Hockey LNH Sport US

LNH – Les clés de la Série : Oilers vs Kings, pour une place de concurrent surprise

Les Séries de la Ligue Nationale débutent le 02 mai avec des rencontres aussi alléchantes qu’imprévisibles ! La rédaction hockey du Café Crème Sport vous propose un regard complet sur les clés de chaque série de la première ronde. Dynamiques en cours, joueurs déterminants, secteurs décisifs… À travers huit articles, le CCS vous offre une analyse détaillée des points clés des rencontres du premier tour des Playoffs 2022 de la LNH. Aujourd’hui, direction la Conférence Ouest avec le duel entre les Oilers d’Edmonton, deuxième de la Division Pacifique, et les Kings de Los Angeles, troisième de la Pacifique.

Que s’est-il passé en saison régulière ?

🟠 Edmonton Oilers 🔵

▶️ 49 victoires / 27 défaites / 6 défaites après prolongation – 2ème Division Pacifique

Encore une fois, la saison 2021-22 des Oilers peut se résumer par des montagnes russes. Jusqu’au 1er décembre, Edmonton est l’équipe la plus en forme de la ligue, titillant les sommets de la conférence Ouest avec un départ canon de 16-5-0. Et puis vient une terrible période pour la franchise jusqu’au début du mois de février, se terminant par une fiche de 7-13-3, dont une période de 6 et une autre de 7 défaites consécutives. Une séquence délicate qui tenait les Oilers loin d’une place qualificative pour les Séries à cette date. Le directeur général Ken Holland a souhaité éteindre le feu en congédiant l’entraîneur en chef, David Tippet, en poste depuis 2019.

Jay Woodcroft – RDS

C’est le phénomène (du moins pour le moment), Jay Woodcroft qui a été choisi pour conduire les Oilers en séries éliminatoires pour une troisième saison consécutive. Le jeune entraîneur de 45 ans, membre de l’organisation depuis 2015, a donné un nouveau souffle à l’équipe, conduisant la franchise de l’Alberta à un record de 26-9-3 depuis son arrivée. Woodcroft sera-t-il l’élément déclencheur permettant aux Oilers de remporter une deuxième série (2017 contre les Sharks) depuis leur défaite en finale de la Coupe Stanley 2006 contre les Flames ?

⚪ Los Angeles Kings ⚫

▶️ 44 victoires / 27 défaites / 11 défaites après prolongation – 3ème Division Pacifique

Surprise, surprise. Les Kings ont sécurisé leur place en séries éliminatoires après la défaite des Golden Knights contre les Sharks en fusillade, portant leur avance à 5 points sur la franchise de Las Vegas. Los Angeles retrouve ainsi le tournoi d’après-saison pour la première fois depuis 2018. Avec le recrutement de vétérans comme Phillip Danault ou Alexander Edler, les Kings ont affiché leur volonté de redevenir compétitif. Grâce à un collectif intelligent, des joueurs d’expériences et des jeunes déterminés, Los Angeles a réussi déjouer les pronostics en s’accrochant à sa place malgré une baisse de régime sur les dernières semaines. Depuis la blessure du capitaine Drew Doughty, le 10 mars dernier, l’équipe a affiché un record de 7-8-3 jusqu’au 16 avril, se laissant dépasser par les Oilers et voir revenir Vegas et Vancouver.

Drew Doughty – Le 7e match

Heureusement un série de victoires pour conclure la saison leur évite une désillusion. Les Kings, bien qu’ils soient une équipe moyenne en termes de statistiques, ont été en mesure de trouver des moyens de gagner des rencontres, notamment grâce à une belle défense. Ils ont également joué sur l’avantage d’évoluer au sein de la faible division Pacifique puisqu’ils sont l’équipe qualifiée directement en Séries avec le plus faible pourcentage de victoire (.600%). Mais désormais, l’autre monde des séries éliminatoires de la Ligue Nationale s’ouvre à eux et avec l’expérience de certains cadres ils peuvent créer la surprise.

🗝️ Les joueurs clés

🟠🔵 Connor McDavid (Oilers)

Connor McDavid – MSN

Statistiques : 80 matchs / 44 buts, 79 assistances, 123 points

Comme souvent, les yeux du monde du hockey seront braqués sur la jeune pépite de Richmond Hill. Connor McDavid banalise l’exceptionnel saison après saison. Cette année il réalise le meilleur pointage sa carrière avec 123 points en 80 rencontres, sa cinquième saison au-delà des 100 points. De nouveau candidat au Trophée Hart, McDavid sera très attendu en séries éliminatoires. Depuis son arrivée chez les Oilers, McDavid n’a remporté qu’une série contre les Sharks en 2017. Déception sur déception, le numéro 97 d’Edmonton cumule « seulement » 22 points sur 21 rencontres d’après-saison. Une production décevante pour un joueur de concession de son calibre qui brille tant en régulière. McDavid et les Oilers arrivent comme favoris dans cette confrontation avec les Kings, il devra guider son équipe et trouver des solutions hors des jeux de puissance pour confirmer son statut de « Next One ». Cette saison, il mène les Oilers dans les quatre confrontations avec Los Angeles avec six points, 3 buts et 3 assistances.

⚪⚫ Anze Kopitar (Kings)

Statistiques : 19 buts, 48 assistances, 67 points

Encore une saison remarquable pour l’expérimenté Anze Kopitar, le géant slovène de 34 ans. Remarquable, vraiment. Après un exercice 2020-21 difficile qui faisait annoncer le déclin de la vedette des Kings, Kopitar a trouvé un second souffle cette saison conduisant son équipe en séries éliminatoires. Offensivement, le Slovène a trouvé des repères efficaces avec Adrian Kempe, qui a atteint un sommet de 35 buts en carrière cette saison. En défense que le capitaine s’illustre toujours à merveille. Candidat au podium du Trophée Selke, trophée qu’il a déjà remporté à deux reprises, Kopitar est surtout le meneur d’une défense des Kings rassurante en infériorité numérique. Les statistiques d’équipe ne sont pas avantageuses (23ème de la ligue, 76,4%), mais Kopitar fourni des efforts considérables. Avec ses 66 points en 79 matchs de séries éliminatoires, deux Coupes Stanley à son compteur, Kopitar devra faire jouer son expérience pour venir à bout des Oilers.

⚪⚫ Sean Durzi (Kings)

Sean Durzi – The Hockey News

Statistiques : 3 buts, 24 assistances, 27 points

Il est devenu le héro inconnu des Kings après la blessure de Drew Doughty. La recrue de 23 ans, repêché au second tour en 2018, a fait un bon en avant sur la fin de saison. Depuis la blessure de Doughty, le jeune défenseur a récolté 11 points en 22 rencontres dont 7 points en avantage numérique. Il a considérablement augmenté son temps de jeu, passant d’environ 17 minutes à plus de 23 minutes. Pour ses premières séries éliminatoires, Durzi devra montrer du caractère pour peut-être, être l’élément déterminant dans la réussite du jeu de puissance des Kings.

🗝️ Le(s) secteur(s) clés

🔄 Le duel des gardiens

Comme souvent, les gardiens auront un rôle déterminant dans le dénouement de cette série entre les Oilers et les Kings. Du côté d’Edmonton, le poste de gardien est toujours un gros point d’interrogation. Cette saison, les Oilers ont du faire face à l’irrégularité et aux blessures de leurs portiers. Que ce soit Mikko Koskinen ou Mike Smith, les gardiens vétérans d’Edmonton ont alterner le très bon comme le très mauvais cette saison. En l’occurrence, Smith semble être le plus en forme avec sa série de 9 victoires consécutives, un pourcentage d’arrêt de .951% et deux blanchissages. Côté Kings, la direction s’attendait à voir un Calvin Petersen prendre la position de partant après une saison 2020-21 prometteuse, mais le gardien de 27 ans n’a pas eu autant d’impact que prévu laissant Jonathan Quick assurer la défense des Kings. Autant que la série incroyable de Mike Smith peut rassurer les fans des Oilers, autant il faut souligner que Jonathan Quick a dépassé le seuil des 20 victoires, une première depuis 2017-18 et affiche un pourcentage d’arrêt de .910, là aussi, une première depuis 4 saisons. D’un côté comme de l’autre, aucun gardien ne semble être rassurant. Mike Smith détient l’avantage de la forme du moment, Quick celui de la régularité. Encore une fois, le duel devant les filets sera déterminant.

🔄 La profondeur offensive des Oilers

Nugent-Hopkins, McDavid, Draisaitl – Beer League Heroes

L’une des clés importantes pour Jay Woodcroft sera de réussir à garder son trio offensif vedette sur des lignes différentes. Depuis son arrivée, l’entraîneur a réussi à approfondir les forces offensives des Oilers en positionnant McDavid sur le premier trio, Draisaitl sur le deuxième et Nugent-Hopkins sur le troisième. La première ligne composée de Kane/McDavid/Yamamoto est réellement léthale, atteignant la barre des 58,9% de buts attendus et 12,1 xGoals pour l’équipe. Les trois lignes sont dangereuses et productives. Plus Woodcroft parviendra à diversifier le danger en fonction des lignes, plus il aura de chances de faire plier la défense, solide, des Kings. La défense de Los Angeles, un point clé qui pourrait pousser le nouvel entraîneur des Oilers à rassembler ses armes offensives sur les mêmes lignes… Pour l’instant difficile de dire qu’Edmonton a une équipe bâtie pour le jeu des séries éliminatoires, mais l’apport de joueurs d’expérience comme Evander Kane, Zach Hyman ou Duncan Keith pourrait faire passer un cap à cette équipe.

🔄 Le rapport tir pour/tir contre des Kings

Adrian Kempe, meilleur buteur des Kings – The Athletic

Les Kings ont réussi à faire la différence cette saison grâce au contrôle des rencontres, notamment dans leur faculté à beaucoup tirer et à concéder peu de tentatives adverses. Cette saison, Los Angeles a tirer en moyenne 35 fois au but adverse, la quatrième meilleure marque de la Ligue. Dans l’autre sens, les Kings n’ont accordé que 28,4 tirs en moyenne à leurs adversaires, la deuxième plus basse moyenne de la ligue. Un différentiel de -6,6 selon le site officiel de la NHL qui traduit une belle maîtrise du jeu de la part de Los Angeles qui tente de soulager sa défense par une pression constante sur le filet adverse. Deux faits suite à ce constat. Le premier, les Kings présentent un bilan de 34-15-8 lorsqu’ils surpassent leurs adversaires au tir. Rassurant pour les Kings. Deuxième, Mike Smith présente une fiche de 8-0-1 lorsqu’il doit faire face à plus de 35 tirs par rencontre. Rassurant pour les Oilers.

🔮 Prédictions des rédacteurs 🔮

Le mot de l’auteur : Victoire des Oilers d’Edmonton, 4-2

Les Oilers semblent favoris dans cette confrontation mais attention à l’expérience et au collectif des Kings. Certes, Edmonton n’a toujours pas prouvé avoir une liste construite pour jouer les séries éliminatoires mais l’arrivée de joueurs d’expérience, la forme de Mike Smith et l’absence de Drew Doughty sont des arguments qui donnent aux Oilers l’avantage dans cette série. McDavid et Draisaitl vont devoir prouver au monde entier qu’ils peuvent guider leur équipe au-delà de la première ronde.

⚜️ Jerem : Victoire Oilers, 4-2🐧 Hakim : Victoire Oilers, 4-2
✈️ Nico : Victoire Kings, 4-3⚜️ Phil : Victoire Kings, 4-3

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :