Hockey Hockey International JO 2021

J.O Pékin | Hockey féminin : Présentation quarts de finale

Après un premier tour excitant qui a vu toutes les équipes gouter à la victoire, place désormais à la ronde des médailles. 8 équipes sont en lice pour espérer décrocher une médaille. Voici un retour sur la phase de groupe, et un tour d’horizon de ce qui nous attend.

Bilan de la phase de groupe

Groupe A : Deux intouchables et des surprises

Source : eliteprospects.com

Sans surprises, ce sont les deux « titans » du hockey féminin qui terminent aux deux premières places du Groupe A. Le Canada présente une fiche parfaite de 4 victoires en 4 rencontres. Dotées d’une attaque de feu, les canadiennes n’ont montré aucune pitié vis-à-vis de leurs adversaires : 33 buts marqués pour seulement 5 contre. Deuxièmes, les USA n’ont peut-être pas été aussi flamboyantes que leurs rivales canadiennes. Malgré la perte de Brianna Decker sur blessure, leur efficacité chirurgicale n’a pas changé durant la phase de groupe. Malgré sa troisième place, la Finlande a déçu, dépassée face aux Canada et aux USA, dominées par la Suisse, les Suomis ne doivent leur salut que grâce à une victoire le dernier jour contre le ROC. Le Comité Olympique Russe a trop souvent fait les gros titres dans ce premier tour, et pas pour leur jeu. Avec 8 joueuses en isolement, les russes n’ont jamais pu aligner leur équipe complète. Malgré ça, une belle victoire face à la Suisse à pu leur donner la quatrième place. La Suisse a été un peu faible. L’équipe la plus jeune du tournoi continue son apprentissage du très haut niveau. La victoire historique face à la Finlande est bien la preuve que cette équipe a un grand potentiel

Les 3 étoiles du Groupe A

⭐ Sarah Fillier

Pour son premier tournoi olympique, Sarah Fillier ne semble pas impressionnée. A seulement 21 ans, Fillier irradie une telle confiance sur la glace, digne des vétérans rompus à ce genre de tournoi. De plus elle est du genre pressée. Deux buts marqués dès la première minute contre la Finlande et la Suisse sans oublier ses 3 autres buts pour un total de 5. Sa complicité sur la première ligne d’attaque, avec Natalie Spooner et Jamie Lee Rattray prouve que la jeune attaquante est à l’aise dans une équipe qui ne vise rien d’autre que la victoire.

⭐⭐Natalie Spooner

La vétéran vit ses troisièmes jeux et elle n’a jamais semblé aussi forte. Avec ses 11 points (2 buts et 9 passes), Natalie Spooner a déjà battu un record personnel sous le maillot du Canada. L’Ontarienne fait parler sa puissance physique, sa science du jeu et le Canada le lui rend bien. Placée au centre d’une ligne composée de Sarah Fillier et Jamie Lee Rattray, Spooner distribue les caviars à ses équipières. Son intensité et son expérience vont être utiles quand viendra la ronde des médailles.

⭐⭐⭐Alex Carpenter

Meilleur buteuse des Etats-Unis dans ce tournoi, Alex Carpenter est l’arme fatale d’une escouade offensive All-Star. Pour ses deuxièmes olympiades, la superstar américaine fait parler la poudre. Son sens du placement et sa vitesse de frappe de pures merveilles à voir. Souvent à la conclusion des attaques états-uniennes, Carpenter est un véritable poison pour les gardiennes adverses. On peut compter sur elle pour affoler les compteurs.

Groupe B : Jusqu’à la limite

Source : eliteprospects.com

Dans ce groupe ultra disputé, il a fallu attendre la dernière journée pour déterminer les positions. Grâce à son jeu rapide, léché et efficace, le Japon ont tenu son rang de 6ème nation mondiale. A aucun moment, les nipponnes n’ont semblés prises au dépourvu. Pour ses premiers JO, la Tchéquie n’a pas tremblé. Comptant sur sa force de frappe offensive, les tchèques ont parfois semblé un peu trop suffisantes. La défaite contre le Danemark à remis les pieds sur terre d’une équipe qui ne manque pas de talent. La Suède a réussi à se qualifier pour les quarts. Il a fallu attendre le dernier match de groupe pour enfin accrocher cette dernière place qualificative. Pourtant leurs chances étaient biens minces après un début de tournoi compliqué. La Chine n’a pas eu à rougir pour son tournoi à domicile. Il s’en est fallu de très peu pour que les Lady Dragons atteignent une qualification historique. Le Danemark a montré de belles choses, elles sont entrées dans l’histoire, mais la défaite contre la Suède les a empêchés de continuer la belle aventure.

Les 3 étoiles du Groupe B

⭐Haruka Toko

Pour ses deuxièmes jeux, Haruka Toko éclate au grand jour. A l’image de son équipe, l’attaquante japonaise est d’une efficacité redoutable (3 buts sur 15 tirs). Sa vitesse de patinage et son aura sur la glace fait que dès qu’elle touche le palet, on sent qu’il peut se passer quelque chose. Le Japon va compter sur le duo des soeurs Toko pour faire la différence en quarts.

⭐⭐Nana Fujimoto

La gardienne vétéran japonaise Nana Fujimoto fait le tournoi de sa vie (95,3% d’arrêts et 1.25 GAA). Elle dégage une telle confiance et une telle maitrise dans son filet, qu’elle est difficile à battre. C’est totalement le type de gardienne qu’il faut surclasser pour espérer scorer. Une aubaine pour une équipe japonaise ambitieuse.

⭐⭐⭐Klara Peslarova

Pour son premier tournoi olympique, Klara Peslarova est solide, très solide. Au cœur d’une équipe tchèque qui brille offensivement, Peslarova apporte une solidité devant le filet qui fait de la Tchéquie une des meilleures nations (hors USA et Canada). Avec un bilan de 94.2% d’arrêts et 1.18 GAA, la jeune gardienne tchèque est redoutable. Son équipe aura besoin d’elle en quart de finale.

Les quarts de finale

Source : IIHF.com

🇺🇸 USA vs. Tchéquie 🇨🇿

Pour ce premier quart de finale, les USA sont ultra favorites face à une équipe Tchèque qui va devoir défendre comme des lionnes et profiter des quelques miettes qu’elle vont avoir.

🗝️ Les clefs du match :

🇺🇸 USA

☑️ Ne pas prendre la Tchéquie à la légère.
☑️ Améliorer l’efficacité offensive
☑️ Eviter les blessures
☑️ Eviter les pénalités (57.14% en PK, le pire du tournoi)

🇨🇿 Tchéquie

☑️ Etre ultra solide défensivement
☑️ Comptabiliser sur les quelques occasions qu’elles auront.
☑️ Utiliser son jeu rapide pour perturber les Américaines.
☑️ Etre plus efficace en avantage numérique (0 buts sur 17 PP)

🔮 Notre pronostic : Les USA

Klara Peslarova peut s’attendre à un véritable bombardement de la part des attaquantes nord américaines. Malgré la gardienne tchèque et leur jeu offensif rapide, les américaines ne vont pas tomber dans le piège tendu par les Tchèques.

🇨🇦 Canada vs. Suède 🇸🇪

Deuxième quart de finale. Les Canadiennes ont fait le plein de confiance lors de la phase de groupe. Toutefois attention, les Suédoises se présentent avec l’envie de jouer leur chance à fond.

🗝️ Les clefs du match :

🇨🇦 Canada

☑️ Comme les USA, ne pas prendre la Suède à la légère
☑️ Eviter les pénalités
☑️ Continuer de mettre la pression
☑️ Eviter les blessures

🇸🇪 Suède

☑️ Attention à la première minute de jeu (Le Canada a compté deux buts)
☑️ Défendre ensemble
☑️ Jouer à fond sur 60 minutes
☑️ Pousser les canadiennes à faire des fautes

🔮 Notre pronostic : Le Canada

Les Suédoises vont tout tenter pour essayer d’exister dans ce match. Toutefois, la puissance offensive et défensive des canadiennes seront trop fortes pour les scandinaves. Victoire avec un score fleuve des Canadiennes.

🇷🇺 Russie vs. Suisse 🇨🇭

Revanche entre les deux équipes du Groupe A. Le Comité Olympique Russe va encore devoir jouer avec un effectif décimé par le Covid. La Suisse de son côté va essayer d’effacer la défaite lors de leur dernier affrontement (5-2 ROC).

🗝️ Les clefs du match :

🇷🇺 Russie

☑️ Etre plus solides en défense
☑️ Améliorer l’efficacité offensive
☑️ Faire de son mieux avec l’effectif limité
☑️ Ne pas lâcher mentalement

🇨🇭 Suisse

☑️ Aider efficacement Andrea Brändli
☑️ Croire en ses chances
☑️ Profiter de l’effectif limité des Russes
☑️ Jouer intelligemment tant en attaque, qu’en défense

🔮 Notre pronostic : La Suisse

Le Comité Olympique Russe va souffrir de son effectif limité. Les Suisses vont user physiquement les russes et profiter de chaque occasion pour créer la surprise.

🇫🇮 Finlande vs. Japon 🇯🇵

Le quart de finale le plus indécis. La Finlande sort d’un premier tour catastrophique. Une seule victoire est trop peu pour une équipe qui fait partie des grands outsiders dans ce tournoi. Le seul point positif est d’avoir remporté leur dernier match. De son côté, le Japon semble mieux armée que ses dernières années. Un upset peut être envisageable.

🗝️ Les clefs du match :

🇫🇮 Finlande

☑️ Essayer de garder le momentum du dernier match de groupe
☑️ Retrouver son mojo offensif
☑️ Utiliser son physique pour perturber le jeu japonais
☑️ Oublier la phase de groupe et enfin se libérer

🇯🇵 Japon

☑️ Utiliser son jeu rapide pour perturber la Finlande
☑️ Garder son sérieux et son efficacité
☑️ Ne pas tomber dans le défi physique
☑️ Profiter des avantages numériques

🔮 Notre pronostic : Le Japon

Le Japon va créer la surprise et éliminer une équipe de Finlande trop brouillonne. Comptant sur le jeu physique, les finlandaises vont offrir les supériorités numériques aux Nipponnes. Le jeu rapide des japonaises va perturber une équipe de Finlande déboussolée. On peut également s’attendre à un gros match de la part des deux gardiennes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :