JO Hiver 2022 Omnisport Sports de glace Sports hiver

Yuzuru Hanyu : Rockstar en quête du quadruple Axel

Yuzuru Hanyu a tout gagné. Le double champion olympique en titre est déjà considéré comme l’un, si ce n’est le, plus grand patineur de l’histoire. A Pékin, la star absolue du patinage artistique entend bien marquer l’histoire encore un peu plus de son empreinte. Pour cela, il entend réussir le quadruple Axel, seul saut pour lequel les quatre rotations n’ont pas encore été réussies.

« Je dis toujours qu’un athlète multigénérationel comme ça, un talent extra-planétaire, c’est difficile à trouver. »

Nathan Chen, principal concurrent de Yuzura Hanyu ces dernières années, à propos du Japonais

Yuzuru Hanyu, le patineur artistiquement parfait

Yuzuru Hanyu a 19 ans lorsqu’il remporte son premier titre olympique à Sotchi. Ce faisant, il devient le plus jeune champion depuis Dick Button en 1948. Quatre ans plus tard, il conserve son titre, une première dans la discipline depuis plus de 60 ans. Multiple médaillé, le Japonais a tout gagné. Il écrit l’histoire de son pays au fur et à mesure du temps. En effet, il est le premier Japonais à gagner des titres en patinage. Mais il écrit également l’histoire du patinage sur de nombreux sauts qu’il est le premier à réussir en compétition : le quadruple bouclé ou une combinaison quadruple bouclé piqué – triple Axel par exemple. Entre 2013 et 2016, il gagne chaque finale de Grand Prix, chose que personne n’avait réalisé avant lui. Et il est également l’unique patineur à avoir réussi le triplé Finale de Grand Prix, Mondiaux et JO sur une même saison.

Yuzuru Hanyu lors de son programme court aux Jeux Olympiques de Pyeongchang en 2018
Yuzuru Hanyu lors de son programme court aux Jeux Olympiques de Pyeongchang en 2018
(Aris Messinis/AFP)

Yuzuru Hanyu doit son niveau à de nombreux événements, le premier étant lié à son histoire. En 2011, il est à l’entrainement lorsque la terre tremble au Japon frappant sa ville natale. Son lieu d’habitation et sa patinoire sont alors fortement endommagés. Profondément choqué par l’événement, cela impacte sa vie future. Suite à cela, il ne veut pas regretter la moindre chose dans sa vie.

« Plus que tout, je veux que chaque jour soit dorénavant important. Je veux que chaque journée, chaque compétition de patinage, chaque entraînement compte. C’est ce que j’ai le plus dans la tête depuis le jour du tremblement de terre. »

Yuzuru Hanyu

En 2012, il fait le choix de quitter le Japon pour aller s’entrainer au Canada pour s’améliorer. Sous les ordres de Brian Orser, double vice-champion olympique, et aux côtés de ses autres élèves, tous de grands patineurs, il progresse. C’est notamment le cas dans ces sauts. Orser est le second homme à avoir réalisé un triple Axel en compétition. Ainsi, au fil du temps, Hanyu présente des sauts de plus en plus difficiles. Son niveau technique est l’un des meilleurs mondiaux et il marque énormément de points au niveau technique. De plus, il place régulièrement ses quadruples sauts en fin de programme augmentant ainsi sa note. Mais il est également connu pour l’aspect artistique de ses programmes, la perfection de ses sauts et son patinage rapide et élégant. Car au delà des sauts, c’est l’art qui ressort souvent des programmes d’Hanyu.

Il ressemble par là à son compatriote Kohei Uchimura, star de la gymnastique, connu pour la complexité de ses enchainements mais aussi pour la perfection de leurs exécutions. Pour l’un comme l’autre, malgré la complexité des éléments réalisés, le public a l’impression que c’est simple à réaliser. Ils ont également en commun leur longévité. Le gymnaste est resté au plus haut-niveau pendant dix ans. C’est également le cas d’Hanyu qui a remporté sa première médaille mondiale en 2012 et la dernière en date en 2021. Et l’un comme l’autre ont réussi le doublé olympique particulièrement difficile à réaliser dans leurs disciplines respectives.

Programme court des mondiaux 2021 de Yuzuru Hanyu

La rock-star en puissance

Mais Yuzuru Hanyu n’est pas juste un patineur hors du commun. Il n’est pas un simple sportif qui a accompli maintes exploits. Yuzuru Hanyu est une star absolue, adulée par une foule de fans. Il remplit des patinoires, fait déplacer des milliers de gens qui désirent le voir. Il est suivi partout par une horde de journalistes et de photographes en quête de son portrait. Le Japon et les fans de patinage artistique le vénèrent tel un chanteur dans années 70 en France. Certains fans le suivent même dans l’ensemble de ses compétitions à travers le monde.

Pluie de Winnie l'Ourson sur la patinoire suite à un passage d'Hanyu
Pluie de Winnie l’Ourson sur la patinoire

Les exemples de ce « culte » sont nombreux. Même pour le voir à l’entrainement, des gens dorment devant la patinoire lorsqu’il passe près de chez eux de peur de ne pas le voir. Les patinoires se remplissent juste par sa présence en quelques minutes, sans même qu’il ne soit obligé de patiner. Le jeune Japonais est fan de Winnie L’Ourson, il reçoit des peluches de ce personnage par centaines à la fin de chaque représentation.

Pourtant très discret dans le privé, pas de réseaux sociaux, pas de photo de ses activités autres que le patinage, il dégage une immense prestance sur la glace. En dehors de celle-ci, il continue de déplacer les foules. Ainsi, 90 000 personnes se retrouvent dans sa ville de Sendai pour sa parade post-olympique en 2014. En 2018, ils sont plus de 100 000 à venir saluer le héros local.

« Il est dans un statut complètement différent de celui que je suis en tant que patineur. Je respecterai toujours cela. »

Nathan Chen

Le Japonais est aimé pour son patinage, mais également pour l’ensemble des missions sociales qu’il mène. En effet, il n’oublie pas son passé. Il donne très régulièrement ses primes de compétitions à sa ville pour aider à sa reconstruction ou à des associations. Ses programmes de gala d’exhibition traitent d’ailleurs souvent du sujet du tremblement de terre dans ses choix musicaux ou de prestations.

Yuzuru Hanyu présente sa médaille à ses fans dans sa ville de Sendai
Yuzuru Hanyu présente sa médaille à ses fans dans sa ville de Sendai
(The Yomiuri Shimbun/AP Photo)

Le Quadruple Axel pour accomplir sa destinée

A Pékin, Yuzuru Hanyu entend bien réussir le quadruple Axel. Ce saut est le seul type pour lequel, le quadruple n’a pas encore été réalisé. Le premier quadruple ayant été réalisé à la fin des années 80 : le quadruple piqué bouclé et le dernier en date en 2016.

L’Axel a la particularité d’être l’unique saut pour lequel le patineur part de face. Ainsi, il ne réalise pas 3 tours dans les airs avant la réception, mais 3,5 lorsqu’un triple Axel est réalisé. Bien que ce saut existe depuis longtemps, il reste l’un de ceux les plus complexes et amène de nombreuses chutes en compétition. Ainsi, il s’est écoulé plus de 15 ans pour qu’un triple Axel soit réalisé suite à la précédente première d’un triple saut. Chez les femmes, seules 4 d’entre elles l’ont complété sur la glace olympique, la dernière en date étant Kamila Valieva en début de Jeux Olympiques.

Mené à l’issu d’un programme court sur lequel il a fait un grosse erreur au début, cela n’a certainement pas altéré l’objectif final de Yuzuru Nahyu. Car à Pékin, ce n’était pas le titre que venait chercher le double champion olympique en titre. Il cherche la réalisation olympique d’un saut jamais réussi. Alors qu’il continue de progresser au fil des années et malgré ses blessures, il dit qu’il ne sera « complet » que lorsqu’il l’aura réussi.

« Bien sûr, je concours pour la 1ère place. Mais je sais très bien que tout de suite, je n’ai pas assez pour la gagner. Bien sûr, je pourrai abandonner l’Axel et regarder à d’autres moyens d’essayer de gagner l’or, mais la plus grosse raison pour laquelle je vais à Pékin est que je veux compléter le quadruple Axel. Je veux gagner les Jeux en utilisant l’Axel. »

Yuzuru Hanyu à propos de son choix de tenter le quadruple Axel

Lors des Championnats du Japon, fin 2021, il réalise une tentative du saut. Mais malgré la hauteur de celui-ci, Hanyu était alors arrivé les deux pieds en même temps sur la glace. En patinage, un saut ne peut être validé que si la réception est effectué sur un pied. De plus, il manquait d’un peu de rotation. Il avait été à cette occasion rétrogradé en un simple triple-Axel.

Pourtant, s’il venait à le réussir, il n’est même pas sûr d’obtenir la meilleure note du programme libre. Malgré sa très grande difficulté, le Quadruple Axel n’est pas si bien valorisé que ça. Il n’est qu’un point supérieur aux autres quadruples. Il serait ainsi plus aisé de monter fortement sa note à l’aide de combinaisons de saut qu’en ajoutant le graal du patinage dans son programme.

« Je ne pense pas. Ecoutez, si j’étais deux fois champion olympique, je ne serais plus dans ce sport, vous savez. Je serais parti depuis longtemps. […] Le fait qu’il essaie encore de se pousser à faire quelque chose que personne n’a jamais fait avant est irréel. »

Nathan Chen en réponse à une question lui demandant si lui aussi aurait privilégié le quadruple Axel à l’or olympique

Cette nuit du 10 février 2022, le Japonais va tenter d’inscrire son nom au côté de celui de Vern Taylor, le premier à avoir réussi le triple Axel. S’il a déjà son nom devant la réalisation du quadruple bouclé qu’il a réussi en 2016, cette fois-ci, il l’inscrirait devant le saut le plus difficile jamais tenté. Et s’il réussit, nul doute que tous les spectateurs de cet instant auront vécu un vrai moment de l’histoire du patinage artistique et du sport en général.

Crédits image titre : Reuters/Jessica Gow/TT News Agency

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :