JO Hiver 2022

Le journal de Pékin J8 (samedi 12 février) : Ça fart pour Quentin, mauvaise glisse pour le reste des bleus

Le temps des Jeux Olympiques de Pékin (4 février-20 février), le CCS se mobilise afin de vous faire un résumé des performances Françaises et Internationales de la nuit. En plus du flash quotidien, vous pourrez naviguer sur le site internet et découvrir les portraits des champions présents sur ces JO, écrits par la rédaction Sports d’Hiver du CCS. Les athlètes du cirque blanc sont à l’honneur !

Biathlon

Johannes Boe triomphe une première fois en indivuel à Pékin et s’est offert la médaille d’Or lors de ce Sprint ! Le Norvégien a profité d’un temps de ski phénoménal pour devancer Quentin Fillon Maillet et son grand frère Tarjei malgré une faute au tir. Son deuxième titre lors de ses JO puisqu’il avait remporté l’Or avec le relais et son troisième podium. Pour QFM c’est également une troisième médaille en trois courses. Sa deuxième en argent après le titre lors de l’Individuel. Lui aussi a commis une faute au tir et s’est classé à 25 secondes de Johannes Boe. Les deux hommes ont conforté l’idée qu’ils étaient les plus forts actuellement.

Pour les autres Français, la course ne fut pas aussi bonne. Emilien Jacquelin s’est rassuré après sa 72e place sur l’Individuel avec une neuvième place et un 8/10 aux tirs. Fabien Claude doit lui regretter ses 3 fautes sur le pas de tir puisqu’il termine 21e grâce à un bon temps de ski. Simon Desthieux, quant à lui, s’est classé 23e à cause de deux fautes lors du tir debout. Nos biathlètes tricolores ont rendez-vous demain à 11h45 pour la Poursuite.

Ski nordique

La Russie est championne olympique du relais dame ! Seize ans après Turin en 2006, cette nation s’offre le titre olympique du relais 4x5km dames grâce à un dernier relais décisif. La première relayeuse Russe avait lancé les hostilités en s’échappant très rapidement grâce à une glisse bien au dessus des autres.

Longtemps dans la course à la victoire grâce à une glisse exceptionnelle, l’Allemagne, a fini par coincer dans le dernier relais mais glane malgré tout une inattendue médaille d’argent. Enorme performance !

La troisième place se joue au sprint et c’est finalement la Suède qui remporte la médaille de bronze en devançant de justesse la Finlande. Bon choix tactique de mettre la sprinteuse Sundling en dernière relayeuse, qui a pris le relais avec 10 secondes de retard sur la Finlande et la Norvège après que la 3ème relayeuse ai peiné à finir ses 5km. C’est donc la Norvège la grande absente du podium malgré la présence de Thérèse Johaug en 2ème relayeuse.

La France finit à une encourageante 12eme place pour un relais très jeune (23 ans de moyenne d’âge).

Saut à ski

Ryoyu Kobayashi n’est pas invincible ! Idéalement placé après la première manche, il s’est fait subtiliser la première place par Marius Lindvik, 23 ans et actuel 4ème du général de la coupe du monde. Le Norvégien apporte enfin la médaille d’or, attendue depuis 1964, à son pays sur l’épreuve du grand tremplin.

Le podium du grand tremplin :
Marius Lindvik (Norvège), 296,1 points
-Ryoyu Kobayashi (Japon), 292, 8 points
-Karl Geiger (Allemagne) 281,3 points

Patinage artistique

Sur l’épreuve de danse rythmique, le duo français composé de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron a tenu son rang. Avec l’un des programmes les plus originaux de l’ensemble des concurrents, ils ont pris la première place du concours avec 90,83 points. Au passage, ils battent le record du monde de l’épreuve dont ils étaient déjà détenteurs. Ils obtiennent la meilleure note technique mais également les meilleures notes de présentation sur l’ensemble des composantes.

La danse rythmique de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Ils sont suivis par le duo russe composé de Viktoria Sinitsina et Nikita Katsalapov qui ont obtenu 88,85 points. Ils se reprennent après ne pas avoir dominé le concours de l’épreuve par équipe. Suivent les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue avec 87,13 points. Cela devrait être le trio qui se battra pour la première place au cours de l’épreuve libre lundi. L’avantage est aux Français, actuels détenteurs de la meilleure note de la saison et favoris. De même les Russes restent champions du monde et d’Europe en titre.

Derrière eux, on retrouve les Américains Maddison Chock et Evan Bates (84,14 points), puis le deuxième duo russe Aleksandra Stepanova et Ivan Bukin (84,09) et enfin le duo canadien Piper Gilles et Paul Poirier (83,52 points). Tous peuvent encore prétendre à la médaille de bronze s’ils font un excellent programme libre.

Patinage de vitesse

Petite surprise sur l’anneau de vitesse à Pékin. Pas de Hollandais sur le podium pour l’épreuve du 500m. C’est le Chinois Tyngyu Gao qui est champion olympique ! Il établit un nouveau record olympique du 500m et transforme son bronze de 2018 en or. Il est le premier champion olympique dans cette épreuve et seulement le 2ème titre si on comptabilise également la catégorie féminine. Min Kyu Cha, le Sud-Coréen, prend l’argent olympique pour la seconde fois de sa carrière. Le Japonais Wataru Morishige complète la marche. Les écarts sont extrêmement serrés du premier au 10ème !

Source olympics.com

Skeleton

 » Et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne »… on va se répéter chaque jours mais la domination Allemande sur les épreuves de glisse que sont la luge, le skeleton et le bob est impressionnante. Comme les Hollandais sur l’anneau de vitesse.

C’est dont l’Allemande Hannah Neise championne olympique de Skeleton ! Un an après son titre de championne du monde junior. L’Australienne Jaclyn Narracott (+0″62) obtient l’argent et la représentante des Pays-Bas Kimberley Bos (+0″84) le bronze

Snowboard

On espérait une médaille dans l’épreuve de cross par équipe mixte, malheureusement les deux duos de l’équipe de France n’ont pas passé les quarts de finale. C’est le matériel qui a posé problème. Les snowboardeurs tricolores n’avaient aucune glisse et n’ont jamais été en mesure de rivaliser avec les autres nations. Rageant.

Mais le spectacle a bien été au rendez-vous ! Epreuve intégrée lors de cette olympiade (on peut regretter qu’il n’en est pas été de même en ski cross), le format est extrêmement plaisant et offre des rebondissements. La finale a été très disputée, tant chez les hommes que chez les femmes, et c’est le duo de « vieux briscards » Américains, Jacobellis et Baumgartner, 76 ans à eux deux, qui ont raflé l’or au bout du suspens. Belle revanche pour l’Italienne Michela Moioli qui après sa grosse chute en individuelle prend la 2ème place. Et enfin le Canada la 3ème malgré que Meryeta O’Dine se soit pris sur le dos la 4ème concurrente de la finale. Fou à tous les étages !

Programme des Français du lendemain :

2h30 et 4hBobsleigh – Monobob FMargot BOCH
3hSki acrobatique – Slopestyle FTess LEDEUX
3h15 et 6h45Ski Alpin – Slalom Géant HAlexis PINTURAULT (dossard 6), Mathieu FAIVRE (5), Cyprien SARRAZIN (24), Thibaut FAVROT (17)
8hSki de fond – Relais HMaurice MANIFICAT, Clément PARISSE, Hugo LAPALUS, Richard JOUVE
10hBiathlon – Poursuite FAnaïs BESCOND, Justine BRAISAZ-BOUCHET, Julia SIMON
11h45Biathlon – Poursuite HQuentin FILLON-MAILLET, Emilien JACQUELIN , Simon DESTHIEUX, Fabien CLAUDE
12hShort-Track 500m HSébastien LEPAPE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :