Draft NFL

Draft NFL 2022 : Trey McBride, bélier ascendant capricorne

La draft NFL 2022 se rapproche. Comme chaque année, les différentes franchises NFL vont pouvoir à tour de rôle piocher parmi les différents talents universitaires qui se présenteront. Entre le 28 et le 30 Avril prochain, dans la cité de tous les vices à Las Vegas, 250 joueurs et 32 franchises auront le bonheur de voir leur histoire basculer, pour le meilleur ou pour le pire. Car oui, la draft contient toujours son lot de surprises. Et pour appréhender au mieux tous les choix plus ou moins douteux qui seront fait ce soir-là, le CCS revient avec ses fiches personnelles sur les futures stars, les bons coups et les joueurs à suivre pour les années à venir en NFL.

Trey McBride

  • 1m91
  • 118kg
  • 22/11/1999 – 22 ans
  • Senior
  • 3 étoiles 247 sports – 1556ème joueur national – 67ème TE – 7ème Colorado

Contexte 2021

Colorado State n’a une nouvelle fois pas réussi à se hisser sur le devant de la scène. Dans une conférence Mountain West décidément très faible, la faculté d’état du Colorado a fini avec le 2ème pire bilan de sa division, conférence Moutain et West incluses. 3 victoires pour 9 défaites, c’est à s’en tenir la tête de ses deux mains pour tous les fans des Rams, pourtant il y avait un motif d’espoir, une lumière au milieu de l’obscurité, un joueur qui a mis en vain l’université sur ses épaules mais qui honorera à coup sûr cette dernière à l’échelon supérieur. Cet homme, c’est Trey McBride.

86 réceptions – 1017 yards – 1 touchdown

En seulement 4 matchs l’an dernier, Trey McBride avait montré que ce beau bébé était arrivé à maturité. Les 330 yards en 22 réceptions  et 4 touchdowns donnaient de l’eau à la bouche à tous les scouts et aux amoureux des tight end. Malheureusement, comme vous le savez (et comme nous le répéterons maintes fois dans ces fiches) le Covid amputait une partie de la saison 2020, une perte d’un an pour des joueurs dans la situation de McBride, déjà éligible mais sans stats probantes pour se vendre à l’orée de la draft. Tant pis, le solide soldat du Colorado attendra un an. Bien lui en a pris au vu de sa saison exceptionnelle. McBride finit 2021 avec un statut de « unanimous all american », comprenez que les 5 organismes médiatiques votants ont tous donné leur vote au TE dans leur équipe de la saison. Bien sûr le « John Mackey Award » récompensant le meilleur TE de la saison à l’échelon universitaire est aussi tombé dans l’escarcelle de Trey. Si ces titres honorifiques n’assurent pas une réussite en NFL, ils vous placent un joueur sur la carte et c’est exactement ce qu’il manquait à Trey McBride.

Forces

Dureté et initiative

C’est un aspect important du jeu de Trey McBride, tout simplement le plus visible dans ses matchs. Le TE joue toutes ses actions, au block comme à la réception, avec une dureté incroyable. Il est impossible de déloger le joueur de sa position, cet aspect s’observe facilement dans les airs ou McBride devient inébranlable sitôt qu’il s’élève, les plaquages tardifs et les tentatives de déstabilisation ne lui font aucun effet. Le Ram couple à cela une envie certaine pour aller au contact. Il ne subit jamais, il engage, son corps comme son esprit en premier, ce qui lui donne un avantage certain notamment au block et compense peut être quelques légères défaillances techniques.

Trey McBride #85 Vert à la réception
Trey McBride #85 Blanc au block

Puissance

Ballon en main Trey McBride devient une boule de démolition. La puissance dans son haut du corps lui permet de sécuriser les ballons et de repousser les tentatives de plaquages téméraires. Sa motricité sur le bas du corps lui donne aussi la capacité d’amener avec lui une montagne de défenseurs qui tentent de le faire tomber. Ses capacités en RAC (« Run After Catch ») se sont bien développées autour de cet attribut et ne sont vraiment pas à mettre de côté.

Trey McBride #85 Blanc

Mains fiables

Trey McBride sera dans une attaque NFL une cible à exploiter dans le milieu du terrain et occasionnellement sur les extérieurs pour n’importe quel QB. Ses mains sont fiables et McBride est capable d’assumer une vraie kyrielle de passes en sa direction avec efficacité. Une plus-value énorme pour un TE capable de gagner à la réception et après réception, une vraie arme offensive.

Trey McBride #85 Vert (même vidéo 1 autre angle)

Faiblesses

Route running

En quantité comme en qualité, il est difficile d’étiqueter Trey McBride avec un statut de bon route runner. Dans le système de Colorado State, le TE était majoritairement utilisé sur des option route. Son rôle : trouver l’espace libre dans les zones ouvertes des couvertures défensives. Et McBride fait cela très bien. Résultat, on trouve peu de répétitions ou Trey doit courir de vraies routes avec précision. Et le peu qui lui sont assignées ne sont pas franchement réalisées efficacement.

Old School

C’est une question de goût ici mais la NFL moderne a tendance a aimé les TE « différents ». Prenez Pitts l’an dernier comme référence. McBride n’a pas de taille « prototypique », pas de vitesse supersonique et pas une technique de receveur improbable… Néanmoins, il reste très complet, très bon dans beaucoup de secteurs mais ce facteur « wahou » manquant ralentira sa sélection, malheureusement.

Prédiction draft : Deuxième tour (33-64)

Une équipe qui sera intéressée : New York Jets

Denzel Mims et Corey Davis n’ont pas été les joueurs attendus par les Jets en 2021. Le premier ne semble même plus faire partie des plans de la franchise. De plus la TE Room des Jets n’a pour ainsi dire aucun vrai talent. En sélectionnant Trey McBride avec l’un des deux choix du début de 2nd tour, les Jets feraient coup double. McBride deviendrait cette soupape de sécurité nécessaire pour Wilson dans l’entrejeu (et que ne sont pas Davis et Mims vous l’aurez compris) et les Jets s’offriraient un « blue chip player » en dehors du premier tour, une aubaine.

La note du CCS : Tier A

Encore une fois difficile de se tromper avec Trey McBride sur la qualité du produit. Le joueur est on ne peut plus complet et apportera forcément dans un secteur en NFL. Attention, patience néanmoins, ce genre de profil met généralement un peu de temps à se développer souvent pour le meilleur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :