JO Hiver 2022 Omnisport Sports de glace Sports hiver

JO Pékin | Quels champions en patinage artistique ?

La première épreuve de patinage a sacré les Russes devant les Américains et les Japonais, dans l’épreuve en équipe. Alors que les épreuves individuelles de patinage artistique débutent demain 8 février 2021 dans la nuit, retour sur les forces en présence et les personnes à suivre dans les dix prochains jours.

Hommes – L’empereur contre les princes

Dans cette épreuve tant attendue, deux noms pour un duel au sommet : Yuzuru Hanyu et Nathan Chen. Depuis la saison 2013-2014, ils se partagent l’intégralité des titres en finale du Grand Prix. Le premier est l’actuel tenant du titre. Double champion olympique de la discipline, le Japonais entend bien garder son trône cette année encore. Face à lui, le triple vainqueur des Grands Prix depuis 2018 et actuel favori.

Yuzura Hanyu, véritable star de la discipline sort de plusieurs saisons compliquées à cause de blessures. Néanmoins, il semble revenu à son meilleur niveau. Aux Championnats du Japon plus tôt dans l’année, il a marqué 322,36 points, signe d’un retour sur le devant de la scène. Ce score reste un score national, le Japonais n’ayant participé à aucune compétition internationale cet automne. Et malgré tout, ce total et les éléments techniques qu’il présente le placent en retrait par rapport à son rival à l’approche des Jeux.

Le double champion olympique en titre Yuzuru Hanyu va défendre son titre à Pékin (Martti Kainulainen/AFP)

Il avait lors du championnat national tenté un quadruple Axel. Ce saut, jamais réussi en compétition, pourrait l’amener sur le toit de l’Olympe s’il le réussit en compétition. C’est d’ailleurs l’objectif principal du patineur de 27 ans qui n’a plus rien à gagner. Plus encore que de vouloir gagner lors aux Jeux Olympiques, Hanyu s’y rend pour y réussir le saut le plus compliqué de l’histoire du patinage. En mettant le risque en avant, cela pourrait également l’éloigner du podium. Mais après avoir battu bien des records en points et avoir l’écrit l’histoire, il ne tient plus qu’à lui de s’inscrire encore un peu dans l’histoire de son sport.

« Je veux arriver à cet endroit où je peux sentir en toute confiance qu’il s’agit de la version complète et parfaitement formée de Yuzuru Hanyu. Et une partie de cela est le quadruple Axel. »

Yuzuru Hanyu plus tôt dans l’année

Nathan Chen reste sur une longue série de victoires. Entre les Jeux de Pyeongchang et le Skate America 2021, il remporte toutes les compétitions dans lesquelles il s’aligne. Il ne manque à son immense palmarès que l’or olympique. Il y a quatre ans, il avait fini 5ème, après un programme court dont il n’avait pris que la 17ème position. Sa remontée était liée à son énorme programme libre dont il avait obtenu la meilleure note. Il avait alors réalisé 6 quadruples sauts au cours de celui-ci. Actuel recordman du monde, il s’avance certainement en favori pour remporter son premier titre olympique.

Derrière le binôme, les autres prétendants à une médaille sont des mêmes nationalités. Shoma Uno est vice-champion olympique en 2018 et actuel vice-champion du Japon. Il a fini 2ème du programme court en équipe des JO derrière Nathan Chen. L’autre Japonais qui pourrait bien monter sur le podium est Yuma Kagiyama. Il a remporté le programme libre de l’épreuve par équipe devant le Russe Mark Kondratiuk, actuel champion d’Europe et Vincent Zhou de presque 30 points. Vincent Zhou est le vainqueur du Skate America devant Uno et aurait peut-être pu rééditer avec une grosse prestation. Mais Vincent Zhou qui n’était néanmoins pas favori face aux deux Japonais a dû se retirer à la dernière minute suite à un test positif au covid, après avoir aidé son pays à remporter la médaille d’argent en équipe.

Nathan Chen est très certainement promis au trône à Pékin (Anne-Christine Poujoulat/AFP)

Du côté des Français, Kévin Aymoz et Adam Siao Him Fa se présenteront. Néanmoins, malgré qu’il ait été troisième lors du Grand Prix 2019-2020, Aymoz n’a que de très faibles chances de médaille. Nous lui souhaitons surtout de profiter au maximum et de réussir son programme court qui a posé souci lors des dernières compétitions. Après une année compliquée à cause des blessures, ce sera sa première participation aux Jeux. Même constat pour le jeune Siao Him Fa qui débute au niveau international cette saison et qui pourra faire le plein d’expériences sur la glace chinoise.

Cet article pourrait également vous intéresser : Yuzuru Hanyu : Rockstar en quête du quadruple Axel

Danse sur glace – Le sommet franco-russe

En danse sur glace, le couple français composé de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron veut l’or. Ils n’ont d’ailleurs pas participé aux Championnats d’Europe pour limiter tout risque de contamination au Covid qui les aurait empêchés de participer. Après leur début de saison, ils se plaçaient comme favoris de l’épreuve, avec les meilleures notes des Grands Prix. Et leurs notes obtenues cet automne restent supérieures à celles obtenues par leurs différents concurrents lors des Championnats d’Europe ou de l’épreuve par équipe des Jeux Olympiques. S’ils ne font pas d’erreur, les vice-champions olympiques en titre ont donc une petite marche de manœuvre.

Face à eux, on retrouve couple russe composé de Victoria Sinitsina & Nikita Katsalapov. Les premiers sont champions d’Europe et champions du monde en titre et possèdent les secondes meilleures notes de l’automne. Ils se présentent comme les principaux concurrents au titre notamment par leur expérience des grands rendez-vous. Ils ont d’ailleurs fini à chaque fois deuxièmes de l’épreuve par équipe olympique.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont favoris au titre en danse sur glace (AFP)

Néanmoins, d’autres pourraient se mêler à la lutte, notamment les Canadiens Piper Gilles & Paul Poirier ou les deux couples américains Madison Hubbell & Zachary Donohue et Madison Chock & Evan Bates. Lors des Grands Prix, très peu de points séparaient les différents couples. Mais les deux couples américains vont arriver en pleine confiance après avoir terminé premiers de la danse rythmique pour les premiers et premiers du libre pour les seconds. Ils pourraient même faire trembler les favoris. Les vice-champions d’Europe et du monde Aleksandra Stepanova & Ivan Bukin semblaient un peu en retrait en début de saison mais avaient significativement augmenté leur niveau lors des Championnats d’Europe. A voir si cela sera suffisant pour accrocher leur premier podium mondial dans la discipline.

Femmes – Trio russe sur l’Olympe ?

Le patinage artistique féminin est dominé par un trio russe. Ainsi, il ne serait pas étonnant de les voir faire le triplé sur la patinoire de Pékin. Elles l’ont déjà fait sur celle de Tallinn lors des Championnats d’Europe il y a quelques semaines. Après le titre en équipe Kamila Valieva est la grande favorite pour le titre olympique individuel. La jeune patineuse de 15 ans vient d’ailleurs d’être la première à réussir un quadruple saut aux Jeux Olympiques. Présentant des mouvements particulièrement propres et artistiques, elle éblouie la glace de son talent. En l’état, il est difficile de voir qui pourra ravir le titre à la recordman du monde en titre tant elle domine la discipline.

Face à elle, la championne du monde 2021 Anna Shcherbakova. Après un début de saison où elle était gênée par les blessures, elle vient de faire vice-championne d’Europe malgré une chute et une erreur lors de son programme court. Mais Alexandra Trusova entend bien se mêler à la fête. La médaillée mondiale 2021 possède le programme libre le plus difficile de la compétition mais elle fait en conséquence plus de fautes techniques que ses compatriotes. Avec ses 5 quadruples sauts, elle est la reine de la difficulté. Elle a d’ailleurs déjà présenté des programmes libres au même niveau technique que celui du record du monde masculin.

L’or semble promis à Kamila Valieva ici dans son programme court lors de l’épreuve par équipes (Kyodo News/Getty Images)

Le trio ne devrait rien laisser aux autres pays sauf immense surprise. Derrière, on retrouvera certainement Loena Hendrixx, la Belge 4ème des championnats d’Europe. Elle possède un excellent programme court mais manque de difficulté pour concurrencer ses adversaires sur le programme libre. La Japonaise Kaori Sakamoto est peut-être la plus sérieuse concurrente si elle sort les programmes de sa vie. En effet, si elle ne semble pas en mesure de concurrencer Valieva, elle a déjà approché les deux suivantes. De la même façon, la Sud-Coréenne You Young fera partie des grandes outsiders de cette compétition.

Couple – Unique espoir de médaille chinoise

Lors des Championnats d’Europe, c’était également un trio russe qui avait écrasé toute concurrence. Ainsi, Anastasia Mishina & Aleksandr Galliamov, Evgenia Tarasova & Vladimir Morozov et Aleksandra Boikova & Dmitrii Kozlovskii se rendent à Pékin pour prendre des médailles. Les premiers arrivent en tant que favoris, auréolés de leur titre mondial en 2021. Néanmoins, les stars locales Wenjing Sui & Cong Han, vice-champions olympiques en titre, devraient les priver du triplé. Vainqueurs du Grand Prix du Canada et de celui d’Italie, les Chinois ne se sont jamais retrouvés en confrontation directe avec les Russes jusqu’à présent cette saison. Sur l’épreuve par équipe, ils avaient néanmoins pris l’ascendant sur le programme court de quelques dixièmes. Mais les Russes avaient pour l’occasion nettement augmenté leur note du court, point faible du début de saison.

Anastasia Mishina & Aleksandr Galliamov vont-ils parvenir à s’emparer de l’or olympique après celui mondial ? (Getty images)

Dans une compétition avec un niveau plus dense que les autres, il est possible que ce soit l’épreuve de couple qui réserve le plus de surprises. Derrière le second couple chinois Peng Cheng & Jin Yang sont en embuscade comme les Japonais Riku Miura & Ryuichi Kihara. Néanmoins, ils semblent partir avec trop de retard pour accrocher un podium. C’est également le cas de Vanessa James & Eric Radford. La Française patine désormais pour le Canada en compagnie de l’ancien double champion du monde avec Meagan Duhamel et médaillé olympique. Mais leur récente association ne devrait pas apporter de médaille au Canada.

Crédit image titre : AFP

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :