A l'affiche Auto / Moto

Le guide de la Formule 3 2022

À Bahreïn ce vendredi, les fans de sports mécaniques auront le bonheur de retrouver, en plus de la F1, la F2 ainsi que la F3. Moins suivies, moins rapides mais pas moins spectaculaires, cette saison est l’occasion de monter dans le wagon. De Lewis Hamilton à Charles Leclerc, les catégories jeunes ont vu passer tous les meilleurs pilotes de la catégorie reine. Pour vous préparer au mieux à cette nouvelle saison, le CCS vous a concocté deux guides pour suivre au mieux la Formule 2 et la Formule 3. Deuxième épisode aujourd’hui avec la Formule 3.

La monoplace

En Formule 3, les monoplaces de chaque écurie possèdent le même design, ce qui permet de réduire considérablement les écarts entre écuries. Depuis 2010, la marque italienne Dallara fournit aux écuries de GP3/F3 le châssis ainsi que différentes pièces de la monoplace. Depuis 2019, les écuries disposent d’une Dallara F3 2019.

Le design de base d’une Formule 3 en image. photo: Dallara F3 2019 (Racecar Engineering)

Dimensions : 4,965 mètres de long ; 1,885 mètres de large ; 1,043 mètres de hauteur

Poids maximum : 673kg

Moteur : V634 atmosphérique de 3,4 litres (380ch) fournit par la marque française Mecachrome 

Performance : 0 à 100 km/h en 3,1 sec ; 0 à 200 km/h en 7,8 sec ; 300km/h de vitesse max

Sécurité : mêmes règles qu’en F1 adoptées en 2017, halo identique

DRS : Activation hydraulique, même utilisation qu’en F1

Pneus : 18 pouces ; fournis par Pirelli ; 3 types de pneus fabriqués spécifiquement pour la discipline.

Pour plus de détails, on vous invite à aller ici

Format des weekends de GP de Formule 3

Le championnat de Formule 3 change de format cette année. Après une saison 2021 avec seulement 7 weekends de Grand-Prix et 3 courses par weekends (pour réduire les couts), retour à 2 courses par Grand-Prix avec 9 circuits au programme. Il n’y aura qu’une seule course sprint par weekend au lieu de deux en 2021. Comme pour la Formule 2, les Grand-Prix de Formule 3 sont programmés le même weekend que ceux de F1 et sur le même circuit.

Un weekend de Formule 3 se déroule de la façon suivante. Le vendredi, une seule séance d’essais de 45 minutes le matin puis une séance de qualifications de 30 minutes l’après-midi. Cette séance de qualifications diffère par rapport à la F1 puisque le système de Q1-Q2-Q3 n’existe pas. Les 30 pilotes ont tous 30 minutes pour faire le meilleur tour possible. Bien que les monoplaces soient plus lentes qu’en F1, une bonne gestion du trafic est primordiale pour faire un bon temps.

Les résultats de cette séance figent la grille pour la course principale du dimanche. En revanche, pour la course sprint, il faut inverser les résultats du top 12 pour obtenir la grille de départ. Ainsi, le 1er partira 12ème, le 12ème partira lui en pôle, le 2ème partira 11ème et ainsi de suite. Petite particularité, celui qui obtient le meilleur temps de la séance de qualifications gagne 2 points au championnat.

Le fonctionnement de la grille inversée avec l’exemple de Bahrein 2022

Le samedi, place à la course. La course sprint se dispute le matin, avant la troisième séance d’essais libres de la F1. Le règlement indique que cette course sprint doit durer 40 minutes plus un tour.

Les points sont attribués de la façon suivante :

  • 1er : 10 points
  • 2ème : 8 points
  • 3ème : 6 points
  • 4ème : 5 points
  • 5ème : 4 points
  • 6ème : 3 points
  • 7ème : 2 points
  • 8ème : 1 point

En général, les pilotes ne rentrent pas au stand sur ces courses sprint du fait de la courte distance parcourue. De plus, comme il y a moins de mécaniciens qu’en F1, les changements de pneus sont plus longs. La gestion des pneus est alors plus qu’essentielle. Un point pour le meilleur tour est attribué si son détenteur termine parmi les 10 premiers.

Les pilotes de Formule 3 reprennent le volant dès le dimanche matin pour la course principale. Cette course est plus longue que la course du samedi et accorde plus de points au championnat. Le règlement indique que cette course sprint doit durer 45 minutes plus 1 tour. Les points sont attribués de la façon suivante (comme en F1) :

  • 1er : 25 points
  • 2ème : 18 points
  • 3ème : 15 points
  • 4ème : 12 points
  • 5ème : 10 points
  • 6ème : 8 points
  • 7ème : 6 points
  • 8ème : 4 points
  • 9ème : 2 points
  • 10ème : 1 point

Un point pour le meilleur tour est aussi attribué pour cette course, toujours dans le cas où le détenteur du meilleur tour termine dans le top 10 de la course.

Le Calendrier de Formule 3 2022

En 2022, 9 Grand-Prix sont au programme, dont 8 en Europe. En dehors du Grand-Prix de France et celui de Monaco, la F1 partagera l’ensemble des GP européens avec la F3. Le championnat de Formule 3 se termine dès le 11 septembre à l’issue du Grand Prix d’Italie à Monza.

Le calendrier complet :

Pilotes et écuries de Formule 3

Comme chaque année, de nombreux pilotes font leur apparition en Formule 3. Petite subtilité de la catégorie, chaque écurie est composée, non pas de deux, mais de trois pilotes. On remarque aussi l’apparition d’une nouvelle équipe cette année avec les hollandais de Van Amersfoort, suite au départ de HWA Racelab.

Liste des pilotes et écuries Formule 2 2022 :

Trident :

  • Jonny Edgar : 18ème de F3, 2ème saison de F3, arrive de Carlin
  • Roman Stanek : 16ème de F3, 3ème saison de F3, arrive de HiTech
  • Zane Maloney (R) : 4ème de Formule Régionale EU by Alpine

Prema Racing:

  • Arthur Leclerc : 10ème de F3, 2ème saison de F3 (champion de F3 Asiatique en 2022)
  • Jak Crawford : 13ème de F3, 2ème saison de F3
  • Oliver Bearman (R) : Champion de F4 Italienne et de l’ADAC F4 (F4 Allemande)

Art Grand Prix :

  • Victor Martins : 5ème de F3, 2ème saison de F3, arrive de MP Motorsport
  • Grégoire Saucy (R) : Champion de Formule Régionale EU by Alpine
  • Juan Manuel Correa : 21ème de F3, 2ème saison de F3

MP Motorsport :

  • Caio Collet : 9ème de F3, 2ème saison de F3
  • Alexander Smolyar : 6ème de F3, 3ème saison de F3, arrive d’ART GP
  • Kush Maini (R) : 11ème de F3 Asiatique en 2021

Charouz Racing System :

  • Laszlo Toth : 32ème de F3, 2ème saison de F3, arrive de Campos
  • Ayrton Simmons (R) : 2ème de GB3 (F3 Britannique), 2 GP de F3 disputés en 2021
  • Francesco Pizzi (R) : 20ème de Formule Régionale EU by Alpine
HiTech Grand Prix :
  • Kaylen Frederick : 22ème de F3, 2ème saison de F3
  • Isack Hadjar (R) : 5ème de Formule Régionale EU by Alpine, 3ème de F3 Asiatique en 2022
  • Nazim Azman (R) : 4ème d’Euroformula Open

Campos Racing :

  • David Vidales (R) : 10ème de Formule Régionale EU by Alpine
  • Hunter Yeani (R) : 12ème de Formule Régionale des Amériques, 2 GP de F3 disputés en 2021
  • Josep Maria Marti (R) : 3ème de F4 Espagnole, 2ème de F3 Asiatique en 2022

Jenzer Motorsport :

  • Ido Cohen : 24ème de F3, 2ème saison de F3
  • Niko Kari : 4ème d’ELMS, catégorie LMP3, en 2020, 2ème saison de F3
  • William Alatalo (R) : 11ème de Formule Régionale EU by Alpine

Carlin :

  • Zak O’Sullivan (R) : Champion de GB3 (F3 Britannique)
  • Brad Benavides (R) : 26ème de Formule Régionale EU by Alpine, 13ème d’Euroformula Open
  • Enzo Trulli (R) : Champion de F4 Emirats Arabes Unis, 7ème d’Euroformula Open

Van Amersfoort Racing :

  • Franco Colapinto (R) : 6ème de Formule Régionale EU by Alpine
  • Rafael Villagomez : 29ème de F3, 2ème saison de F3
  • Reece Ushijima (R) : 4ème de GB3 (F3 Britannique)

(R) = Rookie

Les pilotes à suivre

1/ Victor Martins

Avec la 4ème écurie du plateau l’an dernier, Victor Martins est parvenu à se hisser au 5ème rang du championnat des pilotes de F3. Une performance remarquable, d’autant plus que c’était sa première saison dans cette catégorie. Les 4 pilotes qui l’ont devancé l’an passé sont tous partis en Formule 2. Avec ses 6 podiums dont une victoire a Zandvoort, Martins fait figure de favori pour le titre.

Cette année, le pilote français roule pour ART Grand Prix, une écurie supérieure sur le papier à MP Motorsport son ancienne écurie. Bien que le pilote n°1 d’ART l’an dernier, Frederik Vesti, n’a devancé Martins que de 7 points. Malgré son expérience supérieure à la majorité des autres pilotes de F3, attention à un potentiel rookie pouvant surprendre son monde. D’autant plus que ce n’est pas un fait rarissime en F3.

2/ Oliver Bearman

Oliver Bearman fait partie des nombreux rookies à rejoindre la Formule 3 cette année. Fraichement titré en F4 Italienne mais aussi dans le championnat de l’ADAC F4 (F4 Allemande), il est celui qui a le CV le plus impressionnant en arrivant en F3. C’est d’ailleurs le premier pilote de l’histoire à avoir réalisé ce doublé.

Jeune anglais né en mai 2005 (16 ans), il a rejoint la Ferrari Driver Academy en décembre dernier. Cette année, il roulera dans la monoplace n°6 chez les italiens de Prema. Prema est l’écurie qui a remporté les 3 derniers championnats pilotes avec Robert Shwartzman, Oscar Piastri et Dennis Hauger. Bearman se sait attendu, mais veut montrer qu’il peut répondre à ces attentes élevées. Reste à voir s’il en est capable, d’autant plus que d’autres ont davantage de choses à prouver, a commencer par son coéquipier Arthur Leclerc.

3/ Arthur Leclerc

Des fils de, petits-fils de ou encore frères de, la Formule 3 en à vu défiler. Arthur Leclerc, frère de Charles, entend bien montrer en 2022 qu’il n’est pas seulement un « frère de ». L’année 2021 a été en demi-teinte pour Arthur avec une dixième place au championnat, malgré deux victoires (au Castellet et a Zandvoort). Le monégasque doit faire preuve de plus de régularité pour pouvoir s’imposer au championnat.

S’il parvient à s’imposer, ce ne serait pas le premier pilote à avoir eu besoin d’une saison d’adaptation. Le champion de l’an dernier, Dennis Hauger, en est un parfait exemple. Ce qui est sûr, c’est que Leclerc a bien commencé l’année. Il a remporté le championnat régional de F3 Asiatique en février dernier. Cependant, la tâche sera plus ardue en Formule 3.

4/ Jonny Edgar

Jonny Edgar n’a pas eu la voiture adéquate pour pouvoir jouer les premiers rôles lors de sa première saison en Formule 3. Son écurie, Carlin, a terminé au dernier rang du championnat constructeurs. Dans ces conditions, on ne peut que saluer sa 18ème place et ses 23 points au championnat. L’anglais, né en 2004, quitte Carlin en 2022 et rejoint Trident. Il passe tout simplement de la dernière écurie à la première en 2021.

En 2022, il roulera même avec la monoplace n°1, un signe avant-coureur ? Avec une écurie de haut standing, Edgar a l’occasion de montrer toute l’étendue de son talent dans une catégorie qu’il connait bien désormais. C’est l’un des pilotes à suivre attentivement lors de cette saison 2022 de Formule 3.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :