Hockey Hockey International JO Hiver 2022

JO Pékin | Hockey masculin : Présentation de la phase de qualification éliminatoire

La phase de poules du Tournoi Olympique masculin de hockey sur glace touche à sa fin. L’occasion de découvrir un beau spectacle, des révélations, des surprises, des confirmations et surtout un niveau de jeu homogène très plaisant. Désormais, il est l’heure de passer aux rencontres à élimination directe ! Ce 15 février, huit équipes s’affrontent pour avancer en quart de finale ! Présentation et décryptage.

Cela ne vous aura pas échapper, le système de qualification chez les hommes est particulièrement complexe pour ces Jeux Olympiques de Pékin. Rien d’incompréhensible mais disons que les organisateurs auraient pu penser plus simple. Ceci dit, il est temps d’éclaircir les différentes modalités de qualification pour la phase finale avec une infographie claire :

Source : IIHF

Avec ce tableau, vous comprenez rapidement que les quatre premières nations qualifiées directement pour les quarts de finale sont : les trois équipes arrivées en tête de leur groupe respectif et le meilleur deuxième. Ainsi, les États-Unis remportent le Groupe A, la Finlande le Groupe C et la Russie le Groupe B. La Suède, avec 7 points, obtient le statut de meilleur deuxième.

Mais qui seront les quatre autres nations à atteindre les quarts de finale ? Les huit équipes obtiennent des têtes de séries en fonction du nombre de point obtenu lors de la phase de groupe. Ensuite dans un système similaire aux Play-offs, le premier affronte le dernier, le deuxième l’avant-dernier et ainsi de suite. Ainsi, en fonction des résultats obtenus lors de la phase de poule, voici les quatre rencontres à élimination directe faisant office de dernière étape qualificative pour la phase finale ! Présentation !

🇨🇦 Canada vs Chine 🇨🇳
(2ème, Groupe A)/(4ème, Groupe A)

Classement final de la phase de poules, source : IIHF

Tous deux membres du Groupe A, la Chine et le Canada ont logiquement connu une phase de poules bien différente. Pourtant, les deux nations ont quelque peu remis en perspective les idées reçues en début de tournoi. Le naufrage de la Chine n’est pas si évident qu’annoncé alors que la domination prévisible du Canada est à relativiser après seulement trois rencontres.

Après une large, mais pas humiliante, défaite contre les États-Unis (0-8), la Chine a fait preuve de résilience contre l’Allemagne. Menés 0 à 3 au cours du second tiers, les Chinois sont parvenus à inscrire deux buts avec fierté mais n’ont pu achevé leur retour. Côté Canada, la première rencontre contre l’Allemagne ne fût pas une partie de plaisir. Malgré une victoire 5 à 1, les Canadiens ont lutté contre leur propre indiscipline et des Allemands entreprenants. Dans le choc au sommet du Groupe A, face aux États-Unis, le Canada ont livré une belle prestation mais s’incline 2 à 4 face à l’excellent gardien américain Strauss Mann, auteur de 35 arrêts.

Statistiques d’équipes sur la phase de poule, source : IIHF

Sur le papier l’écart de niveau entre les deux nations semble s’apparenter à un gouffre. Sur la glace, le Canada et la Chine se sont rencontrés lors du dernier match du Groupe A pour une victoire 5 à 0 des Canadiens. Une victoire logique et sans forcer pour un équipe canadienne déjà assurée de ne pas faire partie des qualifiées directement pour les quarts après la victoire folle de la Finlande en prolongation contre la Suède.

🔮 Prédiction du CCS : Victoire du Canada par plus de 5 buts d’écart

Difficile de prédire un autre scénario qu’une victoire canadienne. Le Canada n’a pas encore encaissé le moindre en but en désavantage numérique, possède la troisième meilleure attaque du tournoi et la deuxième moyenne la plus basse en termes de buts accordés par rencontre. La Chine de son côté est la pire défense du tournoi. Cette rencontre sera l’occasion pour les Chinois d’acquérir encore un peu plus d’expérience alors que le Canada peut parfaire ses gammes notamment en limitant son indiscipline.

👁️ Les joueurs à suivre :

🇨🇦 Kent Johnson, Attaquant : L’attaquant de l’Université de Michigan n’était que dans la liste réserviste du Canada, mais ses qualités de créateurs ont convaincu le sélectionneur. Auteur de 4 points en 3 matchs, le garçon de 19 ans (choix 5 du repêchage 2021) peut continuer d’impressionner dans ces JO.

🇨🇳 Ryan Sproul (Sipulaoer Ruian), Défenseur : Le natif de l’Ontario, âgé de 29 ans, a été impliqué sur les deux buts de la Chine lors du tournoi. Choix de seconde ronde en 2011, Sproul n’a jamais percé en LNH mais dispose d’une belle expérience en AHL avec 328 matchs disputés. Il peut essayer de porter la Chine depuis la ligne bleue.

🇩🇰 Danemark vs Lettonie 🇱🇻
(2ème, Groupe B)/(4ème, Groupe C)

Deux équipes séduisantes se rencontrent, une seule obtiendra une qualification pour les quarts de finale. Si la Lettonie n’a pas remporté la moindre rencontre dans le Groupe C, elle a montré un visage courageux comme nous nous y attendions. De son côté, le Danemark a réalisé une très belle phase de poules, terminant à la deuxième place du Groupe B, juste derrière les favoris pour l’or, la Russie.

La Lettonie a perdu ses trois rencontres mais à fait preuve d’une combattivité attendue après une belle campagne de qualifications à domicile durant l’automne 2021. Une défaite d’un but (2-3) contre la Suède, une autre logique contre la Finlande (1-3) et une plus regrettable contre les surprenants slovaques (2-5). Les Danois ont été performant avec deux victoires et une défaite. Victoire surprise en ouverture contre la Tchéquie (2-1) puis une défaite légitime mais pas fleuve contre la Russie (0-2). Enfin, une belle victoire 5 buts à 3 dans un match très ouvert et plaisant contre la Suisse.

Le Danemark arrive avec l’étiquette de favoris dans cette rencontre mais attention à la contre performance face à ces Lettons galvanisés. Les statistiques parlent d’elles-mêmes. A forces égales, le Danemark semble avoir un avantage certains mais en supériorité numérique, la Lettonie s’est montrée terriblement efficace. La preuve, trois de leurs cinq buts ont été inscrit dans ces situations. Donnée important pour compléter, le Danemark a hérité de 11 pénalités mineures durant le tournoi. Les Danois devront faire preuve de discipline pour ne pas tomber dans le piège letton.

🔮 Prédiction du CCS : Victoire du Danemark, 3 buts à 1

Le Danemark peut compter sur des joueurs d’expérience pour contourner et faire taire le power-play de la Lettonie. Nous prédisons tout de même un but pour les Lettons qui peuvent espérer tromper la vigilance du très bon gardien danois que nous retrouvons dans notre section suivante. Le Danemark pourra compter sur Frederick Storm, auteur de deux buts dans le tournoi.

👁️ Les joueurs à suivre :

🇩🇰 Sebastian Dahm, Gardien : Le vétéran de 34 ans n’a pas joué contre la Russie mais s’est bien illustré contre la Tchéquie et la Suisse. Avec 67 arrêts sur 71 tirs, Dahm pointe au troisième rang des gardiens en termes de sauvetage et ses .944% d’arrêt.

🇱🇻 Renars Krastenbergs, Attaquant : Ancien joueur d’OHL et d’ECHL, Krastenbergs n’a jamais séduit les dépisteurs de LNH mais le garçon de 23 ans a du talent. Avec un 1 but et 2 passes, le Letton demeure la principale menace offensive de son équipe.

🇨🇿 Tchéquie vs Suisse 🇨🇭
(3ème, Groupe B)/(4ème, Groupe B)

En regardant de plus près les effectifs de départ, nous avons peut-être l’affrontement qui oppose les deux équipes qui doivent être les frustrées de cette phase de poules. Un constat qui donne bien sûr un intérêt particulier à cette rencontre qui peut servir à ses deux nations. La Tchéquie et la Suisse se sont déjà affrontées dans ce Groupe B, un match instructif.

La Suisse peut avoir des regrets. Une petite défaite 0-1 contre la Russie et donc une défaite contre les Tchèques, 1-2 en tir de barrage. Dans leur dernier match de poules, les Suisses ont tout donné mais le Danemark s’est montré plus efficace en attaque, infligeant la troisième défaite de rang à la sélection helvétique. La Tchéquie s’est fait surprendre par ces mêmes Danois en ouverture avant de remporter la première manche contre la Suisse. Le potentiel de cette sélection tchèque s’est illustré dans la dernière rencontre face aux Russes. Une victoire 6 à 5 en prolongations, un match renversant et porteur d’espoir pour la Tchéquie.

Revenons sur la première rencontre entre ces deux nations dans le cadre du Groupe B. Les Tchèques ont bien réagit après leur défaite contre le Danemark. Après un but de chaque côté en première période, la Tchéquie a buté sur le gardien suisse, Leonardo Genoni. Après des prolongations stériles et équilibrés, c’est l’ex-Bruins, David Krejci qui libère son pays en inscrivant l’unique tir de barrage. Pour ce deuxième acte entre les deux nations, la discipline sera une nouvelle fois l’élément clé. Les Tchèques ont inscrit 4 de leurs 9 buts en avantage numérique mais la Suisse n’a encaissé qu’un but en désavantage.

🔮 Prédiction du CCS : Victoire de la Tchéquie, 4 buts à 1

Après leur magnifique victoire sur la Russie, les Tchèques semblent enfin être lancer dans cette compétition. Cette rencontre ne devrait pas être aussi équilibré que la première mais attention à la Suisse qui joue toujours un hockey tenace.

👁️ Les joueurs à suivre :

🇨🇿 David Krejci, Attaquant : La vedette de cette sélection monte en puissance au même rythme que son équipe. L’ex-Bruins et Champion LNH, l’impact de Krejci sur le jeu tchèque est vraiment quelque chose de non-négligeable. Avec 8 tirs contre la Russie, il a grandement participé à la victoire des siens.

🇨🇭 Enzo Corvi, Attaquant : Meilleur pointeur des Suisses, Corvi pourrait bien être le joueur déterminant pour l’attaque helvète. Âgé de 29 ans, il a passé toute sa carrière en Suisse. Cette saison, avec 26 points en 30 rencontres, Corvi peut encore élever son niveau s’il veut donner de l’espoir aux Suisses.

🇸🇰 Slovaquie vs Allemagne 🇩🇪
(3ème, Groupe C)/(3ème, Groupe A)

Dans le coin droit, l’Allemagne : troisième des derniers Jeux Olympiques et qui a fièrement vendu sa peau dans le Groupe A. Dans le coin gauche, la Slovaquie : portée par des jeunes talents (et un en particulier) est en passe de devenir le chouchou de ce tournoi masculin. Surtout, deux défenses en difficulté s’affrontent.

Défaite logique contre le Canada (1-5) mais pas honteuse pour l’Allemagne, victoire amère et difficile contre la Chine (3-2). Les Allemands ont été éprouvé dans chacune de leurs rencontres et la dernière, face aux Etats-Unis, n’échappe pas à la règle (2-3). Pour la Slovaquie, c’est tout ou rien, mais sachez que vous verrez des buts quand les Slovaques seront sur la glace ! Deux défaites sévères contre la Finlande (2-6) et contre la Suède (1-4) et une victoire au panache 5 buts à 2 contre la Lettonie. Dans les deux cas, nous verrons des buts dans cette partie.

Commençons par quelque chose d’évident : la Slovaquie et l’Allemagne n’ont pas brillé par leurs défenses dans cette phase de poules. Si les difficultés allemandes peuvent être mis au crédit de l’opposition, notamment avec le Canada et les USA, il est bon de souligner que l’Allemagne a encaissé les deux seuls buts de la Chine. Côté Slovaque, c’est tout simplement la deuxième pire défense des poules avec 12 buts encaissés en 3 rencontres. A l’inverse, les attaques sont plutôt efficaces pour ces deux nations, notamment en égalité numérique. C’est d’ailleurs un point important : les deux équipes ne sont pas très performantes sur power-play. Un seul but sur 10 avantages pour les Allemands et 0/9 pour les Slovaques.

🔮 Prédiction du CCS : Victoire de la Slovaquie, 4 buts à 3

Le match sera probablement relevé en termes de rythme mais aussi au niveau des buts marqués. La défense allemande peut être le facteur X de cette rencontre mais nous donnons l’avantage au panache slovaque en raison notamment de la présence d’un jeune garçon à suivre de très près.

👁️ Les joueurs à suivre :

🇸🇰 Juraj Slafkovsky, Attaquant : Voilà la sensation de ce début de tournoi olympique masculin. A tout juste 17 ans, Slafkovsky la moitié des buts de son équipe, 4 en 3 rencontres. Meilleur buteur du tournoi avec le Suédois Wallmark, le Slovaque est le gars qui peut propulser sa nation plus loin.

🇩🇪 Dominik Kahun, Attaquant : Evidemment, l’ex-Oilers est le joueur à scruter dans cette rencontre côté allemand. C’est lui qui a permis à l’Allemagne de prendre suffisamment d’avance face aux Chinois. C’est également Kahun qui a donné un peu d’espoir aux Allemands en adressant la passe décisive pour la réduction du score face aux Américains. Si l’Allemagne passe, c’est Kahun qui peut faire la différence.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :