Draft NFL Scouting

Draft NFL 2022 : Jameson Williams (WR), need for speed

La draft NFL 2022 se rapproche. Comme chaque année, les différentes franchises NFL vont pouvoir à tour de rôle piocher parmi les différents talents universitaires qui se présenteront. Entre le 28 et le 30 Avril prochain, dans la cité de tous les vices à Las Vegas, 250 joueurs et 32 franchises auront le bonheur de voir leur histoire basculer, pour le meilleur ou pour le pire. Car oui, la draft contient toujours son lot de surprises. Et pour appréhender au mieux tous les choix plus ou moins douteux qui seront fait ce soir-là, le CCS revient avec ses fiches personnelles sur les futures stars, les bons coups et les joueurs à suivre pour les années à venir en NFL.

Jameson Williams

  • 1,88 m
  • 86 kg
  • 26/03/2001 – 21 ans
  • Alabama
  • Junior
  • 4 étoiles 247sports – 82e joueur national – 13e WR – 1e Missouri

Contexte 2021

79 réceptions – 1572 yards – 15 touchdowns

Quelle campagne pour le prodige d’une saison d’Alabama. Jameson Williams est devenu instantanément le meilleur ami de Bryce Young sitôt qu’il a posé ses valises à Tuscaloosa. Car oui, tous les deux ont pris les rênes de l’attaque de l’université en même temps, Bryce en remplaçant de Mac Jones après un an sur le banc et Jameson après un transfert en provenance d’Ohio State. Avant cette exercice 2021 réussie, Jamo n’avait que très rarement touché le terrain, la faute à des Olave, Smith-Njigba et Wilson prolifiques. Sa décision a totalement rebattu les cartes et a montré que lui aussi méritait d’être considéré comme une vraie star. Maintenant, la NFL aussi a les yeux bien ouverts.

Forces

Deep threat

Jameson Williams est LA menace profonde de cette draft au poste de WR. Le joueur n’a pas arrêté de montrer sa science du jeu et ses aptitudes techniques dans le fond du terrain tout au long de la saison. Les statistiques sont formelles : 19.9 yards par réceptions leader de la SEC et surtout un incroyable 45+ yards de moyenne par touchdown. Incroyable, tout simplement.

Vitesse

Cette menace profonde est corrélée avec sa vitesse, évidemment. Mais c’est un trait tellement essentiel dans le jeu de Jamo qu’il est à surligner à part. le WR d’Alabama fait tout très vite et à fond. Son accélération matche aussi sa vitesse pure. On obtient un joueur détonnant et inarrêtable.

RAC

Si seulement Jameson Williams était bon uniquement dans le champ profond… Il n’en est rien, le joueur est capable de prendre des ballons proche de la ligne de scrimmage et de les convertir en gros gains avec sa vitesse et son explosivité. Ses changements de directions brutaux sont aussi à mettre en lumière dans ce secteur.

Faiblesses

Puissance

Il est vrai que Jamo a un profil longiligne, même si l’on n’arrive pas sur les extrêmes de DeVonta Smith l’an dernier. Face à des press corners physiques, Williams peut souffrir. Mais attention, rien de trop perturbant pour le joueur qui trouve des solutions, seul ou à l’aide de systèmes appelés.

La blessure

Il est impossible pour nous de ne pas évoquer la blessure de Williams ici. En effet, en fin de saison dernière, lors des playoffs, le receveur a subit une rupture des ligaments croisés du genoux. Aujourd’hui ce genre de blessures se soignent vites et bien. La preuve en est avec son retour à l’entraînement lors du processus pré-draft. Les équipes NFL devront tout de même se renseigner sur l’avancement de la rééducation, mais aussi se faire une idée sur l’impact dans le jeu de Jamo.

Prédiction draft : premier tour (8-24)

Une équipe qui sera intéressée : New Orleans Saints

Imaginez un monde où Jameis Winston lobe des passes de 70 yards pour Jameson Williams. Qui peut s’asseoir à la table de ce duo est dire « je suis plus excitant que toi ». Personne. De plus, les Saints sont bien placés à la draft avec leur deux picks au milieu du premier tour. L’ajout d’un WR est nécessaire à ce corps qui manque de punch et de talent en l’absence de Michael Thomas. Enfin, Jamo et Thomas ensemble sur un terrain développeraient un jeu sacrément complémentaire pour les Saints qui ont besoin de renaître de leur cendres après le départ de Sean Payton.

La note du CCS : Tiers A

Jameson Williams est la cible de choix pour toutes les équipes qui recherchent cette denrée rare qu’est la vitesse. Mais cantonner le receveur à ce rôle strict n’est pas lui rendre service. On est avec Williams loin des John Ross ou autre Andy Isabella. Les routes sans être aigües sont bien courues et le QI football est là. Enfin la qualité première qui est de rattraper les ballons n’est pas un problème non plus pour Jamo. Après études de sa blessure, tous les voyants devraient passer au vert pour le speedster.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :