MMA

Le Top MMA : les combats insolites

Grâce à sa longue existence et sa grande diversité, le MMA offre un grand nombre de combats héroïques, de gros KO, d’affrontements sanglants. Mais au travers de ce sport, pratiqué dans le monde entier, nous avons aussi eu notre lot de combats étonnants et bien singuliers. Le Café Crème Sport vous présente sept des combats les plus insolites que le MMA nous ait offert. Au programme : différence de poids et bien d’autres particularités.

#7 : Kirill Tereshin vs. Oleg « Mongol » Perekhozhev | Organisation inconnue

Regardez, ça se passe de commentaire

On commence en douceur avec un combat pas vraiment officiel. Kirill Tereshin est un « bodybuilder » russe de 23 ans, surtout connu sous le nom de « Synthol Kid », en référence à l’épaisseur anormalement grande de ses bras, piqués au Synthol. Fan de MMA, il décrochera un combat face à son compatriote Oleg Mongol, vidéaste amateur de 43 ans et véritable OVNI. Ce dernier ne fera qu’une bouchée de Synthol Kid, l’étranglant avec son coude (même un débutant en sports de combat saurait mieux se dépêtrer de cette situation) et l’enchaînant de beignes.

D’un point de vue plus objectif, ce combat n’a absolument aucun intérêt sportif. Passion de nos chers protagonistes, les deux n’ont strictement aucune technique, ne passant leur temps qu’à envoyer de gros coups à l’aveugle, espérant qu’ils puissent connecter et faire mal. La défaite de Kirill est sûrement due à la lourdeur de ses bras, qui sont malheureusement bien trop lourds pour être déplacés rapidement.

#6 : Gabi Garcia vs. Yumiko Hotta | Rizin, 31/12/2016

On n’a pas uniquement besoin d’être deux « combattants » amateurs qui organisent un combat non-officiel pour faire des choix incompréhensibles. Le Rizin, grande fédération japonaise reconnue mondialement dans le MMA, a proposé un combat complètement absurde. Gabi Garcia, la phénoménale brésilienne d’1m88 et 95kg devait combattre la catcheuse et ancienne combattante japonaise Shinobu Kandori mais cette dernière a dû se retirer du combat à cause d’une blessure. Pour la remplacer, qui de mieux que la catcheuse Yumiko Hotta, qui venait de faire 49 ans et qui ne disposait absolument pas des mêmes caractéristiques physiques que la brésilienne (1m68, 72kg)?

Personne n’est dupe, pas même les combattantes. Yumiko débute le combat en fuyant, se projetant dans les cordes jusqu’à ce que l’exceptionnelle Gabi l’intercepte en pleine course et la cogne 30 secondes avant de la mettre KO. Mention spéciale à la seule attaque de la japonaise, un low-kick, qui lui fera plus de dégâts qu’à son adversaire. C’est le dernier combat en date de Hotta en MMA… et ça se comprend.

#5 : Kaoklai Kaennorsing vs. Hong-Man Choi | K1 Grand Prix, 19/03/2005

Pour la finale du K1 Grand Prix, très prestigieux trophée remis dans la plus grande organisation de kick-boxing du monde s’affrontaient deux grands combattants : Kaoklai Kaennorsing, combattant thaïlandais vainqueur du Grand Prix de l’an précédent et plus jeune combattant à avoir remporté le prix des lourds-légers, et Hong-Man Choi, légendaire combattant coréen, qui s’était également essayé au MMA.

Le côté insolite réside dans la différence de gabarits des deux hommes plutôt que dans le combat, qui reste bien plus agréable que les deux abordés au dessus. Avec Kaoklai qui surprend chez les superheavyweights avec son mètre 80 et ses 79 kilos, et Choi culminant à 2.18 m et plus de 140 kilos, c’est l’image exacte de David contre Goliath. Néanmoins, les deux hommes sont très loin d’être ridicules, et même s’ils semblent davantage sur la défensive, le peu de propositions de leur part est honorable, et c’est notre géant sud-coréen qui repart avec la victoire par décision unanime.

#4 : Grigory Chistyakov vs. Darina Mazdyuk | Our Business, ??/11/2020

On reste dans la même optique de différence de gabarit sauf que ce combat est une véritable honte (au bon dénouement). La combattante russe Darina Mazduyk est réputée en Russie et a même eu la chance de combattre à l’occasion du Bellator 269 dans son pays en partie grâce à ce combat. Dans une promotion obscure locale, elle a fait face à Grigory Chistyakov, youtubeur assez fan de MMA qui fait 1m81 pour 190 kilos! Un combat qui n’a donc aucun sens.

Le combat est aussi vilain qu’on le pense, avec une pression assez stérile du youtubeur et une jolie gestion de l’octogone par la combattante. Après un clinch de Grigory, le combat se stoppe avant de se relancer en striking. Au bout d’1min30, le combat se termine sur un ground and pound vicieux de Darina, qui profite de l’incapacité à se défendre de son adversaire pour obtenir la victoire.

#3 : Spiderman vs. Batman et Robin | Hardest Man, 2013

Ce combat semble absolument ridicule et sorti de nul part mais on peut vous assurer qu’il est « professionnel ». La promotion britannique « Hardest Man » semble être sérieuse, mais ses motivations restent assez floues. Sa condition principale, « affronter les hommes les plus courageux du Royaume-Uni », nous amène à ce handicap match assez saisissant.

Batman et Robin ne semblent pas du tout savoir ce qu’ils font là, et tentent plutôt d’amuser les spectateurs avec des petites acrobaties. Spiderman, lui, ne rigole pas trop. Avec de bonnes bases en kickboxing, il défonce clairement ses deux adversaires, se permettant même le comble de mettre KO Batman avec un Superman Punch! Assez amoché, Robin ne continuera pas non plus le combat et Spiderman sort victorieux en moins d’une minute.

Pas trop d’avis sur ce combat, qui malgré son sérieux et la bonne prestation de Spiderman, ne peut pas réellement être comparé aux précédents nommés.

#2 : Kyle Maynard vs. Bryan Fry | Auburn Fight Night, 25/04/2009

Excusez-nous pour la qualité du combat, on n’a trouvé que ça…

Celui-ci est très respectable et honorable. Kyle Maynard est un conférencier qui a pour particularité de ne pas posséder de membres. Malgré son lourd handicap, cela ne l’a pas empêché de gravir le Kilimandjaro sans l’aide de prothèses. Kyle a également pratiqué la lutte à l’université, et ses nombreux exploits l’ont amené à être élu « Meilleur athlète en situation de handicap » par ESPN.

En plus de son bon parcours scolaire il s’est également entraîné plus généralement aux arts martiaux mixtes et a décroché son premier combat dans l’Alabama face à Bryan Fry, combattant amateur au palmarès de 3-1. Malgré ce qui semble un combat totalement déséquilibré, notre lutteur de formation montre un très bon visage, très vif, avec de bons réflexes et une volonté à tout épreuve.

C’est tout de même Bryan Fry qui s’imposera à la décision unanime.

#1 : Muhamad Ali vs. Antonio Inoki | Showdown at Sea, 26/06/1976

Pour notre numéro 1, un combat de boxe assez particulier. Revenons 45 ans en arrière : Antonio Inoki, légendaire catcheur japonais en a marre qu’on dise que son sport est faux, et qu’il n’est pas un vrai sport de combat. Pour contrer ces commentaires négatifs sur son sport, il se lance dans une série de combats face à différents combattants spécialisés dans une discipline en particulier. Il affrontera Everett Eddy (karaté), ou Willie Williams (karaté aussi) dont la légende réside autour du fait qu’il ait vaincu un ours…

Mais le combat que nous avons choisi est celui face au plus grand boxeur de tous les temps, Mohamed Ali. Dans cet affrontement qui participera à la légende des deux hommes, on voit totalement l’opposition des styles. Dans le but de préserver leur intégrité physique, certaines règles seront choisies quelques jours avant le « show », l’une des plus importantes étant qu’Inoki ne pouvait porter des coups de pied uniquement s’il avait un genou au sol. Le combat finira sur un nul 3-3, et Ali encaissa 107 coups de pied qui l’ont blessé.

Malgré la crédibilité du combat, les doutes ont toujours été présents quant à la véracité du résultat. Main-event d’une carte de catch, les affrontements sont souvent courus d’avance mais les blessures, elles, restent réelles. La grandeur d’Ali a été évoquée assez souvent, mais pas celle d’Antonio Inoki, salué par la famille Gracie, et s’est placé parmi les précurseurs des arts martiaux mixtes.

Nous espérons que ce premier volet du Top MMA vous aura plu, et vous aura surtout fait découvrir le visage un peu plus amusant (ou héroïque selon les points de vue) du MMA, qui n’en finit plus d’étonner d’année en année. A bientôt pour un nouveau hors-série et bien sûr, nous continuons à couvrir les événements que vous suivez assidument!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :