Féminines Hockey Hockey International JO Hiver 2022

J.O Pékin | Hockey féminin : Résumé finale bronze

📰 Résumé du match 📰

Source : IIHF.com

🇫🇮 Finlande vs. Suisse 🇨🇭

Première confrontation entre la Finlande et la Suisse à ce niveau de la compétition. Les Finlandaises ont remporté 3 fois la médaille de bronze (1998, 2010, 2018) et les Suisses, une fois en 2014.

Il a tout de suite été clair que cette rencontre va être un duel assez équilibré. Au début, la Suisse semble être la meilleure équipe. Monopolisant la possession du palet et le territoire. Le seul problème, et il est de taille, c’est que les suissesses n’arrivent pas à se procurer des occasions de but. Lors de la première supériorité numérique en faveur des helvètes, après que Tanja Niskanen a été coupable d’une obstruction sur la gardienne Andrea Brändli, la défensive finlandaise a fait un travail remarquable, empêchant la moindre occasion suisse.
L’ouverture du score finlandais, vient sur un jeu d’apparence anodin. Elisa Holopainen trouve Noora Tulus, qui voit son tir repoussé par Brändli, mais elle n’arrive pas à contrôler le rebond, Viivi Vainikka ne rate pas l’aubaine et lance le palet dans la cage grande ouverte (1-0 Finlande).
Les Finlandaises obtiennent une supériorité numérique qui est également totalement inefficace.

Les finnoises prennent le contrôle de la rencontre en deuxième période, mais butent sur Brändli, en véritable état de grâce. Elle repousse un tir à bout portant de Sanni Rantala, puis le rebond de Nelli Laitinen. Puis elle effectue un arrêt sensationnel face à Holopainen, Vainikka et Sanni Hakala. Vainikka et Laitinen partent en 2 contre 1 mais Brändli vient bloquer leur tentative.
Pendant ce temps, les suissesses sont incapables de générer une attaque efficace. Malgré le fait que l’entraineur Colin Muller ait changé ses lignes, mettant Alina Müller et Lara Stalder avec d’autres équipières. Mais ça n’apporte pas le résultat attendu. La grosse occasion pour les suisses vient d’une erreur de la part de Minnamari Tuominen qui voit le palet rebondir au dessus de sa palette, Lena-Marie Lutz part en échappée, mais son tir trouve le gant d’Anni Keisala.
Au niveau des tirs, la Finlande surdomine la Suisse (34-9), mais grâce, ou à cause, de Brändli (c’est selon quel côté du terrain on se positionne), c’est toujours 1-0.

La Finlande va enfin réussir à faire sauter le verrou, quand sur une infériorité numérique, Sinja Leeman perd le contrôle du palet, Susanna Tapani récupère la rondelle et part au filet avec Petra Nieminen et décoche un tir qui passe au dessus de l’épaule de Brändli et dans le filet (2-0 Finlande). Avec ce but, Tapani compte son 6ème but dans le tournoi. Mais ce but est un véritable coup de poignard pour les jeunes suissesses.
Il y a 8 ans, la Suisse avait remonté un déficit de 2 buts contre la Suède, pour gagner le bronze. Malheureusement pour elles, ça n’est pas le cas cette année. Laitinen ajoute un troisième but à moins de 6 minutes de la sirène finale, avant que Michelle Karvinen vienne parachever le score à 56 secondes de la fin. (4-0 pour la Finlande)

A la sirène finale, les Finlandaises exultent. Elles qui ont connu un tournoi en dent de scie, réussissent à conserver leur médaille de bronze. Anni Keisala termine le tournoi avec un blanchissage.
Pour les suissesses, la déception est logique, mais cette équipe a joué avec ses armes et avec leur cœur, c’est leur inexpérience qui leur a joué des tours. Toutefois c’est une équipe qui possède une belle marge de progression et l’avenir leur appartient.

La fiche du match

Finlande : Viivi Vainikka (Noora Tulus, Elisa Holopainen) , Susanna Tapani , Nelli Laitinen (Elisa Holopainen, Ronja Savolainen) , Michelle Karvinen (Petra Nieminen, Jenni Hiirikoski)

Suisse : /

⭐ Nos joueuses étoiles du jour ⭐

⭐Anni Keisala 🇫🇮

Photo : Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

Un blanchissage pour la gardienne finlandaise. Elle qui était sous une pression terrible après que la titulaire habituelle Noora Räty ait été écartée de l’équipe finlandaise avant le tournoi. Keisala a été brillante, terminant le tournoi à la 6ème place du classement des gardiennes avec 91.53% d’arrêts et une moyenne de buts encaissés de 2.56 GAA. Si c’est chiffres semblent ordinaires, n’oublions pas la fessée reçue en début de tournoi contre le Canada, donc il faut relativiser les chiffres.

⭐⭐Andrea Brändli 🇨🇭

Photo : Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

43 arrêts sur 47 tirs aujourd’hui pour Andrea Brändli. La jeune gardienne suissesse a, une fois encore, évité un naufrage à ses coéquipières. Avec ses 274 tirs affrontés dans ce tournoi, Brändli est la gardienne qui a affronté le plus grand nombre de tirs. Sa moyenne d’arrêts de 88,32% et sa moyenne de but encaissé de 5.5 GAA, est la preuve qu’elle n’a pas été aidée par sa défense. Pourtant personne ne peut douter de son talent. A l’image de son équipe, elle mérite mieux.

⭐⭐⭐Elisa Holopainen 🇫🇮

Photo : Andre Ringuette/HHOF-IIHF Images

Avec ses deux assists aujourd’hui, Elisa Holopainen termine meilleure pointeuse de son équipe dans ce match. Véritable tour de contrôle de l’attaque finlandaise, Holopainen possède le talent de créer du jeu. la jeune finlandaise, de 21 ans, termine son tournoi avec 4 points (1 but et 3 passes)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :