A l'affiche Foot Ligue des Champions

Ligue des Champions : Le Paris-Saint-Germain doit confirmer au Bernabéu

La deuxième confrontation de ces 1/8es de finale de Ligue des Champions, entre le Real Madrid et le Paris-Saint-Germain a lieu ce mercredi 9 mars, à 21h00. Les hommes de Mauricio Pochettino, vainqueur au Parc des Princes, seront attendus au tournant par des Madrilènes revanchards. Dans une saison plus que compliquée où l’animation offensive est rythmée par Kylian Mbappé, le PSG joue une grosse partie de saison.

La joie des parisiens après leur succès 1-0. Crédit : PSG (Twitter)

L’état de forme des deux clubs

Trois semaines après la rencontre remportée par le Paris-Saint-Germain contre le Réal Madrid (1-0), l’état de forme des deux équipes n’est plus semblable. Du côté parisien, un revers 3-1 sur la pelouse de Nantes illustre la difficulté du club à rebondir en championnat après une journée de Ligue des Champions. Paris se reprend contre Saint-Etienne sur le même score. Mené 1-0 à la mi-temps par les Verts, Kylian Mbappé se montre (encore) décisif. Enfin, un dernier choc devait préparer les Rouges et Bleus puisqu’ils affrontaient leur dauphin, Nice à l’Allianz Riviera. Dans un match terne, Paris se fait surprendre en toute fin de match par Andy Delort. Une défaite dans les têtes parisiennes, pas le mieux pour préparer ce 1/8 de finale retour. 

Les Madrilènes eux, se sont bien relancés. 8 buts marqués, 1 seul encaissé sur les trois dernières journées de championnat avec des victoires successives sur Alaves, le Rayo Vallecano et la Real Sociedad. Emmené par l’excellent trio Asensio – Vinicius Jr – Benzema, les Merengues consolident leur place de numéro un en Espagne, à huit longueurs sur le Fc Séville. De quoi faire le plein de confiance avant la rencontre décisive de ce soir. À noter les absences de Casemiro et Ferland Mendy, suspendus en raison de leur carton jaune reçu au match aller. Federico Valverde, de retour d’une grippe, sera bien présent dans le 11 de départ.  

Paris sait gagner 

Malgré leurs faux pas en championnat de France, les Parisiens gardent une longue avance sur leurs poursuivants. Quoi de mieux que la Ligue des Champions pour se relancer ? Après un match aller complètement maîtrisé, Paris a les cartes en main pour faire basculer cette rencontre en leur faveur. Un pressing étouffant, dès les premières minutes du match aller, a permis au bloc parisien de monter très haut et de récupérer les ballons (62% de possession en première mi-temps) dans la moitié de terrain madrilène. Un Real Madrid incapable d’enchaîner les passes, et par conséquent, de mettre en danger Gianluigi Donnarumma. Un seul tir au but en première mi-temps pour les hommes de Carlos Ancelotti. Une tête de Casemiro sur un corner à quelques secondes de la mi-temps qui n’inquiète pas le portier italien.

En seconde période, Paris reprend sa marche en avant. Madrid plie, mais ne rompt pas. Thibaut Courtois doit s’employer pour éviter l’ouverture du score sur penalty de Lionel Messi. 21, c’est le nombre de tentatives réalisées par les Rouges et Bleus. Pourtant, alors qu’un match nul se dessinait, qui d’autre cette saison que Kylian Mbappé pour illuminer le Parc des Princes. Tout en puissance, le Français se joue de Lucas Vasquez et Militao pour venir ajuster le gardien belge. Une courte victoire amplement méritée pour les coéquipiers de Lionel Messi, décrié après la rencontre, pourtant bien présent à la construction.

L’homme du match lors de cette première confrontation. Credit : PSG (Twitter)

Paris n’a pas cessé d’avancer dans ce match pour venir conclure la première manche devant ses supporters. Preuve en est avec cette illustration qui montre les mètres gagnés par les parisiens au cours du match. Lionel Messi a réalisé 4 passes clés, juste derrière Marco Verratti qui a terminé avec le meilleur total du match, cumulant 6 passes clés. Le milieu parisien a clairement dominé ses adversaires dans cette première manche. Il faudra réitérer les mêmes efforts ce soir, pour espérer contenir un Real qui devrait être bien plus entreprenant.

Le rouleau compresseur Parisien dans le 1/8 de finale aller contre le Real Madrid. Crédit : ParisStats (Twitter)

Le PSG, dépendant d’Mbappé ? 

La star du Paris-Saint-Germain, est impliquée dans au moins 1 but lors des 7 dernières rencontres en Ligue des Champions (5 buts / 4 passes décisives). Capable de combiner avec ses partenaires, très bon dans le jeu en profondeur et redoutable finisseur, Mbappé est véritablement l’homme à tout faire en attaque pour le PSG. Égalant le record de Zlatan Ibrahimovic (196 buts), le joueur originaire de Bondy n’est qu’à 4 longueurs d’Edison Cavani, meilleur buteur du club avec 200 buts. Au classement des passeurs, l’attaquant pointe à la 4è place avec un total de 66 passes décisives, certes, loin derrière les 108 passes décisives d’Angel Di Maria. Ces statistiques montrent tout l’impact de ce joueur. Très souvent présent dans les grands rendez-vous français ou européen, il s’inscrit pleinement comme le meilleur joueur du Paris-Saint-Germain, et tutoie les sommets du meilleur joueur du monde cette saison.

Seules trois rencontres ont été disputées sans Mbappé. Une seule victoire, pour un nul et une défaite. Son apport, même minimal (entrée en cours de jeu à Lens) est souvent décisif, comme l’atteste sa passe décisive lors de la rencontre dans le Nord, qui avait permis au club parisien d’arracher un match nul dans les dernières minutes. Auteur de 14 buts et 10 passes décisives en championnat de France, l’ancien monégasque pointe à la deuxième place du classement des buteurs, derrière Wissam Ben Yedder (15 réalisations et 4 passes décisives). Suspendu à Nice samedi soir, Kylian Mbappé a reçu un coup lundi après-midi. La participation de l’international français est remise en cause mais l’attaquant devrait pouvoir tenir sa place.

Étant en manque de rythme après une grosse entorse de la cheville, Neymar n’est pas revenu à son meilleur niveau. Cela se ressent dans les statistiques. En championnat, le milieu de terrain défensif Danilo est le deuxième meilleur buteur parisien (5 buts) cette saison. Révélateur d’un manque d’efficacité ou d’un problème plus profond ? Plus de 111 compositions différentes ont été alignées depuis le 21 décembre 2019. Une stabilité inquiétante cette saison qui pourrait faire défaut à Paris. Avec 13 défaites sur ses 72 premiers matchs, Pochettino est l’entraîneur qui perd le plus depuis l’ère QSI.

Le Real en mission 

C’est ce qu’il ressort le plus ces derniers jours dans la presse espagnole. Le Real Madrid a impressionné samedi soir lors de sa victoire. Carlo Ancelotti a notamment appuyé sur un point précis, qui avait fait défaut aux Merengues, l’intensité. « Nous avons très bien joué dès le début. Le plan était de presser haut et de tenter d’éviter la sortie depuis derrière de la Real Sociedad » a déclaré en conférence de presse l’entraîneur italien. Quasiment amorphe, tout au long des 90 minutes au Parc des Princes, ce choc avant la réception des Parisiens a permis aux coéquipiers de Karim Benzema de travailler l’intensité. « C’est l’intensité que nous devons avoir et le type de match qu’aime le public et dans lequel le public t’aide à donner le meilleur. On peut le refaire » a insisté Ancelotti. 

Asensio célébrant son but samedi soir, contre la Real Sociedad. Crédit : GettyImages

Le journal Marca a confirmé la présence en défense centrale de David Alaba aux côtés de Militao. Nacho devrait prendre la place de latéral gauche. Edouardo Camavinga, buteur ce week-end pourrait accompagner Valverde et Modric. Toni Kroos, pas encore entièrement rétabli de sa blessure, n’est pas certain de débuter. Concernant les attaquants, Vinicius Jr et Benzema seront alignés. Carlo Ancelotti est resté évasif sur la composition de son équipe en conférence de presse mais, une chose est sûre, le plan des madrilènes est déjà réfléchi : « le plan que nous avons est un plan non seulement pour Mbappé, mais aussi pour Neymar, Messi et tous les bons joueurs du PSG. Le plan est de jouer de manière coordonnée, avec et sans le ballon. » a indiqué hier le technicien italien.

Toute la ville de Madrid est prête à recevoir les stars parisiennes. « Oui, nous pouvons le faire, les rois d’Europe, nous sommes les Rois d’Europe » s’exclamait un supporteur espagnol chez nos confrères de OnzeMondial. 60 000 personnes seront donc attendues mercredi soir au stade, pour un match qui s’annonce passionnant tant sur le terrain que dans les coulisses. Les Parisiens se déplaceront eux à 1 800, de quoi faire du bruit dans le Santiago Bernabéu. Déjà présent en 2018, les supporteurs du PSG auront un rôle crucial pour soutenir leur équipe. 

Les supporteurs Parisiens lors du déplacement à Madrid en 2018. Crédit : Guillermo Domíunguez (Twitter)

Le Paris-Saint-Germain n’est pas la même équipe avec la présence de Kylian Mbappé. Sa titularisation dans le 11 de départ n’est pas encore confirmée, ce qui pourrait être préjudiciable pour son équipe. Lionel Messi et Neymar seront de retour, ensemble, sur un terrain qu’ils connaissent bien. De quoi s’attendre à une belle partie.  

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :