A l'affiche Auto / Moto

Nico Rosberg, meilleur ennemi de Lewis Hamilton ? (1/2)

Tout le monde est au courant, cette saison 2021 de Formule 1 a été riche en rebondissements et a vu le couronnement d’un nouveau champion du monde, Max Verstappen. Mais ce n’est pas la seule saison où King Hamilton s’est incliné au terme du Grand Prix d’Abou Dabi. Les néo-fans de la discipline ne l’ont peut-être pas connu mais oui, il y a bien eu un pilote qui a réussi à triompher face au septuple champion du monde lors de l’ère hybride : Nico Rosberg. 

Nico Rosberg et Lewis Hamilton, amis d’enfance avant ennemis jurés

Nico Rosberg et Lewis Hamilton ont commencé à s’affronter très jeunes sur des circuits dédiés aux sports mécaniques. Dès leurs débuts, ces deux hommes se battaient aux avants postes sur les pistes de karting. Lewis, issu d’une famille modeste, possède des équipements « rudimentaires » payés par ses sponsors mais réalise quand même des prouesses dans son karting. Quant à lui, Nico, pilote courant pour la bannière allemande et fils du Champion du Monde de F1 1982, le finlandais Kéké Rosberg, est issu d’une famille fortunée, à la pointe des sports automobiles. Il est donc facile de comprendre que les moyens mis à sa disposition sont bien meilleurs que ceux d’Hamilton.

Nico Rosberg s’est initié au karting de compétition dès ses 10 ans, en 1996, dans les championnats français, sa famille vivant à Monaco. Jeune prodige dans les championnats nationaux qu’il remporte sur chaque édition, il débarque en 1998 au sein du championnat ICA Junior, organisé en Italie, qui recense les meilleurs jeunes pilotes en Europe. C’est en cette occasion qu’il se liera d’amitié avec son meilleur rival, ami et futur ennemi juré en Formule 1 : Lewis Hamilton.

Hamilton raconte d’ailleurs leur première épreuve contre : « Nico a fait toute la course devant et je le dépasse sur le dernier tour. À la suite de ça, une grande amitié est née entre nous. Nous n’avons pas toujours été comme les gens nous connaissent maintenant car jeunes nous partions en vacances ensembles et nous passions énormément de temps ensemble hors des pistes mais la compétition et la hargne que nous avons pour essayer de décrocher le titre fait que cette amitié s’est détériorée. » (Source : Reportage Le Monde de Lewis – Canal+)

F1: Lewis Hamilton affirme que tout est réglé avec Nico Rosberg |  Actualités automobile | Auto123
Hamilton et Rosberg au camping ensemble pendant leurs vacances – Source : 123 Auto

La compétitivité des deux hommes ne cesse de s’accroître dans toutes les catégories jeunes, en karting comme en monoplace, mais c’est bien le pilote Allemand qui décroche un baquet en Formule 1 le premier chez la mythique écurie Williams, en novembre 2006, aux côtés de Mark Webber. Quant à lui, Hamilton, petit protégé de Ron Dennis depuis ses débuts en sports automobiles, est voué à s’engager chez la puissante McLaren. Chose qu’il fera en 2007. Rosberg, opportuniste, arrive donc comme un jeune talent chez l’écurie de Sir Frank. Initialement, c’est le Champion du Monde 2009, Jenson Button, qui devait courir pour Williams toute la saison mais le Britannique ayant racheté son contrat pour s’engager auprès de Honda, libèrera sa place qui profite à Rosberg. 

Cette belle aventure entre Nico Rosberg et l’écurie Williams durera 3 saisons durant, avant qu’il ne s’engage, pour la saison 2010, avec une écurie qui réapparait sur le plateau de la Formule 1 : Mercedes. L’équipe Allemande s’était résignée à s’engager dans n’importe quel sport mécanique à cause d’un dramatique accident causé par l’une de leurs voitures lors des 24h du Mans 1955. D’ailleurs, pour plus de curiosité, ce tragique événement est expliqué dans l’article La Triple Couronne : Le Graal du pilote automobile (2/3) – 24h du Mans

Pour accompagner Nico Rosberg dans cette nouvelle aventure, Mercedes AMG Petronas a fait le choix de sortir un autre Allemand de sa retraite, celui-ci ayant un palmarès plus fourni de que son compatriote, Michael Schumacher. 

Vidéo] Michael Schumacher et Nico Rosberg paradent devant leur Mercedes,  Nick Heidfeld toujours pas confirmé
Rosberg et Schumacher lors de la présentation de la nouvelle Mercedes pour 2010 – Source : Caradisiac

Rosberg apprend vite et surtout retient tout ce qu’il peut retenir de l’une des plus grandes légendes de l’histoire de la Formule 1, ce qui lui permet de grandir de plus en plus et donc d’améliorer grandement ses performances de pilote. Régulièrement dans les points et presque toujours devant Schumacher, Rosberg n’en finit pas de gagner en puissance jusqu’à obtenir plusieurs podiums avec les Flèches d’Argent. 

C’est au cours de la 2012 qu’il ramène la victoire au terme du Grand Prix de Chine, à Shanghai. Ce succès est le premier de Mercedes depuis la saison 1955, remporté par une autre légende de la F1 à savoir Juan Manuel Fangio. Malheureusement, la fin de saison est très loin de se passer de la même manière, n’arrivant que très peu de fois à finir dans les points, enchaînant accrochages et problèmes mécaniques même si, encore une fois, il fini devant Michael Schumacher au nombre de points. Ce dernier d’ailleurs, prendra définitivement sa retraite en Formule 1 cette même année. Son remplaçant, un autre champion du monde du nom de Lewis Hamilton, débarque dans la firme à l’étoile grâce aux efforts du prestigieux consultant Mercedes, Niki Lauda.

2014-2015 : Mercedes et Hamilton dominent outrageusement le plateau

De 2010 jusqu’en 2013, Sebastian Vettel et Red Bull étaient intouchables et ont donc logiquement remporté les 4 derniers titres de champions du monde. En parallèle, Hamilton s’adapte de mieux en mieux à sa nouvelle monoplace et écurie quand Rosberg continue de performer, même si ce n’est pas assez pour espérer atteindre le niveau de l’équipe Autrichienne. Cependant, la saison suivante à suivre, en 2014, marque le passage de la Formule 1 à la motorisation hybride (moteurs V6 turbocompressés), règlementation à laquelle Mercedes travaille depuis son retour en F1, en 2010. 

La firme Allemande se met à gagner une grande partie des courses du calendrier (11 doublés réalisés sur 19 courses lors de la saison 2014). Nico Rosberg garde la tête du championnat du monde des pilotes jusqu’au Grand Prix d’Espagne, dépassé lors de cette manche par Hamilton. Il reprendra la tête à la suite de sa victoire lors du Grand Prix de Monaco.

Portés par leur bolide, les Rosberg et Hamilton sont toujours loin devant leurs « rivaux » (seul Ricciardo a réussi à gagner des courses devant les deux Mercedes : Canada, Hongrie et Belgique) mais cela ne les empêche pas de faire le show en piste à coup de batailles survoltées, comme on a pu le voir à Bahreïn notamment.

Les deux pilotes Mercedes survolent le championnat et le vainqueur est enfin départagé lors de la dernière manche de la saison, à Abou Dabi. Hamilton gagne la course et le championnat alors que Rosberg, victime de soucis mécaniques, échoue au 14ème rang et devient donc vice-champion. À l’issue de cette saison, les deux protagonistes entretiennent toujours une rivalité saine car elle est toujours marquée par l’amitié que ces deux hommes entretiennent. Mais celle-ci se terminera la saison suivante. 

La saison 2015 est encore plus dominée par son coéquipier Britannique. Rosberg et Hamilton, toujours au-dessus des autres, se rendent coups pour coups en piste mais franchissent de plus en plus régulièrement les limites de l’acceptable. Cela affecte bien évidemment leur amitié qui devient alors très rapidement une rivalité, bien plus forte que celle des années passées entre Webber et Vettel chez Red Bull. Hamilton étant plus fort que son équipier cette saison, il gagne un nouveau titre de champion du monde, devant Rosberg qui n’a jamais pris la tête du championnat cette saison. Il comptait 59 points de retard sur le nouveau champion du monde.

Cette rivalité, ces saisons passées à se faire du passe-et-va pour les victoires attirent évidemment des manœuvres plus musclées en piste. Évidemment, cet ensemble de paramètres commence peu à peu à tendre les membres de l’écurie Mercedes mais encore plus les deux pilotes principaux. Nico Rosberg, Lewis Hamilton, deux hommes sur le toit de la Formule 1 luttent sans relâche pour gagner le titre de champion du monde, ce qui renforce une rivalité plus que certaine. Mais celle-ci connaîtra son apogée lors de la saison 2016...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :