Féminines Hockey Hockey International JO Hiver 2022

J.O Pékin | Hockey féminin : Résumé demi-finales

C’est le jour des demi-finales. 2 matchs : Canada – Suisse et USA – Finlande pour 3 médailles.

🚨Dernières infos 🚨

🚨 Mélodie Daoust est de retour dans l’effectif, sa blessure à l’épaule est guérie.

🚨 Par contre Lisa Ruedi, qui a été touché par le Covid, n’est pas revenue dans l’alignement suisse. Elle est remplacée par Nadine Hofstetter.

📰 Résumé de la journée 📰

🇨🇦 Canada 10 vs. 3 Suisse 🇨🇭

Source : IIHF.com

Même si il ne faisait aucun doute sur le résultat de cette demi-finale, les observateurs se demandaient comment allait jouer la Suisse.

Dès l’entame du match Andrea Brändli, la gardienne suisse, est mise à contribution, repoussant les nombreux tirs contre elle. Elle s’incline pour la première fois à 7:16, quand Claire Thompson, qui joue ses premiers JO, lance du poignet, le palet ricoche contre le poteau et entre dans le but. 1 minute 12 secondes plus tard c’est Jamie Lee Rattray qui reprend le palet contré par un patin suisse. 36 secondes plus tard, Thompson adresse une passe millimétrée à Blayre Turnbull qui n’a plus qu’à mettre le palet au fond des filets de Brändli (3-0 Canada).
Colin Muller, l’entraineur suisse, prend son temps-mort pour casser la dynamique des canadiennes, mais seulement 17 secondes après, c’est Renata Fast qui dévie une frappe de Sarah Nurse, pour compter le quatrième but des canadiennes. Muller décide alors de changer ses gardiennes afin de provoquer un électrochoc, Saskia Maurer remplace Brändli qui termine la soirée avec 4 buts encaissé sur 18 tirs.
Malgré le changement de gardien, le Canada continue a dominer, Erin Ambrose décoche une frappe qui passe dans une foret de patins, et trompe Maurer (5-0 Canada). La Suisse réduit la marque, quand Lisa Stadler décoche une frappe depuis le cercle gauche et nettoie la lucarne d’Ann-Renée Desbiens (5-1).

En deuxième période, Stalder trouve Alina Müller qui part seule au filet, et qui trompe Desbiens (5-2). Piqué au vif, le Canada assiège le filet suisse, mais Maurer reste solide. A 7:52, Sarah Nurse, trouve Marie-Philip Poulin qui marque d’un tir sur réception (6-2 Canada). Puis seulement 11 secondes plus tard, Rebecca Johnston fait le tour de la cage de Maurer et trouve Emily Clark seule, qui ne rate pas la cible (7-2 Canada).
Malgré le score, la Suisse n’abandonne pas, Stalder, décidément intenable, récupère un palet mal géré par la défensive canadienne et propulse la rondelle entre les jambières de Desbiens (7-3). A noter que c’est la première fois que le Canada encaisse plus de 3 buts dans le tournoi. Devant la furia helvète, la capitaine canadienne Poulin, va reprendre les choses en main, et sur une superbe frappe du revers va redonner 5 buts d’avance aux siennes (8-3).

La troisième période est vieille de 3:13, quand Emma Maltais comte son premier but dans le tournoi olympique, sa célébration en sautillant est digne de celle de, jadis, Mike Foligno. (9-3 Canada). Le dixième et dernier but vient de Brianne Jenner qui, d’un tir surpuissant, bat Maurer.

Malgré le score lourd, la Suisse n’a pas baissé les bras, c’est une belle indication de l’état d’esprit des « petites » nations. Certes, certains vont, encore, préférer critiquer le hockey féminin, au lieu de voir que cette équipe du Canada est sans doute une des plus belles de l’histoire.

🇺🇸 USA 4 vs. 1 Finlande 🇫🇮

Source : IIHF.com

Cette demi-finale sent le soufre entre les USA et la Finlande. Les USA se doit de montrer un meilleur visage que lors du quart de finale. La Finlande doit tenir le 0-0 le plus longtemps possible afin de faire douter les Nord américaines.

La première période est exactement ce que veut les Finlandaises. Les USA dominent et se procurent plusieurs occasions chaudes. D’abord c’est Abby Murphy, puis Amanda Kessel et Kelley Pannek qui voient leurs occasions bloqués par Anni Keisala. De son côté, Alex Cavallini passe une période somme toute assez tranquille, sauf dans les dernières minutes, quand Michelle Karvinen voit son tir repoussé par la jambière gauche de Cavallini.

Les USA ouvrent le score tôt en deuxième. Sur le premier powerplay du match, Hannah Brandt trouve Cayla Barnes qui ne rate pas la cage grande ouverte (1-0 USA).
Il faut attendre la mi match pour que les finlandaises puissent enfin obtenir une occasion. Mais en fin de période, la Naisleijonat a deux occasions d’égaliser. D’abord c’est Noora Tulus qui oblige Cavallini à s’employer puis c’est Karvinen qui sert un véritable caviar à Petra Nieminen qui tente de feinter en revers, mais Cavallini bloque le tir avec sa mitaine. A la suite de ces deux arrêts, les USA doublent la mise quand Hilary Knight, qui profite d’une erreur de Karvinen, et parvient à propulser le palet dans le filet (2-0 USA).

En troisième, les finlandaises haussent leur niveau. Cavallini arrive à bloquer la tentative de Karvinen. La Finlande pousse mais n’arrive pas à percer le verrou américain.
Dans la foulée, vient le coup de poignard pour les Suomis. Barnes réussi a conserver le palet dans la défensive finlandaise, puis lance, son tir est dévié par Hayley Scamurra qui est toute heureuse de voir le palet passer entre les jambes de Keisala (3-0 USA).
Malgré ce but assassin, le Finlande continue de tenter. A 26 secondes de la fin, Susanna Tapani réussit enfin à scorer. Mais c’était trop tard, le dernier but américain compté en cage vide par Abby Roque n’est qu’anecdotique. Les USA remportent ce match en vont en finale. La Finlande doit se contenter du match pour le bronze. Mais en voyant la frustration sur les visages des finlandaises et le soulagement des américaines. On se demande si c’est vraiment la meilleure équipe qui a gagné.

💪 La perf’ du jour 💪

Source : IIHF.com

On doit plutôt parler des perfs du jour, car le Canada chasse les records.

Claire Thompson détient déjà le record olympique des points pour une défenseure sur un tournoi avec 9 points (le record précédent était de 8 points). Avec ses 3 points aujourd’hui, elle creuse la marque à 12 points.

Avec son but aujourd’hui, Brianne Jenner rejoint Meghan Acosta et Stefanie Marti pour le record olympique de buts marqués en un seul tournoi (9 buts).

Sarah Nurse égale la légende Hayley Wickenheiser pour le record olympique d’assists comptés sur un tournoi (12 assists pour Wickenheiser en 2006)

Nurse est également à une assist d’égaler le record olympique d’assists en carrière (13 assists pour Wickenheiser, 12 pour Nurse)

Les canadiennes ont déjà battu le record du nombre de buts marqués sur un tournoi avec 54 buts (série en cours), le précèdent record de 48 buts, date des jeux de Vancouver en 2010.

Hilary Knight, la superstar américaine est également entrée dans l’histoire, elle rejoint Jenny Potter et Angela Ruggiero pour le plus grand nombre de matchs joués dans un tournoi olympique par une hockeyeuse américaine (21 matchs). Sauf blessure, ce record sera battu lors du prochain match.

⭐ Nos joueuses étoiles du jour ⭐

⭐ Lara Stalder 🇨🇭

Photo : Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

La capitaine de la Suisse est notre première étoile du jour. Avec 3 points (2buts et 1 passe) Stalder n’a certes pas pu empêcher la défaite face au Canada. Mais sa force de caractère, sa rage de vaincre et son leadership a donné aux Suissesses la force de continuer à se battre malgré un score lourd. Ses 20:39 de présence sur la glace prouve qu’elle est la tour de controle d’une équipe Suisse qui manque encore un peu d’expérience pour rivaliser avec les grandes.

⭐⭐ Marie-Philip Poulin

Photo : Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

Deux buts aujourd’hui pour « Captain Canada ». Comme ses coéquipières, Marie-Philip Poulin joue un des meilleurs tournois de sa carrière. Sa vision du jeu, ses passes « caviars » et son aura met en orbite ses coéquipières et met la pression aux adversaires. A l’image du team Canada, elle est en mission, pour retrouver l’or olympique. Et vu son niveau dans ce tournoi, il va falloir s’accrocher pour lui voler le titre.

⭐⭐⭐Hilary Knight

Photo : Andrea Cardin/HHOF-IIHF Images

1 but et une assistance pour Hilary Knight. Celle qui est le pendant américain de Marie-Philip Poulin, brille dans ce tournoi : 9 points (5 buts et 4 passes). D’ailleurs lors de cette demi-finale, elle est montée au deuxième rang des meilleures pointeuses des USA. L’attaquante sait utiliser sa puissance physique et son habileté crosse en main pour distribuer ou conclure le jeu américain. N’ayant pas peur d’aller faire le sale boulot dans les coins, et devant l’enclave, Knight est une des nombreuses leaders d’une constellation de joueuses étoiles. Evidemment son duel en finale contre Marie-Philip Poulin met déjà l’eau à la bouche, et connaissant sa combativité, elle est prête a relever le défi.

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :