Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : Moussa Diabaté, un diamant pas si brut ?

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Alors que la March Madness réserve, comme à son habitude, son lot de surprise, la draft NBA 2022 sera la prochaine date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

MOUSSA DIABATE

source : Marc-Grégor Campredon (@MarcGregor / https://www.marc-gregor.com/)

Date de naissance : 21 janvier 2002 – Classe : Freshman

Université : Michigan Wolverines – Bilan 2021/2022 : 19v/15d

Poste : Ailier Fort / Pivot

Mensurations
Taille : 211 cm – Poids : 95 kg – Envergure : 218 cm

Statistiques saison
32 matchs joués // 9,0 pts // 6,0 rebs // 0,8 asts // 0,3 stls // 0,9 blk
24,9 minutes joués/match // 54,2% FG // 21,4% 3pts // 61,9% FT // 1,5 Tov // 2,7 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Né à Paris, Moussa Diabaté décide de s’envoler très rapidement pour les Etats-Unis afin de se donner toutes les chances de réussir dans le basket. En effet, à l’âge de 14 ans, il travers l’Atlantique. Après deux premières années dans des lycées peu réputés, il rejoint, lors de sa saison junior, la prestigieuse Montverde Academy. Deux saisons au cours desquelles il tournera a plus de 14 points et plus de 7 rebonds par match ce qui lui vaudra une sélection au McDonald’s All-American Game et au Jordan Brand Classic. Recrue 5 étoile, il choisi Michigan devant des offres d’Arizona, Kentucky ou encore Memphis. Moussa débute la saison NCAA en sortie de banc mais montre déjà l’étendue de son potentiel via de nombreux flashs. Et après seulement 6 petits matchs, bien aidé par ses performances en sortie de banc mais aussi les contre-performances du poste 4 titulaire Brandon Johns Jr, Moussa Diabaté est propulsé titulaire dans la raquette aux côtés d’Hunter Dickinson. Place de titulaire qu’il ne lâchera plus et qui lui permettra de montrer tout ce dont il est capable, le meilleur, comme le pire… Et quand on parle du pire, on pense notamment à cette altercation en fin de match entre son coach et son alter ego de la fac de Wisconsin où la situation s’est envenimée et Diabaté (et d’autres) en sont venus au main. Résultat : une suspension d’un match. Le joueur français s’en sort bien, à court terme. A voir la répercussion qu’aura ce geste sur le long terme et notamment sa place dans les petits papiers des scouts NBA. Lors de la March Madness 2022, les Woverines se présentent avec le seed 11 et, au vu de leur seed et de leur saison, créent une petite surprise en sortant le seed 6, Colorado State, dès le premier tour. Plus surprenant, ils se défont également de Tennessee, seed 3, lors du tour suivant. Malheurement, l’aventure s’arrêtera au Sweet 16 où ils se font éliminer par le collectif bien huilé de Villanova. Sur ces trois matchs de March Madness, Moussa Diabaté nous a montré tout l’étendu de son potentiel, notamment défensivement, dans la protection de cercle, la sécurisation des rebonds et la capacité de contreur. Mais on n’a pu également entrevoir quelques limitations et défauts qu’il devra corriger la saison prochaine, que ce soit en NBA ou sur une deuxième saison en NCAA.

DESCRIPTION DU JOUEUR
Ce qui est bien chez Moussa Diabaté, c’est que ce qui fait sa force est une chose qui ne s’apprend pas : le profil physique. Il est encore assez mince et doit prendre quelques kilos mais son potentiel physique doit faire baver plus d’un scout NBA. Mesuré à plus de 2m10, une envergure de quasiment 2m21 selon les dernières mesures (même envergure que Giannis Antetokounmpo), Moussa Diabaté a les outils physiques pour faire des ravages dans la raquette. Mais quand vous coupler ce profil physique à une mobilité qui n’a rien à envier à certains arrières/ailiers, vous avez là un combo détonnant. Et c’est bien là qu’est la qualité première de Diabaté. Sa mobilité lui permet de pouvoir switcher en défense et pouvoir tenir face à des postes 3-4 quand son envergure et ses qualités athlétiques font de lui une vraie menaces en protection de cercle et au contre (3,7% au BLK%). Il fait partie de ses défenseurs intérieurs qui ont le potentiel pour forcer les adversaires à changer leur façon d’attaquer. Cette polyvalence défensive sera définitivement son ticket d’entrée pour la NBA.
C’est également un très bon rebondeur qui n’hésite pas à aller au charbon pour sécuriser le ballon et particulièrement sur les phases offensives où il prend pas moins de 2,4 rebonds offensifs par match.
Mais Moussa Diabaté, ce n’est pas que de la défense, c’est un jeu poste bas plutôt intéressant et une très bonne finition près du cercle, en atteste son 76% de réussite au tir dans la raquette. Enfin, on a pu voir des flashs intéressants au tir, notamment à mi-distance et même sur des situations de pull up. En effet, Moussa Diabaté tourne à 32,2% sur les tirs à mi-distance dont 60% sont pris en sortie de dribble. A défaut d’être bonnes, ces statistiques sont prometteuses pour un intérieur. A titre de comparaison, des joueurs comme Bam Adebayo ou Jaren Jackson Jr tournent aux alentours des 37-39% en carrière sur ce type de shoot.

Pour le reste, c’est encore un peu brut et on s’aperçoit très vite du côté encore frustre et jeune de l’intérieur français. Tout d’abord défensivement où il fait encore de nombreuses fautes « bêtes », il est parfois un peu naïf et se fait prendre facilement sur des feintes de tir. Sur ses 32 matchs joués, il y en a 12 où il a pris 4 fautes ou plus.
Ensuite offensivement où on notera un côté un peu « foufou » qui se ressent dans la propreté de son jeu. Quelques mauvais choix et pertes de balles évitables, on sent que le joueur est très émotif et son jeu s’en retrouve assez impacté, parfois de manière positive et parfois… de manière négative. Si on aperçoit beaucoup de flashs sur plusieurs compartiments de son jeu, rien semble encore bien affirmé. Le tir, comme on l’a dit précédemment, mais également la passe. Quelques bons passages sont notables mais là encore trop rares et limités pour en faire une force. L’intérieur de Michigan doit également progresser aux lancers francs. Son 62% est bien trop faible notamment au vue de sa mécanique plutôt bonne et de ses flashs encourageants au tir à mi-distance. Un problème de concentration? Peut-être, toujours est-il que ce pourcentage aux lancers francs doit absolument se rapprocher des 70-75% pour ne pas devenir un handicap pour son équipe. Enfin, il serait préférable pour Moussa Diabaté de prendre quelques kilos lui qui est encore un peu léger et qui risque de se faire bouger par les plus physiques intérieurs NBA. Mais ce point n’est pas le plus alarmant, surtout si l’intérieur français décide de rester une saison supplémentaire en NCAA.

✔️ FORCES

  • Qualités athlétiques
  • Rapport envergure / mobilité élite
  • Polyvalence défensive
  • Protection de cercle ++
  • Touché / finition intérieur
  • Flashs de shoot

FAIBLESSES

  • Pourcentages aux lancers francs
  • Fautes / naïveté défensive
  • Canalisation de son énergie
  • Création pour les autres
  • Manque quelques kilos

PRÉDICTION DRAFT 2022

Fin de lottery (places 10-20)

Equipes potentiellement intéressées : Minnesota Timberwolves, San Antonio Spurs, New York Knicks

Avec une qualification en Playoffs à venir, Minnesota a dit adieu à la longue période de reconstruction. Toutefois, il est toujours bon d’avoir des jeunes à potentiels dans son équipe afin de pouvoir renouveller l’effectif mais également d’avoir à disposition des joueurs talentueux et peu coûteux. Derrière leur All-Star Karl-Anthony Towns, la raquette des Wolves n’est pas des plus étoffée. Seul le vaillant Naz Reid se bat corps et âmes dans le secteur intérieur des Timberwolves. La draft de Moussa Diabaté pourrait à la fois lui laisser le temps de se développer patiemment, mais également lui permettre d’avoir des opportunités assez rapidement en terme de temps de jeu.

Pour les Knicks, avec leur choix de draft en lottery, ce serait miser sur l’immense potentiel de l’intérieur français. De plus, Mitchell Robinson est agent libre cet été et rien indique qu’il va prolonger à Big Apple et son coéquipier de raquette, Taj Gibson est loin de ses plus belles années, laissant Nerlans Noël et le jeune Jericho Sims comme seule certitude dans le secteur intérieur New Yorkais. Nul doute que les Knicks se positionneront sur un intérieur cet été si jamais Mitchell Robinson venait à partir, mais dans une franchise qui manque cruellement de talent et de potentiel, et dans une draft où les potentiels pourraient beaucoup fluctuer après le top 10, Moussa Diabaté pourrait être le diamant brut à ne pas laisser passer, le fameux « joueur drafté trop bas » qu’il y a dans chaque draft. Les Knicks auraient tout à gagner de tenter le pari.

Un français drafté par les Spurs de San Antonio ? La dernière fois que c’est arrivé, on connaît la suite. On va y aller doucement sur les sous-entendus osés. Toujours est-il que pour un jeune intérieur ayant besoin d’un bon environnement pour s’épanouir et développer au maximum ses capacités et son potentiel, San Antonio est l’une des « Place to be ». De plus, le secteur intérieur de San Antonio, à l’inverse de leurs ailes et leur backcourt, est clairement LE secteur en manque de jeune talent. Non seulement Moussa Diabaté serait dans un bon environnement pour progresser, mais en plus, il ne serait pas boucher dans les rotations et pourraient rapidement avoir sa chance. Le talent, l’environnement, le fit… Tout y est.

TIER DU CCS :  Tier « Starter/6ème homme »

Moussa Diabaté a de l’or entre les mains. C’est un joueur très talentueux qui a tous les outils physiques pour être impactant des deux côtés du terrain. Sa mobilité pour un joueur de cette taille est quelque chose de rare et de très valuable pour la NBA. Sa polyvalence défensive et sa protection de cercle lui permettront forcément d’avoir des minutes dans la grande ligue. Et si en plus de tout ça, il montre des progrès au shoot (lancer francs, mi-distance voire extérieur), il pourra devenir un two-way player très prisé dans le secteur intérieur. Mais il y a cette altercation face à Wisconsin. Reste à savoir si cet épisode est une simple sortie de route malheureuse, ou le côté obscure de Moussa Diabaté ? Et reste également à voir l’impact que ça aura sur sa draft et le début de sa carrière NBA. Si tant est qu’il se présente, car pour l’instant, les rumeurs n’excluent pas un retour en NCAA. Chose qui ne lui ferait pas de mal sur le plan physique.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives. 

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2022 ici !

Tier « All-Star »

Tier « Starter ++ »

Jaden HardyHarrison Ingram

Tier « Starter/6ème homme »

Patrick BaldwinNikola JovicBryce McGowens

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon SeabronMarJon Beauchamp

Tier « Fin de rotation »

Julian ChampagnieIsmaël Kamagaté

Tier « G-League/2Way »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :