A l'affiche

Ligue des Champions : l’Inter Milan chute à domicile contre Liverpool

Liverpool s’est imposé à Giuseppe Meazza sur le score de 0 à 2 ce mercredi soir. Dans un match globalement agréable, les Reds chirurgicaux prennent une belle avance pour le match retour, prévu le 8 mars à Anfield.

La célèbre musique raisonne devant les 39 000 supporteurs présents à Milan.

En ce qui concerne les compositions d’équipe, Lautaro Martinez a été titularisé aux côtés d’Edin Dzeko. Un temps annoncé titulaire, Alexis Sanchez a finalement débuté sur le banc. Jürgen Klopp a décidé de faire débuter le jeune milieu de terrain Harvey Elliott (18 ans) au profit de Jordan Henderson, rentré en cours de match.

Une première mi-temps équilibrée

Pour leur premier huitième de finale depuis 2012, l’Inter Milan de Simone Inzaghi se montre dangereux en premier. La frappe de l’attaquant argentin Lautaro Martinez passe à quelques centimètres de la cage d’Alisson Becker, alors que l’on joue seulement la 5è minute. La réponse de Liverpool intervient au quart d’heure de jeu, sur un coup-franc de Robertson, Mané s’élance haut dans les airs, et reprend le ballon de la tête, qui passe juste au dessus du but d’Handanovic.

Dans la foulée, sur un excellent travail de Périsic côté gauche, Calhanoglu reprend le centre de son coéquipier, mais la barre vient sauver les Reds sur cette action. Liverpool se montre une nouvelle fois menaçant sur corner. Mané, esseulé au second poteau, place une superbe retournée qui vient se loger dans le petit filet Intériste. Aucune frappe ne sera cadrée dans ce premier acte par les deux équipes.

L’absence de Nicolo Barella (suspendu), manque cruellement au milieu des nerazzurri, malgré une bonne volonté de ressortir le ballon par derrière, la justesse technique manque aux Intéristes pour venir inquiéter la charnière centrale Konaté – Van Djik. Néanmoins, la solidarité défensive affichée par l’Inter, permet de maintenir un score nul et vierge à la pause.

Une histoire de coup de pieds arrêtés

Revenus avec de meilleures intentions, les italiens dominent les vingt premières minutes de la seconde période. Edin Dzeko se présente face à Alisson et trouve le chemin des filets mais son but est refusé, à juste titre, pour une position de hors-jeu. Liverpool est secoué, les entrées de Luiz Dias, Jordan Henderson et Naby Keita font la différence, en seulement quinze minutes. Sur un corner de Robertson, Firmino reprend de la tête pour ouvrir le score, contre le cours du jeu.

L’Inter est sonné, et commence à subir de plus en plus les assauts anglais. Un nouveau coup-franc de Trent Alexander-Arnold vient sonné le glas du match. Van Djik est à la réception du centre, il remet le ballon dans l’axe mais De Vrij manque sa relance. Mohamed Salah conclut l’action, sur seulement le deuxième tirs cadrés de Liverpool. Les changements tardifs d’Inzaghi n’y changeront rien. Les Reds ont souffert, mais grâce à un Konaté impérial, repartent tout de même avec un cleen sheet. Le sang frais apporté par l’entraineur allemand a fait la différence.

Trop juste aujourd’hui, les Intéristes devront montrer un autre visage pour espérer une qualification contre une équipe de Liverpool très solide à domicile. Invaincu en ce début d’année 2022 à domicile, les italiens auront fort à faire dans un Anfield sans jauge.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :