Draft LNH Hockey Scouting

Profil – Repêchage LNH 2022 : Brad Lambert, le choix controversé

Évènements indissociables des sports outre-Atlantique, les drafts (ou repêchages) sont les moteurs du renouvellement perpétuel des grandes ligues sportives nord-américaines. Coup de théâtre, coup du destin, déceptions, interrogations… Les drafts sont des éléments essentiels de la culture sportive en Amérique du Nord. Alors que certaines franchises de la LNH sont tournées vers les Séries éliminatoires, d’autres commencent à scruter les meilleurs talents en vue du repêchage 2022. L’évènement est prévu pour le 7 juillet prochain. Le CCS se mobilise pour vous présenter les meilleurs prospects disponibles. De jeunes talents qui peuvent peut-être changer le destin d’une franchise, voir de la Ligue…

Brad Lambert 🇫🇮

Photo crédits : Jiri Halttunen, JYP photographer

Date de naissance : 19 décembre 2003

Provenance : Ladhen Pelicans (Liiga) – Bilan 2021/2022 : 25-21-10

Position : Centre (#92)

Mensurations
Taille : 183 cm – Poids : 81 kg – Tir : Droit

Statistiques (Via Elite Prospects)

Aperçu de son parcours

Chaque année, il y a un prospect qui divise les dépisteurs (coucou Aatu Räty). Pour le repêchage 2022, l’étiquette du talent le plus clivant est sans doute à remettre au Finlandais de 18 ans, Brad Lambert. Il y a encore deux saisons, Lambert était projeté au second rang de la classe de repêchage 2022 presque à l’unanimité derrière Shane Wright. Désormais, les observateurs s’écharpent sur sa potentiel sélection. Certains estiment qu’il mérite une place dans le Top 5, d’autres dans le Top 15 ou plus encore, hors de la première ronde. Les raisons sont multiples mais son parcours depuis deux saisons restent l’argument massue pour faire doute les scouts.

La naissance d’un espoir

Né à Lahti en Finlande, Brad Lambert est le fils du britanno-canadien Ross Lambert qui a joué deux saisons en AHL dans les années 1980′ avant de faire carrière en Angleterre. Il est également le neveu de Lane Lambert, tout juste nommé nouvel entraîneur en chef des Islanders de New-York et de Dale Lambert, éminent joueur en ligue britannique, père de Jimmy Lambert, 25 ans et joueur de l’Université de Michigan. Vous l’aurez compris, la famille Lambert à quelques références dans le monde du hockey. Brad Lambert à la double nationalité, canadienne et finlandaise mais n’a joué au hockey qu’une seule année au Canada. Voilà pour les modalités biographiques.

La ville de Lahti héberge le club des Pélicans, équipe de première division finlandaise (Liiga). Brad Lambert fait donc naturellement ses débuts de hockeyeur au sein du club de sa ville natale, évoluant au niveau U16 à U20 entre 2017 et 2019. C’est à cette époque qu’il commence à se faire un nom sur les listes des recruteurs. Lors de sa première saison avec les U16 en 2017-18, Brad Lambert inscrit 28 buts en 19 matchs. La saison suivante, toujours avec les jeunes Pélicans, il est rapidement surclassé, passant des U16 aux U18 pour enfin jouer la majorité de ses rencontres avec les U20 alors qu’il n’a que 15 ans. En 17 rencontres chez les U20, Lambert totalise 11 points mais c’est surtout au niveau international que Lambert se révèle en cette année 2019 : 8 rencontres avec U16, 15 points dont 7 buts. Direction les U17 où Lambert va inscrire 6 buts, 11 points en 11 rencontres. La renommée est en marche.

La saison suivante est celle de la confirmation pour Brad Lambert, du moins pour l’instant. Il rejoint le club du HIFK, toujours en Finlande, où il dispute 42 rencontres avec l’équipe U20. Lambert tient son rang avec des joueurs plus âgés, totalise 38 points dont 18 buts. De nouveau, c’est sur la scène internationale que le Finlandais s’illustre. Aux Championnats du Monde U17, Lambert inscrit 6 points en 5 rencontres. Dans le reste des rencontres internationales de la Finlande U17, il dispute 6 matchs avec les U17 et 9 avec les U18 dont 3 rencontres à la Coupe Hlinka-Gretzky 2019 où il inscrit 3 buts. Après une saison honnête de confirmation, la suite est bien moins reluisante pour Brad Lambert.

Une baisse de régime préjudiciable ?

Tout commence avec un décision : rejoindre le JYP Jyväskylä pour la saison 2020-21 et un contrat de deux ans. Lambert rejoint ainsi un autre excellent espoir du hockey finlandais, Joakim Kemell, lui aussi attendu dans le Top 10 du prochain repêchage. Beaucoup de promesses rapidement remplacées par une grande désillusion dans une saison tronquée par la pandémie. Le JYP coule au fond de la première division finlandaise mais les résultats n’empêchent pas le club de laisser Lambert et Kemell sur la troisième ligne avec peu de temps de jeu. Résultats, 15 petits points en 48 matchs pour Lambert. Heureusement, en cours de saison, il dispute les Mondiaux Juniors U18 2021. Lambert délivre 5 passes en 5 rencontres. Il est également sélectionné pour les Mondiaux Juniors U20 de la même année. Avec un 1 buts et 3 passes, Lambert n’est pas le Finlandais le plus en vu mais participe à la conquête de la médaille de bronze. Des compétitions qui confirmé la baisse de régime de Brad Lambert.

Puis vient la saison 2021-22. Toujours sous le maillot du JYP, Brad Lambert entame la saison comme il avait terminé la dernière. En 24 matchs, il ne parvient à cumuler que 2 buts et 4 passes avec moins de 13 minutes de temps de glace moyen dans une équipe toujours en grande difficulté. Puis vient alors les Mondiaux Juniors U20 2022. Brad Lambert semble revenu à son niveau, totalisant pas moins de 5 points en 2 rencontres. Mais malheureusement le CMJ est annulé en raison de la pandémie. En janvier, Lambert décide d’un commun accord de rompre son contrat avec son club de JYP pour retourner chez les Pélicans. Pas de miracle cependant, Lambert cumule seulement 2 buts et 2 passes en 25 matchs.

Brad Lambert suit le parcours d’un autre ancien prodige annoncé du hockey finlandais, Aatu Räty. Comme Lambert, Räty était annoncé Top 10 du dernier repêchage mais a connu de grosses difficultés lors des deux saisons qui ont précédé sa sélection. Résultat : repêché en 52ème position par les Islanders de New-York. Cette saison ? Räty a inscrit 40 points en 47 matchs dont 13 buts en Liiga et 20 points en 11 rencontres internationales avec la Finlande U20.

🏒 Patinage

Brad Lambert est très (très) rapide. Sa vitesse est impressionnante. Le Finlandais maîtrise bien ses appuis, courts, puissants et précis. Il effectue souvent des pas croisés pour atteindre rapidement sa pointe de vitesse. Lambert est capable de jouer et de dépasser beaucoup de patineurs en un contre un sans rondelle grâce notamment à une bonne gestion des arrêts. Attention tout de même à l’excès : Lambert veut tellement aller vite qu’il laisse parfois ses coéquipiers hors de portée. Une difficulté qui peut être gommé aux côtés des joueurs de la LNH.

Le Finlandais possède déjà un corps presque prêt pour la Ligue Nationale : de la puissance dans les bras, dans le haut du corps et dans les jambes. Une qualité intéressante pour sa projection mais qui alimente un cadre un peu fin encore. En gros, il est dynamique mais manque de force globale. Ces qualités athlétiques se combinent très bien avec sa vitesse pour lui donner un bon contrôle/protection de la rondelle. Même à pleine vitesse il est capable de maitriser la rondelle sur son bâton et cela grâce à des mains tout à fait habile. Si son maniement du bâton est plus que correcte, il n’est pas élite non plus. Difficile pour lui de créer suffisamment de séparation en un contre un.

⚔️ Jeu offensif

Comme pour le patinage, Brad Lambert présente des qualités dans ce secteur mais aussi des défauts. D’abord grâce à sa vitesse élite, Lambert sait se déplacer avec une grande intelligence. En zone offensive, il se rend toujours disponible. Le Finlandais aime créer des espaces, perturber les défenses sans la rondelle. Lambert excelle dans la remontée de la rondelle et a montré de très belles qualités pour naviguer en zone neutre. Vous pourrez compter sur lui pour les entrées de zone. Autre aspect très intéressant, ses qualités de passeur. On ne peut pas considérer Lambert comme un véritable créateur mais il semble avoir un ou deux d’avance quand il s’agit de faire circuler la rondelle.

Une qualité d’anticipation qui n’est pas encore visible dans le secteur qui suscite le plus d’interrogations chez ce prospect : le tir. De n’importe quelle zone de la glace, il a montré un tir trop irrégulier pour le moment. Sur réception d’abord, il manque de réaction. Lambert a tendance à prendre la rondelle trop tard sur son bâton et ne parvient donc pas à engendrer un tir de qualité. Le Finlandais doit travailler sur la position de son pied et sur le transfert de poids. De même, face au gardien, Lambert n’a aucune difficulté à le mettre en difficulté mais a du mal à conclure notamment en raison d’un manque de hauteur de son tir sur une courte distance.

🛡️ Jeu défensif

Brad Lambert est un joueur qui assume pleinement ses responsabilités défensives. Le long des bandes, il essaye toujours de conserver une courte distance avec l’attaquant. Le Finlandais n’hésite pas à venir aider sa défense et sauter sur un attaquant pour le sortir d’une zone à haut danger. Il aime jouer le porteur de rondelle et change très rapidement de cible en fonction de l’évolution du jeu. Dans la zone offensive, Lambert sait mettre la pression avec son bâton sur les défenseurs grâce à sa belle envergure et une tenue solide de son bâton.

En revanche, comme mentionné précédemment, Lambert manque de force physique globale ce qui influence la qualité de ses mises en échec. En zone offensive, il est plutôt hésitant, en défense, il manque de force pour réellement déstabiliser le porteur de la rondelle. De même, son temps de réaction n’est pas idéal pour délivrer des impacts efficaces.

✔️ Forces

  • Vitesse.
  • Dynamisme.
  • Créateur d’espace.
  • Passes.
  • Contrôle de la rondelle.
  • Défense sur le porteur.
  • Vision du jeu.

Faiblesses

  • Qualité de tir.
  • Force physique.
  • Temps de réaction.
  • Excès de vitesse.
  • Finition.

Projection

Potentiel

Rôle en LNH

Minimum : Centre de 3ème trio // Maximum : Centre de 1er trio

Projection repêchage LNH 2021 : Places 8 à 20

En le projetant entre la 8ème et 20ème place, vous voyez à quel point Brad Lambert peut être clivant. Certains l’ont encore en bordure du Top 5, d’autres en deuxième ronde. Un destin à la Räty est envisageable mais toujours difficile à prédire. Malgré deux saisons compliquées, Lambert reste un talent plein de paradoxes. Il a des qualités élites mais également de grosses zones d’ombres. Il semble que Lambert soit un prospect qui nécessite un long temps d’adaptation. Si tout se passe correctement, il peut devenir une grosse surprise dans les années à venir. Sinon, direction la case déception dans le cas où une franchise ne soit pas assez patiente. Pour résumer : gros risque pour peut-être un gros gain.

Franchise idéale : Choix 13 / ronde 1 / New York Islanders. Difficile de trouver un bon endroit pour Lambert, mais nous optons pour la facilité. Brad Lambert aura besoin d’un contexte idéal pour développer son talent. Quoi de mieux que la franchise dans laquelle son oncle vient d’être nommé entraîneur en chef ? Les Islanders pourront ajouter à termes un joueur doté d’une magnifique vitesse et d’un beau potentiel.

Tous les profils du repêchage 2021 par le CCS sont ici !

Juraj SlafkovskyPotentiel 5 étoiles
Logan CooleyPotentiel 5 étoiles

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :