Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : MarJon Beauchamp, un parcours atypique pour un profil typique

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Alors que la March Madness réserve, comme à son habitude, son lot de surprise, la draft NBA 2022 sera la prochaine date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

MARJON BEAUCHAMP

source : Spox.com

Date de naissance : 12 octobre 2000 – Classe : /

Université : G-League Ignite Team – Bilan 2021/2022 : 18v/12d

Poste : Arrière/Ailier

Mensurations
Taille : 198 cm – Poids : 90 kg – Envergure : 212 cm

Statistiques saison
24 matchs joués // 15,1pts // 6,6rebs // 2,0 asts // 1,6 stls // 0,8 blk
34,7 minutes joués/match // 51,5% FG // 27,3% 3pts // 72,0% FT // 1,9 Tov // 2,3 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
MarJon Beauchamp fait partie de ces joueurs au parcours peu orthodoxe. Après avoir changé régulièrement de lycée (et avoir été coaché par Brandon Roy), il est considéré comme une recrue 4 étoiles et reçoit quelques offres de NCAA, notamment le programme de Washington. Il décide finalement de décliner les offres pour faire une année préparatoire à San Francisco avec en ligne de mire, la draft 2021. Mais la pandémie du Covid-19 en décidera autrement et après seulement 6 mois, il retourne à la fac de sa ville natale au Yakima Valley College. Des débuts compliqués à cause d’une gêne respiratoire (suite à la contraction du Covid-19 quelques semaines plus tôt) mais MarJon fini la saison en fanfare avec des moyennes de 30,7pts/10,5rbds/4,8asts en 12 matchs dont un match à 50pts/11rbds. De quoi attirer l’œil de nombreux gros programmes pour son année sophomore, tel que Oregon, Arkansas ou LSU. Là encore, MarJon Beauchamp décide de ne pas accepter ces offres et se tourne vers la G-League, notamment pour passer au statut de joueur rémunéré.

DESCRIPTION DU JOUEUR
Passons au terrain. Et sur le terrain, MarJon Beauchamp se fait remarquer par son état d’esprit et son dévouement. Sa capacité à faire le travail de l’ombre est à noter. C’est un joueur mature qui connaît ses forces et ses faiblesses et joue pour aider l’équipe plus que pour briller lui-même. En défense il est polyvalent, mobile, longiligne et intelligent ce qui lui permet d’être à la fois présent sur les lignes de passes (en atteste son joli 1,6 stls/match) mais également sur l’homme. Et son mix de mobilité latérale et d’envergure lui permet à la fois de tenir des arrières plus petits que lui mais également de défendre des ailiers. Cette polyvalence défensive lui permettra de défendre 2 voire 3 positions en NBA ce qui est un atout non négligeable pour sa projection dans la Grande Ligue. MarJon ne ménage pas ses efforts au rebond également avec ses 6,7 prises par match dont 1,7 rebonds offensifs !
Sur son jeu offensif, on a là un joueur qui dispose de toutes les caractéristiques du bon finisseur. Des qualités athlétiques et une longueur non négligeables ainsi qu’une projection vers l’avant sur transition qui est létale. Il n’est d’ailleurs par rare de le voir être le premier en transition et finir au cercle aisément. C’est surtout son jeu sans ballon qui fait de lui une arme redoutable à la finition, aussi bien sur transition que sur jeu placé. Il est constamment en mouvement et navigue bien entre les écrans pour se démarquer. Quand il reçoit le ballon à mi-distance sur un mouvement offball, il est impossible pour les adversaires de l’arrêter, il utilise à merveille sa longueur et son body contrôle pour finir proche du cercle quand ce n’est pas pour claquer un gros dunk. On notera quelques flashs à la création, aussi bien pour lui que pour les autres, mais ça reste à l’état « flashs » et vu son âge (il aura 22 ans au début de la saison NBA 2022), difficile de penser qu’une franchise NBA l’utilisera dans ce rôle de créateur.

Evidemment, il y a des défauts. Nous n’en avons pas parlé au-dessus donc vous vous doutez bien que ça va arriver ici : le tir. MarJon Beauchamp ne maîtrise pas encore son tir extérieur. La mécanique n’est pas mauvaise et il a fait plusieurs matchs avec des pourcentages tout à fait honorable mais la régularité n’est pas là. Le 27,3% à 3pts fait peur, mais il est probablement plus faible que ce que vaut vraiment MarJon. Tout d’abord car les pourcentages aux lancer francs sont corrects et encore en progrès (65% au début de saison, 80% sur les 8 derniers matchs) mais aussi car les pourcentages à 3pts s’améliorent également (24% au début de la saison, 30% sur les 8 derniers matchs). Toutefois, on peut aisément dire que l’ailier de G-League n’est pas un shooteur et qu’il devra travailler encore sur ce point pour espérer avoir un rôle plus important en NBA. Comme on l’a écrit plus haut, il a montré quelques belles choses à la création. Cependant, son handle reste moyen et son âge présage un potentiel relativement limité.

✔️ FORCES

  • Jeu et mouvements sans ballon
  • Polyvalence défensive (2 voire 3 postes)
  • Rebonds
  • Body control
  • Joueur très collectif

FAIBLESSES

  • Régularité au tir
  • Playmaking moyen
  • Âge / Potentiel limité

📈 SWING SKILL

  • Tir général (3pts/LFs/volume)

PRÉDICTION DRAFT 2022

Début de second tour (places 30-40)

Equipes potentiellement intéressées : Indiana Pacers, New York Knicks, Sacramento Kings

Avec deux choix au premier tour, les Pacers qui ont fraîchement entamé un cycle de reconstruction, vont probablement se tourner vers du jeune talent. Pour les entourer, il serait intéressant de drafter au 2nd tour un joueur plus expérimenté et qui demandera moins de temps de développement. Sélectionner MarJon Beauchamps prend alors beaucoup de sens pour Indiana. Du côté de Big Apple, la profondeur sur les postes 2-3 reste limitée derrière Barrett. Un Evan Fournier irrégulier et un Cam Reddish qui a encore beaucoup à prouver. Ajouter un profil polyalent et défensivement NBA Ready pourrait faire le plus grand bien chez les Knicks. Sacramento a surpris du monde en échangeant Haliburton et Hield contre Sabonis. Difficile de déterminer si les Kings se tournent vers une nouvelle phase de reconstruction où s’ils souhaitent devenir compétitif rapidement afin de satisfaire leur franchise player D’Aaron Fox. Ils vont vraisemblablement ajouter du talent avec leur choix de draft du 1er tour. Mais avec leur choix du 2nd tour, la possibilité de sélectionner un ailier athlétique et défensivement NBA Ready pourrait être intéressant et apporter dès la première saison une plus-value dans l’effectif.

TIER DU CCS : Tier « Rotation importante »

MarJon Beauchamp n’est qu’à quelques kilos et un tir extérieur près d’être un bon joueur de rotation sur les ailes en NBA. C’est encourageant quand on sait que le poids et le tir sont probablement les aspects du jeu les plus « simples » à travailler en NBA. A l’heure actuelle, vous avez avec Beauchamp un joueur qui pourra finir très fort en transition et sur des mouvements sans ballon, des coupes vers le cercle, tout en défendant le fer de l’autre côté du terrain. S’il parvient à ajouter un tir extérieur relativement fiable, il pourra rentrer dans la case de 3&D, rôle tant recherché par les franchises NBA.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2022 ici !

Tier « All-Star »

Tier « Starter ++ »

Jaden HardyHarrison Ingram

Tier « Starter/6ème homme »

Nikola JovicBryce McGowens

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon Seabron

Tier « Fin de rotation »

Tier « G-League/2Way »

(15 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :