Hockey LNH

LNH – Les clés de la Série : Maple Leafs vs Lightning, pour la postérité

Les Séries de la Ligue Nationale débutent le 02 mai avec des rencontres aussi alléchantes qu’imprévisibles ! La rédaction hockey du Café Crème Sport vous propose un regard complet sur les clés de chaque série de la première ronde. Dynamiques en cours, joueurs déterminants, secteurs décisifs… À travers huit articles, le CCS vous offre une analyse détaillée des points clés des rencontres du premier tour des Playoffs 2022 de la LNH. Aujourd’hui, direction la Conférence Est avec le duel entre les Maple Leafs de Toronto, deuxième de la Division Atlantique, et le Lightning de Tampa Bay, troisième de l’Atlantique.

Que s’est-il passé en saison régulière ?

⚪ Toronto Maple Leafs 🔵

▶️ 54 victoires / 21 défaites / 7 défaites après prolongation – 2ème Division Atlantique

Les Leafs ont réalisé la meilleure saison régulière de l’histoire de la franchise, affichant un pourcentage de victoire inédit de .698%. Avec un jeu de puissance incroyable, Toronto a aussi développé un jeu complet, compétitif, dur et plaisant. Autant d’éléments qui permettent aux Maple Leafs d’arriver en séries éliminatoires avec d’énormes certitudes. Les joueurs vedettes de Toronto ont brillé de mille feux cette saison puisqu’Auston Matthews, Mitch Marner et William Nylander ont chacun dépassé leurs meilleures saisons statistiques. Et cette dynamique est collective : 13 joueurs de Toronto ont battu leur record de points en carrière au cours de la saison. Matthews et ses 60 buts, largement meilleur marque de la Ligue Nationale, est le candidat le plus crédible pour remporter le Trophée Hart cette saison. Devant les cages, Jack Campbell a réalisé une saison encourageante couronnée de 31 victoires en 47 départs (mais demeure une interrogation). Bref, vous l’aurez compris tous les feux semblent être au vert après le 82ème match de saison régulière.

Les Leafs perdent contre Montréal lors des Séries 2021 (désolé les fans) – MapleLeafsHotstove

Et pourtant, avant même que la rondelle ne soit tombée pour ouvrir la saison régulière, il est évident que le succès des Maple Leafs ne commencera à être évalué qu’au match n°83, le premier des séries éliminatoires. Que vous aimez ou détestez Toronto, vous connaissez déjà l’historique récent : cinq places consécutives en séries éliminatoires, cinq sorties consécutives au premier tour. Une sécheresse depuis 1967 et un effondrement particulièrement douloureux contre les Canadiens au printemps dernier qui n’a toujours pas été accepté par les joueurs et les partisans. Que leur chemin vers la rédemption en séries éliminatoires passe aujourd’hui par les double champions en titre ressemble à une blague cruelle de la part des dieux du hockey. Les Leafs ne sont pas favoris, et si c’était là la clé de leur salut ?

🔵 Tampa Bay Lightning ⚪

▶️ 51 victoires / 23 défaites / 8 défaites après prolongation – 3ème Division Atlantique

Les Bolts de Tampa Bay sont en train d’inscrire leur nom sur l’une des plus grande page de l’histoire de la Ligue Nationale. Vainqueur de la Coupe Stanley lors des deux dernières saisons, Tampa Bay se présente une nouvelle fois en séries éliminatoires avec l’étiquette de favoris. Un favoris peut-être moins dangereux selon certains, mais cela n’écarte pas complétement l’idée de les voir réaliser le triplé. Pour beaucoup d’équipes, atteindre les Séries est une épreuve s’apparentant au Saint Graal, pour Tampa c’est un minimum. Avec 110 points, le Lightning est dans le Top 10 des meilleurs bilans de la Ligue Nationale. Une saison qui d’ordinaire serait excellente est un peu étouffé par les performances des rivaux de la Conférence Est : pour la première fois de l’histoire, 8 équipes de l’Est ont dépassé le seuil des 100 points. Une donnée qui fait passer la saison du Lightning sous les radars. Mais il ne faut pas non plus négliger la forme instable du moment pour Tampa : de la mi-mars à la mi-avril, le Lightning a sorti une fiche de 5-6-2… Heureusement une série de 6 victoires en 7 rencontres les a aidé à consolider leur 3ème place de la Division.

Le Top 8 des équipes à +110 points, 6 sont de l’Est – NHL

La franchise de Tampa Bay a su installer une culture gagnante depuis des années. Le noyau de la réussite est toujours présent, efficace et productif. Les mouvements effectués durant la dernière intersaison ont renouvelé la profondeur sans toucher aux joueurs vedettes, une prouesse lorsque nous connaissons les difficultés salariales de la franchise. Mais le Lightning semble faire moins peur, preuve à l’appui. Certes les 4 principales armes offensives des Bolts sont toujours productives : Stamkos (106 points), Point, Kucherov, Hedman tournent tous à plus 0,90 points par match. Mais la profondeur offensive semble moins tranchante même si les 35 rencontres d’absence de Kuch peuvent l’expliquer. Le taux de réussite sur jeu de puissance est hors du Top 10, une première en 7 saisons, la quantité de tir et la qualité sont également en baisse… Alors, fin d’euphorie pour les Bolts ?

🗝️ Les joueurs clés

🔵⚪ Jack Campbell (Maple Leafs)

Statistiques : 47 départs / 31 victoires / .914SV%, 2,64 GAA, 5 blanchissages

Jack Campbell – NHLPA

Jack Campbell sera-t-il en mesure de réduire le gouffre qui le sépare du gardien adverse, Andrei Vasilveskiy ? Le gardien partant des Leafs a connu une saison sur le courant alternatif, avec des hauts et des bas. Pensons notamment à cette séquence de 15 rencontres entre le début janvier et sa blessure début mars où il a affiché un pourcentage de sauvetage de .872%. Heureusement la force collective des Leafs ont permis à la franchise de masquer les contre-performances de leur gardien, mais Campbell sera très attendu pour les Séries. Le portier de 30 ans a tout de même terminé la saison régulière avec un bilan de 8-0-2, un pourcentage honnête de .910% et un blanchissage. L’année dernière, Campbell avait porté une grande responsabilité dans l’élimination des siens face à Montréal avec 9 buts encaissés sur les 3 dernières rencontres et un pourcentage de sauvetage inférieur à .900%. Sa santé sera aussi observé de près, notamment depuis l’annonce de l’absence de sa doublure, Petr Mrazek pour au moins 6 semaines à partir du 29 mars.

⚪🔵 Andrei Vasilevskiy (Lightning)

Andrei Vasilevkiy – Bolts by the Bay

Statistiques : 63 départs / 39 victoires / .916SV%, 2,49 GAA, 2 blanchissages

Le mur russe peut-il reprendre son statut d’infranchissable en séries éliminatoires ? Pour cette saison 2021-22, Andrei Vasilveskiy n’a pas été aussi dominant que les autres années. Plus bas pourcentage d’arrêt depuis 2016, seulement 2 blanchissages cette saison, une première depuis 2017… Sur ses 10 dernières rencontres, il présente un bilan de 4-4-1, 3 buts encaissés en moyenne par rencontre et un pourcentage d’arrêt de .904. Surtout, pour la cinquième année consécutive, Vasy termine la saison avec le plus grand nombre de victoire, une première dans l’histoire de la Ligue Nationale depuis presque 100 ans. Si en apparence Vasilevskiy semble avoir perdu de sa superbe c’est sans compter sur son incroyable forme lorsque les séries se présentent. Si des doutes s’imposent autour de Campbell chez les Leafs, le gardien des Bolts ne fait pas débat une seule seconde. Entre la série finale de la Coupe Stanley en 2020 et la course de Tampa en 2021, Vasilevskiy a enregistré cinq blanchissages consécutifs dans des matchs décisifs en série. Au cours des deux derniers printemps combinés, il a enregistré une moyenne de buts alloués surnaturelle de 1,90. Son pourcentage d’arrêt est incroyable sur les deux dernières campagnes : .932%. S’il retrouve cette forme, et il y a peu de raison qu’il ne le fasse pas, Toronto aura des problèmes.

🗝️ Le(s) secteur(s) clés

🔄 Matthews & Marner enfin au rendez-vous ?

C’est l’une des questions qui sera débattue à coup sûr lors de ces séries éliminatoires 2022. Auston Matthews sort d’une saison stratosphérique, dépassant pour la première fois de sa carrière le plateau des 100 points. Il s’est imposé cette saison comme l’un des meilleurs joueurs du monde, sans contestation possible. Avec 60 buts, Matthews est seulement le troisième joueur à atteindre cette marque depuis le nouveau millénaire après Stamkos et Ovechkin. Son premier coéquipier, Mitch Marner a lui établi son record de points en carrière avec 97 points cumulés. William Nylander a fait de même, atteignant pour la première fois la barre des 80 points, surpassant son précédent record de 61 points.

Mais ces trois excellents joueurs de hockey ont toujours marqué le pas en séries. Matthews a inscrit 24 points en 32 rencontres, dont 13 buts, Marner 25 points et Nylander 23 points. Si Nylander a été efficace lors des deux dernières campagnes de playoffs avec 12 points en 12 matchs, dont 7 buts et un taux de réussite au tir important de 22,6%, les deux stars de l’équipe vont devoir élever leur niveau. Mitch Marner n’a inscrit AUCUN but sur les deux dernières années en séries, sur 34 tirs tout de même. Matthews a marqué seulement 3 buts sur les deux dernières campagnes sur 62 tirs, soit un taux de réussite de 4,8%… Bien loin de son 16,4% de réussite en carrière. Plus que jamais les jeunes attaquants des Leafs devront passer un cap pour porter leur équipe. Ils sont jeunes, ils en sont capables.

🔄 L’avantage statistique pour les Leafs va-t-il suffire ?

Les Maple Leafs réalisent une saison historique et le Lightning semble en dessous de ses standards. Un constat qui se traduit par les chiffres de la saison régulière. La différence entre les deux équipes est vraiment faible à tous points de vue, mais l’avantage demeure pour Toronto. Les Leafs mènent le Lightning pour les buts (307 à 277), le pourcentage de réussite en supériorité numérique (conversion de 27,2 % pour Toronto à 23,5 % pour Tampa), le pourcentage de désavantage numérique tué (conversion de 82,4 % à 81,0 %), les tirs par match (34,7 à 30,9) et le pourcentage de victoire sur les mises en jeu (55,1 à 50,3). Les unités spéciales et notamment le feu joué par le jeu de puissance des Leafs seront déterminant. En effet, le Lightning reçoit beaucoup plus de pénalités que Toronto (298 pénalités mineures contre 258). Les Bolts devront ainsi restés concentrer et jouer un hockey intelligent pour éviter de voir débarquer trop souvent la meilleure unité en avantage numérique de la Ligue Nationale. Matthews, Nylander et Tavares ont tous les trois inscrit plus de 10 points dans ces situations pour un total de 39 sur la saison.

🔄 L’expérience des Bolts

Victor Hedman et « sa » Coupe

Les statistiques de la saison écoulée donne l’avantage aux Leafs de Toronto et pourtant, le Lightning apparaît toujours comme favoris de cette série de première ronde. Pourquoi ? L’expérience mesdames et messieurs. Oui, Tampa a perdu l’intégralité de sa troisième ligne durant la dernière intersaison et c’est probablement ce secteur qui porte la plus grosse interrogation en vue des séries. Goodrow, Johnson, Coleman, Gourde… Des joueurs qui ont compté énormément dans les deux dernières coupes du Lightning. Ajoutons aussi les départs de Luke Schenn, David Savard ou encore la non-prolongation de McElhinney. Mais les ajustements ont porté leurs fruits. Les arrivées de Corey Perry, Pierre-Edouard Bellemard, Brandon Hagel ou encore le retour de Zach Bogosian sont précieuses pour les séries. Surtout, le Lightning navigue toujours avec le même groupe : 13 joueurs présents dans l’effectif ont remporté deux coupes avec Tampa. Parmi eux, le noyau : Stamkos, Kucherov, Point, Hedman, Vasilevskiy. Avec eux, de fidèles lieutenants : Killorn, Cirelli, Palat, Sergachev, Maroon, McDonagh etc… Des joueurs d’expérience qui peuvent faire la différence au bon moment. Le Lightning a remporté le plus de matchs en séries depuis la saison 2014-15 pour un total de 70 parties gagnées, presque le double de la deuxième franchise. Attention à l’honneur du champion.

🔮 Prédictions des rédacteurs 🔮

Le mot de l’auteur : Victoire du Lightning de Tampa Bay, 4-3

Malheureusement les partisans des Leafs devront encore attendre et le sort est loin de leur être favorable cette année. Toronto peut défendre très cher sa peau et c’est peut-être ce qu’il faut à cette équipe pour passer un équipe. En revanche, l’expérience des Bolts semblent être l’élément non-mesurable qui fera la différence dans un hypothétique match sept.

⚜️ Jerem : Victoire Oilers, 4-2🐧 Hakim : Victoire Tampa, 4-2
✈️ Nico : Victoire Kings, 4-3⚜️ Phil : Victoire Tampa, 4-3

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :