Hockey Sport US

LNH – Les clés de la Série : Hurricanes vs Rangers, l’heure de la révélation

La première ronde des séries éliminatoires de Ligue Nationale nous a livré un spectacle exceptionnel avec du suspens à tous les étages. Cinq des huit séries se sont décidées par une rencontre décisive, des matchs 7 de très haute intensité. Surprises, déceptions et révélations, de quoi annoncer une seconde ronde de folie ! La rédaction hockey du Café Crème Sport vous propose un regard complet sur les clés de chaque série du deuxième tour. Aujourd’hui direction la Conférence Est avec le choc entre les Hurricanes et les Rangers.

Décryptage de la première ronde

🔴 Hurricanes de Caroline ⚫

➡️ Victoire 4 matchs à 3 face aux Bruins de Washington

Les Hurricanes ont dominé la division métropolitaine durant la saison régulière mais c’est bien les Bruins de Boston qu’ils ont dû défier au cours de ce premier tour des séries. Dans une série particulièrement mouvementée, c’est l’équipe avec l’avantage de la glace qui l’a emporté. Aucune équipe n’a réussi à s’imposer à l’extérieur et les Canes ont confirmé cela lors du dernier match où ils ont mis fin aux rêves de titre des Bruins. Ils se sont sortis du piège Boston d’autant que la franchise du Massachusetts est arrivée en pleine bourre dans ces séries avec l’espoir de créer la surprise. Ils ont eu de nombreuses occasions pour marquer mais Antti Raanta a écarté tous les tirs arrivant dans sa direction. Il est probablement la raison de la qualification des Canes au second tour. Offensivement, ils ont été en difficulté avec Sebastian Aho ou encore Andrei Svechnikov en dessous de leur niveau habituel. C’est les défenseurs Jaccob Slavin et Anthony DeAngelo qui terminent meilleurs pointeurs avec 8 points chacun. 

Ils auront buté sur Jeremy Swayman qui a pris la place de Linus Ullmark après les deux premières défaites de Bruins. Il a résisté tant bien que mal aux offensives des Canes, permettant à la série de durée. Finalement c’est Max Domi qui a donné la victoire à la franchise de Caroline du Nord en inscrivant un doublé lors du match 7, ses premiers buts dans les séries. Une preuve que cette qualification est avant tout collective où les joueurs des autres lignes ont joué un rôle majeur. Des difficultés offensives que l’équipe doit régler avant d’affronter le meilleur gardien de la saison régulière.

🔵 Rangers de New York 🔴

➡️ Victoire 4 matchs à 3 face aux Penguins de Pittsburgh

Les Rangers ont réussi à se sortir du piège Pittsburgh. Malgré une domination des Penguins sur les sept rencontres, la franchise de New York a pu compter sur Igor Shesterkin, indéniablement l’homme de cette série. Pourtant, il a été en difficulté sur certaines rencontres, obligeant Gérard Gallant à le remplacer par Alexander Georgiev lors des matchs 3 et 4. Des sorties qui lui ont été bénéfiques puisqu’il n’a plus perdu un seul match par la suite. Il a permis à son équipe de renverser la tendance. Menés 3/1, les Rangers ont réussi à remporter les trois dernières rencontres pour se qualifier au tour suivant. Pourtant annoncés grandissimes favoris face aux Penguins privés de Jarry, ils n’ont jamais réussi à produire ce qu’ils ont montré en saison régulière. Malgré l’entrée de Louis Domingue pour remplacer Casey DeSmith blessé lors du premier match, ils n’ont pas trouvé la faille en trois prolongations, laissant échapper ce premier match.

Ils n’ont pas réussi à contrôler le premier trio composé de Crosby/Guentzel/Rust qui a apporté du danger à chaque entrée sur la glace. Ils ont profité des difficultés en avantage numérique de la première unité des Penguins ainsi que des erreurs défensives pour rester au contact. Si les absences de Crosby et Rakell lors de plusieurs rencontres ont eu un impact dans le jeu des Penguins, les Rangers ont saisi leur chance et n’ont pas lâché malgré la nette domination adverse. Il faut saluer la très bonne série d’Alexis Lafrenière, Kaapo Kakko ou encore K’Andre Miller qui ont été les plus dangereux malgré leur première série. Cette qualification ne doit pas faire oublier les grosses difficultés de certains cadres à commencer par Artemi Panarin qui a été transparent durant cette série. S’il a inscrit le but de la victoire en prolongation lors du match 7, il doit élever son niveau de jeu pour passer les Hurricanes. 

Affrontements en régulière

4 rencontres en 2021-22

Hurricanes : 3 victoires et 1 défaite (6-3, 4-2,4-3)
Meilleur pointeur : Sebastian Aho (4 matchs / 3 buts, 4 passes, 7 points)

Rangers : 1 victoire et 3 défaites (2-0)
Meilleur pointeur : Chris Kreider (4 matchs / 4 buts, 2 passes, 6 points)

🗝️ Les secteurs clés

🔁 Antti Raanta contre Igor Shesterkin

( Photo-USA TODAY Sports )

C’est probablement le duel de cette série. Les deux gardiens ont été décisifs dans la qualification de leur franchise. Le premier n’était pas forcément attendu pour être le gardien partant de ses séries mais la blessure de Frederick Andersen a forcé Rob Brind’Amour a le placer gardien numéro 1. Le gardien finlandais a donné raison à son entraineur avec une série impeccable. Il a repoussé les offensives des Bruins à des moments compliqués. Après une carrière dans l’ombre en LNH, il a pu montrer tout l’étendue de son talent. Pas forcément expérimenté sur les séries, il réalise des meilleures statistiques que ses deux premières campagnes. Avec 92,7% de sauvetages, 2,37 buts alloués en moyenne par match, il a clairement eu un rôle prédominant dans la qualification de son équipe en repoussant les offensives du trio Marchand/Bergeron/Pastrnak. Il doit maintenant faire attention à une équipe des Rangers redoutables, possédant aussi une armada offensive impressionnante. Avec l’incertitude entourant la présence d’Andersen, il devrait retourner au travail contre la franchise de New York. 

Il a face à lui, le gardien russe Igor Shesterkin. C’est probablement l’homme de la série contre les Penguins. Sans lui, il est peu probable que les Rangers soient encore dans la course pour le titre. Même s’il a connu des matchs 3 et 4  compliqués avec une sortie prématurée après avoir encaissé 10 buts, il a su se reprendre avec le soutien de son entraîneur. Il faut se rappeler de son premier match perdu où il réalise tout de même 79 sauvetages avec un pourcentage de 95,2 d’arrêts. Lors du second match remporté, il reste à hauteur avec 95,1%. Sur les trois derniers matchs de la série pour permettre à son équipe de remonter, il reste au-dessus de 90,6%. Lors du match 7 décisif, il réalise 39 sauvetages. Très exposé par sa défense, il risque de vivre la même situation face à des hurricanes redoutables offensivement. La petite inquiétude reste sa capacité face à un trio en forme. Contre celui de Crosby/Guentzel/Rust, il a eu du mal. Si les lignes des Canes prennent confiance, il peut être en difficulté. Il a montré une grosse force mentale pour revenir après avoir connu deux lourdes défaites. Il est sur sa lancée pour le reste des séries et les Hurricanes sont prévenus. 

🔁 Sebastian Aho / Andrei Svechnikov contre Mika Zibanejad / Artemi Panarin

( James Guillory / USA TODAY Sports )

Le duo des Canes était fortement attendu durant ces séries pour mener la franchise de Caroline du Nord vers les sommets. Ils ont néanmoins été mis à mal par les Bruins qui les ont restreint à seulement 9 points dont 5 buts. Par ailleurs, ils affichent des statistiques compliquées en compagnie de Seth Jarvis avec 2,43XGF/60, très loin des meilleurs trios des séries. A titre de comparaison, le premier trio des Bruins était à 5,97XGF/60. Défensivement, ils ont été meilleurs avec 1,75XGA/60. Des statistiques peu flatteuses. Pourtant, ils possèdent les meilleures statistiques des trios offensifs des Hurricanes. La preuve que la franchise de Caroline du Nord a soufferte contre les Bruins. Si elle veut poursuivre l’aventure au tour suivant, l’équipe de Rob Brind’Amour doit retrouver de la constance offensivement et cela passe par son duo magique. L’attaquant Finlandais peut se rassurer en se rappelant qu’il a déjà inscrit sept points contre cette équipe cette saison.

Pour le duo des Rangers, la situation n’a pas été meilleure même s’ils ont réussi à sauver leur série sur la fin. L’attaquant russe a été longtemps invisible dans ses confrontations contre les Penguins en manquant de précision devant les filets avec 13,6% d’efficacité. Pourtant, il a libéré le MSG en prolongation lors du match 7 en inscrivant le but de la qualification. Un tir dans un trou de souris qui a probablement sauvé sa série. Il a tout de même inscrit 7 points dont 3 buts. Des statistiques honorables mais il doit montrer plus contre les Canes qui l’attendent au tournant. Mika Zibanejad a lui fini meilleur pointeur de son équipe avec 11 points dont 3 buts dont 7 lors des deux derniers matchs. Il a longtemps été en difficulté dans cette série après une première rencontre à deux points. Il a su se remobiliser pour les matchs décisifs à l’image de son coéquipier mais il doit trouver de la constance contre les Hurricanes qui ne lui laisseront pas le temps de se reprendre en fin de série. Lui aussi doit retrouver son efficacité devant les filets puisqu’il affiche un pourcentage de 12,5. Un duo en quête de rachat pour venir aider la jeune garde qui a fait le travail dans ce premier tour. 

🔮 Prédictions du CCS 🔮

✒️ L’avis de l’auteur : 4/2 Hurricanes

Les Canes sont favoris après s’être sortis d’un premier tour compliqué contre les Bruins. Des rencontres parfaites pour préparer la suite de l’aventure même s’ils ont probablement laissé de l’énergie dans cette bataille. Face à eux, l’incertitude règne sur le niveau des Rangers. Pas forcément flamboyant, la franchise de New York ne s’est pas rassurée. En dehors d’Igor Shesterkin, aucun joueur n’a pleinement convaincu sur l’ensemble de la série. S’ils continuent de trop s’appuyer sur leur gardien russe, ils risquent de le payer. La saison est déjà réussie pour eux mais attention à ne pas prendre une lourde défaite qui viendrait terminer sur une mauvaise note cette année réussie. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :