A l'affiche Draft NFL Scouting

Draft NFL 2022 : Devin Lloyd (LB), Poly-valeur

La draft NFL 2022 se rapproche. Comme chaque année, les différentes franchises NFL vont pouvoir à tour de rôle piocher parmi les différents talents universitaires qui se présenteront. Entre le 28 et le 30 Avril prochain, dans la cité de tous les vices à Las Vegas, 250 joueurs et 32 franchises auront le bonheur de voir leur histoire basculer, pour le meilleur ou pour le pire. Car oui, la draft contient toujours son lot de surprises. Et pour appréhender au mieux tous les choix plus ou moins douteux qui seront fait ce soir-là, le CCS revient avec ses fiches personnelles sur les futures stars, les bons coups et les joueurs à suivre pour les années à venir en NFL.

Devin Lloyd

Devin Lloyd
  • 1,92m
  • 107 kg
  • 30 septembre 1998, 23 ans
  • Utah
  • Junior
  • 3 étoiles 247 Sports – 1621e National – 121e Safety – 160e de l’état de Californie

Contexte 2021

Quelle saison pour les Utes ! Champions du Pac 12 cette saison, Utah a encore pu conter sur une défense de fer et un grand réservoir de talents pour conquérir la conférence. Une défaite finale dans un épique Rose Bowl face à Ohio State ne devrait pas entacher le fabuleux exercice 2021 de la faculté de Salt Lake City.

Statistiques personnelles : 111 plaquages, 6 Passes Défendues, 8 sacks, 1 Fumble Forcé, 4 INT, 2 TD

On attend généralement d’un LB qu’il remplisse la fiche de stats… Mais peut-être pas à ce point-là. Star absolue de la défense d’Utah, Devin Lloyd a martelé son nom sur les bilans de chaque match. Rencontre après rencontre, le LB a pesé et su être le playmaker que le coaching staff des Utes attendait. Une saison pleine qui l’a propulsé au premier rang de la draft.

Forces

Résistance aux blocs et défense contre la course

Un aspect de plus en plus rare chez les LB modernes, plus légers et rapides, est leur capacité à se défaire des blocs dans le jeu de courses. Devant des attaques de plus en plus étirées, la capacité du LB à couvrir une large zone est devenue prioritaire au dépend de la force physique. Lorsque l’attaque en revient donc aux fondamentaux à la course, les Linebackers sont une proie facile pour les Linemen Offensifs. C’est pourtant une qualité sine qua none du jeu sur cette position, et Lloyd brille là-dessus. La longueur de ses bras et sa force naturelle lui permettent de se défaire rapidement des blocs adverses.

Aligné en LB légèrement sur la droite de la formation

Sur cette action qui semble anodine, Lloyd se retrouve seul à seul face à un Guard lancé à toute allure et rempli de mauvaises intentions. Dans ces conditions, il est vraiment surprenant de voir le LB de Utah tenir au contact et ne pas céder le moindre centimètre malgré l’impact qu’il subit. En une action, Lloyd affiche sa puissance et son équilibre.

Jouer la course, c’est aussi une question de vision. Pour être un bon Linebacker, il faut repérer le RB, déchiffrer le style de block et trouver l’ouverture pour plaquer le RB. Le tout, bien sûr, en un laps de temps très court. Lloyd reste parfois irrégulier mais montre la patience et les instincts nécessaires pour réaliser ce genre de plaquage.

Instincts en couverture

L’alpha et l’omega du LB au 21e siècle reste sans aucun doute sa capacité à tenir la route en couverture de passe. Dans une NFL où le jeu de passe est omniprésent, un LB en difficulté dans ce domaine devient rapidement un handicap pour son équipe. Il faut donc de l’envergure et de l’intelligence pour les couvertures en zone, et de bonnes capacités athlétiques pour couvrir les TE et RB en homme à homme. Avec son mètre 92 et son envergure d’albatros (2m, soit le 97e percentile chez les LB), Lloyd possède de sérieux atouts pour fermer les fenêtres de passe.

Sur cette action, il montre également un excellent QI Football pour gêner la passe. D’abord focalisé sur le tracé court devant lui, il comprend bien que la répartition des tracés est faite pour ouvrir une fenêtre dans son dos. Sa lecture est la bonne et il décroche ainsi pour gêner le tracé qui est la vraie cible du QB. Sans même se retourner, le LB sait ce qu’il se passe dans son dos : la marque des grands LB.

Fluidité des jambes, appuis explosifs et patience en couverture permettent à Lloyd de très bien couvrir son TE sur cette action. Les TE en NFL seront d’un tout autre niveau mais difficile de ne pas voir Lloyd performer dans cet exercice au vu de ses atouts physique et de son intelligence. Il est important de rappeler que l’ex Ute a été recruté en tant que Safety et cette capacité de couverture n’a pas disparu avec la transition vers un nouveau poste.

Pass rusher accompli

L’atout numéro un de Lloyd, c’est sa polyvalence. Plus qu’un LB, c’est une pièce à déplacer sur l’échiquier à la guise de son coordinateur. On a vu sa capacité à couvrir dans le jeu de passe, voyons maintenant ses qualités de pass rusher. Au gré de la saison, Utah n’a pas hésité à aligner Lloyd sur des postes extérieurs, plus proches du ballon. A son explosivité et sa vivacité naturelle, le LB ajoute une palette de mouvements surprenante. Pour un joueur avec aussi peu d’expérience sur cet alignement, le défenseur montre beaucoup de maturité dans son pass rush.

Aligné face à des OT, Lloyd sait gagner par l’intérieur ou l’extérieur. Il excelle dans l’usage de ses mains et se protége très bien de celles des bloqueurs. Et en bon LB, il garde constamment un œil sur le ballon afin de pouvoir impacter les passes rapides vers le flat notamment. S’il est trop léger pour pouvoir assumer ce rôle à plein temps, il ne sera pas rare de le voir déplacé sur l’extérieur de la formation. En effet, selon le down et la distance, Lloyd offre de nombreuses possibilités de packages défensifs à ses futurs coaches.

Faiblesses

Blitzeur irrégulier

Pour contrebalancer avec le point précédent, Lloyd n’est pas un excellent blitzeur depuis le poste de LB intérieur. On le voit trop souvent se perdre dans le trafic, hésiter sur le gap à attaquer, perdre ses moyens face à un Guard ou un Centre. Il aura souvent l’avantage face aux RB mais le reste du temps, on lui préfèrera un rôle extérieur si on veut le voir sacker un QB.

Athlète limité?

On attendait de voir Lloyd performer au Combine, on reste un peu sur notre faim. Si son RAS de 9.33 est excellent, son 40yd couru en 4.66 ne répond pas aux questions sur sa vitesse pure. Ses scores reflètent un athlète explosif sur ses appuis mais qui pourrait avoir du mal à couvrir des joueurs plus rapides sur des longues distances.

Prédiction Draft : Deuxième partie du 1er tour

Une équipe qui sera intéressée : New England Patriots

Tellement évident… Comment Bill Bellichick pourrait refuser un LB aussi polyvalent et mature que Lloyd ? Au sein d’un front seven déjà bien fourni, l’ancien de Utah pourrait reprendre le rôle de capitaine défensif laissé vacant par le départ de Dont’a Hightower. Bellichick apprécie par dessus tout la polyvalence et l’intelligence chez ses joueurs, et trouvera en Lloyd l’héritier parfait de l’un des meilleurs LB de cette décennie.

La note du CCS : Tier A

S’il est difficile d’évaluer la valeur d’un Linebacker en 2022, Devin Lloyd en représente en tout cas ce qui se fait de meilleur. Polyvalent, leader, agressif et intelligent : le profil est très complet. Lloyd saura conquérir le cœur des staffs NFL pour ses multiples qualités et son jeu qui saura se fondre dans n’importe quel schéma.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :