Hockey Hockey International JO Hiver 2022

J.O Pékin | Hockey féminin : Résumé quarts (Jour 1)

Aujourd’hui commence les affaires sérieuses avec les deux premiers matchs des quarts de finale.

🚨Dernières infos 🚨

🚨 Mélodie Daoust est de retour à l’entrainement avec l’équipe Canada.

📰 Résumé de la journée 📰

🇺🇸 USA 4 vs. 1 Tchéquie 🇨🇿

Source : IIHF.com – Klara Peslarova a donné du fil a retordre aux USA.

Première confrontation entre la Tchéquie et les USA. Pour leur première participation au tournoi olympique, les Tchèques ont déjà réussi à remplir leur objectif : Passer en quarts. Les USA sortent d’une défaite cuisante contre le Canada et cherche à monter en puissance.

La période initiale est l’affaire des Américaines, elles se lancent à l’assaut de la cage de Klara Peslarova. Comme prévu les USA surclassent l’équipe tchèque (18 tirs à 0 dans la période). Mais la gardienne tchèque est un véritable rempart, frustrant les attaquantes US une par une.

La seconde période est sur le même rythme, les USA n’arrivent pas à prendre en défaut Peslarova. Obtenant un avantage numérique, après que Lenka Serdar ait envoyé le palet hors de la glace, les USA sont incapables de convertir. A force de dominer, mais ne pas scorer, l’équipe américaine se découvre. Incapables de sortir le palet de leur zone, les tchèques se jettent sur le but d’Alex Cavallini. La gardienne n’arrive pas a contrôler un palet qui traine devant son but, et à la surprise générale, c’est les Tchèques qui ouvrent le score par Michaela Pejzlova, qui allume la cage grande ouverte.
Piquées au vif, les Etats-Unis se ruent sur le but de Peslarova, et égalisent moins d’une minute plus tard. Kendall Coyne Schofield lance au filet, Peslarova repousse mais son rebond est repris par Hilary Knight qui, telle une golfeuse, swingue le palet au dessus de la gardienne. Malgré le fait d’être dominées au chapitre des tirs (13 à 4), les joueuses de Tomas Pacina, prennent de plus en plus confiance. Forçant les américaines à commettre des fautes. Dani Cameranesi est envoyée en prison après avoir frappé dans le dos, Tereza Radova. La joueuse tchèque reste quelques instants sur la glace et les arbitres revoient l’action à la vidéo et commuent la pénalité mineure en pénalité majeure.
Toutefois les tchèques ne profitent pas de l’opportunité. Alex Carpenter, la sniper américaine a même l’occasion de donner l’avantage aux siennes. Mais son duel est magnifiquement remporté par Peslarova. La gardienne continue son festival d’abord devant Cayla Barnes avant que la chance lui sourit quand Knight voit son tir repoussé par le poteau. A l’étonnement de beaucoup, le match est toujours serré après 40 minutes de jeu.

En troisième période, les Américaines arrivent enfin à prendre le score. Lee Stecklein marque un but chanceux. Son tir contré par une défenseure tchèque passe entre les jambes de Peslarova. En revoyant les images, le jeu aurait dû être arrêté par les arbitres, le masque de Peslarova n’était pas correctement attaché. Malgré ses gestes répétés vers les arbitres pour leur signifier le problème avec son masque, le jeu a continué jusqu’au but de Stecklein. Laissant la gardienne tchèque dépitée.
Les Américaines prennent définitivement l’ascendant, à 3: 09 de la fin, de plus en powerplay. Suite à un rebond laissé par la défense tchèque, Savannah Harmon glisse le palet sous Peslarova. Dans les dernières secondes, Pacina tente un coup de poker, en sortant sa gardienne, Coyne Schofield en profite pour compter le 4ème but des USA en cage vide.

A la fin de la rencontre, les USA ont eu chaud. Comme contre le Canada, elles ont clairement dominé la partie (59 tirs à 6), mais elles ont, encore une fois, été inefficaces. Leur powerplay est pathétique, pour une équipe de leur niveau (1 sur 5 ce soir) . De leur côté, les tchèques peuvent être fières de leur tournoi. Leur niveau s’améliore à chaque fois, et le plus intéressant est que leur limite ne semble pas encore atteinte.

🇨🇦 Canada 11 vs. 0 Suède 🇸🇪

Source : IIHF.com – Le Canada a fessé la Suède

Rencontre totalement déséquilibré entre la Suède et le Canada.

Dès la mise au jeu, le Canada a pris le jeu à son compte. Ne voulant pas répéter la même erreur que les USA ce matin. Il faut que 3:05 aux Canadiennes pour ouvrir le score, quand Brianne Jenner déjoue la défensive suédoise pour compter le premier but de sa soirée. Lors de leur premier powerplay, c’est la nouvelle star Sarah Fillier qui double la mise pour le Canada. 36 secondes plus tard, Fillier marque son deuxième but du match portant le score à 3-0. Le Canada termine la première période avec un autre but, scoré par Jamie Lee Rattray qui décoche un boulet de canon qui passe au dessus de l’épaule d’Emma Soderberg. (4-0 pour le Canada).

La deuxième période est, pour la Suède, un très long calvaire. Natalie Spooner porte la marque à 5-0, puis c’est Erin Ambrose, sur une passe sublime de la part de Marie-Philip Poulin, qui va scorer le sixième but du Canada. Puis Ambrose sert Blayre Turnbull pour le 7-0. Poulin va encore distribuer un caviar pour Brianne Jenner qui compte le huitième but du Canada. Le neuvième but vient d’Emily Clark qui, après plusieurs rebonds chanceux, trouve le fond du filet de la pauvre Soderberg (9-0 Canada).

Soderberg, qui a joué chaque minute du tournoi pour la Suède, est remplacée en 3ème période par Ida Boman, seulement âgée de 18 ans. Le Canada lève un peu le pied dans la période. Il faut attendre la mi période pour que Brianne Jenner complète son tour du chapeau (10-0 Canada). Le dernier but du match vient de l’inévitable Sarah Fillier qui complète également son tour du chapeau. 11-0, n’en jetez plus, la coupe est pleine ! La Suède essaye tant bien que mal de finir le tournoi sur une bonne note, mais Emerance Maschmeyer reste solide.

Le Canada n’est pas tombé dans le piège de la facilité. 11 buts, un blanchissage, rien de mieux pour préparer la demi-finale qui sera sans aucun doute, face à une équipe d’un autre calibre.

⭐ Nos joueuses étoiles du jour ⭐

⭐Klara Peslarova 🇨🇿

Photo by Andrea Cardin/HHOF-IIHF Images

Une performance ultra solide face aux championnes Olympiques en titre. Affrontant 58 tirs pour 55 arrêts, Peslarova a été un veritable rempart sur lequel les attaquantes américaines se sont écrasées. La gardienne tchèque est la raison que le score a été si serré.
Pour ses premiers jeux, elle a été impressionnante 94,5% d’arrêts et 1.60 GAA. Imperméable à la pression, elle représente le futur du hockey féminin tchèque. Et son avenir comme celle de son équipe semble radieux.

⭐⭐ Sarah Fillier 🇨🇦

Photo : Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

Elle était notre première étoile du groupe A dans notre récap du premier tour. Sarah Fillier n’a pas ralenti le rythme dans ce quart de finale. 3 buts aujourd’hui pour la plus jeune joueuse de l’effectif canadien. Portant à 8 buts son total dans son tout premier tournoi olympique. Comme Peslarova, elle représente la nouvelle génération du hockey féminin et comme ses prédécesseures : Angela White, Caroline Ouellette, Hayley Wickenheiser, Jayna Hefford, elle va encore dominer pendant des années.

⭐⭐⭐ Brianne Jenner 🇨🇦

Photo by Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

Un tour du chapeau dans la fessée donnée à des Suédoises, certes courageuses, mais un peu trop faibles. 8 buts depuis le début du tournoi, la vétéran Brianne Jenner est définitivement la joueuse à qui donner le palet dans la zone offensive. Avec sa combativité et sa puissance de feu, le Canada semble avoir toutes les armes affutées et la confiance nécessaire pour aller le plus loin possible.

On continue demain les quarts de finale, avec des rencontres alléchantes : Comité Olympique Russe – Suisse et surtout Japon-Finlande, évidemment vous trouverez le récap demain à 18h00 (heure française).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :