Hockey Hockey International JO 2021

J.O Pékin | Hockey féminin : Résumé quarts (Jour 2)

Suite et fin des quarts de finale. Qui du Comité Olympique Russe, du Japon, de la Suisse ou de la Finlande va rejoindre le Canada et les USA en demi-finale ?

🚨Dernières infos 🚨

🚨 Nous avons oublié de mentionner dans notre résumé d’hier. Le quart de finale entre le Canada et la Suède était le 150ème match de Marie-Philip Poulin sous le maillot canadien. Un superbe plateau atteint par la capitaine du Canada qui a compté 4 assists lors de la démonstration (11-0) face à la Tre Kronor.

🚨Ca nous avait échappé, mais le Comité Olympique Russe a décidé d’activer la gardienne Valeria Merkusheva de la « taxi squad« . Elle a reçu le départ pour le quart de finale face à la Suisse.

🚨. Suite à son tour du chapeau d’hier face à la Suède, Sarah Fillier est devenue la deuxième plus jeune canadienne (21 ans et 347 jours) à réussir cet exploit. Le record appartient à Megan Acosta qui a obtenu son premier tour du chapeau à seulement 19 ans (face à la Russie, le 12 février 2006)

Source : Twitter @SwissIceHockey – Le maillot de Lisa Rüedi sur le banc suisse

🚨 Lisa Rüedi, qui avait été testée positive au Covid et mise à l’isolement vient de réintégrer le groupe suisse. Ses coéquipières ont symboliquement accroché son maillot sur leur banc.

📰 Résumé de la journée 📰

🇷🇺 ROC 2 vs. 4 Suisse 🇨🇭

Source : IIHF.com – Match serré entre la Suisse et le Comité Olympique Russe

« On découvre que la vie se joue sur quelques centimètres » La réplique que donne Al Pacino dans l’excellent film d’Oliver Stone : L’enfer du dimanche, peut résumer ce match entre la Suisse et le Comité Olympique Russe. Ces quelques centimètres de plexiglas qui ont permis au coach Suisse Colin Müller de demander aux arbitres de revoir, puis finalement refuser ce qui était le deuxième but russe. Ces quelques centimètres qui ont vu le palet filer au dessus de la jambière de Valeria Merkusheva pour le deuxième but Suisse. Ces quelques centimètres encore qui ont sauvé Andrea Brändli, la gardienne suisse, quand dans les dernières minutes du match, sa jambe droite dégage, par inadvertance, le palet qui allait finir sa route dans le filet.

Dès la mise au jeu, les deux équipes se ruent à l’attaque afin d’obtenir l’importante ouverture du score. Les 6 premières minutes sont un va et vient permanent entre les deux buts. Andrea Brändli et Valeria Merkusheva donnent le change, en restant solides. L’intensité baisse au fur et à mesure de la période. Chaque équipe obtient un powerplay qui ne donne rien. La seule occasion dangereuse est quand Laura Zimmerman voit sa déviation passer à côté du but russe.

La seconde période est du même acabit. A la mi match, la Suisse se fait de plus en plus pressante sur le but de Merkusheva. Puis le match s’emballe, les helvètes ouvrent enfin le score, Alina Müller adresse une passe, le tir sur réception de Phoebe Stanz trouve le fond du filet russe. Alors qu’on est en train d’annoncer le but de Stanz, Zimmerman est tout près de doubler la mise, mais Merkusheva dévie le palet au dessus de sa barre transversale.
Le ROC égalise 3 minutes plus tard. La capitaine Anna Shokhina trouve Anna Savonina. Le tir de Savonina tape contre la barre arrière du but et ressort. Malgré la sonnerie de but et plusieurs joueuses qui se sont arrêtés de jouer dans la confusion, les arbitres décident de revoir l’action à la vidéo. Sur le banc russe, on est sûrs que le but compte, ce qui est confirmé par les arbitres.

Comme en première période, la troisième démarre sur les chapeaux de roues. Chaque équipe a l’occasion de prendre l’avantage, mais rien ne change. A la 13ème minute, le ROC pense enfin avoir pris les devants, quand un tir bat Brändli et traverse tout juste la ligne de but. Toutefois les joueuses et l’entraineur suisse ont vu le palet taper le plexiglas sur le bord intérieur de leur banc. Le coach suisse utilise son challenge pour faire réviser l’action, leurs suspicions étaient fondées et le but logiquement refusé.
Une minute plus tard, la Suisse prend l’avantage au score. Kelly Moy trouve Dominique Rüegg qui rate un peu sa reprise, mais le palet saute au dessus de la jambière gauche de Merkusheva. Avec seulement 3:07 à faire dans le match, les russes égalisent Polina Luchnikova réussit a pousser le palet dans la mêlée (2-2). Mais le match bascule à nouveau 30 secondes plus tard, Lara Stalder trouve Alina Müller, étrangement laissée seule par la défensive russe. Müller marque dans un but grand ouvert. Dans les dernières secondes, l’entraineur russe sort Merkusheva pour une nouvelle attaquante, Alina Müller parachève le score en marquant son deuxième but, en cage vide.

La jeune équipe de Suisse s’envole en demi-finale, alors que pour le Comité Olympique Russe, peut définitivement maudire ces quelques centimètres.

🇫🇮 Finlande 7 vs. 1 Japon 🇯🇵

Source : IIHF.com – La Finlande se qualifie pour les demis.

Après un début de tournoi cauchemardesque, les finlandaises ont progressivement retrouvé leur niveau. Il leur a fallu attendre le dernier jour pour enfin gouter à la victoire (face au ROC 5-0). C’est une équipe en rédemption qui se présente dans ce quart de finale.
De leur coté, le Japon à dominé le Groupe B. Leur style de jeu sérieux et sans relâche a enchanté les observateurs. Le seul petit nuage noir dans leur parcours est la défaite en tirs de barrage contre la Chine. Elles sortent d’une belle victoire, également en tirs de barrage, contre la Tchéquie.

Il ne faut pas longtemps pour que le match s’anime entre les deux équipes. Dès la première minute, les japonaises se retrouvent en infériorité numérique. La Finlande va en profiter pour ouvrir le score. Profitant d’un écran par Susanna Tapani, le tir de réception de Petra Nieminen trompe la vigilance de Nana Fujimoto. Deux minutes plus tard, la Finlande double la mise. Viivi Vainikka dévie la frappe de Nelli Laitinen, et trompe Fujimoto.
Petit à petit, le Japon revient dans le match, une paire de supériorité numérique permet aux nippones de reprendre du poil de la bête. La réduction du score vient de Akane Shiga qui sur l’aile droite, feint la passe au centre et adresse un tir qui trompe Anni Keisala entre les jambières.

3 minutes après la pause, les Finlandaises pensent reprendre 2 buts d’avance. Quand Elisa Holopainen pousse un rebond dans le filet japonais. Le but est refusé par les arbitres car Fujimoto avait gelé le palet avant que la finlandaise ne décoche sa frappe. Deux minutes plus tard, Michelle Karvinen met le palet, qui traine sur le coté du but, au fond des filets (3-1 Finlande). Les Suomis aggravent la marque quand le tir du poignet de Nieminen passe au dessus de l’épaule droite de Fujimoto.

Nieminen a besoin de 18 secondes en troisième période, pour compléter son tour du chapeau. Sur le coté droit, elle décoche une belle frappe sur le coté du bouclier de Fujimoto.
Les scandinaves marquent deux autres buts par Tapani et Sanni Hakala, portant le score à 7-1 pour les Naisleijonats. En fin de match, Fujimoto est remplacée devant le filet par Akane Konishi, non pas pour les buts encaissés, mais simplement elle était totalement épuisée (elle a gardé le filet dans tous les matchs du Japon dans ce tournoi). Konishi termine le match sans prendre de buts.

La Finlande a pris le dessus sur une belle équipe du Japon, mais la fatigue s’est fait sentir dans les rangs nippons. D’où le score sévère qui ne reflète pas forcément l’écart de niveau entre les deux équipes.

⭐ Nos joueuses étoiles du jour ⭐

⭐ Petra Nieminen 🇫🇮

Photo : André Ringuette/HHOF-IIHF Images

Petra Nieminen a connu tout un match aujourd’hui face au Japon. Avec 3 buts et 2 passes, elle a survolé le quart de finale. Son style de jeu agressif et son leadership ont été importants pour que la Finlande ne tombe pas dans le piège tendu par les nipponnes.

⭐⭐Alina Müller 🇨🇭

Photo : André Ringuette/HHOF-IIHF Images

Alina Müller a montré pourquoi elle est une des leaders offensif de la Suisse. Avec 2 buts et 1 assist aujourd’hui face au ROC, l’attaquante est une véritable tour de contrôle dans l’effectif helvète. Avec ses jeunes coéquipières, elle va avoir l’occasion de continuer son apprentissage face au Canada. Même si ça va être compliqué, on peut parier que Müller va tout donner sur la glace.

⭐⭐⭐Michelle Karvinen 🇫🇮

Photo : André Ringuette/HHOF-IIHF Images

La star finlandaise a encore montré l’ensemble de son talent sur la glace. Auteure d’un but et deux assists, Michelle Karvinen est; comme à son habitude, la joueuse à suivre dans l’effectif des Suomi. Son placement, ses mains en or et sa science du jeu sont un atout dans le jeu de la Naisleijonat.

Source : Twitter @iihfhockey

Voici le tableau des demi-finales, vous pourrez retrouver notre présentation demain à 18h.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :