Basket Draft NBA

Profil NBA Draft 2022 : EJ Liddell, une star dans l’Ohio

Évènements indissociables des sports aux États-Unis, les drafts sont le moteur du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive américaine. Après une March Madness qui a, comme à son habitude, réservée son lot de surprise, la draft NBA 2022 est la nouvelle date importante pour les prospects de NCAA, G-League, OTE et FIBA. L’occasion pour le CCS de se mobiliser pour vous proposer un profil détaillé des meilleurs prospects. Sans hiérarchie particulière, vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour connaître les futurs rookies, voire même les futures stars de la NBA.

EJ LIDDELL

source : elevenwarriors.com

Date de naissance : 18 avril 2000 – Classe : Junior

Université : Ohio State Buckeyes – Bilan 2021/2022 : 20v/12d

Poste : Ailier Fort

Mensurations
Taille : 201 cm – Poids : 109 kg – Envergure : 215 cm

Statistiques saison
32 matchs joués // 19,4 pts // 7,9 rebs // 2,5 asts // 0,6 stls // 2,6 blk
33,2 minutes jouées/match // 49% FG // 37,4% 3pts // 76,5% FT // 2,4 Tov // 2,5 PF

PROFIL

CONTEXTE PERSONNEL & COLLECTIF
EJ Liddell est né à Belleville dans l’Illinois et a fait son lycée dans la même ville. Et dès son cursus scolaire, EJ Liddell affole les compteurs. 20,8pts/8,2rbds sur sa saison junior puis 20,2pts/9,3rbds/3,8blks sur sa saison senior pour rafler deux titres consécutifs de Mr. Basketball Illinois. Rien que ça. Après avoir signé à Ohio State en déclinant des offres de Missouri, Wisconsin ou encore de la fac de son Etat de naissance, Illinois, EJ Liddell passe une saison freshman prometteuse. Des stats loin d’être ronflantes mais on aperçoit déjà chez le jeune homme un amour viscéral pour distribuer des contres à tout va. Sur sa saison sophomore, il est projeté titulaire et se montre rapidement comme le fer de lance de l’attaque des Buckeyes. Aux côtés de Duane Washington (désormais en NBA aux Indiana Pacers), il va former un duo virevoltant qui emmènera Ohio State jusqu’au Seed 2 de la March Madness. Les Buckeyes sont alors annoncés comme étant parmis les favoris pour le titre NCAA. Seulement, le sort en aura voulu autrement. Ohio State se fait éliminer à la surprise générale dès le premier tour du tournoi par la petite fac d’Oral Roberts, seed 15, du meneur incandescent Max Abmas. Cette défaite sonne comme un coup de massue sur la tête de Liddell et de ses coéquipiers et va même lui valoir des menaces et du harcèlement de la part de certains fans. Mais EJ ne se laisse pas abattre aussi facilement. Et après avoir pris la température en se présentant à la draft 2021, EJ Liddell décida finalement de retirer son nom pour repartir sur une 3e saison à la fac d’Ohio State. Il enfile à nouveau sa tunique de leader incontesté de sa fac et emmène une nouvelle fois son équipe à la March Madness. Le premier tour se passe sans encombre face à Loyola, victoire 54-41 et un Liddell en maîtrise avec 16pts/10rbds/3blks. Puis arrive le 2nd tour et les choses se gâtent. Cette fois-ci, peu de chose à reprocher à EJ qui sort une fiche plus que correcte avec 17pts/6rbds/3asts/3stls/2blks. C’est également le cas de son meneur, potentiel premier tour à la prochaine draft, Malaki Branham. Mais on ne peut pas en dire autant de leur coéquipiers qui, à cinq, cumulent seuement 21 points et un piètre 2/10 à 3pts. Sortie encore prématurée pour l’ailier d’Ohio State mais qui ne va pas l’empêcher de se présenter de nouveau à la draft. Cette fois-ci c’est la bonne?

DESCRIPTION DU JOUEUR
EJ Liddell est un joueur très explosif. Et c’est cette explosivité qui lui permet d’être un excellent contreur en 2nd rideau. Si vous pensez avoir faire le plus dur en passant votre adverse direct et que vous voulez délicatement déposer un petit layup près du cercle, attention à l’avion d’Ohio State qui peut surgir de nul part pour vous coller un gros pancake sur la planche. Défensivement, on va s’arrêter sur cette capacité de défense en aide près du cercle car le reste est plus limité.
Offensivement le joueur dispose d’un atout majeur pour sa projection en NBA : Le shoot extérieur. Et on le sait, en 2022, un intérieur qui peut tirer à 3pts, c’est un intérieur qui peut avoir des minutes. Et l’intérieur d’Ohio State l’a bien compris puisque d’année en année, il n’a cessé de progresser sur cet aspect de son jeu, passant de 19% à 3pts sur 0,8 tentatives en année freshman à 37,4% sur presque 4 tentatives/match cette saison. La trajectoire est pourtant plate et il ne serait pas étonnant de voir ses pourcentages tomber légèrement en NBA. Mais s’il arrive à se maintenir autour des 35%, ça restera néanmoins très intéressant sur ce genre de profil. D’autant plus que sa progression se confirme dans les pourcentages aux lancers francs qui ont eux aussi légèrement augmenté puisqu’il est passé de 72% en année 1, à 77% cette saison.
EJ Liddell sait tirer mais EJ Liddell sait également être efficace près du cercle. Là encore, c’est loin d’être élite mais il y a des progrès qui attestent d’une mentalité de besogneux et qui font de lui un joueur tout à fait fiable près du cercle, notamment après des situations de pick & roll puisque c’est un joueur qui « roule » relativement bien vers le cercle grâce notamment à une bonne mobilité dans l’axe panier-panier. Cela couplé à ses qualités athlétiques font de lui une vraie menace verticale offensivement.
Enfin, on note également des flashs intéressants à la passe. Il ne sera pas un initiateur d’attaque, mais il gagne en compréhension du jeu à un niveau suffisamment correct pour pouvoir mettre le ballon où il le faut, quand il le faut après un shot roll par exemple.

Un intérieur qui stretch et qui peut jouer le pick&roll. Que demande le peuple me direz-vous? Le peuple demanderait une meilleure protection de cercle par exemple. En effet, ironie du sort, EJ Liddell est un excellent contreur en second rideau mais un piètre protecteur de cercle en homme-à-homme. Pas vraiment aidé par sa taille pour un ailier fort (seulement 2m01), EJ Liddell se fait trop facilement bouger au poste bas et a une fâcheuse tendance à vouloir contrer tout ce qui bouge et donc à faire beaucoup de fautes (2,5/matchs). N’abordons pas le sujet de la défense au périmètre qui est juste trop faible à cause d’une mobilité trop limitée.
Offensivement, difficile de voir en lui plus qu’un simple stretch four, lui qui a une capacité de création pour lui et pour les autres, relativement limitées. Il affiche tout de même des chiffres très encourageant notamment sur son tir à mi-distance où il tourne à 47,6%, sachant qu’il prend 80% de ces types de tirs en sortie de dribble. Seulement, c’est un type de tir (et donc un rôle) qu’on ne lui demandera probablement pas de reproduire en NBA, lui qui devrait être surtout utilisé en tant que finisseur d’action, soit à 3pts dans un corner ou via sa menace verticale près du cercle..

✔️ FORCES

  • Contreur en 2nd rideau
  • Verticalité / explosivité
  • Bosseur / Expérience
  • Tir extérieur correct pour son poste

FAIBLESSES

  • Défense au périmètre
  • Mécanique de tir
  • Protection de cercle en 1v1
  • Playmaking
  • Pas/peu de qualité élite?

PRÉDICTION DRAFT 2022

Milieu de 2nd tour (places 40-50)

Equipes potentiellement intéressées : Minnesota Timberwolves, Detroit Pistons

On l’a dit à maintes reprises, les ailes des Timberwolves sont LE secteur à améliorer. Et même si on espère mieux qu’un fin de 2nd tour de draft pour améliorer ce secteur, les Wolves pourraient tenter le pari EJ Liddell, d’autant plus qu’ils n’ont pas moins de 3 picks au second tour.
Les Pistons reconstruisent à fond et cherchent du talent à tout prix pour entourer Cade Cunningham. Du talent, ils pourront en rajouter avec leur choix probablement top 4. Mais même en période de reconstruction, il peut être intéressant de drafter des prospects plus finis, moins à polir, avec plus d’expérience. C’est ce qu’est EJ Liddell et ça pourrait être un choix pertinent en fin de 2nd tour pour la franchise du Michigan.

TIER DU CCS :  Tier « Fin de rotation »

EJ Liddell a un problème auquel beaucoup de prospect font face : quel rôle en NBA? Trop lent pour défendre des extérieurs, pas assez puissant pour défendre les intérieurs. Il aura tout de même une carte à jouer avec son tir extérieur et sa menace verticale dans un rôle de finisseur en bout de chaîne. Mais même les joueurs de ce profil ont du mal à avoir des minutes conséquentes si la défense ne suit pas (en attestent des joueurs comme Dario Saric ou Frank Kaminsky). Toutefois, s’il a un coach qui sait le cacher via des systèmes ou des coéquipiers solides défensivement, alors il peut rapidement devenir un role player au destin de journeyman en NBA.

*Tiers du CCS, explications. Il est très difficile d’estimer le devenir d’un prospect. Pour embrasser au mieux le potentiel de ces jeunes joueurs, le CCS vous propose une hiérarchisation par « tiers », ou « groupes à potentiel ».
Groupe 1 : Tier « potentiel All-Star », facile à deviner, le prospect à le potentiel pour devenir un All Star.
Groupe 2 : Tier « Starter ++ », le joueur peut très bien devenir la deuxième ou la troisième option de sa franchise.
Groupe 3 : Tier « Starter/6ème homme », rôle player important ou leader de la second unit.
Groupe 4 : Tier « Rotation importante », 8ème ou 9ème, toujours précieux avec un rôle défini.
Groupe 5 : Tier « Fin de rotation », 10ème ou 12ème homme avec peu de minutes, un plafond limité mais pouvant rendre de précieux services.
Groupe 6 : Tier « G-League/2Way », pour eux, il faudra se battre pour espérer avoir un avenir en NBAmais tout reste possible pour les éclosions tardives.

Retrouvez tous nos profils de la Draft NBA 2021 ici !

Tier « Potentiel All-Star »

Tier « Starter ++ »

Tari Eason – Jaden HardyHarrison IngramBen MathurinJohnny DavisTyty WashingtonAJ GriffinJaden Ivey

Tier « Starter/6ème homme »

Patrick BaldwinNikola JovicBryce McGowensMoussa DiabatéCaleb HoustanOchai AgbajiKennedy Chandler

Tier « Rotation importante »

Jabari WalkerSpencer JonesDyson DanielsDereon SeabronMarJon BeauchampJean MonteroWalker KesslerJaylin WilliamsCaleb LoveChristian Braun

Tier « Fin de rotation »

Wendell Moore JrJulian ChampagnieIsmaël KamagatéJaime Jaquez JrTrayce Jackson-DavisHugo BessonChristian KolokoMax ChristieJustin Lewis

Tier « G-League/2Way »

Andrew Nembhard

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :