Hockey LNH Sport US

LNH – Les clés de la Série : Flames vs Stars, une véritable opposition de style

Les Séries de la Ligue Nationale débutent le 02 mai avec des rencontres aussi alléchantes qu’imprévisibles ! La rédaction hockey du Café Crème Sport vous propose un regard complet sur les clés de chaque série de la première ronde. Dynamiques en cours, joueurs déterminants, secteurs décisifs… À travers huit articles, le CCS vous offre une analyse détaillée des points clés des rencontres du premier tour des Playoffs 2022 de la LNH. Aujourd’hui, direction la Conférence Ouest avec le duel entre les Flames de Calgary, champion de la Division Pacifique, et les Stars de Dallas, première wild card de la Conférence Ouest.

Que s’est-il passé en saison régulière ?

Flames de Calgary

▶️ 50 victoires / 21 défaites / 11 défaites après prolongation – 1er Division Pacifique

Les Flames ont réalisé une saison fantastique après une grosse déception l’année dernière. Ils ont su réparer l’affront d’une absence en séries en se hissant à la première place de la division pacifique. Ils n’ont jamais semblé être contestés. S’il faut retenir une personne dans ce retour en forme c’est sans aucun doute Darryl Sutter. Arrivé l’an dernier après le départ de Geoff Ward, il a su remobiliser les troupes et relancer certains joueurs à l’image de Johnny Gaudreau.  Meilleur pointeur de son équipe avec 115 points dont 40 buts, il a surtout impressionné en inscrivant 90 points à 5vs5. Une performance inédite depuis les 95 points de Jaromir Jagr lors de la saison 1995-1996. 

Matthew Tkachuk fait partie de cette jeune génération des Flames qui veut prendre sa revanche en séries ( Getty )

Globalement c’est un effectif très équilibré qui a dominé tout au long de la saison la division pacifique. Offensivement l’équipe a fait partie des meilleures avec 292 buts inscrits tandis que la défense a fait un bon conséquent par rapport à la dernière saison. Seulement 205 buts encaissés pour être la deuxième meilleure équipe dans ce secteur. Son duo de gardiens a probablement joué un rôle prépondérant dans ces performances en particulier Jacob Markstrom et ses 9 blanchissages. Un retour en forme qui doit se confirmer en séries d’autant que le spectre de la saison 2018/2019 plane au-dessus de la tête de cette équipe. En effet, la dernière fois que les Flames ont dominé de la sorte la division, ils se sont inclinés au premier tour contre l’Avalanche en 5 matchs. 

Dallas Stars 🟡

▶️ 46 victoires / 30 défaites / 6 défaites après prolongation – 1 Wild Card Conf. Ouest

Les Stars n’ont pas connu une saison aussi facile que les Flames. Ils ont dû attendre l’avant-dernier match de la saison régulière pour se qualifier. Irréguliers durant toute l’année, ils réussissent à s’en sortir grâce à leur duo Robertson / Hintz mais aussi un Joe Pavelski en mode Benjamin Button qui réalise sa meilleure saison en carrière. Offensivement certains joueurs ont déçu à l’image d’Alexander Radulov avec 22 points dont 4 buts en 71 rencontres. Pour son retour de blessure Tyler Seguin a lui aussi été loin de ses performances passées avec 49 points dont 24 buts inscrits. Enfin, Jamie Benn a été loin de son niveau habituel avec 46 unités inscrites dont 18 buts. Des vétérans qui commencent à perdre en terme de production mais qui restent redoutables à l’approche des séries. 

Jason Robertson va connaître ses premières séries et espère prolonger l’expérience au-delà du premier tour ( Getty )

Sur la fin de saison, les Stars s’en sont sortis à l’expérience malgré une lutte acharnée pour les séries. Malgré des défaites compliquées contre les Canucks, les Oilers et les Flames lors d’un roadtrip au Canada en cette fin de mois d’avril, ils ont redressé la barre pour l’emporter contre les Golden Knights lors des tirs au but et contre les Ducks pour passer devant les Predators au classement, évitant ainsi l’Avalanche, la franchise favorite à l’Ouest. Cette équipe est très imprévisible en étant capable de gagner contre le Lightning 1/0, limitant l’une des attaques les plus dominantes de la ligue. Ils peuvent aussi s’incliner contre des Coyotes sans ambitions en fin de saison en prolongation après avoir menés 3/0 à la fin de la seconde période. Un match à l’image de leur saison inconstante. Ils doivent gagner en régularité sur les séries au risque de voir leur campagne s’arrêter prématurément. 

🗝️ Les joueurs clés

Johnny Gaudreau (Flames)

Statistiques : 40 buts, 75 passes, 115 points

Johnny Gaudreau réalise une saison impressionnante et est attendu au tournant dans ces séries ( Getty )

C’est l’homme fort de cette équipe cette saison. C’est probablement un renouveau pour lui et l’arrivée de Darryl Sutter l’a métamorphosé. Après sa très bonne année 2018/2019 où il termine avec 99 points dont 36 buts, il est redescendu de son nuage comme l’ensemble de son équipe. Alors qu’il semblait être redevenu un joueur ordinaire, il a remis les pendules à l’heure cette année en dépassant pour la première fois de sa carrière la barre des 100 points et des 40 buts. Des performances impressionnantes d’autant que la plupart de ces points ont été inscrits à 5vs5. Une efficacité de 15,3% devant les filets et un différentiel de 64, une première depuis Wayne Gretzky en 1986/1987 et son différentiel de +69. Comme la majorité des joueurs de cette franchise, c’est les séries qui vont déterminées leur véritable niveau. Il a une revanche à prendre sur sa campagne 2018/2019 manquée où il n’avait inscrit qu’un point.

Jacob Markstrom (Flames)

Statistiques : 63 départs / 37 victoires / .922 SV%, 2,22 GAA, 9 blanchissages

Jacob Markstrom a retrouvé sa solidité cette saison pour guider les Flames en tête de la division pacifique ( Jeff McIntosh/The Canadian Press )

Les Flames possèdent une armada offensive et défensive impressionnante. Néanmoins un joueur doit être mis en avant derrière Johnny Gaudreau. Il s’agit de Jacob Markstrom. Le gardien suédois a fini par s’adapter à sa nouvelle franchise, retrouvant son niveau qui était le sien en 2019 chez les Canucks. Il réalise une saison digne d’un vainqueur du trophée Vézina. Il termine la saison avec 92,2% de sauvetages, 2,22 buts alloués en moyenne par match et surtout 9 blanchissages. En une seule saison, il en a réalisé plus que dans toute sa carrière. Il domine largement le classement de cette catégorie. Ses performances ont permis aux Flames d’assurer quelques victoires précieuses et à l’approche des séries, il est préférable d’avoir un gardien de référence. Si les Flames sont la deuxième meilleure défense de la ligue, il n’est pas étranger à cela.  Il a connu une seule fois les matchs à élimination. Pourtant, cette unique expérience s’était avérée incroyable avec 91,9% de sauvetages, 2,85 buts alloués en moyenne par match ainsi qu’un blanchissage. Si l’attaque faiblit, il aura son rôle à jouer. 

Joe Pavelski (Stars)

Statistiques : 27 buts, 54 passes, 81 points

Joe Pavelski a terminé meilleur pointeur des Stars cette saison ( Jess Starr/The Hockey Writers )

Les Stars ont un duo de jeunes stars en devenir. Pourtant c’est bien un vétéran qui a terminé meilleur pointeur de la franchise avec Joe Pavelski. Il a joué les 82 matchs de saison régulière ce qui lui a permis de terminer devant Jason Robertson mais il ne faut pas négliger son impact tout au long de la saison avec 81 points inscrits dont 27 buts. C’est une véritable cure de jouvence pour celui qui bat son record de points, réalisé en 2013/2014 chez les Sharks. Un apport précieux dans cette équipe pour parvenir à se qualifier en séries. Dans la dernière ligne droite, il a été l’un des leaders pour mobiliser les troupes. Ainsi sur les onze dernières rencontres, il a inscrit 11 points. Il peut profiter de son expérience pour guider sa franchise au second tour. 

🗝️ Le(s) secteur(s) clés

🔄 Le duel des ailiers : Jason Robertson / Roope Hintz vs Johnny Gaudreau / Matthew Tkachuk

Le premier de ses duos se retrouve un peu dans la position du second il y a deux ans. Après une formidable saison où ils ont mené leur équipe en séries, ils doivent confirmer dans ces matchs à élimination. Du côté du jeune duo des stars c’est 151 points dont 78 buts qui ont été inscrits. De l’autre côté c’est 219 points dont 82 buts qui ont été marqués. Une grosse différence mais  dans une équipe moins offensive, Robertson et Hintz ont des arguments pour se confronter aux Flames. Ils possèdent une efficacité impressionnante devant les filets avec respectivement 18,6 et 17,4 de succès devant le gardien adverse. Leurs adversaires ne sont pas à sous-estimer avec 15,3 et 16,6 d’efficacités devant les filets. Un duel palpitant s’annonce entre ces quatre joueurs. Le duo des Stars aura fort à faire face à la muraille Markstrom. Pour l’attaquant américain, il s’agit de ses premières séries et forcément la pression est grande. Pour Hintz, il connaît ses troisièmes séries où il totalise déjà 21 points dont 7 buts en 28 rencontres. Il a eu un rôle important lors de la campagne jusqu’aux finales en 2019/2020. Deux duos qui vont tenter de confirmer en séries pour passer dans une nouvelle dimension. 

🔄 La force à l’extérieur

Les deux équipes possèdent un bilan quasi similaire à domicile. Tandis que la franchise de Calgary termine avec une fiche de 26/9/7 à la Scotiabank Saddledome, les Stars sont juste devant eux avec un bilan de 27/10/4. La différence pourrait alors se faire à l’extérieur et à ce petit jeu là, les Flames partent avec un avantage non négligeable. Ils possèdent le deuxième meilleur bilan d’une équipe à l’extérieur avec une fiche de 25/12/4 tandis que les Stars ont le pire bilan à l’extérieur parmi toutes les franchises qualifiées dans ces séries avec 19/20/2. Une équipe qui a du mal à se déplacer. Pourtant la franchise doit trouver la solution si elle veut espérer se qualifier face à l’avantage de la glace pour les Flames. Durant la saison régulière, sur les trois matchs disputés entre eux, les les Flames mènent 2/0/1 avec une victoire à domicile et à l’extérieur. Les Stars peuvent se rassurer en se rappelant qu’ils l’ont emporté en prolongation à Calgary. S’ils ne règlent pas leur difficulté à l’extérieur, les Stars peuvent dire adieu aux espoirs de second tour. 

🔮 Prédictions des rédacteurs 🔮

Le mot de l’auteur : Victoire des Stars de Dallas, 4-3

Les séries sont une seconde saison pour toutes les franchises. Les compteurs sont remis à zéro et tout est à refaire. Les Flames ont déjà connu une désillusion il y a 3 ans au premier tour des matchs à élimination. Ils n’espèrent pas revivre le même scénario mais face à eux les Stars n’ont pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Ils ont l’expérience de leur côté et ils sont l’équipe à éviter dans un premier tour. La série s’annonce serrée et les Stars ont les moyens de faire chuter la franchise de Calgary. 

⚜️ Jerem : Victoire Flames, 4-1👑 Benjamin : Victoire Flames, 4-1
✈️ Nico : Victoire Flames 4-2⚜️ Phil : Victoire Flames, 4-0
⚜️ Lucas : Victoire Flames 4-2

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :