Draft LNH Hockey Hockey International JO Hiver 2022 Sports de glace

JO Pékin | Qui sont les jeunes talents à suivre en hockey masculin ?

En l’absence des joueurs de la LNH, le tournoi olympique de hockey masculin s’annonce très équilibré, homogène et propice aux belles histoires. Si les « meilleurs » joueurs du monde se démarquent par leurs absences, les amateurs de la grande ligue nord-américaine peuvent se consoler en observant certains des meilleurs talents des années à venir. Pour eux, c’est une chance. Pour eux, ces Jeux Olympiques constituent une formidable opportunité pour consolider une réputation ou bien grimper dans la liste du prochain repêchage de la LNH. Le CCS vous a sélectionné une liste de X talents qu’il faudra garder à l’œil pendant ces Jeux de Pékin.

La crème de la crème

🇨🇦 Owen Power 🇨🇦

Crédit : Getty pour RDS Canada

Date de naissance : 22 novembre 2002
Club : Université de Michigan (NCAA) // Poste : Défenseur
Repêché : Buffalo Sabres ( #1 Ronde 1 / 2021)
Taille : 197 cm // Poids : 97 kg
Statistiques saison en cours : 24 matchs, 3 buts / 23 passes / 26 points

La présence d’Owen Power est une formidable aubaine pour le Canada. Défenseur plein de sagesse et de maturité, Owen Power a toujours fait partie des espoirs favoris pour le podium du repêchage 2021. Ses prestations avec le Steel de Chicago lors de la saison 2019-20 (12 buts et 28 passes en 45 matchs) ont convaincu l’Université de Michigan de le laisser rejoindre son armada de jeunes espoirs talentueux. Après une saison convaincante et une sélection glorieuse avec l’équipe senior du Canada, il est logiquement sélectionné par les Sabres au premier rang du repêchage de la LNH.

Il s’agit là du principal accomplissement de sa jeune carrière : Owen Power a participé à la conquête (laborieuse) de l’or au Championnat du Monde senior de hockey l’été dernier. Il n’a pas simplement fait figuration avec un temps de glace supérieur à 24 minutes lors des dernières rencontres. Cette prestation a affirmé sa place de meilleur espoir du dernier repêchage. Complet, puissant, calme et appliqué, Owen Power est un défenseur au potentiel de « joueur de concession » sans hésitation, à voir désormais combien de temps il mettra à atteindre son plafond.

Probablement frustré par l’annulation des Mondiaux juniors en cours de compétition en décembre, 5 points en deux rencontres pour lui, Owen Power aura à cœur de briller lors de ces Jeux Olympiques. À seulement 19 ans, Owen Power est LA vedette de la sélection canadienne. Colliton devrait lui confier de grosses responsabilités sur le premier duo défensif. Dominant aussi bien physiquement que mentalement, ce jeune garçon peut encore engranger de l’expérience dans sa très jeune carrière et cumuler les ingrédients pour une magnifique carrière.

🇺🇸 Matty Beniers 🇺🇸

Crédit : Neutralzone pour dobberprospects.com

Date de naissance : 05 novembre 2002
Club : Université de Michigan (NCAA) // Poste : Centre
Repêché : Seattle Kraken ( #2 Ronde 1 / 2021)
Taille : 185 cm // Poids : 79 kg
Statistiques saison en cours : 28 matchs, 16 buts / 20 passes / 36 points

Parmi les nombreux jeunes joueurs présents dans la sélection américaine, Matthew Beniers est probablement l’un des attaquants les plus complets. Capable de contribuer offensivement, il abat également un travail monstre en phase défensive. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on le compare à des joueurs comme Patrice Bergeron ou Jonathan Toews.

Après deux saisons de haute volée avec l’USDP et une première année avec les Wolverines de Michigan, Beniers est logiquement sélectionné au deuxième rang du dernier repêchage par le Kraken de Seattle. Vous l’aurez compris, le choix n°1 et le choix n°2 se retrouvent à Pékin. Cette saison, Beniers a encore élevé son niveau avec 36 points dont 16 buts en 28 rencontres et un différentiel impressionnant de +25.

À tout juste 19 ans, Matthew Beniers semble déjà posséder une longue et riche expérience avec l’équipe nationale des États-Unis. Et pour dire, il porte pas moins que trois breloques autour de son cou. La première, de bronze, a été obtenue lors des Championnats du Monde des U18. La seconde est en or, remportée l’an dernier lors de l’édition 2021 des CMJ. Quelques mois plus tard, Beniers s’est joint à l’équipe américaine première pour remporter une autre médaille de bronze lors des Championnats du Monde séniors. Tout comme son coéquipier au niveau universitaire, Beniers possède déjà une belle expérience professionnelle.

Pour ces Jeux Olympiques, les objectifs individuels de Matty sont similaires à ceux d’Owen Power avec le Canada. Porter les États-Unis vers une médaille, consolider son statut de futur vedette de la LNH et s’imposer comme un véritable leader bidirectionnel d’une équipe. Beniers en est capable et nous avons hâte de voir son duel avec Owen Power dans le Groupe A.

Les pépites déjà référencées

🇨🇦 Mason McTavish 🇨🇦

Crédit : RDS.ca

Date de naissance : 30 janvier 2003
Club : Hamilton Bulldogs (OHL) // Poste : Centre
Repêché : Anaheim Ducks ( #3 Ronde 1 / 2021)
Taille : 185 cm // Poids : 94 kg
Statistiques saison en cours : 
LNH : 9 matchs – 2 buts / 1 passe – AHL : 3 matchs – 1 but / 1 passe
OHL : 8 matchs – 9 buts / 5 passes / 14 points

Le repêchage 2021 de la LNH aura de fiers représentants pour ces Jeux Olympiques ! Après le choix n°1 et le choix n°2, voici le choix n°3 ! Avec Mason McTavish, le Canada dispose dans ses rangs d’un des meilleurs buteurs pur des dernières cuvées de repêchage.

Dominant chez les juniors avec une quantité de buts cumulés tout simplement impressionnant, McTavish a réussi à séduire les Ducks d’Anaheim par l’intermédiaire de belles prestations dans la ligue suisse et surtout aux Mondiaux U18 en 2021. Nommé capitaine de la sélection canadienne, McTavish a porté les siens à la médaille d’or avec 5 buts et 6 passes en seulement 7 rencontres. Cette saison, le puissant centre a réalisé des débuts prometteurs avec Anaheim dans la grande ligue. Oscillant entre l’AHL et l’OHL par la suite, McTavish continue son développement en enchaînant les belles performances. Tout récemment, il avait effectué un départ canon au CMJ 2022 avec 5 points en 2 rencontres.

Une puissante musculature, un tir sur réception dévastateur, une agressivité positive et un sens du but aiguisé, voilà les arguments qui font de Mason McTavish un garçon à surveiller de prêt pour ces Jeux Olympiques. Buteur d’exception, le jeune canadien peut clairement faire la différence dans cette compétition où les talent offensifs sont globalement rares.

🇺🇸 Jake Sanderson 🇺🇸

Crédit: Photo by North Dakota Athletics

Date de naissance : 08 juillet 2002
Club : Université de Dakota du Nord (NCAA) // Poste : Défenseur
Repêché : Ottawa Senators ( #5 Ronde 1 / 2020)
Taille : 188 cm // Poids : 86 kg
Statistiques saison en cours : 21 matchs, 7 buts / 17 passes / 24 points

Voici le deuxième gros noms de la jeune liste américaine : Jake Sanderson. Très rapidement, le défenseur a démontré une intelligence sur la glace afin de se démarquer de la moyenne. Pour preuve, il intègre le prestigieux programme de développement américain (USDP) à l’âge de 16 ans. Dès sa première saison, Sanderson montre tout l’étendue de son talent (24 points en 44 matchs) mais aussi de son leadership, obtenant le statut de capitaine. Sa deuxième saison, l’année de son éligibilité au repêchage de la LNH, est tout aussi réussi avec 29 points dont 7 buts en 47 rencontres.

Sélectionné en cinquième position par les Sénateurs d’Ottawa au repêchage 2020, Jake Sanderson incarne la relève de la défense américaine. Et pour cause, il possède tout simplement toutes les qualités recherchées chez un défenseur : efficacité dans les deux zones, excellente mobilité et un bon contrôle de la rondelle. Alors qu’il n’a toujours pas disputé la moindre rencontre en LNH avec les Sénateurs, voilà deux saisons que Sanderson perfectionne son jeu en NCAA dans l’un des programmes universitaires les plus réputés du pays. Avec les Fightings Hawks du Dakota du Nord, Sanderson s’illustre par son caractère de meneur d’hommes et son efficacité des deux côtés de la glace. Cette saison, en 21 rencontres, il a inscrit 7 buts et distribué 17 passes.

Comme la plupart des noms que nous avons cité depuis le début de cet article, Jake Sanderson a pour objectif de confirmer son statut de futur défenseur élite de la LNH tout en conduisant son équipe nationale vers le meilleur résultat possible. Sanderson, souvent en retrait statistiquement, devra essayer de s’aligner sur les performances des noms déjà cités.

🇺🇸 Brendan Brisson 🇺🇸

Crédit : The Hockey News

Date de naissance : 22 octobre 2001
Club : Université de Michigan (NCAA) // Poste : Centre
Repêché : Las Vegas Golden Knights ( #29 Ronde 1 / 2020)
Taille : 183 cm // Poids : 84 kg
Statistiques saison en cours : 29 matchs, 17 buts / 15 passes / 32 points

Si le Canada dispose de Mason McTavish, les États-Unis ont Brendan Brisson pour le rôle de potentiel premier buteur de l’équipe ! Encore un joueur de l’Université de Michigan, véritable fournisseur officiel de talents pour la LNH et le hockey international de manière globale. Brendan Brisson est un buteur prolifique qui est aussi passé par le réputé programme de développement américain.

C’est lors de la saison 2018-19 que Brisson s’est révélé aux yeux du grand public avec l’équipe U18 de Shattuck St. Mary lorsqu’il a compilé 42 buts et 59 passes en 55 rencontres. Par la suite, coéquipier d’Owen Power avec le Steel de Chicago en USHL, Brisson a poursuivi ascension pour l’année de son repêchage avec 24 buts et 35 passes en 45 matchs. Vous comprendrez facilement que Brisson a constitué un choix sûr de première ronde du repêchage 2020 de la LNH. Agile, puissant, rapide et doté d’un sens de but accru, Brisson est typiquement le joueur dont les qualités peuvent se transposer à n’importe quel niveau. Sélectionné au 29ème rang par Las Vegas, Brisson fait le bonheur de Michigan et brille au côté de Beniers et Power en attendant sa chance en LNH. Cette saison, en 29 matchs, il a déjà inscrit 17 buts.

Son association avec Matty Beniers fait déjà des étincelles au niveau universitaire. C’est une véritable aubaine pour les États-Unis d’avoir un duo dynamique et complémentaire comme ces deux garçons. Brisson devra épouser le rôle de premier buteur dans cette jeune équipe pour porter les Américains vers une potentielle médaille.

Direction l’avenir avec la Slovaquie

🇸🇰 Simon Nemec 🇸🇰

Crédit : Photo by Codie McLachlan/Getty Images

Date de naissance : 15 février 2004
Club : HK Nitra (Slovaquie) // Poste : Défenseur
Repêché : Éligible au repêchage 2022
Taille : 185 cm // Poids : 87 kg
Statistiques saison en cours : 32 matchs, 1 but / 22 passes / 23 points

Parmi les trois joueurs slovaques attendus dans le Top 10 du prochain repêchage de la LNH, Simon Nemec est probablement celui qui a le plus de potentiel, projeté même sur le podium selon certains médias spécialisés. 

Ce jeune joueur de 17 ans a représenté la Slovaquie deux années consécutives aux Mondiaux Juniors. Brillant face aux adultes de la première division slovaque cette saison avec 22 assistances en 32 matchs, Nemec est un défenseur talentueux aux multiples facettes. Grâce à un patinage fluide et une intelligence dans ses déplacements, Nemec semble être l’archétype du défenseur bidirectionnel moderne. Pour son gabarit, sa mobilité est impressionnante. Briseur de ligne en remontée de patinoire, Nemec est capable de porter le statut de « changeur de jeu » dans un avenir proche.

Pour ces Jeux Olympiques, Nemec doit réitérer sa performance de la Coupe Hlinka-Gretzky dans laquelle il avait compilé 1 but et 5 passes tout en étant nommé capitaine de l’équipe. Bien épaulé par quelques vétérans, Nemec devra briller pour porter la Slovaquie hors de la phase éliminatoire et s’assurer une place dans le Top 5 du prochain repêchage.

🇸🇰 Juraj Slafkovsky 🇸🇰

Crédit : Tomas Kyselica / Hockey Slovakiachlan/Getty Images

Date de naissance : 30 mars 2004 
Club : TPS (Liiga – Finlande) // Poste : Ailier
Repêché : Éligible au repêchage 2022
Taille : 192 cm // Poids : 102 kg
Statistiques saison en cours : 
U20 : 11 matchs, 6 buts / 12 passes / 18 points
Ligaa : 21 matchs, 1 but / 3 passes / 4 points

Voici un autre jeune talent de la génération dorée slovaque. Lui aussi projeté dans le Top 10 du prochain repêchage, Juraj Slafkovsky est comme Nemec, un double participant aux Mondiaux Juniors. Cet ailier massif s’est révélé à l’âge de 15 ans dans la ligue U18 finlandaise. En 39 rencontres de la saison 2019-20, Slafkovsky a amassé 22 buts et 30 assistances.

Ce titan d’1m92 pour 102kg a toujours été surclassé jusqu’à réaliser une performance invraisemblable lors de la dernière Coupe Hlinka-Gretzky. À seulement 17 ans, l’ailier de TPS en Finlande a compilé 3 buts et 6 passes en 5 matchs. Pour son âge, Slafkovsky sait très bien utiliser son cadre imposant et garder (longtemps) la rondelle sur son bâton. Ajoutons à cela un excellent tir et une belle mobilité pour obtenir une arme offensive tout à fait remarquable. Son début de carrière à tout de celui d’un futur crack mais ces Jeux Olympiques peuvent donner davantage de relief à son profil.

Si Slafkovsky domine chez les jeunes, ses prestations avec les seniors peuvent être discutées. Avec un temps de jeu avoisinant les 13 minutes chez les adultes, le jeune slovaque ne parvient pas à retrouver son impact offensif. Attention à ne pas prendre trop rapidement l’étiquette du « je domine grâce à mon physique ». Ces Jeux Olympiques constituent le meilleur moyen pour lui d’éteindre les premières critiques à son encontre.

Les surprises du chef ?

🕵️ 🇷🇺 Kirill Marchenko, Attaquant, 21 ans

Faites très attention à ce garçon qui pourrait bien être le « Kaprisov » des Jeux Olympiques 2022 de Pékin. Même prénom et un talent qui pourrait lui aussi révéler dans ce tournoi comme la star du Wild l’avait fait en 2018. Marchenko fût l’un des meilleurs talents des Mondiaux juniors en 2020 et se démarque comme un attaquant productif en KHL cette saison. En 39, il a inscrit 12 buts pour 20 points au total, dans le meilleur club du championnat. Sélectionné en deuxième ronde du repêchage 2018 par les Blue Jackets, Marchenko peut exploser pendant ces JO !

🕵️ 🇸🇪 Pontus Holmberg, Attaquant, 22 ans

Sélectionné en sixième ronde du repêchage 2018 par les Leafs de Toronto, Pontus Holmberg peut être le facteur X de la réussite suédoise lors de ces JO. Seul joueur sous contrat LNH dans la sélection suédoise, il a déjà porté les couleurs de la Tre Kronor avec les U20 et les seniors lors des derniers championnats du monde. Surtout, Holmberg est sur une formidable dynamique cette saison. Avec le Vaxjo Lakers en SHL, il compile 10 buts et 18 passes en 34 matchs. Ces Jeux Olympiques peuvent être l’événement où Holmberg se révèle.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :