Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : Jaime Jaquez Jr, le basket sur un son latino

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2022 est la nouvelle date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

JAIME JAQUEZ JR

Source : Pac-12.com

Date de naissance : 18 février 2001 – Classe : Junior

Université : UCLA (Pac-12) – Bilan 2021/2022 : 27v/8d

Poste : Ailier

Mensurations
Taille : 201 cm – Poids : 102 kg – Envergure : 206 cm

Statistiques saison
34 matchs joués // 13,9 pts // 5,7 rebs // 2,3 asts // 1,1 stls // 0,3 blk
30,5 minutes joués/match // 47,2 % FG // 27,6 % 3pts // 76,1 % FT // 1,4 Tov // 1,6 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Joueur mexicano-américain, Jaime Jaquez Jr est né et a grandi en Californie. Après avoir produit de bien belle manière au lycée où il finit notamment sa saison sénior avec des moyennes de 31,7 pts/11,7 rbds/3,7 asts/2,1 stls, il est nommé dans la first-team de sa région. Pendant sa période lycée, il aura également établi un nouveau record pour son établissement : celui du nombre de points inscrits dans un match, avec pas moins de 54 points inscrits lors d’une rencontre contre Royal High School.

Après un début de carrière universitaire en sortie de banc, il gagne très rapidement la confiance de son coach ainsi qu’une place de titulaire, notamment pour sa capacité à se fondre dans n’importe quel rôle nécessaire à la réussite du collectif. S’ensuit une très bonne saison sophomore ponctuée d’une sélection dans la second-team All-Pac-12 ainsi que dans la Pac-12 All-Defensive Team. Malgré de bonnes statistiques et une cote intéressante, il décide tout même de rempiler pour (au moins) une saison à la fac.

Bien lui en a pris puisque si statistiquement, il a connu des petits coups de mou (adresse extérieure notamment), dans les faits il s’est montré plus propre, toujours aussi intelligent et toujours aussi important dans un collectif. Il s’en sort même avec une sélection dans la first-team All-Pac-12 ainsi qu’une deuxième sélection consécutive dans la Pac-12 All-Defensive Team. Seulement, si la saison collective d’UCLA est assez satisfaisante, l’échec en finale du tournoi de conférence face à Arizona fait mal. On attendait une équipe d’UCLA remontée pour se venger lors de la March Madness. Mais après deux premiers tours remportés avec plus ou moins de maîtrise, UCLA tombe face à ce qui sera finalement l’une des équipes finalistes du tournoi NCAA : Les Tar Heels de North Carolina.

Sur ces quatre matchs couperets, Jaime Jacquez n’a pas à rougir de ses prestations, si ce n’est sur un aspect. Un aspect qui pourrait remettre complètement en cause la place à laquelle il pourrait être drafté, son tir extérieur. 0/5 en finale du tournoi de conférence face à Arizona. 1/4 au premier tour de la March Madness face à Akron. Zéro tir tenté au second tour face à Saint Mary’s et enfin, un piètre 0/3 lors de l’élimination face à UNC. La polyvalence et l’expérience de l’ailier des Bruins suffiront-elles à faire passer la pilule de cette fin de saison chaotique au shoot ?

DESCRIPTION DU JOUEUR
Vous avez déjà entendu les expressions de glue-guy ou de joueur « couteau-suisse » mais vous ne savez pas vraiment ce qu’elles signifient ? Si vous cherchez dans le dictionnaire, il y sera probablement noté que Jaime Jaquez Jr est un synonyme parfait de ces expressions. Car c’est exactement ce qu’est Jaime Jaquez Jr. Un col bleu, prêt à faire le sale boulot, prêt à faire tout ce qu’il faut et tout ce qu’il peut afin d’aider son équipe à gagner.

S’il faut jouer sans ballon, il le fera. S’il faut shooter à 3 points, il le fera. Besoin de défendre le fer ? Pas de souci, il s’en charge. Besoin de se battre pour aller chercher des rebonds importants ? Il s’y colle sans rechigner. Jaime Jaquez Jr est le genre de coéquipiers dont rêve n’importe quel joueur. Car finalement, c’est compliqué de dégager des qualités et des défauts sur ce joueur tant il semble ne pas avoir de gros défauts, mais ne semble pas non plus avoir de qualités élites.

Si nous devons retenir les principales qualités de ce joueur, ce serait sa capacité à aller se battre au rebond. Bien qu’il ne soit pas l’athlète le plus explosif, Jaime Jaquez Jr est un joueur physiquement déjà bien bâti et pas si simple à bouger. Si vous couplez cela à un QI Basket et une compréhension du jeu bien au-dessus de la moyenne, vous avez un joueur très intelligent sur le terrain qui lui permet de bien se placer et ne jamais laisser un rebond sans s’être battu pour essayer de le récupérer (5,7 rbds/match dont 1,7 rebonds offensifs par match).

Ce dît QI Basket est également une forte qualité qui se ressent dans son côté homme à tout faire. Capable de porter le ballon mais également de jouer offball, il a montré quelques flashs d’initiation d’attaque intéressants, aussi bien dans la création pour les autres (14,9 % à l’AST %) qu’à la création pour lui-même (quasiment 80 % de ses tirs à mi-distance sont pris en sortie de dribble pour une belle réussite globale de 46,7 %).

Il est également capable de finir près du cercle grâce à une très bonne gestion des contacts et un corps déjà bien construit. En atteste son joli 57,9 % de réussite au tir près du panier. Enfin, sa défense est une qualité indéniable chez l’ailier des Bruins. Là encore, le niveau n’est pas élite, mais c’est sa polyvalence qui peut plaire aux scouts NBA. Capable à la fois de résister à des défenses sur post-up face aux ailiers, il peut également, grâce à une mobilité correcte, contenir des joueurs plus petits que lui.

Pour le côté plus négatif de son jeu, on peut noter une adresse fluctuante. Si sa finition près du cercle est bonne, ses pourcentages aux lancers francs (72 % en carrière universitaire) sont à améliorer. Ce genre de role player se doit de tourner autour des 78-80 % aux lancers francs pour ne pas être trop handicapant pour son équipe.

Le tir à trois points est également une interrogation chez Jaime Jaquez Jr. Il est encore trop irrégulier. Capable de nous sortir une belle saison 2020-21 à 39,4 %, il tourne cette saison à un piètre 27,6 % et reste sur un triste 1/12 sur ses quatre derniers matchs joués. Surtout, le volume rend son shoot difficilement projetable. En effet, le joueur ne prend que 2,2 tirs à trois point par match cette saison. Il sera intéressant de voir l’évolution de son shoot sur un plus gros volume.

Les pourcentages sur ses tirs midranges sont plus qu’encourageants, la mécanique n’est pas mauvaise. Un problème de confiance en son shoot ? Une possibilité à ne pas écarter quand on voit que les tirs à trois points ne représentent que 20 % des tirs totaux que le joueur prend. Un pourcentage relativement faible pour la NBA, là où ce profil de joueur devrait sûrement tourner entre 50 % de finition près du cercle et 50 % de tir à trois points.

Alors où se situe le réel niveau du joueur sur le tir extérieur ? C’est la réponse à cette question qui nous dira si le joueur peut espérer une sélection en fin de premier tour et une longue carrière de role player utile ou s’il ne sera qu’un joueur drafté au second tour et contraint d’enchaîner les aller-retour entre la NBA et la G-League.
Enfin, les limitations avec le revers de la médaille du profil de joueur all-around. L’inconvénient de ce type de joueur réside dans le manque d’élitisme dans un compartiment précis de son jeu. Ce qui automatiquement fait chuter sa cote auprès des scouts NBA.

✔️ FORCES

  • Polyvalence défensive et offensive
  • QI Basket
  • Rebonds

FAIBLESSES

  • Pas de qualités élites
  • Pourcentage aux LFs
  • Confiance en son tir extérieur

📈 SWING SKILL

  • Régularité du tir extérieur

PRÉDICTION DRAFT 2022

Début-milieu de second tour (places 35-45)

Equipes potentiellement intéressées : Cleveland Cavaliers, Atlanta Hawks, Minnesota Timberwolves

Les Cleveland Cavaliers sortent d’une saison surprenante. Mais il ne faut pas s’y tromper : c’est une équipe qui doit encore se construire avant de pouvoir viser les finales NBA. Seulement, sans choix de draft au premier tour, il va être compliqué d’aller chercher du talent en milieu-fin de second tour. Donc pourquoi pas récupérer un col bleu qui se fondera parfaitement dans le collectif de battant que sont les Cavaliers et pourra faire toutes les petites choses qui ne se voient pas sur la feuille de stats.


Les Hawks sont dans une phase de construction plus avancée que les Cavs mais eux ont l’avantage d’avoir leur choix du premier tour qui sera probablement dans le top 15 de la draft. Parfait pour ajouter du talent à cet effectif. Il serait intéressant aussi de récupérer un prospect moins talentueux mais plus « NBA Ready » afin d’assurer un niveau plancher et un apport rapide pour les prochaines saisons. Le tout, à moindre coût.

Lorsqu’on aborde le second tour de la draft, on peut se permettre de drafter au besoin plus qu’au talent. Les Wolves ont déjà un trio très talentueux et qui tourne bien cette saison. Ils ont également de bons role players qui font le boulot. Mais entre des Prince, Okogie et Layman, agents libres, et un Malik Beasley qui s’avère être le joueur le plus à-même de bouger via trade, à en croire les rumeurs les plus insistantes, Minnesota pourrait avoir des soucis de profondeur sur les ailes. Nul doute que les Wolves iront chercher un ailier plus aguerri pour améliorer leur rotation. Le profil de Jaime Jaquez Jr pourrait également être un pari très intéressant au 2nd tour. D’autant plus que les Wolves ont l’habitude de transformer des choix de draft tardifs en role player utile (Vanderbilt, McDaniels, Nowell, Reid…).

TIER DU CCS : Tier « Fin de rotation »

Jaime Jaquez Jr a le problème d’être bon partout mais d’exceller nulle part. Un joueur avec pas ou peu de qualités élites est un joueur qui va voir sa projection en NBA, et par conséquence sa cote à la draft, chuter. En effet, la Grande Ligue est une ligue de « rôle » où, en dehors des stars, chaque joueur doit adapter son jeu à un rôle prédéfini en fonction du besoin de l’équipe. Jaime Jaquez Jr semble avoir le QI Basket et la compréhension du jeu nécessaire pour s’adapter au rôle qu’on lui demandera. Reste à savoir si les qualités suivront, notamment si le rôle qu’on lui demande est celui d’un spécialiste du shoot. Mais au CCS, on a du mal à ne pas l’imaginer arracher un strapontin en NBA grâce à sa polyvalence et son côté Plug And Play.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tier « Starter/6e homme », role player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tier « Rotation importante », 8e ou 9e, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tier « Fin de rotation », 10e ou 12e homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2022 ici !

Tier « All-Star »

Tier « Starter ++ »

Jaden HardyHarrison Ingram

Tier « Starter/6e homme »

Patrick BaldwinNikola JovicBryce McGowensMoussa Diabaté

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon SeabronMarJon Beauchamp

Tier « Fin de rotation »

Julian ChampagnieIsmaël Kamagaté

Tier « G-League/2Way »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :