Biathlon Ski nordique Sports hiver

Quelle dernière danse de l’hiver pour le ski nordique français à Prémanon !

Du 1er au 3 avril, le gratin du ski nordique français s’est retrouvé à Prémanon pour les championnats de France de ski nordique. Après un long hiver, marqué par des Jeux Olympiques éprouvants, c’était l’occasion de retrouver bon nombre d’athlètes qui ont fait vibré les supporters pendant plus de quatre mois. Entre titres de champions et tournées d’adieux, ces championnats de France ont livré leurs lots d’émotions.

Une belle fête malgré les absents

Placés en toute fin de saison, les championnats de France du ski nordique ont malheureusement été marqués par de nombreuses absences. En biathlon par exemple, seules huit biathlètes féminines seniors ont pris le départ de la Mass-Start. Julia Simon, blessée, Justine Braisaz-Bouchet, covidée, ou encore Anaïs Chevalier-Bouchet et Caroline Colombo, étaient forfaits. Chez les hommes, Emilien Jacquelin et Fabien Claude, récemment décorés avec leurs homologues féminins, n’étaient pas de la partie non plus.

L’affiche était belle ais certains athlètes n’ont pas pu s’aligner aux championnats de Francen (Crédit : Montagne du Jura)

Il y avait également des absents de marque en ski de fond. Richard Jouve, récent vainqueur de la coupe du monde de Sprint, était blessé, alors que Lucas Chanavat et Maurice Manificat étaient covidés. Pour Adrien Backscheider, qui a récemment annoncé la fin de sa carrière, c’est une angine qui l’a empêché de participer à la fête. Delphine Claudel était également malade.

Néanmoins, la densité du niveau français fait qu’ils étaient encore relativement nombreux à prendre part aux nombreuses épreuves prévues sur 3 jours, aussi bien chez les seniors que les catégories U22/23, U19/20 et U17. L’ensemble des palmarès avec photos se trouve ici. Les U22/23 concourraient avec les seniors sur la même course. Ce sont près de 4000 spectateurs qui se sont rassemblés sur la plupart des épreuves.

Le programme, dense, des championnats de France de ski nordique (Crédit : ski-nordique.net)

Des surprises en biathlon

L’un des plus grosses surprises du week-end a eu lieu sur la Mass-Start hommes, où Oscar Lombardot s’est imposé malgré 3 fautes au tir. Il devance le meilleur biathlète de l’hiver, Quentin Fillon-Maillet, et Antonin Guigonnat. C’est son premier titre de champion de France. Dans sa catégorie U22, il devance Paul Fontaine, meilleur tireur à 19/20, et Eric Perrot. Chez les U19, c’est Gaëtan Paturel qui l’a emporté, alors qu’en U17, le titre est revenu à Noé Seigneur. Pour sa dernière course en carrière, Simon Desthieux a terminé septième.

Oscar Lombardot, au centre, a créé la surprise sur la Mass-Start (Crédit : Augustin Authamayou/NordicFocus)

Sur le relais, c’est le trio du relais du Mont Blanc (Judicaël Perrillat-Bottonet, Gaëtan Paturel et Antonin Guigonnat) qui l’a emporté, devant l’équipe du Jura de Quentin Fillon-Maillet. Même classement chez les dames pour le relais du Jura où figurait Anaïs Bescond, devancé par les Vosges de Maëla Correia, Amandine Mengin et Paula Botet.

Chloé Chevalier a assumé son statut de favorite sur la Mass-Start femmes (Crédit : Augustin Authamayou/NordicFocus)

Pour la néo-retraitée, ces championnats de France lui ont permis de garnir un peu plus son palmarès. Anaïs Bescond a terminé troisième d’une Mass-Start remportée par Chloé Chevalier devant Lou Jeanmonnot. C’est le premier titre national de Chloé alors que pour Lou, c’est la conclusion d’une superbe saison où elle notamment gagné le classement général de l’IBU Cup. Dans les catégories U22, U19 et U17, ce sont respectivement Camille Bened, Anaëlle Bondoux et Voldiya Galmace-Paulin qui se sont imposées.

Retrouvez l’ensemble des résultats du biathlon ici.

La logique plutôt respectée en ski de fond

Avec les absents mentionnés, il y a eu peu de surprises en ski de fond, quoique. Gaspard Rousset s’est imposé en sprint skating, devant Jules Chappaz et Arnaud Chautemps. C’est une superbe performance pour Gaspard qui remporte son premier titre national et également la catégorie U23. Chez les dames, c’est Mélissa Gal qui l’emporte devant Enora Latuillière et Léna Quintin, et obtient ainsi son premier titre national après le bronze en 2021. Mélissa remporte donc également la catégorie U23 devant notamment Paula Botet, qui participait aussi bien au ski de fond qu’au biathlon. En catégories U20 et U17, ce sont respectivement Liv Coupat et Margot Tirloy chez les femmes, et Mathis Desloges et Simon Clavel chez les hommes, qui l’emportent.

Mélissa Gal remporte le Sprint senior (cf photo) mais aussi l’argent sur la Mass-Start (Crédit : Augustin Authamayou/NordicFocus)

Sur la Mass-Start, Clément Parisse était le plus fort, devant Tom Mancini et Théo Schely. Ce dernier remporte la catégorie U23 et pourrait rapidement arriver en coupe du monde. Mathis Desloges et Lino Deloche l’emportent en U20 et U17. Chez les femmes, c’est Coralie Bentz qui s’impose devant une Mélissa Gal multi-médaillée et Juliette Ducordeau. Mélissa Gal remporte également la catégorie U23, alors que France Pignot et Margot Tirloy sont les reines des catégories U20 et U17. Pour Coralie Bentz comme Clément Parisse, c’est le premier titre national individuel.

Sur les relais, les supporters ont assisté à un razzia du Mont Blanc. L’équipe 1 l’emporte aussi bien chez les femmes que les hommes, et c’est même un doublé chez ces premières puisque l’équipe 2 termine deuxième devant le Jura. Chez les hommes, le Jura et le Dauphiné complètent le podium.

Le relais Mont Blanc 1, composé de Simon Clavel, Simon Chappaz et Clément Parisse, est champion de France de ski de fond (Crédit : Nordic Magazine)

Retrouvez l’ensemble des résultats du ski de fond ici.

Prime à la jeunesse en saut à ski et combiné nordique

Les stars du week-end en saut à ski sont toutes jeunes : Joséphine Pagnier et Enzo Milesi, 19 ans tous les deux. Joséphine a remporté l’épreuve individuelle devant Julia Clair et Lilou Zepchi, glanant déjà son troisième (!) titre national. Elle réalise même le doublé avec l’épreuve par équipes, remportée par l’équipe du Jura. Elle partage cette victoire avec Matteo Baud, Marco Heinis et Laurent Muhlethaler. Pour ce dernier, c’est un beau week-end après la deuxième place sur l’épreuve hommes. C’est donc le jeune Enzo Milesi qui l’emporte sur le concours individuel senior et donc également dans la catégorie U20, glanant ainsi sa première médaille d’or nationale. Alessandro Batby complète le podium.

Joséphine Pagnier (à gauche) a remporté 2 titres de championne de France, notamment par équipes avec Matteo Baud (à droite), qui est lui titré en individuel sur le combiné nordique (Crédit : ER/Yvan GOEPFERT)

En combiné nordique, c’est également un très jeune, Matteo Baud, que nous avions interviewé avant les JO, qui devient champion de France à 19 ans. Il devance Laurent Muhlethaler, encore deuxième, et Antoine Gérard. Vice-champion de France en 2021, Matteo Baud remporte son premier titre national en combiné nordique, alors qu’il est également champion de France 2021 de saut à ski. Chez les dames, c’est la favorite Léna Brocard qui s’impose devant Oriane Didier et Marion Droz Vincent. Léna remporte ainsi son troisième titre national consécutif, montrant sa domination dans la discipline.

Retrouvez l’ensemble des résultats du saut à ski ici.

Des adieux réussis pour les retraités

Pour la plupart des athlètes présents ce week-end, ces championnats de France marquaient le crépuscule d’une saison qui en appelle une autre dans huit mois. Pour d’autres, c’était bien le crépuscule d’une carrière. On pense forcément à Anaïs Bescond, qui termine sa carrière avec deux nouvelles médailles nationales, mais aussi à Simon Desthieux, qui n’a pas pu glaner de médaille, mais l’essentiel était ailleurs.

Cette fois-ci c’était vraiment la dernière pour Anaïs Bescond et Simon Desthieux (Crédit : Photo Progrès / Philippe Trias)

On pense aussi à Martin Perrillat Bottonet, qui arrête prématurément sa carrière à 24 ans. Grand espoir du biathlon français, il intégrait le groupe A lors de l’intersaison en 2020. Du fait d’un surentraînement, il débute la saison sans énergie et est très vite rétrogradé en équipe B. Après « deux années de cauchemar » de son propre aveu, il range les skis et la carabine. Les skis sont également rangés pour Adrien Backscheider, qui arrête sa carrière après ses troisièmes Jeux Olympiques mais qui n’a pas pu participer aux championnats de France.

Pour d’autres athlètes, la question peut également se poser. On pense alors à Chloé Chevalier, qui avoue ne pas savoir encore quelle suite donner à sa carrière. Son titre de championne de France va peut être lui donner un indice.

Ces championnats de France, bien qu’arrivant en fin de saison, ont apporté leur lot d’émotions, entre fins de carrière, confirmations et vainqueurs surprises. Les résultats montrent surtout que la relève est là dans la plupart des sports nordiques, avec des titres de champion de France pour Enzo Milesi, Joséphine Pagnier ou encore Oscar Lombardot, tous moins de 23 ans. il ne nous souhaite qu’à souhaiter bonne route aux athlètes qui nous quittent et bon repos à ceux qui préparent le prochain hiver.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :