Tennis

[INTERVIEW] Holger Rune :  « Nous avons les prochains Roger et Rafa  »

Après une saison 2021 un peu folle pour lui qui l’a propulsé comme l’une des nouvelles promesses du tennis mondial, Holger Rune n’a pas fini de faire parler de lui. Le Danois a pris le temps de se confier au Café Crème Sport lors de la fin de la saison dernière. La signification du top 100, sa relation avec Carlos Alcaraz, son futur, les jeunes joueurs qui l’inspirent et sa forte mentalité : Le souriant danois de 18 ans se livre en toute sincérité.

Holger Vitus Nødskov Rune, la boule de feu danoise.

Bonjour Holger. Le top 100 a toujours fait partie de vos priorités, c’était une réelle volonté. Que représente t-il pour vous ?

Cette année, c’était mon but d’arriver à la fin de saison en tant que top 100(*). J’en suis très proche. Je suis jeune et excité. J’espère vraiment pouvoir l’atteindre. Mais au-delà de cet objectif, je m’améliore et j’essaye d’être meilleur de jour en jour pour pouvoir atteindre mon rêve.

*Holger est entré dans le top 100 au début de l’année 2022.

Cet objectif a un but précis pour la saison 2022 j’imagine. Que visez-vous ?

Pour l’instant, je suis tourné vers le fait de produire le meilleur de moi-même sur le court. Mais j’ai l’envie de faire partie du tableau principal de l’Open d’Australie. Si je suis dans les 100 premiers, je pourrai jouer automatiquement les tableaux principaux des tournois ATP. Je veux rejoindre très rapidement les tournois ATP et je sais que je vais rapidement pouvoir y arriver.

Carlos Alcaraz, un ami qui l’inspire

Vous avez 18 ans, le même âge qu’un certain Carlos Alcaraz. Avez-vous eu le temps de regarder ses récentes performances ? Cela vous inspire-t-il ?

Qui ça ? (rires) Non, je plaisante, je plaisante ! Bien sûr que je l’ai regardé. Je l’ai déjà joué dix fois en Challenger. Je pense que c’est bon signe pour le tennis de voir des joueurs aussi jeunes. C’est encore mieux, quand leur niveau se rapproche des meilleurs. C’est génial pour lui et pour le tennis que les jeunes montent rapidement. 

Personnellement je ne suis pas le meilleur de la génération mais sans lui je n’aurai pas été aussi bon que je le suis aujourd’hui et pour lui c’est pareil. On continue de se pousser vers le haut pour donner le meilleur de nous même tout en apprenant de plus en plus donc c’est vraiment bon signe !

Carlos Alcaraz avec Holger Rune lors du tournoi d’Umag (Croatie).

J’imagine que vous échangez souvent ensemble…

On se connaît depuis qu’on est jeune, on a souvent joué ensemble depuis tout petit. La majorité des tournois juniors, on les a fait ensemble.

Maintenant on se retrouve en senior. Je trouve que c’est vraiment sympa de jouer ensemble. Nous sommes tous les deux plus âgés et plus forts et j’espère qu’on pourra continuer longtemps comme ça.

Vous imaginez-vous d’ici un ou deux ans disputer un quart de Grand Chelem ?

Bien sûr que j’y crois. Mais à condition de ne pas jouer contre Novak Djokovic dès le premier tour l’année prochaine. Je crois que j’aurai de bonnes chances de pouvoir passer quelques tours. 

C’est une histoire totalement différente de jouer en cinq sets. C’est plus difficile, c’est physiquement très difficile et la durée du match n’est pas la même qu’en trois sets. Il faut être très fort physiquement pour tenir. Mais je crois que j’en suis capable, j’ai un bon physique qui me permettrait de jouer longtemps sur le court.

 « Le tennis est entre de bonnes mains »

Holger Rune, y a-t-il des joueurs de la Next Gen qui retiennent particulièrement votre attention ?

Holger Rune en compagnie de Félix Auger-Aliassime.

Effectivement, je pense à Jannik Sinner qui joue très bien, en tapant la balle très bien et très fort. Il y a aussi Félix Auger-Aliassime qui est sur le circuit depuis longtemps bien qu’il soit très jeune. Je pense que le tennis est entre de bonnes mains. Le futur sera excellent et les jeunes joueurs sont de super gars. Le tennis ne doit pas être inquiet : Nous avons les prochains Roger et Rafa.

Pour revenir sur votre jeu, parlez-nous de votre plus grande force sur le court.

Ma plus grande force sur le court, c’est tout simplement ma passion pour ce sport. Je joue avec beaucoup d’énergie. J’aime être énergique pendant le point, c’est ce qui fait de moi le joueur que je suis. 

J’aime jouer agressif et quand mon jeu est agressif, c’est à ce moment que je joue mon meilleur tennis. 

Quels sont vos axes de progression ?

Je suis jeune, donc j’ai tout à améliorer. Dans ma tête, je suis focalisé sur l’avenir à long terme donc je n’ai pas d’autres choix que de travailler. C’est pour cela que je fais tous les efforts et que je donne le meilleur de moi-même sur chaque point. Je crois que c’est cette mentalité qu’il faut appliquer pour remporter le plus de matches possibles.

Le Café Crème Sport remercie Holger Vitus Nodskov Rune pour sa disponibilité et ses réponses pleines d’honnêteté et de sympathie. En lui souhaitant une belle réussite pour ses ambitions sur le circuit mondial.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :