Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : Kennedy Chandler ou l’art de la création

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2022 est la nouvelle date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

KENNEDY CHANDLER

Date de naissance : 16 septembre 2002 – Classe : Freshman

Université : Tennessee Volunteers – Bilan 2021/2022 : 27v/8d

Poste : Meneur

Mensurations
Taille : 183 cm – Poids : 78 kg – Envergure : 195 cm

Statistiques saison
34 matchs joués // 13,9pts // 3,2rebs // 4,7 asts // 2,2 stls // 0,2 blk
30,8 minutes jouées/match // 46,4% FG // 38,3% 3pts // 60,6% FT // 2,5 Tov // 2 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
Si beaucoup de jeunes prospects sont issus de familles de sportifs, ce n’est pas le cas de Kennedy Chandler. Originaire de Cordova, petite bourgade près de Memphis, Chandler s’est tourné vers le basketball lorsqu’il était au collège. C’est à la Briarcrest Christian School dans le Tennessee qu’il commence son parcours. Multipliant les belles performances (un championnat d’État et une finale), il reçoit le titre de Tennessee Mr Basketball lors des saisons 2019 et 2020. C’est à cet instant qu’il décide de franchir un cap et de rejoindre la Sunrise Christian Academy afin de se préparer au mieux à son entrée future en NCAA. Du haut de ses 15 points et 3 interceptions de moyenne, il mène son équipe à un bilan de 21 victoires pour seulement 4 défaites. Il est donc tout naturellement nommé aux Mc Donald’s All-American, Nike Hoop Summit et Jordan Brand Classic en 2021.

La même année, il rejoint la sélection des États-Unis afin de participer à la Coupe du Monde U19. Dans un rôle différent de celui qu’il a aujourd’hui en NCAA, Chandler séduit les observateurs aux côtés de futures stars telles que Chet Holmgren ou Jaden Ivey. Les USA remportent d’ailleurs la compétition en disposant de la France de Victor Wembanyama en finale.

Considéré comme une recrue 5 étoiles par l’ensemble des médias spécialisés, le jeune meneur choisit de rester dans la région qui l’avait accueilli au début de son parcours en signant pour la fac de Tennessee. Sous les ordres de Rick Barnes, Kennedy Chandler tient les rênes de l’équipe dont il est le joueur majeur.

DESCRIPTION DU JOUEUR
Lorsque l’on parle de Kennedy Chandler c’est avant tout au playmaking que l’on pense. En effet, le meneur de petite taille est capable d’initier bon nombre d’attaques et de créer du jeu balle en main. Très fort à la passe, ses moyennes ne reflètent toutefois pas le nombre de situations qu’il permet à son équipe. En effet, en dehors de Santiago Vescovi, les shooteurs ne sont pas légion chez les Volunteers et trop de tirs ouverts ne se concrétisent pas par un panier. Ceci explique donc les 4.7 passes de moyenne.

Offensivement, Chandler est aussi un joueur capable de driver. Sa vitesse est impressionnante et son démarrage ne l’est pas moins. Il est un joueur très difficile à contenir en un contre un pour un adversaire. Son centre de gravité bas lui permet également de prendre un temps d’avance sur son vis-à-vis. Les choix de passes lorsqu’il va au cercle doivent s’épurer et la sélection de celles-ci peut encore être meilleure, ce qui lui permettra de devenir un véritable poison pour les défenses adverses. Néanmoins, le QI basket est présent tout comme la mise en place des systèmes et de l’attaque de son équipe.

Au niveau de la finition, Kennedy Chandler est capable de terminer au cercle (presque 60% de réussite) mais son shoot peut poser question. Très irrégulier dans ce domaine, il ne parvient pas à trouver du confort et de l’efficacité. Pour preuve, le faible 60.6% aux lancers-francs. Lorsque l’on sait que cette statistique est, d’après les études, la plus fiable pour se projeter sur le potentiel au shoot d’un joueur, cela pose question. Sera-t-il capable de progresser suffisamment et de représenter une menace extérieure réelle à son entrée en NBA ? Devra-t-il changer sa routine ou sa mécanique afin de trouver de l’efficacité ? Autant de questions auxquelles il faudra répondre afin de déterminer le plafond du meneur.

Défensivement, Kennedy Chandler a montré de réels progrès au cours de la saison. Si fin 2021, il était souvent dépassé, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Il fait des efforts pour tenir son vis-à-vis grâce à un haut du corps assez robuste pour sa taille. Une fois de plus, son centre de gravité bas devrait être un atout à terme dans ce secteur de jeu. Doté de mains très actives, il parvient à couper les lignes de passes et à être très efficace pour voler des ballons. Pour preuve, les 2,2 interceptions de moyenne par match. Il risque toutefois de souffrir en NBA face à des guards plus grands et son coach devra s’adapter afin de lui permettre d’être positif pour son équipe.

✔️ FORCES

  • Playmaking
  • Vitesse
  • QI basket
  • Interceptions

FAIBLESSES

  • Petite taille
  • Défense homme à homme
  • Irrégularité du tir

PRÉDICTION DRAFT 2022

Fin de lottery (places 10-20)

Equipes potentiellement intéressées : Washington Wizards, Boston Celtics

Il est difficile de trouver l’équipe idoine pour Kennedy Chandler. Son gabarit est un frein qui pourrait refroidir bon nombre d’équipes. Cependant, des franchises en manque de création seraient intéressantes au vu de son profil. Washington est en difficulté sur ses lignes arrières lorsque Bradley Beal n’est pas sur le terrain. Les Celtics quant à eux ont stabilisé leur défense et ajouter un élément très créatif offensivement en sortie de banc, qui plus est sur le poste de meneur serait une plus-value non négligeable. L’arrivée de Derrick White à la trade deadline pourrait toutefois pousser le front office à prendre une autre décision même si ce dernier n’est pas un meneur.

TIER DU CCS : Tier « Starter/6ème homme »

Utilisé à bon escient, Kennedy Chandler pourrait s’avérer très précieux pour n’importe quelle équipe de NBA. S’il y a davantage de chances de le voir sortir du banc dans un premier temps, il pourra s’installer à terme dans le cinq majeur. Le potentiel du jeune prospect de Tennessee est très haut et il a déjà montré des qualités transposables immédiatement dans la grande ligue.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Superstar »

Tier « All-Star »

Tier « Starter ++ »

Jaden HardyHarrison IngramBen MathurinJohnny Davis

Tier « Starter/6ème homme »

Patrick BaldwinNikola JovicBryce McGowensMoussa DiabatéCaleb HoustanOchai Agbaji

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon SeabronMarJon BeauchampJean MonteroWalker KesslerJaylin WilliamsCaleb LoveChristian Braun

Tier « Fin de rotation »

Wendell Moore JrJulian ChampagnieIsmaël KamagatéJaime Jaquez JrTrayce Jackson-DavisHugo BessonChristian KolokoMax Christie

Tier « G-League/2Way »

Andrew Nembhard

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :