un zéro pointé pour l’équipe de France de slalom, chose inédite depuis Schladming 2004 ! 

Prochain rendez-vous : Dès jeudi pour les hommes avec un menu copieux voire indigeste à Wengen (1 super-G, 2 descentes, 1 slalom), et ce week-end pour les femmes avec une descente et un super-g à Zauchensee (AUT).

Ski acrobatique

Perrine Laffont poursuit sa montée en puissance. Après sa chute et son week-end délicat à domicile, elle réagit parfaitement à Mont Tremblant au Canada. La française signe d’abord une seconde place, avant de s’imposer le lendemain, sa 23e victoire en Coupe du Monde. Autre française en lice, Camille Cabrol signe quant à elle des 26e et 30e place. Chez les garçons, Ben Cavet termine 5e et 6e, et Sacha Theocharis 9e et 12e ! 

Kevin Rolland a lui fait l’impasse sur l’épreuve de halfpipe de Mammoth Mountain. 

Prochains rendez-vous : du 12 au 16 janvier à Dear Valley pour des bosses, à Nakiska pour du skicross, et en France à Font Romeu pour du slopestyle.

Snowboard

En snowboard cross, Chloé Trespeuch confirme qu’elle est bien de retour aux affaires ! Après un premier podium à Montafon, elle termine deux fois 2e ce week-end à Krasnoyarsk. Des performances qui lui permettent de prendre la deuxième place du classement, et de s’avancer comme une véritable chance de médaille aux Jeux. Chez les hommes, bon week-end pour Merlin Surget qui a décroché son 4e podium en Coupe du Monde avec une 2e place également. 

En halfpipe, Liam Tourki, avec qui nous avons pu nous entretenir récemment, termine 33e à Mammoth. En slopestyle, Lucile Lefèvre prend la 14e place, et Enzo Valax la 21e. 

Prochain rendez-vous : du 13 au 16 janvier à Laax (SUI) pour du halfpipe et du slopestyle.

Chloé Trespeuch et Merlin Surget après leurs deuxièmes places respectives en snowboardcross

Bobsleigh

4 courses dont 3 en bob à 2 pour l’équipe masculine. Romain Heinrich a obtenu un nouveau top 10 avec une 7ème place à Sigulda (ainsi qu’une 12ème place sur la 2ème course). Sur la piste de Winterberg il obtient une nouvelle 12ème place sur le bob à 2. Il est 10ème au général de la Coupe du Monde en bob à 2. En bob à 4, les Français sont plus loins et obtiennent une 21ème place.

Pour le bob féminin, la reprise s’est faite sur la piste d’Innsbruck avec deux manches de monobob World Series et une d’Europe cup. Margot Boch a pu emmagasiner de la confiance avec une 1ère place et une 3ème en monobob. En bob à 2, elle décroche une belle 2ème place en compagne de Sandie Clair. Il reste 9j pour les soutenir via leur cagnotte afin de les aider dans leur rêve de JO. Cliquez ici pour participer à la cagnotte des bobeuses Françaises

Prochain rendez-vous : St Moritz en Suisse le 15 et 16 janvier

Skeleton

Agathe Bessard commence très bien l’année ! Elle vient d’obtenir le titre de Championne d’Europe Junior de Skeleton. Après un bon début d’année sur le circuit Européen avec une 5ème et 6ème place, elle a obtenu la victoire sur la piste d’Altenberg. C’est tout bon pour le moral surtout que pour les Europe Junior, elle a battu Crippa Alessia qui est juste devant elle au classement général de la Coupe du monde. Agathe figure toujours au 24ème rang. Le ticket pour les JO se rapproche !

Prochain rendez-vous : St Moritz en Suisse le 14 janvier

Patinage de vitesse

Les championnats d’Europe de patinage de vitesse avaient lieu ce week-end. La France comptait deux représentants : Timothy Loubineaud et Mathieu Belloir. Ils ont participé uniquement à la mass-start. Dans cette discipline, Timothy Loubineaud finit neuvième de la finale remportée par le belge Bart Swings. Mathieu Belloir de son côté ne s’est pas qualifié en finale mais finit quinzième.

Une fois de plus, les néerlandais ont dominé l’ensemble de la compétition. Ils terminent avec 21 médailles sur les 42 possibles. Et ils sont sacrés 11 fois champions d’Europe sur les 14 fois possibles. Seul le 500 m et la mass-start hommes et la poursuite féminine leur échappent.

Prochain rendez-vous : Le patinage de vitesse reviendra pour les Jeux Olympiques.

A venir

Deux événements majeurs où l’on va retrouver des français en nombre se déroulent cette semaine. Tout d’abord les Championnats d’Europe de patinage artistique. Ils commencent le 12 et se tiendront jusqu’au 16 janvier à Tallinn en Estonie. Les danseurs sur glace Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont d’ores et déjà annoncé leur forfait. En effet, dans le contexte sanitaire actuel, ils préfèrent éviter tout risque de contracter le Covid à quelques semaines des Jeux Olympiques où ils visent la médaille d’or.

Mais d’autres français seront présents, notamment Kévin Aymoz, tout juste sacré champion de France pour la 5ème fois et qui cherchera à se rassurer sur son niveau après une année plombée par les blessures. Léa Serna qui vient de gagner pour la seconde fois les championnats de France concourra chez les féminines. Et Evgeniia Lopareva & Geoffrey Brissaud, Coline Keriven & Noël-Antoine Pierre ainsi que Camille & Pavel Kovalev représenteront la France en danse sur glace pour les premiers et en patinage de couple pour les couples suivants.

Dans le même temps, les premiers Championnats du monde de handiski débuteront également le 12 janvier et dureront jusqu’au 23. Pour la première fois de l’histoire l’ensemble des disciplines se trouvera sur le même site. Après avoir été reportés l’année dernière faute à la pandémie, ce sera l’occasion des dernières réglages pour la délégation française avant les Jeux Paralympiques. Et il y a de nombreuses chances de médailles pour les français, quelles que soient les disciplines. Entre Arthur Bauchet, Marie Bochet, Hyacinthe Deleplace en alpin, Maxime Montaggioni et Cécile Hernandez en snowboard et Benjamin Daviet en ski nordique et surtout biathlon, nul doute que la Marseillaise devrait résonner à Lillehammer plus d’une fois.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :