Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : Jaylin Williams, un pivot pas comme les autres

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2022 est la nouvelle date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

Jaylin Williams

Date de naissance : 29 juin 2002 – Classe : Sophomore

Université : Arkansas Razorbacks (SEC) – Bilan 2021/2022 : 28v/9d

Poste : Pivot

Mensurations
Taille : 208 cm – Poids :111 kg – Envergure : 217 cm

Statistiques saison
37 matchs joués // 10,9 pts // 9,8 rebs // 2,6 asts // 0,5 stls // 0,7 blk
31,6 minutes jouées/match // 46,1 % FG // 23,9 % 3pts // 72,9 % FT // 1,8 Tov // 2,6 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF

D’origine vietnamienne, Jaylin Williams est un pur produit de l’Arkansas. En effet, il est né à Fort Smith et a effectué son cursus lycée à la Northside High School située dans cette même ville. Au sein de ce lycée, il a pour coéquipier Isaiah Joe, qui fait aujourd’hui ses armes dans la grande ligue du côté des Sixers de Philadelphie. Ensemble, en 2018, ils atteignent la finale du championnat d’Arkansas. Toutefois, c’est après le départ de Joe que Jaylin Williams performe vraiment. Il devient joueur de l’année 2020 de l’Arkansas et tourne en double-double de moyenne.

Lorsqu’il rejoint les Razorbacks, Jaylin Williams commence par sortir du banc. Développant son jeu, ses moves et son identité, il s’affirme de plus en plus tout au long de la saison. Lors de la March Madness 2021, il prendra part aux trois matchs de son équipe dans la peau d’un titulaire en puissance. La marche avant est donc activée. Le pivot semble à lors prendre conscience des enjeux et de l’exigence attendue à très haut niveau. Il va entamer un régime drastique afin de perdre de la graisse et d’être plus explosif et plus rapide. Son taux de masse grasse passe de 18 % en 2021 à 8 % aujourd’hui. Ce changement corporel semble avoir fait grand bien à l’intérieur d’Arkansas et si pour certains, il n’était pas sur les radars en début de saison, à la fin de l’exercice, la donne semble complètement inversée.

Lors de la March Madness 2022, Arkansas réalise un très beau parcours, se hissant jusqu’à l’Elite Eight en éliminant notamment l’un des favoris de la compétition : Gonzaga. Néanmoins, l’armada de Duke met fin aux rêves de titre des coéquipiers de JD Notae.

DESCRIPTION DU JOUEUR

Jaylin Williams est un pivot très différent de ce que l’on peut trouver dans la cuvée 2022. En effet, face à des intérieurs tels que Mark Williams, Jalen Duren ou Walker Kessler, il apparaît frêle voire presque sous-dimensionné. Toutefois, à bien des égards, Williams s’impose comme un prospect atypique mais fort intéressant.

Ce que l’on remarque en premier lieu chez le joueur d’Arkansas, c’est sa capacité à délivrer de magnifiques passes à ses coéquipiers. Il est très habile balle en main et sa vision du jeu lui permet de trouver des solutions lorsqu’il est en difficulté poste bas. Pour preuve, il réalise 15,3 % des passes décisives de son équipe lorsqu’il est sur le parquet. Pour un intérieur, la statistique est très intéressante.

On pourrait se demander toutefois si faire la passe n’est pas un moyen de « fuir » le duel poste bas étant donné le physique plus soft comparé à des intérieurs très puissants. La réponse est sans appel. Non ! Jaylin Williams ne refuse jamais le combat et a montré au cours de la saison des moves de qualité et des petits shoots mi-distance qui ne sont pas à négliger. Très dynamique sur ses appuis, il met beaucoup d’intensité dans tout ce qu’il fait. Il est un véritable guerrier au rebond et tourne quasiment en double-double de moyenne.

Son tir extérieur n’est pas encore fiable mais il en prend davantage cette saison et avec du travail et de la répétition, nul doute qu’il pourrait être décent dans l’exercice. Développer cet aspect de son jeu permettra à son équipe d’être performante au niveau du spacing et d’étirer ainsi les défenses adverses.

Défensivement, Jaylin Williams est un très bon protecteur de cercle. S’il ne réalise en moyenne « que » 1,1 contre par match, il est très souvent dissuasif en gênant ses adversaires. Il ne mord pas aux feintes et est souvent dans les bons timings. Cela dénote d’une intelligence défensive rare. De même, il peut switcher sur les extérieurs qui ne sont pas trop rapides. Ses mains sont très actives et on a pu l’apercevoir assez souvent couper les lignes de passes et intercepter des ballons. Enfin, il sait provoquer les passages en force et encaisser les contact adverses. Sa perte de masse graisseuse semble l’avoir renforcé physiquement et il est bien plus solide dans les duels.

✔️ FORCES

  • Qualité de passe
  • Polyvalence défensive
  • Énergie
  • Rebond défensif
  • Très jeune

FAIBLESSES

  • Shoot extérieur
  • Apport offensif
  • Dimension physique

📈 SWING SKILL

  • Trouver de la régularité au tir mi-distance et au tir extérieur afin de favoriser le spacing d’équipe

PRÉDICTION DRAFT 2022

Fin de second tour (places 20-30)

Equipes potentiellement intéressées : San Antonio Spurs, Charlotte Hornets, Memphis Grizzlies

Jaylin Williams devrait attiré l’œil de franchises en reconstruction plus ou moins avancée et surtout en recherche de talent brut. Le pivot d’Arkansas est très jeune et sa polyvalence défensive ainsi que sa capacité à faire le sale boulot pourrait être très bénéfiques à un roster. Les San Antonio Spurs semblent être une équipe parfaite pour le développement du garçon. Si Poeltl s’est imposé comme un intérieur fiable, Williams ofrrirait quant à lui une panoplie différente d’attributs physiques et techniques. Côté Hornets, le secteur intérieur est toujours en chantier et avoir un diamant à polir peut être intéressant à moyen et à long terme. Enfin, les Grizzlies sont habitués des bons coups lors de la Draft et le joueur des Razorbacks pourrait être la bonne surprise de la cuvée.

TIER DU CCS : Tier 4 : Rotation importante

Jaylin Williams est un très jeune joueur mais son état d’esprit couplé à une polyvalence très intéressante semble lui donner un gros avantage face à d’autres prospects. Il n’y a aucun inquiétude quant à sa capacité à faire ce qu’on lui demande mais surtout à le faire avec envie et avec talent. Il n’a pas peur de se salir les mains et d’aller au charbon et cela pourrait plaider en sa faveur lors de la prochaine Draft. Néanmoins, tout développement de si jeunes joueurs prend du temps et son éclosion pourrait survenir à plus ou moins long terme.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tier « Starter/6e homme », role player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tier « Rotation importante », 8e ou 9e, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tier « Fin de rotation », 10e ou 12e homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2022 ici !

Tier « All-Star »

Tier « Starter ++ »

Jaden HardyHarrison IngramBen Mathurin

Tier « Starter/6e homme »

Patrick BaldwinNikola JovicBryce McGowensMoussa Diabaté

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon SeabronMarJon BeauchampWalker Kessler

Tier « Fin de rotation »

Julian ChampagnieIsmaël KamagatéJaime Jaquez Jr

Tier « G-League/2Way »

Andrew Nembhard

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :