Draft NFL NFL Scouting Sport US

Draft NFL 2022 : Le meilleur du reste des QB

La draft NFL 2022 se rapproche. Comme chaque année, les différentes franchises NFL vont pouvoir à tour de rôle piocher parmi les différents talents universitaires qui se présenteront. Entre le 28 et le 30 Avril prochain, dans la cité de tous les vices à Las Vegas, 250 joueurs et 32 franchises auront le bonheur de voir leur histoire basculer, pour le meilleur ou pour le pire. Car oui, la draft contient toujours son lot de surprises. Et pour appréhender au mieux tous les choix plus ou moins douteux qui seront fait ce soir-là, le CCS revient avec ses fiches personnelles sur les futures stars, les bons coups et les joueurs à suivre pour les années à venir en NFL.

Kenny Pickett

  • 1,90 m
  • 100 kg
  • 06/08/1998 – 23 ans
  • Pitt
  • RS Senior
  • 3 étoiles 247sports

Cette année, Kenny Pickett a connu sa saison la plus prolifique avec les Panthers de Pitt. Il faut dire que cela faisait maintenant 5 ans dont 4 comme titulaire que le quarterback rodait les bancs de la faculté de Pennsylvanie. Le prospect a donc construit une progression linéaire qui l’amène donc à 24 ans dans les traces de la NFL grâce à une maturité traduite par une saison personnelle prolifique avec 4319 yards et 42 touchdowns et surtout une 3e place dans la course au Heisman.

Le point fort : mobilité

Il ne faut pas enlever à Kenny Pickett une chose, sa faculté à allonger les jeux avec ses jambes pour se libérer de l’espace et donc du temps (à lui et à ses coéquipiers). Maintes fois en roulant vers sa droit il a attendu et trouvé son compagnon Jordan Addison pour des gains moyens mais toujours dans l’efficacité et la continuité du jeu. Sa précision de lancer en mouvement va de pair avec ce trait.

Le point faible : âge

La facilité aurait été de vous parler de la taille des mains de Kenny Pickett, jugeaient trop petites par de nombreux analystes. Mais que faire de la taille de ses mains quand on sait lancer un ballon avec. Non ce qui dérange plutôt chez Pickett c’est son âge. 24 ans c’est vieux pour se proposer aux équipes NFL, certes le QB a produit mais contre des ados encore en plein développement alors que lui est arrivé à maturité. Et sa projection dans tout ça ? Et bien c’est l’inconnue la plus totale et on peut facilement imaginer un scénario où le chef de file des Panthers n’a plus rien a montré et a déjà atteint un plafond de verre.

Prédiction draft : troisième ou quatrième tour

La note du CCS : Tiers C


Desmond Ridder

  • 1,90 m
  • 98 kg
  • 31/08/1999 – 22 ans
  • Cincinnati
  • Senior
  • 3 étoiles 247sports

Que l’histoire d’amour entre Ridder et les Cincinnati Bearcats est belle. En 4 ans d’union entre les deux parties elle s’achève même en apothéose avec une participation aux playoffs du College Football, une première historique pour une université appartenant au « Group of Five ». Desmond Ridder est tout simplement le 3e QB avec le plus de victoires à l’échelon universitaire (44) et fini sa carrière chez les Bearcats avec 87 touchdowns lancés.

Le point fort : double menace

Desmond Ridder fait partie de cette caste de quarterback lanceur-coureur. Et ce n’est plus un point faible comme on pouvait le lire dans le passé mais bien une véritable plus-value contemporaine. Les QB qui présentent des atouts de passeur et de coureur sont recherchés aujourd’hui. De plus, Ridder est assez précis pour ne pas être catégorisé comme un bust à l’échelon supérieur.

Le point faible : le ball placement

Alors oui, Ridder est précis quand on regarde l’image avec un grand angle. Si l’on se met à zoomer par contre on remarque qu’il lui manque du touché de balle. Assez pour embêter ses receveurs qui dans des positions préférentielles ne voient pas le ballon leur arriver dans les bras et doivent donc se replacer convenablement. Cela résulte en des pertes de quelques yards, jusqu’à des points laissés en route.

Prédiction draft : deuxième tour (33-64)

La note du CCS : Tiers B


Sam Howell et Matt Corral

  • 1,85 m
  • 102 kg
  • 16/09/2000 – 21 ans
  • North Carolina
  • Junior
  • 4 étoiles 247sports
  • 1,88
  • 93
  • 31/01/1999 – 23 ans
  • Ole Miss
  • RS Junior
  • 4 étoiles 247sports

L’un est à North Carolina l’autre est à Ole Miss. Tous les deux ont au moins connu une saison très faste au niveau statistique quand leur entourage le permettait. Tous les deux ont quasiment les mêmes forces mais surtout tous les deux ont la même grosse faiblesse.

Les points forts : le bras

Sam Howell et Matt Corral sont des talents bruts au niveau du canon qui leur sert de bras. Ils sont tous les deux capables d’envoyer des pralines de 60 yards dans les bras de leurs receveurs et ils sont surtout capables de le faire tout au long du match. S’il fallait départager les deux sur quelques points, on pourrait dire que Corral est plus mobile et sait mieux joueur hors plateformes tandis que Howell va être plus lourd mais mieux résister aux coups et à la pression qui lui tombe dessus.

Le point faible : RPO et lectures

Il est là le point qui fait (très) mal à Corral et Howell. Tous les deux ont des gros problèmes de lectures. Trop souvent leurs yeux restent bloqués sur leur cible, leurs progressions sont inexistantes et les DB adverses arrivent à les lire comme un livre ouvert. Résultat, des interceptions bien évitables qui plombent leur équipe. Et tout ça est sûrement de la faute de leur système de jeu basé sur des RPO avec des lectures unilatérales très simples. Alors peut-être que l’un ou les deux arrivera à développer plus que ces lectures simples mais on ne l’a pour le moment jamais vu. Et les quelques occurrences ne laissent rien présager de bon. Tout reste coachable.

Prédiction draft : deuxième ou troisième tour

La note du CCS : Tiers B

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :