Draft NFL NFL Scouting

Draft NFL 2022 : Le meilleur du reste des OL

La draft NFL 2022 se rapproche. Comme chaque année, les différentes franchises NFL vont pouvoir à tour de rôle piocher parmi les différents talents universitaires qui se présenteront. Entre le 28 et le 30 Avril prochain, dans la cité de tous les vices à Las Vegas, 250 joueurs et 32 franchises auront le bonheur de voir leur histoire basculer, pour le meilleur ou pour le pire. Car oui, la draft contient toujours son lot de surprises. Et pour appréhender au mieux tous les choix plus ou moins douteux qui seront fait ce soir-là, le CCS revient avec ses fiches personnelles sur les futures stars, les bons coups et les joueurs à suivre pour les années à venir en NFL.

Tyler Linderbaum (OC)

  • 1,90 m
  • 132 kg
  • 07/04/2000 – 22 ans
  • Iowa
  • RS Junior
  • 3 étoiles 247sports (en tant que DT)

Pour beaucoup, Tyler Linderbaum se présente à la draft tout simplement comme le meilleur homme de ligne offensive, IOL et OT confondus. Malheureusement son profil physique et technique lui permet seulement d’opérer sur l’intérieur de la ligne et exclusivement au poste de Centre, assez pour faire chuter sa valeur à la draft. A la manière de Creed Humphrey l’an dernier, l’équipe qui le repêchera en fin de premier ou au second tour réussira une opération plus que fructueuse.

Le point fort : mobilité

Pour être tout à fait clair, Tyler Linderbaum est un centre exceptionnel d’un point de vue athlétique mais aussi d’un point de vue physique et synthétiser toutes ces forces en un caractère n’est pas chose aisée. Cependant, si l’on devait attribuer à Linderbaum un seul trait, le plus visible et surtout le plus à même d’être retranscrit au niveau NFL, cela serait sans nul doute la mobilité. Tyler est capable d’aller chercher et de déplacer des hommes sur un premier, deuxième et même troisième niveau.

Tyler Linderbaum (#65 blanc)

Le point faible : scheme dependant ?

Linderbaum a excellé dans le jeu d’Iowa grâce au système employé par la faculté. Les Hawkeyes abusaient de zone run parfaitement adapté au profil de Tyler. En NFL, l’équipe qui le repêchera devra faire attention à cela, ce qui immédiatement fait baisser sa valeur réelle pour la draft. Une équipe comme San Francisco ou Minnesota serait parfaitement en harmonie avec le centre.

Prédiction draft : deuxième partie de premier tour à deuxième tour (16-64)

La note du CCS : Tier S


Zion Johnson (OG)

  • 1,90 m
  • 143 kg
  • 18/11/1999 – 22 ans
  • Boston College
  • RS Senior
  • non évalué par 247sports

C’est la côte montante sur l’intérieur de ligne. L’homme de Boston College présente un avantage clair sur Linderbaum, la polyvalence. Johnson a joué un peu partout sur la OL des Eagles mais sera au vu de son profil physique replacé sur l’intérieur de la ligne en NFL. Bien en prendra une équipe tant le futur Guard semble complet. Autant à l’aise en protection de passe que pour ouvrir des brèches à la course, Zion pourrait devenir une vraie pièce maîtresse dans n’importe quelle franchise.

Le point fort : extrêmement complet

Impossible de résumer les forces de Johnson en une seule variable. Le joueur a une mobilité latérale excellente qui lui permet de remporter ses duels que ce soit à la course ou à la passe aisément. De plus il place aussi admirablement bien ses mains sur ses adversaires, à des endroits précis et tactiques et avec une grande variété. Enfin son ancrage dans le sol et son équilibre lui confèrent un levier excellent face à de puissant pass rusher, Johnson est très difficile à déplacer.

Le point faible : scheme dependant ?

Il suffit ici de relire exactement le même point que pour Linderbaum. Les Eagles à la course utilisaient aussi un schema de zone run. Néanmoins les interrogations sont moindres chez Johnson qui a montré une capacité d’adaptation en changeant d’équipe à l’échelon universitaire sans souffrir de quelconque effet négatif sur son jeu.

Prédiction draft : deuxième partie de premier tour à début de second (16-48)

La note du CCS : Tier S


Bernhard Raimann (OT)

  • 2,01 m
  • 138 kg
  • 23/09/1997 – 24 ans
  • Central Michigan
  • Senior
  • non évalué par 247sports

L’Europe commence à s’inviter à la table du football américain outre atlantique. Cette année, c’est un autrichien, Bernhard Raimann qui propose ses services aux franchises lors de cette draft « classique ». Oui les joueurs européens ont plutôt l’habitude de passer par l’international pathway pour réussir à entrer dans la grande ligue. Raimann est un joueur à qui il reste encore beaucoup à découvrir dans ce sport. Pourtant sa maturité technique couplée à son physique ont accroché l’œil de beaucoup de scouts lors de ces années à Central Michigan. De quoi lui promettre un repêchage, et même rêver du premier tour.

Le point fort : pass protection

Bernhard Raimann est le plus à son avantage dans les situations de protection de passe. Sa mobilité naturelle, ses pieds légers et surtout son équilibre sont de vrais atouts dans le secteur. Raimann est rarement pris à dépourvu sur des counter move ou face à des speed rushers.

Bernhard Raimann (#76 blanc)

Le point faible : âge et poids

Raimann était un TE en arrivant à Central Michigan, avant de se convertir vers une position de Tackle donc. D’un côté le joueur apprend encore et de l’autre il a montré de sérieux flashs sur un laps de temps très court. Le profil est prometteur c’est une certitude, mais il reste encore beaucoup de travail technique à l’autrichien qui a pourtant déjà 24 ans. De plus, Bernhard manque encore de puissance, lié à une prise de masse tardive qu’il devra combler pour ne pas souffrir face au bull rush en NFL, sans pour autant perdre sa mobilité bien sûr.

Prédiction draft : deuxième partie de premier tour à début de second (16-48)

La note du CCS : Tier A


Trevor Penning (OT)

  • 2,01 m
  • 146 kg
  • 15/05/1999 – 22 ans
  • Northern Iowa
  • RS Senior
  • non évalué par 247sports

Si vous cherchez la brute épaisse de la classe, celui qui ne se contrôle plus sitôt qu’il rentre sur le terrain, arrêtez-vous ici. Trevor Penning est avant tout un mauler, un destructeur, un joueur avec la soif du pancake et du duel physique. Une mentalité nécessaire en NFL dans une ligue tout sauf toute douce pour ses nouveaux arrivants. Néanmoins, il ne faudra pas que le joueur se laisse submerger par ses émotions et découvre comment jongler entre frénésie et zen attitude. En tant que pure tackle sa côte est élevée et le premier tour lui tend les bras.

Le point fort : agressivité

Le caractère de Penning fait sa force. Le Tackle joue toujours à fond, tous les snaps avec une seule envie, gagner, gagner, gagner et encore gagner que ce soit son duel ou le match et il fait toujours tout pour y arriver dans les deux cas. La puissance qu’il démontre sur chaque action est sensationnelle, aucun homme n’est arrivé à le stopper dans le jeu de course. Son envie se caractérise aussi en protection de passe où il finit toujours ses actions.

Le point faible : agressivité

Le caractère de Penning fait aussi sa faiblesse. Le Tackle peut parfois (et trop souvent) être aveuglé par sa recherche constante de destruction. Pas d’amalgames cependant, dans la majorité des cas tout se passe bien et Trevor gagne son face à face. Mais parfois il peut coûter à son équipe une pénalité bête ou même mettre en danger ses coéquipiers (comme au Senior Bowl) ce qui ne plaît pas forcément à des franchises.

Prédiction draft : premier tour (10-32)

La note du CCS : Tier A

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :