Omnisport Sports hiver

L’hebdo sports d’hiver du CCS #6 : Dernier affûtage avant les JO pour les tricolores

La rédaction sports d’hiver du CCS s’est donné l’objectif de parler de tous les sports présents aux JO de 2022. Alors pour accompagner la présentation des différents sports d’hiver (biathlon, ski alpin, patinage, bobsleigh…), quoi de mieux qu’un bilan hebdomadaire des Français qui visent une qualification afin de les suivre dans leurs objectifs. Pour certains, la qualification olympique serait un moment historique car jamais réalisé. Retenez bien les noms que vous lirez chaque semaine, ils vont vous faire vibrer en février prochain !

Biathlon

Encore un week-end exceptionnel pour les Bleus avec 3 victoires en 6 courses et quelques cérémonies des fleurs. Chez les femmes, le relais titulaire est allé cherché sa deuxième victoire en trois courses, en assumant son statut de favori (plusieurs adversaires ont fait l’impasse). Un plein de confiance appréciable avant les Jeux. A l’inverse, le relais masculin était recomposé, avec notamment la première d’Eric Perrot, et n’a pas lutté pour la victoire, terminant 5ème.

Deuxième victoire de l’hiver pour le relais féminin (Crédit : Sport 365)

Au niveau individuel, Anaïs Bescond a vécu un superbe week-end. Septième après le sprint, elle a lutté jusqu’au bout sur la poursuite pour aller chercher la 4ème place. A l’inverse, Justine Braisaz-Bouchet a vécu une cérémonie des fleurs sur le sprint (5ème) avant de reculer quelque peu sur la poursuite (9ème). Week-end en demi-teinte pour Julia Simon (23ème du sprint puis 8ème de la poursuite) et Anaïs Chevalier-Bouchet (14ème puis 16ème). Chloé Chevalier confirme son installation dans le top 25 de la coupe du monde, en terminant 16ème puis 22ème. Enfin, Paula Botet poursuit son apprentissage en s’approchant deux fois des points (44ème puis 46ème).

Chez les hommes, la saison de rêve de Quentin Fillon-Maillet se poursuit avec un nouveau doublé sprint-poursuite. En l’absence des norvégiens, qui ont fait l’impasse, Quentin a dominé le sprint avant d’assurer sur la poursuite, où il aura laissé la tête de la course pendant seulement 2 tours. Avec une probable impasse des suédois à Antholz, la route vers son premier gros globe est toute tracée. D’autant plus qu’Emilien Jacquelin a vécu un week-end galère. Après un sprint très décevant (57ème à 6/10), il a raté son premier tir sur la poursuite avant d’effectuer une belle remontée à 20ème place. A présent troisième du général, Emilien va se tourner vers les Jeux.

Quentin Fillon-Maillet est pour l’instant au-dessus de la concurrence (Crédit : Le Dauphiné Libéré)

Simon Desthieux s’est rassuré avec deux beaux top 10 : neuvième sur le sprint, il obtient la quatrième place de la poursuite. Une épreuve que maîtrise Fabien Claude, auteur d’une nouvelle belle remontée (parti 37ème après le sprint, il termine 12ème). Antonin Guigonnat a bien réagi après le sprint (50ème) en allant chercher quelques points (36ème). Enfin, Eric Perrot a vécu sa première semaine à 3 courses (avec le relais). Auteur d’une sublime 8ème place sur le sprint, il est apparu assez logiquement fatigué sur la poursuite qu’il termine dans les points (37ème). De très bon augure pour la suite !

Prochain rendez-vous : du 20 au 23 janvier à Antholz-Anterselva (Italie).

Ski nordique

Pas de coupe du monde de ski de fond cette semaine, les épreuves qui auraient dû se dérouler à la station des Rousses ont été annulées pour notre plus grand regret. Les épreuves de la semaine prochaine à Planica (Slovénie) ayant également été annulées, les fondeurs se présenteront à Pékin avec près d’un mois sans épreuve de coupe du monde.

Prochain rendez-vous : les Jeux Olympiques du 4 au 20 février à Pékin (Chine).

Saut à ski

Si les femmes devront attendre la fin du mois pour reprendre la coupe du monde, ce n’est pas le cas des hommes, qui se retrouvaient à Zakopane en Pologne pour une épreuve individuelle en tremplin HS140 et une épreuve par équipe, également en tremplin HS140. Malheureusement, la France n’a pas fait le déplacement. Pas de sauteur français non plus sur la coupe continentale d’Oberstdorf, signe d’un saut à ski français masculin en plein creux de la vague.

Prochain rendez-vous : du 21 au 23 Janvier à Titisee-Neustadt (Allemagne) pour les hommes et du 29 au 30 Janvier à Willingen (Allemagne) chez les femmes, suite à l’annulation des épreuves japonaises.

Combiné nordique

Les hommes se rendaient en Allemagne à Klingenthal, et ils ont vécu un nouveau week-end difficile avec aucun point marqué. Matteo Baud, Gael Blondeau et Antoine Gerard absents (tous en stage pré-olympique), les espoirs reposaient sur l’équipe B et notamment Marco Heinis et Edgar Vallet. Ce dernier termine les deux épreuves du week-end (tremplin HS140 suivi de 10km de fond) aux 43ème et 38ème places, poursuivant son apprentissage. Pour Marco Heinis, tout avait bien commencé avec une belle 24ème place sur la qualification. Mais il termine finalement 45ème de la première épreuve, avant de ne pas prendre part à l’épreuve de fond de la seconde. Tom Michaud et Mael Tyrode n’ont pas réussi à se qualifier.

Edgar Vallet est le meilleur français du week-end (Crédit : Nordic Focus)

Chez les femmes, pas d’épreuves ce week-end. Les épreuves de la semaine prochaine à Planica (Slovénie) ayant également été annulées, Lena Brocard et ses adversaires se présenteront à Pékin avec près d’un mois sans épreuve de coupe du monde, au même titre que les fondeuses.

Prochain rendez-vous : du 27 au 30 Janvier à Seefeld (Autriche) pour les hommes et durant les Jeux Olympiques de Pékin pour les femmes.

Ski Alpin

Ce week-end marquait le début des grandes classiques de janvier pour les flèches de la vitesse, qui avait rendez-vous sur le Lauberhorn, à Wengen. Avec deux descentes et un super-G de programmés, sur la piste la plus longue de la saison (4270m), les organismes ont été mis à rude épreuve. Dans des courses où les hommes forts du début de saison (Kilde, Odermatt, Kriechmayr), se sont illustrés, les français n’ont une nouvelle fois pas brillés.

Avec une 14e place lors de la première descente, Johan Clarey obtient le meilleur résultat bleu du week-end… Les autres tricolores, notamment Nils Allègre et Matthieu Bailet, ont eux oscillés entre la 20e et la 30e place, devant Muzaton, Raffort, ou encore Giezendanner, qui ne sont eux pas parvenus à inscrire de points. Un nouveau week-end délicat pour nos flèches tricolores, que l’on retrouvera la semaine prochaine sur la mythique Streif de Kitzbuhel, une piste qui leurs réussis davantage ! Un slalom était également disputé ce dimanche dans la station suisse. Le jeune norvégien Lucas Braathen s’est imposé après avoir signé une incroyable remontée depuis la 29e position. Après deux abandons consécutifs, on a senti un Clément Noël moins incisif qu’à son habitude, peut-être avait-il besoin de se rassurer. Résultat, une 8e place sur une course dont il était double tenant du titre. Son compatriote Alexis Pinturault, vainqueur en 2014, termine juste derrière à la 9e place !

Les filles étaient elles en Autriche, à Altenmark Zauchensee, également pour de la vitesse. En descente, la grande favorite vainqueur des 3 premières courses de la saison, Sofia Goggia, a chuté, laissant sa rivale suisse Lara Gut s’imposer ! Les françaises Miradoli, Gauche et Cerutti sont rentrées dans les points, en se classant respectivement 20e, 22e et 30e. C’est en super-G que les belles surprises bleues sont arrivées, avec une égalité à la 5e place entre Tessa Worley, en pleine confiance après ses podiums en géant, et Laura Gauche, qui signe la plus belle course de sa carrière. Un résultat qui arrive au meilleur des moments à moins d’un mois de la course des Jeux !

Meilleure performance en carrière pour Laura Gauche (Crédit : Le Dauphiné Libéré)

Prochain rendez-vous : du 18 au 23 janvier à Kitzbühel pour les hommes, et à Cortina d’Ampezzo pour les femmes.

Ski acrobatique

En Ski Cross, Alizée Baron a donné le maximum malgré des douleurs aux dos récurrentes, elle termine 10ème du premier run au Canada et parvient à se hisser en finale le lendemain. Elle ne parvient pas à faire mieux que 4ème de cette finale mais elle fait le plein de confiance en entrant dans la finale. Elle est maintenant 6ème au général de la Coupe du Monde. Jade Grillet Aubert finit quand à elle 16ème et 10ème des deux manches de Nakiska et figure au 12ème rang mondial.

Chez les hommes, Bastien Midol et Terence Tchiknavorian trônent tous deux au haut de la hiérarchie mondiale. Avec une 3ème et une 17ème place au Canada, Bastien conforte sa 1ère place au général. Terence fini 15ème puis 5ème et est 2ème au général. Les autres Français sont un peu plus loin. Jean Frédéric Chapuis termine 18 et 31ème, François Place, 13 et 18ème et Jonathan Midol 14 et 16ème.

Prochains rendez-vous : Idre Falje en Suède du 21 au 23 janvier

Tess Ledeux est bien la reine de Font Romeu en Slopestyle ! Elle a décroché samedi sa 4ème victoire (9ème au Coupe du Monde) dans la station Pyrénéenne. Une véritable domination conclue par un run très solide (86 pts contre 73pts à sa dauphine). Cette victoire, qui lui permet de faire le plein de confiance avant les JO, la propulse 4ème au classement général de la Coupe du Monde. Elle est toujours en tête du Big Air.

La reine des bosses frappe à nouveau ! Sur les deux manches de Deer Valley, la mecque de la discipline, Perrine Laffont remporte une nouvelle victoire et finit 3ème. La compétition est féroce avec ses adversaires que sont Jakara Anthony l’Australienne et Anri Kawamura la Japonaise. La tournée nord américaine a permis à Perrine Laffont de se rassurer après sa chute sur l’étape de l’Alpe d’Huez. De bon augure en vue des JO. Camille Cabrol s’est hissée en finale de la deuxième manche Américaine. Celle qui a lancé une nouvelle cagnotte participative afin de l’aider dans son rêve de JO, s’est classée 16ème après sa 22ème place de la veille.

Chez les hommes, l’hiver de Ben Cavet continue d’être mitigé. Après de bonnes 5ème et 6ème sur l’étape de Mont Tremblant, le Français s’est classé 38ème sur 41 et ne s’est donc pas qualifié pour la finale de la première manche Américaine. Il n’a pas participé à la deuxième. Il est 6ème au général de la Coupe du Monde. De son côté, Sacha Théocharis, a lui pris les 12ème et 17ème place des deux manches de Deer Valley et est maintenant 13ème au général.

Snowboard

A Laax en Suisse, Lucile Lefevre signe une 16e place en slopestyle, tandis qu’Enzo Valax se classe 35e. En halfpipe, Liam Tourki prend une nouvelle 20e place.

Prochain rendez-vous : du 28 au 29 janvier à Cortina d’Ampezzo pour du snowboard cross.

Bobsleigh

Romain Heinrich et ses compatriotes ont participé aux épreuves de Bob à 2 et 4 sur la piste de St Moritz. Les résultats ont également servi à attribuer le titre Européen dans les deux catégories. En bob à 2 comme à 4, le France s’est classée 11ème de la manche de Coupe du Monde. Cela les place 9ème des Championnats d’Europe en bob à 2 et 8ème en bob à 4. L’équipe à 2 est 10ème au général et 13ème en bob à 4.

Prochain rendez-vous : les JO

Patinage artistique

Les championnats d’Europe de patinage se déroulaient à Tallinn en Estonie.  10 français participaient à ces championnats dominés par les Russes. En effet, ceux-ci remportent les quatre médailles d’or et font 2 triplés chez les femmes et les couples et un doublé en danse sur glace.

Chez les hommes, Kevin Aymoz était le seul engagé. Il termine septième de la compétition. Après un passage très compliqué sur son programme court, il réalise un programme libre de très bonne qualité pour remonter dans le classement. En effet, il obtient à cette occasion la quatrième note de la compétition. Il faudra néanmoins qu’il travaille son programme court en vue des Jeux Olympiques, celui-ci ayant déjà posé soucis lors des championnats de France il y a quelques semaines. En finissant dans le top 10, il sécurise un second quota pour les championnats de l’année prochaine.

Kevin Aymoz au cours de son programme libre aux championnats d’Europe 2022 à Tallinn (Daniel Mihailescu/AFP)

Chez les femmes Léa Serna, championne de France en titre, finit 12ème d’une compétition surdominée par le trio Russe. En effet, la troisième, Alexandra Trusova, finit à presque 30 points de Loena Hendrickx, la quatrième.

Malgré le forfait pour se préserver du covid en vue des Jeux Olympiques de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, il y avait tout de même deux couples représentants la France en danse sur glace. Evgeniia Lopareva et Geoffrey Brissaud finissent 9ème et montrent encore une belle évolution. Le deuxième couple composé de Loïcia Demougeot et Théo Le Mercier finit quant à lui 16ème.

Le patinage de couple de son côté avait également deux couples français. Malheureusement Coline Keriven et Noël-Antoine Pierre ne parviennent pas à se qualifier pour le programme libre. Les autres Français en compétition Camille et Pavel Kovalev finissent 14ème.

Il s’agissait de la répétition générale avant Pékin où nous aurons 4 représentants différents : Kevin Aymoz, Adam Siao Him Fa et le couple Gabriella Papadakis & Guillaume Cizeron.

Prochain rendez-vous : Le patinage artistique reviendra pour les Jeux Olympiques.

Handiski

Le handiski vit un grand événement depuis le milieu de la semaine. En effet, les premiers championnats du monde de handiski ont lieu à Lillehammer en Norvège. Annulés l’année dernière à cause du covid, ils regroupent pour la première fois l’ensemble des disciplines sur un même lieu. En effet avant chaque championnat était indépendant. Ils continueront jusqu’au 23 février mais la France à d’ors et déjà obtenus plusieurs médailles.

En snowboard, Cécile Hernandez finit deuxième de l’épreuve de banked slalom et est vice-championne du monde. Maxime Montaggioni de son côté est champion du monde de la même épreuve.

En alpin Hyacinthe Deleplace et son guide Valentin Giraud Moine signent un doublé en s’imposant sur la descente et sur le super-G. C’était d’ailleurs une première pour le Haut-Savoyard, pourtant détenteur du gros globe de la saison dernière.

Arthur Bauchet fait de son côté vice-champion du monde en descente avant de sortir lors de son Super-G quand Marie Bochet prend l’or en descente et finit troisième de la course de Super-G. Jordan Broisin de son côté prend les 6ème et 5ème places, Oscar Burnham finit 12ème en descente et 7ème en Super-G, Manoel Bournenx ne finit pas la descente et termine 9ème en Super-G. Et en catégorie assis, Lou Braz-Dagand ne finit pas sa manche de Super-G suite à une chute, quand Victor Pierrel termine 6ème  et 10ème. Normalement engagé pour l’épreuve de Super-G, Jules Segers n’a pas pris le départ.

En ski nordique, Benjamin Daviet a commencé par prendre la 8èmeplace du 12,5 km classique. Puis il a fini 5ème du sprint en biathlon, à cause d’une erreur. Enfin, il obtient la médaille de bronze en biathlon sur le biathlon middle de 10 km. L’autre français engagé en biathlon, Anthony Chalençon, finit 14ème du sprint en biathlon et 17ème du middle accompagné par son guide Brice Ottonello.

L’ensemble des épreuves peuvent être suivies sur la chaine youtube des Jeux Paralympiques.

crédit photo couverture Agence Zoom, Augustin Authamayou

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :