Auto / Moto

Preview F1 2022 n°10 – Mercedes, nouvelle domination en vue ?

Les Formule 1 sont de retour pour le plus grand bonheur de ses téléspectateurs. Le 18 mars 2022, la nouvelle saison du championnat du monde de Formule 1 débute sur le circuit international de Sakhir à Bahreïn. Pour mieux vous préparer au retour en piste, le CCS publie une série d’articles portant sur les dix écuries qui composent la grille. Au programme du jour, l’écurie Mercedes.

La saison 2021 de Mercedes a été riche en rebondissements. Malgré un 8e titre constructeur consécutif acquis par la bande à Toto Wolff en toute fin de championnat, l’ambiance n’était pas à la fête au sortir du dernier GP de la saison. Avec 613,5 points en 2021, Mercedes devance RedBull de 28 points. Mais le principal objectif n’était pas la. 

Lewis Hamilton, septuple champion du monde de la discipline, remettait son titre en jeu en 2021. Après avoir outrageusement dominé la saison 2020, il avait l’occasion de battre un record que l’on pensait alors imbattable. Égaler ce record était déjà une prouesse incroyable en soit. Avec le report de la nouvelle réglementation en 2022, Lewis Hamilton avait toutes les chances d’y parvenir. 

Une Mercedes contestée en 2021

Oui mais voilà. En 2021, RedBull et Max Verstappen reviennent très fort et dominent le paddock pendant une bonne partie de la saison. Alors que le Néerlandais possède quelques longueurs d’avance à quatre GP de la fin de la saison, Mercedes et Lewis Hamilton ne s’avouent pas totalement vaincus. Sir Lewis remporte alors trois courses d’affilée entre le Brésil et Djeddah, de manière pour le moins impressionnante. À égalité avant de débuter le dernier GP, l’Anglais a repris l’ascendant psychologique sur le Néerlandais. La Mercedes semble aussi plus rapide que jamais.

Un titre constructeur acquis, mais la perte du titre pilote. Une saison mi-figue, mi-raison chez Mercedes (crédit: Mercedes)

La suite, on la connait. Lewis Hamilton domine toute la course d’Abu Dhabi. Max Verstappen, malgré un Sergio Perez héroïque, ne parvient pas à dépasser l’Anglais. Seule une intervention de la voiture sécurité à cinq tours de la fin, provoquée par le malheureux Nicholas Latifi, rabat les cartes. Alors que Lewis Hamilton pense avoir son titre assuré par ce crash, le regretté (ou non) Michael Masi décide de pimenter cette fin de course. Digne d’un scénario hollywoodien, Max Verstappen et Lewis Hamilton s’affrontent dans un dernier tour légendaire. Malheureusement pour l’Anglais, le duel est trop déséquilibré dû au changement de gommes du Néerlandais quelques tours auparavant. Max Verstappen s’impose et devient champion du monde. Toto Wolff enrage. Hamilton, lui, digère en toute discrétion cette défaite très difficile à avaler.

Vers un retour de domination en 2022 ?

Fin de domination ou éternel recommencement ? On ne va pas se mentir : voir Mercedes dominer la saison prochaine comme elle l’a fait ces dernières saisons serait une grande désillusion pour beaucoup de fans. Le changement de réglementation rabat les cartes pour toutes les écuries de la grille. Mercedes a théoriquement autant de chances de finir premier que dernier. Et encore, plusieurs facteurs ne sont pas en faveur de l’écurie allemande. 

Tout d’abord, la lutte de 2021 a forcément laissé des traces. Que ce soit pour RedBull comme pour Mercedes, les autres écuries se sont penchées plus tôt sur la monoplace de 2022. Impossible de dire à quel point l’addition sera salée pour les deux écuries. Elles partent avec une longueur de retard sur le reste de la grille mais elles ont prouvé qu’elles travaillaient mieux que les autres sur de nombreux points. 

La nouvelle Mercedes pour 2022, de retour avec sa livrée grise qui lui réussit tant (crédit: Getty Images)

En dehors du fait qu’elles ont commencé le développement de leur monoplace plus tardivement, l’écurie, ayant terminé première en 2021, a vu son temps en soufflerie être réduit par rapport aux autres. Cette différence s’est déjà fait ressentir aux essais de Barcelone où Haas, 10e en 2021, avait une voiture assez singulière par rapport aux autres. Cependant, impossible encore de juger son efficacité.

En parlant des essais de Barcelone, Mercedes a passé trois jours relativement tranquilles. Sans juger les chronos qui ne signifient pas grand-chose, les Mercedes n’ont eu aucun incident majeur à signaler. George Russell et Lewis Hamilton ont bouclé 393 tours en trois jours. C’est certes 46 de moins que Ferrari mais c’est 28 de plus que McLaren et 35 de plus que RedBull.

Lewis Hamilton, toujours superstar de Mercedes ?

Qu’attendre d’un septuple champion du monde qui revient plus revanchard que jamais ? Si Mercedes n’est clairement pas garantie d’avoir la meilleure voiture du plateau la saison prochaine, difficile de penser que Lewis Hamilton ne tentera pas d’obtenir un 8e titre. Huitième titre qui le placerait au sommet du panthéon de sa discipline. Et ce, bien que d’irréductibles tifosis argueront (à tort ou à raison) qu’il n’a jamais gagné dans une certaine voiture rouge.

Lewis Hamilton a effleuré son 8e titre de champion du monde du bout des doigts et il compte bien l’obtenir (crédit : Icon Sport)

Toujours est-il qu’en prolongeant jusqu’en 2023 avec Mercedes en juillet 2021, malgré les rumeurs d’une éventuelle retraite, Lewis Hamilton montre qu’il a encore les crocs. L’incident de 2021 n’a fait que les aiguiser un peu plus. Et ce n’est pas le changement de coéquipier qui devrait le perturber.

George Russell, le nouveau petit prince ?

Libéré de sa Williams, George Russell a enfin l’occasion de confirmer son potentiel entrevu ces dernières saisons. Après avoir enchainé les « masterclass » avec Williams, sans parler de sa première course chez Mercedes à Bahrein en 2020, ce n’était qu’une question de temps avant qu’on le retrouve dans cette monoplace. 

Le premier passage de George Russell chez Mercedes a marqué les esprits, quid de son apparition « officielle » ? (crédit : Reuters)

L’état-major de Mercedes a cependant probablement dû hésiter avant de le promouvoir. Non pas parce qu’il n’était pas assez bon, mais parce qu’il l’était trop. Les affrontements entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton ont laissé un goût amer à l’écurie. Avoir un deuxième pilote d’un niveau inférieur mais docile face aux consignes d’équipe, c’est jouer la sécurité. Avoir deux pilotes qui peuvent régulièrement se battre pour le titre, c’est prendre un risque. Cependant, George Russell, bien que très prometteur, n’a que trop peu montré pour le moment pour atteindre un tel statut.

Les attentes de la rédac’

Eliott : Il est quasiment certain que Mercedes ne va pas louper le changement de réglementations, mais pour de nouveau tout casser, ou rentrer un petit peu dans le rang. À titre personnel, j’espère qu’ils ne vont pas écraser la concurrence et j’espère que George Russell va piquer des points à Sir Lewis.

Cyprien : Encore une grosse saison pour Mercedes qui va lutter pour le titre. Les deux pilotes seront au niveau et l’écurie ne risque pas de décevoir.

Guillaume P : Toujours en tête en termes de performance pure, Mercedes va néanmoins trembler face à la nouvelle concurrence. George Russell va vite s’adapter et Lewis Hamilton ne sera pas en pleine bourre pour engager la saison. Ce qui va entraîner des discussions qui seront vite stériles une fois que Lewis Hamilton jouera pour un huitième titre.

Thomas : Retour au top, meilleure voiture du plateau, George Russel en saison de transition avec une montée en puissance au fil des GP.

Guillaume H : Les Allemands sont tellement forts que ça ne me surprendrait pas qu’ils soient aux avant-postes la saison prochaine, malgré l’énergie dépensée en 2021. Hâte de voir à quel point George Russell sera proche ou non de Lewis Hamilton en piste.

Maxime : Le football se joue à 11 contre 11 et à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent. On peut ré-utiliser cette citation pour la F1 selon moi. La voiture sera compétitive, jouera le titre avec un Lewis Hamilton déterminé à dépasser Schumacher père. George Russell un peu en dessous des attentes selon moi.

Crédit Couverture : Getty Images

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :