Non classé

Atlético de Madrid – Manchester United : le match de la peur ?

Les deux formations ont gagné le week-end dernier, mais leur forme est très loin d’être étincelante. Diego Simeone et Cristiano Ronaldo vont se retrouver ce soir, pour notre plus grand bonheur, mais peut-être pour le plus grand malheur du premier, qui doit garder un mauvais souvenir de leur dernière confrontation. Le second est de retour dans un stade qui lui réussit bien. Focus sur un match où les hommes forts des deux équipes sont en perte de vitesse.

C’est une double confrontation étrange qui se dessine devant nous. D’un côté, nous avons l’Atlético de Madrid qui ne fait clairement pas une bonne saison, avec un Diego Simeone qui semble dépassé par les événements, et de l’autre côté, nous avons Manchester United qui déçoit également, malgré la présence de Cristiano Ronaldo, qui semble dans le creux de la vague depuis le début de l’année 2022. Ces deux formations traversent une période difficile et voir ces deux personnalités du football se recroiser relève le goût d’une affiche qui paraît morose sur le papier. Par des susceptibles exploits, Diego Simeone et Cristiano Ronaldo peuvent tout changer, mais avant cela, revenons sur la seule confrontation de l’histoire entre les Colchoneros et les Red Devils.

Un 1/8e de finale de C2 en 1991

Remontons le temps. Nous sommes au début de la saison 1991-1992, la Premier League n’existe pas encore, Sir Alex Ferguson n’est là que depuis cinq ans, Diego Simeone joue au Séville FC, Arsenal vient de remporter son 10e titre de champion d’Angleterre, le Barça vient de gagner son 11e titre domestique, Manchester United a remporté la dernière Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe et l’Atlético de Madrid vient de soulever sa 7e Copa del Rey. Durant le mois d’octobre, l’Atléti est en tête de Liga avec six victoires en autant de matchs et s’apprête à jouer face à Manchester United en 1/8e de finale de la C2. Le match aller se déroule à Vicente Calderón, tandis que le retour se joue donc à Old Trafford. Leurs pensionnaires, quant à eux, sont également en bonne forme, puisqu’ils sont leader du championnat avec huit victoires et quatre matchs nuls.

Ce match nous rappelle à quel point Paulo Futre fut un joueur extraordinaire.

Les deux formations, entraînées par Sir Alex Ferguson et Luis Aragonés, se présentent au match aller, le 23 octobre, en très bonne forme. Sur le terrain, de grands noms se rencontrent. Du côté espagnol, Paulo Futre et Bernd Schuster sont présents, tandis que du côté anglais, on retrouve notamment Peter Schmeichel, Gary Pallister et Paul Ince. Le match aller est un récital de l’Atlético de Madrid. Les Colchoneros s’imposent 3 à 0, grâce à un doublé du Portugais Paulo Futre, deuxième du Ballon d’or 1987, et un but de Manolo. Les Mancuniens ne sont pas réalistes devant le but et tombent sur des adversaires fulgurants en transition.

Bernd Schuster, un joueur qui est passé successivement par le FC Barcelone, puis par le Real Madrid et ensuite par l’Atlético de Madrid.

Au match retour, les hommes de Sir Alex Ferguson sont de nouveau en manque d’inspiration, malgré l’ouverture du score dès la 4e minute de Mark Hughes. Le verrou madrilène ne tombe pas et Bernd Schuster égalise peu après l’heure de jeu d’un coup-franc direct, scellant alors le sort du match. L’Atlético de Madrid élimine ainsi les tenants du titre et se qualifie pour les quarts de finale. Malheureusement, la bande de Luis Aragonés échoue face au Club Bruges (4-4 au cumulé, malgré deux buts de Paulo Futre). On l’oublie souvent, mais en finale, l’AS Monaco butte sur le Werder Brême sur le score de 2 à 0.

Diego Simeone vs Cristiano Ronaldo

Leurs clubs respectifs ne se sont pas recroisés sur un terrain de football, néanmoins eux, se sont affrontés plusieurs fois et se retrouvent pour la plus grande joie des observateurs, Diego Simeone et Cristiano Ronaldo ont un passif commun. Ils se sont évidemment rencontrés de nombreuses fois en Espagne, lorsque le Portugais était au Real Madrid, mais considérons seulement les matchs de Ligue des Champions, pour des raisons sentimentales, mais également pratiques.

D’un point de vue statistique, il faut savoir que les deux hommes se sont faits face à dix reprises en C1 depuis la saison 2013-2014. Le bilan est à l’avantage de l’attaquant des Red Devils avec six victoires, deux matchs nuls et deux défaites. En bref, il y a la finale en 2013-2014, la double confrontation en quart de finale durant l’édition suivante, la seconde finale en 2015-2016, la double confrontation en demi-finale la saison d’après, puis avec la Juventus, il y a cette double confrontation d’anthologie en 2018-2019 en 1/8e de finale et enfin les deux matchs en phase de poules en 2019-2020. Au total, Cristiano Ronaldo a marqué sept buts – dont deux triplés -, a délivré une passe décisive et a inscrit un tir au but décisif en finale. Toutes compétitions confondues, c’est 25 buts en 35 rencontres face à l’Atlético de Madrid. Dans un sens, il n’est pas infamant de dire que le quintuple Ballon d’or est la bête noire de Diego Simeone.

Cristiano Ronaldo, le soir du 12 mars 2019, a marqué l’histoire en inscrivant un triplé face à l’Atlético de Madrid. (LaPresse/Icon Sport)

Quelle incidence sur ce match et plus largement sur cette double confrontation ? Il est vrai que Cristiano Ronaldo n’a pas forcément été à chaque fois brillant dans l’antre de l’Atléti – à Vicente Calderón, puis au Wanda Metropolitano -, mais il a été grandiose quasiment à chaque fois qu’il a croisé la route de l’entraîneur des Colchoneros. C’est donc une donnée importante lorsqu’on regarde cet affrontement entre l’Atlético de Madrid et Manchester United. Celui-ci ne doit néanmoins pas être résumé au duel des deux personnages (principaux), mais leur rôle sera évidemment prépondérant. Nous évoquons les performances de CR7, mais le Cholo a aussi été étincelant tactiquement, notamment lors du match aller en février 2019. À la peine en Liga, l’Argentin va forcément avoir à cœur de triompher en Ligue des Champions. Attendons-nous à un match aller frissonnant.

Qui est le véritable favori ?

Avant toute chose, rappelons les noms des joueurs indisponibles pour ce soir. Matheus Cunha, Koke, Daniel Wass, Yannick Carrasco et Benjamin Lecomte seront absents du côté de l’Atlético de Madrid. Seul Edinson Cavani sera forfait pour Manchester United. La troupe de Ralf Rangnick débarque à Madrid quasiment au complet, une donnée importante à prendre en compte dans l’analyse possible. En ce qui concerne les bookmakers, il faut savoir que Manchester United est donné favori pour la qualification, tandis que l’Atlético de Madrid est quant à elle donnée favorite pour le match aller.

Mais alors pourquoi le match de la peur ? Le mot est peut-être un peu fort, d’autant que nous sommes en Ligue des Champions et les hommes présents sur la pelouse ne ressentent certainement pas cela dans une telle compétition. Toutefois, ces deux équipes sont en si mauvaise forme, surtout lorsque nous mettons en perspective nos attentes du début de saison, que les enjeux peuvent prendre le pas sur le jeu. Il faut rester nuancé et ne pas oublier que les récents résultats des Mancuniens ne sont pas si catastrophiques, mais aussi bien dans le jeu que dans le vestiaire, la dynamique ne semble pas positive. Pour Diego Simeone et les siens, c’est l’occasion de donner de la couleur à leur saison, tandis que pour Ralf Rangnick et ses joueurs, la tête est peut-être plus à la Premier League.

L’auteur de cet article croît beaucoup en l’homme ci-dessus ce soir – Ángel Correa, le 7 décembre dernier lors du match face au FC Porto. (Icon Sport)

Il est difficile de donner un favori clairement établi, car sur le papier, nous avons deux effectifs, qui finalement se valent et la double confrontation parait relativement équilibrée. À domicile, les hommes de Diego Simeone ne sont pas impressionnants cette saison, mais pourront sûrement compter sur cette force qui les transcende lors d’un match à élimination directe dans leur enceinte du Wanda Metropolitano. En phase de poules durant l’automne, ils ont été loin d’être rassurants. Concernant les Red Devils, ils n’ont plus perdu à l’extérieur depuis leur défaite à Watford le 20 novembre, mais en C1, ils n’ont pas laissé un très bon souvenir à Berne et à Bergame notamment. Ce soir, ils devront se surpasser.

Tactiquement, ce match aller pourrait être étrange, car l’Atlético de Madrid pourrait se montrer protagoniste, tandis que United pourrait espérer des transitions salvatrices. Yannick Carrasco, Matheus Cunha et Koke vont manquer à leurs coéquipiers, mais Diego Simeone risque de réclamer beaucoup de ses individualités. Antoine Griezmann, Ángel Correa, Rodrigo de Paul et João Félix seront attendus au tournant. Même son de cloche pour Manchester United, qui pourrait s’en remettre à Cristiano Ronaldo, à raison, et à Bruno Fernandes qui doit briller dans ce genre de rencontre.

Depuis le début de saison, ces deux formations ne marquent pas les esprits par leur animation collective respective et c’est donc pour cela que nous devons peut-être nous attendre à une rencontre peu spectaculaire, où l’enjeu (de sauver sa saison) prend le pas sur le jeu. Nous comptons cependant sur la tension de la Ligue des Champions pour empêcher toute morosité footballistique. Messieurs, Cristiano et Diego, entre autres, faites nous rêver ce soir !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :