Site icon Café Crème Sport

Bundesliga – fin de saison : Suspense pour l’Europe

Comme tous les ans depuis dix ans, le Bayern est champion, et comme tous les ans depuis dix ans, tout reste à faire pour le reste du championnat. Entre la course à l’Europe et celle pour échapper à la relégation, les deux dernières journées de Bundesliga risquent d’être animées. Et jusqu’à la dernière, tout restera certainement à jouer pour savoir qui finira en Ligue des Champions, Ligue Europa et Ligue Europa Conférence.

Une tête de championnat jouée

En tête du classement, le Bayern Munich est sacré champion depuis sa victoire sur Dortmund lors de la 30ème journée. Les Bavarois, bien que moins dominateurs que certaines années n’auront au final pas eu une concurrence stable tout au long de la saison. Ils ont actuellement 12 points d’avance (75 points) sur leur dauphin le Borussia Dortmund (63 points). Les champions ont pu profiter de l’inconstance des hommes de la Ruhr qui sont certains de terminer en Ligue des Champions. Néanmoins, ils pourraient perdre leur deuxième place au profit du Bayer Leverkusen.

Après trois titres fêtés sans public, le Bayern Munich a pu savourer son 10ème d’affilé dans une Allianz Arena remplie (Christof STACHE / AFP)

Dauphin depuis la huitième journée de championnat et auteur d’une saison compliquée, le Borussia Dortmund n’a été que peu mis en danger. En effet, des quatre clubs en Ligue des Champions cette saison, seuls les deux premiers sont dans le top 4. Le RasenBallsport Leipzig se bat pour l’Europe après un début de saison très compliqué. De son côté, le Vfl Wolsburg s’est longtemps retrouvé dans une position où il était plus proche de la relégation que de l’Europe. C’était d’ailleurs également le cas du Borussia Mönchengladbach, habitué du haut de tableau ces dernières saisons, en grandes difficultés pendant une grande partie de la saison.

Mais malgré cette absence de suspense pour savoir qui allait finir en tête du classement, ce n’est pas le cas partout ailleurs. En effet, à deux journées de la fin, ni la relégation, ni l’Europe ne sont jouées. Celle-ci ne sera d’ailleurs pas décidée avant la dernière journée, la course aux différentes catégories européennes se jouant encore à six.

La course à l’Europe

La concurrence pour l’Europe se joue à tous les étages et tout le monde ne peut pas accéder à tout. A deux journées de la fin, voici l’état des lieux des différentes possibilités :

(Si toutefois le vainqueur de la Pokal entre Freiburg et Leipzig se qualifiait à minima en coupe d’Europe via le championnat, la 7ème place devient qualificative. Ainsi le Bayer Leverkusen serait dès à présent minimum en Ligue Europa).

Equipes engagées dans la course aux places européennes

La Ligue des Champions semble se jouer à trois clubs principaux : Leverkusen, Freiburg et Leipzig. Parmi ces trois clubs, Leverkusen semble le plus confortable. Avec une avance de 4 points sur la cinquième place, ils ne leur faut qu’une victoire pour se qualifier. Néanmoins, le club de Bayer ne dispose pas du calendrier le plus simple. En effet, il joue deux prétendants à l’Europe et notamment Freiburg, chez eux. L’actuel 4ème jouera alors également sa place en Ligue des Champions lors de la dernière journée. Mais si le calendrier de Leverkusen n’est pas le plus simple, les hommes de Seoane ont avec eux le calendrier de leur principal concurrent.

En effet, du côté de Freiburg, on a engrangé le même nombre de points que Leverkusen sur les 5 précédents matchs : 10 (3 victoires, 1 nul, 1 défaite). Mais leurs adversaires ont encore plus d’enjeu dans la course à l’Europe. L’Union Berlin, actuel 7ème à 1 point de la Ligue Europa Conférence ou 3 de la Ligue Europa ne sera pas simple à battre. En effet, le club de la capitale vient de stopper une série de 4 victoires par un nul face aux derniers du classement Fürth. En jouant l’Union puis leur adversaire direct Leverkusen, rien n’est joué pour Freiburg. Mais si Leverkusen est certain d’être qualifié dès la J33, les hommes de Christian Streich pourraient profiter de la décompression de l’équipe. Alors que Freiburg vient de quitter le Schwarzwaldstadion, non homologué UEFA, pour l’Europa-Park-Stadion, l’histoire serait parfaite s’ils se qualifiaient en Ligue des Champions dans leur nouvelle antre.

Les joueurs, supporters et tout le FC Freiburg font leurs adieux au Dreisamstadion après leur victoire face à Augsburg en septembre 2021

Du côté du RasenBallsport Leipzig, rien n’est fait. Qualifiés en finale de Pokal et tout récemment sortis en 1/2 de Ligue Europa, ils pourraient tout perdre d’ici la fin de saison. Ils sont actuellement aux portes de la Ligue des Champions. Mais avec seulement 3 points d’avance sur l’Union, ils pourraient aussi finir hors du top 6. Ce scénario parait néanmoins improbable. En effet, ils affrontent deux équipes qui leur sont bien inférieures en niveau. Tout d’abord, Augsburg, quasiment certain de se maintenir et l’Arminia Bielefeld, actuel 17ème. Mais l’Arminia jouera alors son maintien. Ce match à l’extérieur pourrait donc faire office de piège pour Leipzig qui sort de deux défaites. Ils se sont inclinés en fin de match contre Berlin, et face au Borussia Mönchengladbach, actuel 10ème, ils n’ont pas renversé le match malgré un adversaire à 10 pendant environ 30 minutes. Les Saxons n’abordent donc pas la fin de championnat en confiance.

Le FC Köln est actuellement qualifié en Ligue Europa Conférence, voire certainement Ligue Europa. Une place inespérée pour cette équipe qui jouait la relégation l’année dernière. Mais depuis le début de la saison, les joueurs de Steffen Baumgart sont dans la course. Peu souvent en position d’y accéder (6 journées à la 6ème place), ils ont très régulièrement été dans le top 8, se battant pour y accéder (24 journées). Avec trois points de retard sur Freiburg, la Ligue des Champions parait de son côté éloignée. En effet, il y a également Leipzig en course à deux points d’eux. Mais celle-ci reste mathématiquement atteignable. Des trois clubs, c’est d’ailleurs Köln qui est sur la meilleure lancée avec 4 victoires en 5 matchs.

«  Nous voulons l’Europe ! » « Nous aussi ! »

Echange entre les supporters et Steffen Baumgart au retour de Mönchengladbach après la victoire dans le Rheinlandderby (1-3)

Les fans du clubs ont été plus de 200000 à demander une place pour le match face au Vfl Wolfsburg. Et ils ne s’y trompent pas, le match sera capital. Alors que joueurs, entraîneur et supporters en rêvent, celui-ci leur tend les bras. Malgré tout, ils n’ont que peu d’avance sur l’Union Berlin (1 point). Un calendrier clément avec deux équipes de bas de tableau est un avantage. Le match à Stuttgart aura néanmoins un immense enjeu pour l’adversaire qui jouera sa place en Bundesliga. Et peut-être que suite à celui-ci, les fans pourront de nouveau marcher sur Londres comme ils l’ont fait il y a 4 ans.

L’Union Berlin peut espérer accrocher la Ligue Europa, voire la Ligue des Champions. Le club qui a fait ses débuts en Bundesliga il y a 3 saisons pourrait regoûter à l’Europe cette saison. En effet, l’Union a été le premier club allemand à jouer la Ligue Europa Conférence. S’ils ne sont pas sortis de poules, ils ont écrit une belle page de leur histoire. Avec la 7ème place qui va certainement devenir qualificative, ils sont quasi assurés d’accéder à l’Europe de nouveau. En effet, ils possèdent une avance certaine sur Hoffenheim et une victoire leur suffit.

Les joueurs de l’Union Berlin savourent avec leurs supporters après leur victoire 1-4 face à leurs rivaux du Hertha à l’Olympiastadion (Union Berlin)

Reste donc à savoir s’ils accéderont à la Ligue Europa Conférence ou la Ligue Europa, voire à la Ligue des Champions. Cette dernière possibilité existe mais il faudrait pour cela que Freiburg perde tout et qu’en parallèle les autres clubs devant eux au classement ne gagnent rien. Un scénario quasiment impossible. Pour la Ligue Europa, ils vont dépendre de Köln, un point au-dessus d’eux. Affrontant Freiburg et Bochum, ils ont des adversaires plus coriaces que le club de l’Ouest de l’Allemagne. Sur une excellente lancée (4 victoires lors des 5 derniers matchs), leur raté face à Fürth les a mis dans une position où ils ne sont plus maîtres de leur destin. Ils restent malgré tout avec toutes les cartes en main pour accrocher la dernière place qualificative. De plus, leur second adversaire, Bochum, ne joue plus rien et ils l’accueillent dans leur antre le Stadion An der Alten Försterei en dernière journée.

Hoffenheim de son côté reste dans la course. Mais ils sont complétement dépendants des résultats de leurs adversaires. En effet, avec 5 et 6 points de retard sur l’Union Berlin et Köln, une victoire des deux clubs et l’Europe s’envole. De plus, ils restent sur 4 défaites en 5 matchs. Ils sont donc dans une mauvaise passe, contrairement aux deux autres qui ont chacun 4 victoires. Avec Leverkusen et le Borussia Mönchengladbach comme adversaires, l’Europe parait fortement compromise malgré tout.

Calendrier des concurrents à l’Europe (en gras : matchs à domicile)

LIRE AUSSI : 2. Bundesliga – fin de saison : A Game of Throne

Une relégation moins serrée

Du côté du bas de tableau, les dés semblent être quasi jetés. Alors que pendant longtemps des clubs comme le Vfl Wolsburg ou le Borussia Mönchengladbach étaient en mauvaise posture, les deux se sont sauvés depuis déjà plusieurs journées. C’est également le cas du Vfl Bochum, qui compte désormais 10 points d’avance sur le premier relégable. Obtenant son maintien au cours du petit derby de la Ruhr contre son voisin Dortmund samedi dernier, le club promu restera en Bundesliga la saison prochaine. Du côté des descentes, Greuther Fürth est sûr d’être de nouveau en 2. Bundesliga la saison prochaine. Avec uniquement 3 victoires cette saison et 20 défaites et une dernière place depuis la quatrième journée, c’est la fin du calvaire pour les hommes de Stefan Leitl, qui est malgré tout resté en poste.

Fin du classement de Bundesliga

Mais quatre clubs sont encore en lice pour la relégation : Augsburg, Hertha Berlin, Stuttgart et Arminia Bielefeld. Entre le 17ème Bielefeld et le 14ème Augsburg, on a six points de différence. Ainsi, le second n’a besoin que d’un nul pour éviter la relégation directe. Et actuellement, tout semble laisser à penser que les deux équipes qui finiront dans la zone de relégation sont Stuttgart et l’Arminia.

En effet, malgré un contexte très compliqué, le Hertha Berlin semble voir la lumière du jour. Après la correction subie à domicile lors du derby de Berlin (1-4), le club de la capitale a relevé la tête. Il bénéficiait dernièrement aussi d’un calendrier clément, affrontant 3 concurrents directs. Après des victoires face à Augsburg (1-0) et Stuttgart (2-0) et un nul face à l’Arminia (1-1), ils sont désormais maîtres de leur destin. Un maintien les réconcilierait avec leurs supporters. En effet, depuis le derby et l’épisode des T-shirts qu’ils ont été forcés de retirer car non-dignes de les porter aux yeux de leurs supporters, c’est le silence. Mais se replier sur eux-mêmes était peut-être la bonne solution. Chacun sera libre de juger cela d’ici deux matchs quand ils resteront en Bundesliga, ou pas. En attendant, ils comptent bien faire la fête avec leur public aussitôt le maintien obtenu.

Les joueurs du Hertha Berlin célèbrent un but lors de leur première victoire de l’année 2022 face au TSG Hoffenheim (AFP)

Et avec 4 points d’avance sur Stuttgart, une victoire leur suffit pour éviter les barrages. Un nul les éloignerait définitivement de la relégation directe. Mais attention, ils ont une différence de buts très négative. Avec -32 et Stuttgart uniquement -19, une égalité de points avec les actuels barragistes ne serait pas à leur avantage. Après six journées passées en zone de relégation, cela leur permet de souffler. Néanmoins, leur fin de calendrier n’est pas la plus simple sur le papier. En effet, ils affrontent Mainz puis Dortmund. Mais aucune de ces équipes n’a quelque chose à jouer. Néanmoins, les premiers sont tombeurs du Bayern la semaine dernière. Et Dortmund voudra se faire pardonner par ses supporters pour le dernier match à domicile de la saison après son derby raté à domicile.

De son côté Augsburg semble quasi certain de terminer dans le pire des cas barragiste. Et pour être sûr d’y échapper il leur faut uniquement un nul. Affrontant Fürth à domicile en dernière journée, cela devrait les arranger. Néanmoins, avant ils se déplacent à Leipzig, actuel cinquième et qui lutte pour l’Europe. Mais les Bavarois restent plus en confiance que les deux derniers clubs. En effet, ils ont gagné deux fois au cours des cinq derniers matchs. C’était face à Bochum (0-2) et Wolfsburg (3-0).

A Stuttgart, on espère sûrement profiter d’une défection du champion d’Allemagne. En effet, les crocos affrontent le Bayern puis Cologne. C’est peut-être le calendrier le plus compliqué. Le second club joue l’Europe et est sur une lancée de 4 victoires. D’autant que si le Bayern n’a plus rien à jouer, ils vont certainement se ressaisir après leur défaite face à Mainz (3-1). Normalement véritable piège, Stuttgart pourrait malgré tout profiter de la décompression des vainqueurs du championnat. Ceux-ci ont, de plus, eu quelques jours de congés pour aller faire la fête. Cette décision est (très) loin de faire l’unanimité en Allemagne, le championnat n’étant pas fini. C’est notamment vrai du côté de Berlin. Mais elle peut être le ticket vers le maintien pour l’équipe de Baden-Würtenberg.

L’Arminia Bielefeld pourrait bien redescendre en 2. Bundesliga à la fin de la saison (imago images/Ulrich Hufnagel)

A deux points d’eux, l’Arminia Bielefeld va peut-être pouvoir également profiter de festivités pour rattraper le barragiste. Si le maintien direct semble quasi-inaccessible, la 16ème place ne l’est pas. Son calendrier est aussi complexe que les deux autres. En effet, eux aussi affrontent une équipe qui joue l’Europe : Leipzig, en dernière journée, à l’extérieur. Mais avant, ils se déplacent à Bochum. Les joueurs de la Ruhr sont maintenus et n’ont pas caché qu’ils allaient fêter cela comme il se doit. Ils avaient deux jour de repos avec une reprise de l’entrainement mardi. De plus, l’Arminia avait réussi à les battre au match aller. Néanmoins, elle dépend entièrement des résultats de ses concurrents et doit attendre des erreurs, qu’il y aura certainement.

Calendrier des équipes jouant la relégation (gras : match à domicile)

Alors que la tête de championnat est jouée, tout reste à faire pour l’Europe et la relégation. Si les deux équipes finissant aux places de relégables semblent quasi jouées, un retournement de situation peut arriver. De plus, avec deux points entre barragistes et relégables, tout est possible pour l’Arminia Bielefeld. Du côté de l’Europe, six clubs jouent la Ligue des Champions et sept sont en lice pour la Ligue Europa. Avec plusieurs affrontements entre ces équipes, tout reste possible dans la tête de championnat. Mais quoi qu’ils se passent de belles histoires devraient s’écrire, nombreux étant les clubs à ne pas avoir jamais joué la Ligue des Champions et l’Europe récemment parmi eux.

Crédits images titre : imago images/Nordphoto &  imago images/Jan Huebner

Quitter la version mobile